Terminale S. Terminale S 1 F. Laroche

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Terminale S. Terminale S 1 F. Laroche"

Transcription

1 Termiale S exercices 1 Exercices de base 1 1 Divisio Euclidiee - 1 (c) 1 Divisio Euclidiee- 1 3 Divisio Euclidiee-3 (c) 1 4 Multiples PGCD - 1 (c) PPCM et PGCD PPCM et PGCD Théorème de Gauss Bases de umératio Bases de umératio Bases de umératio Ecriture répétée Cogrueces-1 (c) 1 14 Cogrueces Cogrueces-3 (c) Divers Divers Divers Divers Divers-5 (QCM)(c) Nombres Premiers Nombres Premiers Nombres Premiers Démostratio de Fermat La classe U 6 Bézout 6 7 Bezout Bezout- 6 9 Bezout-3 30 Bezout Bezout Acies exos bac Somme et produit 3 33 Quadratique Divisibilité Equatio diophatiee Base de umératio Base de umératio Somme des cubes Somme des diviseurs Racies ratioelles (méthode de Descartes) QCM, Baque exercices Cryptographie, Baque exercices Repuits 1, Baque exercices Repuits, Baque exercices Recherche, Baque exercices Cryptographie, Baque exercices Exercices Baccalauréat Puissaces de 7, Polyésie QCM, Liba Bézout+spirale, Amérique du Nord Carrés et cubes+espace, Podicherry, Surface+équatio, Atilles Guyae Termiale S 1 F Laroche 4 5 Equatio diophatiee, Nelle Calédoie, Puissace de, Frace & La Réuio, Puissaces de 3, Liba Divisibilité + espace, La Réuio Divisibilité par 7, Frace Bézout+espace, Cetres étragers Restes chiois, Asie QCM, Atilles Th de Wilso, Am du Nord ROC+Base 1, N Calédoie, mars 008 (c) QCM, Polyésie, jui QCM, Liba, jui Réseau, Asie, jui Codage affie, Atilles, jui Surface+Eq dioph, Am Nord, jui 008 (c) Bézout+Fermat, Natioal, sept Bézout, N Calédoie, mars Codage affie, N Calédoie, mars Surface+éq dioph, Polyésie jui QCM, Liba jui Bézout, Natioal septembre ROC+Cogrueces, Am du Sud ov 006 (c) QCM, Polyésie, jui 006 (c) Restes chiois, Natioal, jui 006 (c) Fermat, Cetres étragers, jui Eq diophatiee, Asie, jui Similitude & suite, Am du Sud, sept QCM, Natioal, sept Restes de puissaces, Atilles, jui Eq dioph, Cetres étragers, jui 005 (c) Bézout+Fermat, Liba, jui Suite de restes, Polyésie, jui 005 (c) PGCD das suite, La Réuio, jui Fiboacci, Nelle-Calédoie, ov 004 (c) QCM, Atilles, sept 004 (c) Cogrueces, Asie, jui Repuit, Cetres étragers, jui Fermat et Bézout, Natioal, jui 004 (c) Fermat, La Réuio, jui Restes chiois + pla, N Calédoie, sept Eq dioph, Atilles, sept Bézout, Frace, sept Cogrueces, Polyésie, sept Suite, Atilles, jui 003 (c) PGCD, Asie, jui Cogrueces, Liba, mai Repuit, Am du Sud, décembre Eq dioph, N Calédoie, ov Bézout+rotatio, Frace, sept Bézout & suites, Asie, jui Triplets pythag, C étragers, jui Bézout, Frace, jui PGCD, Polyésie, jui Caledrier, Am du Nord, mai Divisibilité, N Calédoie, déc

2 4 107 PGCD & PPCM, Atilles, sept PGCD, Am du Sud, sept Similitude & Bézout, Frace, jui Caledrier, C étragers, jui Bézout, Atilles, jui Bézout, Am du Nord, jui Repuit, Podicherry, jui 001 (c) PGCD & PPCM, N Calédoie, jui Bézout, Polyésie, jui 001 (c) Bézout & rotatio, Atilles, jui PGCD, La Réuio, jui Bézout, Polyésie, jui Bézout et plas, Asie jui Homothétie & multiples, Liba, mai 000 (c) Cogrueces, Podicherry, mai 000 (c) 4 1 PGCD & parité, N Calédoie, déc Bases, Am du Sud, ov Bézout, Liba, jui 1999 (c) Bézout & pla, C étragers, jui Bézout, Asie, jui Bézout, Atilles - Guyae, jui Th de Wilso, Am du Nord, jui Premiers, Frace, jui Cogrueces, Polyésie, jui Eq dioph, Podicherry, mai 1999 (c) 4 13 Diviseurs+pgcd, Bac C, Lyo, Bézout + ppcm, Bac C, Japo Base et diviseurs, Bac C, Ide, Bases+cogrueces, Bac C, Aix, Nombres de Farey et approximatio d u ratioel par u ratioel 61 1 Exercices de base 1 1 Divisio Euclidiee - 1 (c) Das ue divisio euclidiee etre etiers aturels quels peuvet être le diviseur et le quotiet lorsque le dividede est 30 et le reste 39? Correctio O a 30= q b+ 39 q b= 30 39= 81 Cherchos les diviseurs de 81 : 1 et 81 Ce sot les seules valeurs possibles de q et b 1 Divisio Euclidiee- Quel est le ombre de diviseurs de 880? 1 3 Divisio Euclidiee-3 (c) 1 Écrire l'esemble des etiers relatifs diviseurs de 6 Détermier les etiers relatifs tels que 4 divise 6 3 Détermier les etiers relatifs tels que 4 divise + 4 Détermier les etiers relatifs tels que + 1 divise 3 4 Correctio 1 L'esemble des diviseurs de 6 est D = { 6 ; 3 ; ; 1 ; 1 ; ; 3 ; 6} 4 divise 6 si 4 appartiet à D, soit si appartiet à D + 4 = { ; 1 ; ; 3 ; 5 ; 6 ; 7 ; 10} 3 O peut remarquer que + = Puisqu'il est évidet que 4 divise 4, le résultat du permet alors d'affirmer que si 4 divise +, alors 4 divise + ( 4) c'est-à-dire 4 divise 6 Réciproquemet si 4 divise 6 alors 4 divise c'est-à-dire 4 divise + O a doc démotré que 4 divise + si et seulemet si 4 divise 6 4 O peut raisoer e utilisat le même pricipe qu'à la questio précédete O remarque que Termiale S F Laroche 3 4 = 3( + 1) 7, et puisqu'il est immédiat que + 1 divise 3( + 1), o peut écrire : - si + 1 divise 3 4, alors + 1 divise 3 4 3( + 1) c'est-à-dire + 1 divise 7 ; réciproquemet : si + 1 divise 7 alors + 1 divise 7 + 3( + 1) c'est-à-dire + 1 divise 3 4 L'esemble des diviseurs de 7 (ou de 7) état { 7 ; 1 ; 1 ; 7}, o e déduit que + 1 divise 3 4 si et seulemet si + 1 appartiet à { 7 ; 1 ; 1 ; 7} soit appartiet à { 8 ; ; 0 ; 6} 1 4 Multiples - 1 a et b sot deux etiers relatifs Démotrez que si a + b est divisible par 7 alors a et b sot divisibles par 7

3 1 5 PGCD - 1 (c) Trouvez le PGCD des ombres 1640 et 49 e utilisat la décompositio e facteurs premiers, puis e utilisat l algorithme d Euclide Correctio Avec l aide de Maple o a immédiatemet : > ifactor(1640); ifactor(49); ( ) 3 ( 5 ) ( 41 ) ( ) ( 3 ) ( 41 ) et le PGCD : 41= 164 Avec Euclide : 1640= = doc 1 6 PPCM et PGCD - Trouvez les deux ombres a et b sachat que leur PGCD est 4 et leur PPCM est PPCM et PGCD - 3 Trouvez deux etiers dot la différece etre leur PPCM et leur PGCD est Théorème de Gauss-1 1 a est u etier aturel Motrez que a 5 a est divisible par 10 a et b sot des etiers aturels avec a b Démotrez que si a 5 b 5 est divisible par 10 alors a b est divisible par Bases de umératio-1 Trouvez toutes les valeurs des chiffres x et y telles que le ombre = 6x95y das le système décimal soit divisible par 3 et Bases de umératio- A est le ombre qui s écrit 1654 das le système à base 7 Ecrivez ce ombre e bases 10, puis et efi 16 (tous les calculs doivet apparaître) 1 11 Bases de umératio-3 Le ombre N s écrit 3 das le système décimal Peut-il s écrire 7 das ue autre base? 1 1 Ecriture répétée Soit u etier aturel qui s écrit das le système décimal = abcabc avec a 0 1 a Détermier tel que les deux coditios suivates soiet vérifiées : * est divisible par 5, * L etierbc est le double de a b Décomposer le ombre aisi obteu e produit de facteurs premiers Etude du cas gééral a Motrer que est divisible par abc E déduire qu il est divisible par 7, 11 et 13 b Motrer que e peut pas être u carré parfait (c est à dire le carré d u etier aturel) 3 Motrer que 11 et 140 sot premiers etre eux 4 O pose 1 = 1111 et = O appelle (E) l équatio x 1 + y = 1001 d icoues les etiers relatifs x et y a Détermier ue solutio particulière de (E) b Résoudre (E) das Z 1 13 Cogrueces-1 (c) Quel est le reste de la divisio par 7 du ombre (3) 45 Termiale S 3 F Laroche

4 Correctio Le reste de 3 das la divisio par 7 est 4 ; 4 doe, 4 3 doe 8, soit 1 ; comme 45 = 153, o a : Le reste est doc Cogrueces- Démotrez que le ombre 1 15 Cogrueces-3 (c) ( ) ( ) (7) 4 (7) 1 (7) 1(7) = ab( a b ) est divisible par 3 pour tous les etiers relatifs a et b 1 Détermier les restes de la divisio de 5 p par 13 pour p etier aturel E déduire que pour tout etier aturel supérieur ou égal à 1, le ombre N = est divisible par 13 Correctio 1 p = 0 : 1, p = 1 : 5, p = : 1 ou 1, p = 3 : 5 ou 8, p = 4 : 1 doc pour p= 4k le reste est 1, pour p= 4k+ 1 le reste est 5, pour p= 4k+ le reste est 1 ou 1, pour p= 4k+ 3 le reste est 8 ou N = : 31= (13) et 18= (13) ; o a doc ' + 3 N = (13) (13) [5+ 8](13) 0(13) 1 16 Divers-1 U ombre qui s écrit avec 4 chiffres idetiques peut-il être u carré parfait (carré d u ombre etier)? 1 17 Divers- Démotrez qu u etier cogru à 7 modulo 8 e peut être égal à la somme de trois carrés 1 18 Divers-3 a et b sot deux etiers positifs premiers etre eux Motrez que a + b et a b sot premiers etre eux 1 19 Divers-4 + O cosidère la fractio avec etier positif + 1 Termiale S 4 F Laroche 3 a prouvez que tout diviseur commu d à + 1 et 3 + est premier avec b Déduisez e que d divise + 1, puis que d = 1 ou d = 5 c Quelles sot les valeurs de pour lesquelles la fractio est irréductible? 1 0 Divers-5 (QCM) (c) Pour chacue des ciq propositios suivates, idiquer si elle est vraie ou fausse et doer ue démostratio de la répose choisie Ue répose o démotrée e rapporte aucu poit Propositio 1 : «l esemble des couples d etiers relatifs (x ; y) solutios de l équatio 1x 5y = 3 est l esemble des couples (4 + 10k ; 9 + 4k) où k Z» Propositio : Pour tout etier aturel o ul : « est divisible par 5» Propositio 3 : Pour tout etier aturel o ul : «Si u etier aturel est cogru à 1 modulo 7 alors le PGCD de et de est égal à 7» Propositio 4 : «x + x + 3 0[ 5] si et seulemet si x 1[ 5]» Propositio 5 : Deux etiers aturels M et N sot tels que M a pour écriture abc e base dix (M vaut 100a+10b+c où a, b, c sot des chiffres etre 0 et 9) et N a pour écriture bca e base dix

5 Correctio Termiale S 5 F Laroche «Si l etier M est divisible par 7 alors l etier M N est aussi divisible par 7» Propositio 1 : Faux 1 et 5 sot premiers etre eux, l équatio 1x 5y= 1 a des solutios ; particulièremet le couple (3, 7) doc le couple (9, 1) est solutio de 1x 5y= 3 O opère de maière stadard : 1x 5y= 3 x 9= 5k x = 9+ 5k 1( x 9) 5( y 1) = 0 ; = 3 y 1= 1k y = 1+ 1k les couples (4 + 10k ; 9 + 4k) e so qu ue partie des couples solutios (la solutio 9, 1 e fait même pas partie ) Propositio : Faux est évidemmet divisible par 5 ; 3+1 est formé que de puissaces de, aucu de ces ombres e sot divisibles par 5 = + et remplaços : k 4 7 1k 7( 1 3k) ( ) ( ) + et 1 4k Propositio 3 : Vrai Preos 1 7k 4+ 3= k + 3= 7+ 8k= k ; si le PGCD vaut 7, alors 1 3k premiers etre eux : o doit trouver u et v tels que u+ v= 1 u= 3 u( 1+ 4k) + v( 1+ 3k) = 1 Ok 4u+ 3v= 0 v= 4 Propositio 4 : Faux O teste tous les restes modulo 5 : + = + + = + = + puis + doivet être x x + x doc faux puisqu o a aussi 3 comme solutio possible Propositio 5 : Vrai M= 100a+ 10b+ c M N = 99a 90b 9c= 9 11a 10b c N = 100b+ 10c+ a de 7, comme ( ) =, o a [ ] Si M= 100a+ 10b+ c est u multiple 8a+ 10b+ c b+ c = 8a+ 7k Pour que M N soit divisible par 7 il faut que 11a 10b c = 11a 8a 7k= 3a 7k soit divisible par 3, ce qui est le cas 1 1 Nombres Premiers-1 Le ombre 401 est-il premier? Résolvez e etiers aturels l équatio 1 Nombres Premiers- p et q sot des etiers aturels 1 Démotrez que pq 1 est divisible par p 1 et par q 1 Déduisez e que pour que 1 soit premier, il faut que soit premier x y = Prouvez à l aide d u cotre-exemple que la coditio «est premier» est pas suffisate pour que 1 soit premier 1 3 Nombres Premiers-3 Soit p u etier premier Motrer que si p 5 alors 4 divise 1 4 Démostratio de Fermat Soit p, u etier aturel premier p 1 1 a Démotrer que si k est u etier aturel tel que 1 k p 1, le ombre 1 b E déduire que, quel que soit l'etier, le ombre ( + 1) p p 1 est divisible par p p est divisible par p k Démotrer que, quel que soit l'etier aturel, p est divisible par p (o pourra faire u raisoemet par récurrece)

6 3 Motrer que pour tout etier premier avec p, p 1 1 est divisible par p 1 5 La classe Das ue Termiale S, la taille moyee des élèves est de 167 cm, la taille moyee des filles est de 160 cm et la taille moyee des garços est de 173,5 cm Quel est l effectif de la classe (iférieur à 40 )? Correctio Appelos f le ombre de filles et g le ombre de garços : ( ) f 160+ g 173,5= f + g 167 6,5g= 7f 13g= 14f doc il y a 13 filles et 14 garços (ou 6 filles et 8 gars, mais le total dépasse 40) 1 6 U Les ombres etiers de 1 à 9999 sot écrits e fraçais : u, deux, trois, quatre, dix, oze,, vigt,, mille deux cet trete quatre, puis ragés par ordre alphabétique 1 Quels sot les deux premiers et les deux deriers de la liste? Quelle est la positio de «u» das la liste? Bézout 7 Bezout-1 1 E utilisat l algorithme d Euclide, détermier le PGCD des ombres 8 et 31 Trouver alors deux ombres x et y etiers relatifs tels que 31x 8y = 1 Résoudre das l esemble des etiers relatifs l équatio 31x 8y = Le pla est rapporté au repère orthoormal ( O; i, j) O doe les poits A( 30 ; 48) et B(8 ; 76) O appelle (D) la droite (AB) a Trouver l esemble des poits M(x ; y) de (D) dot les coordoées sot des ombres etiers relatifs b Le repère utilisé pour le graphique est gradué de 10 à +10 e abscisses et de 14 à +14 e ordoées Vérifiez et expliquez pourquoi il y a pas de poit de (D) à coordoées etières visible sur le graphique c Pour remédier à l icovéiet du 3b o décide d agradir la feêtre à [ 40 ; +40] e abscisses et à [ 50 ; +10] e ordoées Combie y-a-t-il de poits de (D) à coordoées etières sur ce ouveau graphique? Faire la figure 8 Bezout- 1 Résoudre das ZxZ l équatio 13x 3y = 1 Résoudre das ZxZ l équatio 156x + 76y = 4 9 Bezout-3 x y 1 Démotrer que, pour que la relatio suivate = 3 soit satisfaite, pour x et y etiers aturels, il faut 9 4 predre x et y de la forme : x= 9( k+ 3) et y= 4k avec k etier aturel Démotrer que le PGCD de x et y e peut être qu u diviseur de O pose m = PPCM(x ; y) et o evisage la décompositio de m e facteurs premiers Commet faut il choisir k pour que : a m e cotiee pas le facteur? b m cotiee le facteur ou le facteur? c m e cotiee pas le facteur 3? d m cotiee le facteur 3, ou le facteur 3, ou le facteur 3 3? 4 Commet faut-il choisir x et y de telle faço que l o ait PGCD(x ; y) = 18? 30 Bezout-4 1 Décomposer 319 e facteurs premiers Termiale S 6 F Laroche

7 Démotrer que si x et y sot deux etiers aturels premiers etre eux, il e est de même pour les ombres 3x + 5y et x + y 3 Résoudre das 31 Bezout-5 Termiale S 7 F Laroche Z le système d icoues a et b : (3a+ 5 b)( a+ b) = 176 où m est le PPCM de a et b ab= m Au 8 siècle, u groupe composé d hommes et de femmes a dépesé 100 pièces de moaie das ue auberge Les hommes ot dépesé 8 pièces chacu et les femmes 5 pièces chacue Combie pouvait-il y avoir d hommes et de femmes das le groupe? 3 Acies exos bac 3 3 Somme et produit O cosidère deux etiers aturels, o uls, x et y premiers etre eux O pose S = x + y et P = xy 1 a Démotrer que x et S sot premiers etre eux, de même que y et S b E déduire que S et P sot premiers etre eux c Démotrer que les ombres S et P sot de parités différetes (l u pair, l autre impair) Détermier les diviseurs positifs de 84 et les rager par ordre croissat 3 Trouver les ombres premiers etre eux x et y tels que : SP = 84 4 Détermier les deux etiers aturels a et b vérifiat les coditios suivates : a+ b= 84 avec d = PGCD(a ; b) 3 ab= d (O pourra poser a = dx et b = dy avec x et y premiers etre eux) 3 33 Quadratique 1 Soit x u etier impair Quel est le reste de la divisio de x par 8? Résoudre das Z x Z l équatio x = 8y+ 1 3 O veut tracer sur l écra d ue calculatrice comportat 30 poits de large sur 00 poits de haut les 1 1 poits à coordoées etières de la courbe d équatio y= x 8 8 Le repère choisi a so origie e bas à gauche de l écra, et chaque poit de l écra a pour coordoées sa positio à l écra 1 (par exemple, le poit e haut à droite aura pour coordoées (319 ; 199)) Combie de poits pourra-t-o tracer? 3 34 Divisibilité Le ombre est u etier aturel o ul O pose a = et b = 5 + O ote d le PGCD de a et b 1 Doer la valeur de d das les cas suivats : =1, =11, =15 Calculer 5a 4b et e déduire les valeurs possibles de d 3 a Détermier les etiers aturels et k tels que = 7k b Détermier les etiers aturels et k tels que 5 + = 7k 4 Soit r le reste de la divisio euclidiee de par 7 Déduire des questios précédetes la valeur de r pour laquelle d vaut 7 Pour quelles valeurs de r, d est-il égal à 1? 3 35 Equatio diophatiee 1 O admet que 1999 est u ombre premier Détermier l esemble des couples (a, b) d etiers aturels tels que a + b = et dot le PGCD vaut 1999 O cosidère l équatio (E) : S = 0 où S est u etier aturel O s itéresse à des valeurs de S telles que (E) admette deux solutios das Z

8 a Peut o trouver S tel que 3 soit solutio de (E)? Si oui, préciser la deuxième solutio b Même questio avec 5? c Motrer que tout etier solutio de (E) est u diviseur de E déduire toutes les valeurs possibles de S 3 36 Base de umératio 1 1 Résoudre das Z l équatio x = 6y Soit N le ombre dot l écriture das le système de umératio de base 13 est N = 5x3 Pour quelles valeurs de x : * N est-il divisible par 6? * N est-il divisible par 4? * N est-il divisible par 4? (4 est écrit e décimal ) 3 37 Base de umératio 1 Démotrer que, pour tout etier aturel, 3 1 est divisible par 8 E déduire que est u multiple de 8 et que est u multiple de 8 Détermier les restes de la divisio par 8 des puissaces de 3 3 Le ombre p état u etier aturel, o cosidère le ombre A p défii par : A p = 3 p + 3 p + 3 3p + 3 4p a Si p =, quel est le reste de la divisio de A p par 8? b Démotrer que, si p = + 1, A p est divisible par 8 4 O cosidère les ombres a et b écrits das le système "base 3" : a = 1110 trois b = trois Les ombres a et b sot-ils divisibles par 8? 5 De même, o cosidère le ombre c = trois Démotrer que c est divisible par 16 Remarque : pour les questios 4 et 5, o raisoera sas utiliser la valeur umérique e base dix des ombres a, b, c 3 38 Somme des cubes 1 Calculer, e foctio de, la somme des premiers etiers aturels o uls Démotrer par récurrece que 3 p p = Exprimer 3 s p p= 1 p= 1 p= 1 3 Soit D le PGCD des ombres s et s +1 Calculer D lorsque a = k, b = k+1 E déduire que s, s +1 et s + sot premiers etre eux 3 39 Somme des diviseurs 1 O cosidère le ombre 3 = 00= 5 = e foctio de a Combie a-t-il de diviseurs? E utilisat u arbre, calculez les tous et faites leur somme s b Vérifiez que 3 s= ( )( ) α β O cosidère maiteat le ombre N = a b où a et b sot deux ombre premiers, α et β des etiers a Quel est le ombre de diviseurs de N? Termiale S 8 F Laroche

9 b Soit S la somme des diviseurs de N Motrez que Déduisez e ue expressio «simple» de S α S= (1 + a+ a + + a )(1 + b+ b + + b ) S a b c Motrez alors que pour α et β suffisammet grads o a N a 1 b 1 3 Applicatio umérique : N = 5 7 ; trouver ue valeur approchée de S β Rappel : la somme des premiers termes d ue suite géométrique de premier terme u 0 et de raiso q est q u0 1 q Correctio : voir Atisèches TS 3 40 Racies ratioelles (méthode de Descartes) 1 Motrer que si p et q sot deux etiers relatifs premiers etre eux, il e est de même de p et q 3 O se propose de trouver les solutios ratioelles de l équatio : 3 (1): 3x x + 6x 4= 0 O rappelle qu u ombre ratioel est le quotiet de deux etiers relatifs a Soit a b u ombre ratioel écrit sous forme irréductible Motrer que s il est solutio de (1) alors a divise 4 et b divise 3 b Motrer qu ue solutio de (1) e peut pas être égative c Déduire de ce qui précède que la seule solutio ratioelle de (1) est 3 3 Résoudre das Q l équatio 3 3x x + 6x 4= QCM, Baque exercices L exercice propose ciq affirmatios umérotées de 1 à 5 Pour chacue de ces affirmatios, dire si elle est vraie ou si elle est fausse, e justifiat le choix effectué 1 Si u ombre est divisible par 4, alors il est divisible par 8 Si u ombre est divisible par et par 3, alors il est divisible par 6 3 Si u ombre est divisible par 4 et par 6, alors il est divisible par 4 4 Si deux etiers a et b sot premiers etre eux, alors les etiers a + b et a b sot premiers etre eux 5 Si deux etiers a et b sot premiers etre eux, alors les etiers a + b et 3a + b sot premiers etre eux 3 4 Cryptographie, Baque exercices a Détermier deux etiers relatifs u et v tels que 7u 13v = 1 b E déduire deux etiers relatifs u 0 et v 0 tels que 14u 0 6v 0 = 4 c Détermier tous les couples (a, k) d etiers relatifs tels que 14a 6k = 4 O cosidère deux etiers aturels a et b Pour tout etier, o ote ϕ() le reste de la divisio euclidiee de a + b par 6 O décide de coder u message, e procédat comme suit : à chaque lettre de l alphabet o associe u etier compris etre 0 et 5, selo le tableau : Lettre A B C D E F G H I J K L M Nombre Lettre N O P Q R S T U V W X Y Z Termiale S 9 F Laroche

10 Nombre Pour chaque lettre α du message, o détermie l etier associé puis o calcule ϕ() La lettre α est alors codée par la lettre associée à ϕ() O e coaît pas les etiers a et b, mais o sait que la lettre F est codée par la lettre K et la lettre T est codée par la lettre O 5a+ b= 10 modulo 6 a Motrer que les etiers a et b sot tels que : 19a+ b= 14 modulo 6 b E déduire qu il existe u etier k tel que 14a 6k = 4 c Détermier tous les couples d etiers (a, b), avec 0 a 5 et 0 b 5, tels que 3 O suppose que a = 17 et b = 3 a Coder le message «GAUSS» Termiale S 10 F Laroche 5a+ b= 10 modulo 6 19a+ b= 14 modulo 6 b Soit et p deux etiers aturels quelcoques Motrer que, si ϕ() = ϕ(p), alors 17( p) = 0 modulo 6 E déduire que deux lettres distictes de l alphabet sot codées par deux lettres distictes 4 O suppose que a = 17 et b = 3 a Soit u etier aturel Calculer le reste de la divisio euclidiee de 3ϕ() + 9 par 6 b E déduire u procédé de décodage c E déduire le décodage du message «KTGZDO» 3 43 Repuits 1, Baque exercices Des ombres étrages (part oe)! Les ombres 1 ; 11 ; 111 ; 1111 ; etc sot des ombres que l o appelle rep-uits (répétitio de l uité) Ils e s écrivet qu avec des chiffres 1 Ces ombres possèdet de ombreuses propriétés qui passioet des mathématicies Cet exercice propose d e découvrir quelques-ues Pour k etier strictemet positif, o ote N k le rep-uit qui s écrit à l aide de k chiffres 1 Aisi N 1 = 1, N = 11, N 3 = 111, 1 Citer deux ombres premiers iférieurs à 10 apparaissat jamais das la décompositio d u rep-uit Justifier brièvemet la répose A quelle coditio sur k le ombre 3 apparaît-il das la décompositio du rep-uit N k? Justifier brièvemet la répose 3 Pour k > 1, le rep-uit N k est défii par Justifier l égalité : 9N = 10 1 pour tout etier k > 1 k k N k k 1 i k i= 0 = = Le tableau ci-dessous doe les restes de la divisio par 7 de 10 k, pour k etier compris etre 1 et 8 k Reste de la divisio de 10 k par Soit k u etier strictemet positif Démotrer que :«10 k 1(7)» équivaut à «k est multiple de 6» E déduire que 7 divise N k si et seulemet si k est multiple de Repuits, Baque exercices Des ombres étrages (part two)!

11 Les ombres 1 ; 11 ; 111 ; 1111 ; etc sot des ombres que l o appelle rep-uits (répétitio de l uité) Ils e s écrivet qu avec des chiffres 1 Ces ombres possèdet de ombreuses propriétés qui passioet des mathématicies Cet exercice propose d e découvrir quelques ues Pour k etier strictemet positif, o ote N k le rep-uit qui s écrit à l aide de k chiffres 1 Aisi N 1 = 1, N = 11, N 3 = 111, 1 Citer deux ombres premiers iférieurs à 10 apparaissat jamais das la décompositio d u rep-uit Justifier brièvemet la répose Doer la décompositio e facteurs premiers de N 3, N 4 et N 5 3 Soit u etier strictemet supérieur à 1 O suppose que l écriture décimale de se termie par le chiffre 1 a Motrer que, das so écriture décimale, se termie lui-même par 1 ou par 9 b Motrer qu il existe u etier m tel que s écrive sous la forme 10m + 1 ou 10m 1 c E déduire que 1(0) 4 a Soit k > Quel est le reste de la divisio de N k par 0? b E déduire qu u rep-uit distict de 1 est pas u carré 3 45 Recherche, Baque exercices Pour tout etier 1 o pose u = 1! +! + +! O doe la décompositio e facteurs premiers des dix premiers termes de la suite ( u ) u = 1 1 u = u = 3 u = 3 11 u = u = u = Motrer que u est jamais divisible par, par 5 i par 7 u = u = u = Peut-o affirmer que u est divisible par 11 à partir d u certai rag? 3 Peut-o affirmer que, à partir d u certai rag, u est divisible par 3 mais pas par 3 3? 3 46 Cryptographie, Baque exercices O cosidère les dix caractères A, B, C, D, E, F, G, H, I et J auxquels o associe das l ordre les ombres etiers de 1 à 10 O ote Ω = {1,,, 10} O appelle message tout mot, ayat u ses ou o, formé avec ces dix caractères 1 O désige par f la foctio défiie sur Ω par «f() est le reste de la divisio euclidiee de 5 par 11» O désire coder à l aide de f le message «BACF» Compléter la grille de chiffremet ci-dessous : Lettre B A C F f() 3 Lettre C Peut-o déchiffrer le message codé avec certitude? O désige par g la foctio défiie sur Ω par «g() est le reste de la divisio euclidiee de par 11» Etablir, sur le modèle précédet, la grille de chiffremet de g Permet-elle le déchiffremet avec certitude de tout message codé à l aide de g? 3 Le but de cette questio est de détermier des coditios sur l etier a compris etre 1 et 10 pour que la foctio h défiie sur E par «h() est le reste de la divisio euclidiee de a par 11» permette de chiffrer et déchiffrer avec certitude u message de 10 caractères Termiale S 11 F Laroche

12 Soit i u élémet de Ω a Motrer, e raisoat par l absurde, que si, pour tout i Ω, i < 10, a i est pas cogru à 1 modulo 11, alors la foctio h permet le déchiffremet avec certitude de tous messages i b Motrer que s il existe i Ω, i < 10, tel que a 1[11], alors la foctio h e permet pas de déchiffrer u message avec certitude c O suppose que i est le plus petit etier aturel tel que 1 i 10 vérifiat a 1[11] E utilisat la divisio euclidiee de 10 par i, prouver que i est u diviseur de 10 d Quelle coditio doit vérifier le ombre a pour permettre le chiffrage et le déchiffrage sas ambiguïté de tous messages à l aide de la foctio h? Faire la liste de ces ombres 4 Exercices Baccalauréat 4 47 Puissaces de 7, Polyésie 010 Les parties A et B sot idépedates Partie A O cosidère l équatio (E): 7x 6y= 1 où x et y sot des etiers aturels 1 Doer ue solutio particulière de l équatio (E) Détermier l esemble des couples d etiers aturels solutios de l équatio (E) Partie B Das cette partie, o se propose de détermier les couples (, m) d etiers aturels o uls vérifiat la relatio m 7 3 = 1 (F) 1 O suppose m 4 Motrer qu il y a exactemet deux couples solutios O suppose maiteat que m 5 a Motrer que si le couple (, m) vérifie la relatio (F) alors 7 1( modulo3) b E étudiat les restes de la divisio par 3 des puissaces de 7, motrer que si le couple (, m) vérifie la relatio (F) alors est divisible par 4 c E déduire que si le couple (, m) vérifie la relatio (F) alors 7 1( modulo5) d Pour m 5, existe-t-il des couples (, m) d etiers aturels vérifiat la relatio (F)? 3 Coclure, c est-à-dire détermier l esemble des couples d etiers aturels o uls vérifiat la relatio (F) 4 48 QCM, Liba 010 Pour chacue des propositios suivates, idiquer si elle est vraie ou fausse, et doer ue justificatio de la répose choisie Ue répose o justifiée e rapporte aucu poit Toutefois, toute trace de recherche, même icomplète, ou d iitiative même o fructueuse, sera prise e compte das l évaluatio 1 O cosidère, das le pla complexe rapporté à u repère orthoormal direct ( O; u, v) i, le poit A d affixe i et B l image de A par la rotatio de cetre O et d agle π O ote I le milieu du segmet [AB] Propositio 1 : «La similitude directe de cetre A qui trasforme I e O a pour écriture complexe ( ) z' = 1+ i z 1 i» O appelle S l esemble des couples (x ; y) d etiers relatifs solutios de l équatio 3x 5y = Propositio : «L esemble S est l esemble des couples 3 O cosidère l équatio (E): x y 0( mod 3) (5k 1 ; 3k 1) où k est u etier relatif» +, où (x ; y) est u couple d etiers relatifs Termiale S 1 F Laroche

13 Propositio 3 : «Il existe des couples (x ; y) d etiers relatifs solutios de (E) qui e sot pas des couples de multiples de 3» 4 Soit u etier aturel supérieur ou égal à 3 Propositio 4 :«Pour tout etier aturel k ( k ), le ombre! + k est pas u ombre premier» 5 O cosidère l équatio (E ) : x 5x+ 480= 0, où x est u etier aturel Propositio 5 : «Il existe deux etiers aturels o uls dot le PGCD et le PPCM sot solutios de l équatio (E )» 4 49 Bézout+spirale, Amérique du Nord 010 Partie A O cherche l'esemble des couples d'etiers relatifs (x; y) solutios de l'équatio (E): 16x 3y= 4 1 Vérifier que le couple (1 ; 4) est ue solutio particulière de (E) Détermier l'esemble des couples d'etiers relatifs solutios de l'équatio (E) Partie B Le pla complexe est rapporté à u repère orthoormal direct ( O; u, v) O cosidère la trasformatio f du pla, qui à tout poit M d'affixe z, associe le poit M d affixe z défiie par = e 8 z O défiit ue suite de poits (M ) de la maière suivate : le poit M 0 a pour affixe z 0 = i et pour tout etier aturel, M+ 1 = f ( M ) O ote z l'affixe du poit M Les poits M 0, M 1, M et M 3 sot placés sur la figure ci-dessous 3iπ 1 Détermier la ature et les élémets caractéristiques de la trasformatio f O ote g la trasformatio fff f a Détermier la ature et les élémets caractéristiques de la trasformatio g Termiale S 13 F Laroche

14 b E déduire que pour tout etier aturel OM 4 4OM u etier relatif c Compléter la figure e costruisat les poits M 4, M 5 et M 6 3 Démotrer que pour tout etier aturel, z ( ) + = et que ( OM OM 4 ) π 3π i + 8 = e 4 Soiet deux etiers aturels et p tels que p OM, OM a Exprimer e foctio de et p ue mesure de ( p ) π, + = + k π où k est b Démotrer que les poits O, M p et M sot aligés si et seulemet si p est u multiple de 8 5 Détermier l'esemble des etiers aturels tels que le poit M appartiee à la demi-droite [Ox) O pourra utiliser la partie A 4 50 Carrés et cubes+espace, Podicherry, 010 Les parties A et B peuvet, das leur quasi-totalité, être traitées de faço idépedate Partie A Das cette partie, o se propose d étudier des couples (a, b) d etiers strictemet positifs, tels que : a = b 3 Soit (a, b) u tel couple et d = PGCD(a, b)o ote u et v les etiers tels que a = du et b = dv 1 Motrer que u = dv 3 E déduire que v divise u, puis que v = 1 3 Soit (a, b) u couple d etiers strictemet positifs Démotrer que l o a a = b 3 si et seulemet si a et b sot respectivemet le cube et le carré d u même etier 4 Das cette questio, toute trace de recherche, même icomplète, ou d iitiative même o fructueuse sera prise e compte das l évaluatio Motrer que si est le carré d u ombre etier aturel et le cube d u autre etier, alors 0[ 7] ou 1[ 7] Partie B Das l espace mui d u repère orthoormal ( O; i, j, k ), o cosidère la surface S d équatio 3 x y = z Pour tout réel λ, o ote C λ la sectio de S par le pla d équatio z = λ 1 Les graphiques suivats doet l allure de C λ tracée das le pla d équatio z = λ, selo le sige de λ Attribuer à chaque graphique l u des trois cas suivats : λ < 0, λ = 0, λ > 0 et justifier l allure de chaque courbe a Détermier le ombre de poits de C 5 dot les coordoées sot des ombres etiers strictemet positifs b Pour cette questio, o pourra évetuellemet s aider de la questio 3 de la partie A Détermier le ombre de poits de C 010 dot les coordoées sot des ombres etiers strictemet positifs Termiale S 14 F Laroche

15 C λ C λ (pas de courbe visible) graphique 1 graphique graphique Surface+équatio, Atilles Guyae 009 L espace est mui d u repère orthoormé ( O; i, j, k ) O cosidère la surface S 1 d équatio z = x + y, et la surface S d équatio z = xy + x Partie A O ote P le pla d équatio x =, E 1 l itersectio de la surface S 1 et du pla P et E l itersectio de la surface S et du pla P 1 a Détermier la ature de l esemble E 1 b Détermier la ature de l esemble E a Représeter les esembles E 1 et E das u repère ( A; j, k) du pla P où A est le poit de coordoées ( ; 0 ; 0) b Das le repère ( O; i, j, k ) doer les coordoées des poits d itersectio B et C des esembles E 1 et E Partie B L objectif de cette partie est de détermier les poits d itersectio M(x ; y ; z) des surfaces S 1 et S où y et z sot des etiers relatifs et x u ombre premier O cosidère u tel poit M(x ; y ; z) 1 a Motrer que y(y x) = x(z x) b E déduire que le ombre premier x divise y O pose y = kx avec k Z a Motrer que x divise, puis que x = b E déduire les valeurs possibles de k 3 Détermier les coordoées possibles de M et comparer les résultats avec ceux de la PARTIE A, questio b 4 5 Equatio diophatiee, Nelle Calédoie, 009 Les questios 1 et sot idépedates Soit u etier aturel o ul 1 O cosidère l équatio otée (E) : 3x + 7y = 10 où x et y sot des etiers relatifs a Détermier u couple (u ; v) d etiers relatifs tels que 3u +7v = 1 E déduire ue solutio particulière (x 0 ; y 0 ) de l équatio (E) b Détermier l esemble des couples d etiers relatifs (x ; y) solutios de (E) O cosidère l équatio otée (G) 3x + 7y = 10 où x et y sot des etiers relatifs a Motrer que 100 (modulo 7) Démotrer que si (x ; y) est solutio de (G) alors 3x (modulo 7) b Reproduire et compléter le tableau suivat : Reste de la divisio euclidiee de x par Termiale S 15 F Laroche

16 Reste de la divisio euclidiee de 3x par 7 c Démotrer que est cogru à 1, ou 4 modulo 7 E déduire que l équatio (G) admet pas de solutio 4 53 Puissace de, Frace & La Réuio, a Détermier le reste das la divisio euclidiee de 009 par 11 b Détermier le reste das la divisio euclidiee de 10 par 11 c Détermier le reste das la divisio euclidiee de par 11 O désige par p u ombre etier aturel O cosidère pour tout etier aturel o ul le ombre A = + p O ote d le PGCD de A et A +1 a Motrer que d divise b Détermier la parité de A e foctio de celle de p Justifier c Das cette questio, toute trace de recherche, même icomplète, ou d iitiative même o fructueuse, sera prise e compte das l évaluatio Détermier la parité de d e foctio de celle de p E déduire le PGCD de et Puissaces de 3, Liba 009 Le but de l exercice est de motrer qu il existe u etier aturel dot l écriture décimale du cube se 3 termie par 009, c est-à-dire tel que 009[ 10000] Partie A 1 Détermier le reste de la divisio euclidiee de 8001 E déduire que [ 16] Partie B O cosidère la suite (u ) défiie sur N par : ( u ) 5 u+ 1 = a Démotrer que u 0 est divisible par par 16 u 0 = et, pour tout etier aturel, b Démotrer, e utilisat la formule du biome de Newto, que pour tout etier aturel, ( 4 ( 3 )) u+ 1 = u u + 5 u + u + u + 1 c Démotrer par récurrece que, pour tout etier aturel, u est divisible par a Vérifier que 50 u = puis e déduire que 009 1[ 65] b Démotrer alors que [ 65] Partie C E utilisat le théorème de Gauss et les résultats établis das les questios précédetes, motrer que est divisible par Coclure, c est-à-dire détermier u etier aturel dot l écriture décimale du cube se termie par Divisibilité + espace, La Réuio 009 L espace est mui d u repère orthoormal ( O; i, j, k ) 1 1 Soiet F le poit de coordoées 0;0; 4 et (P) le pla d équatio 1 z= 4 Termiale S 16 F Laroche

17 O ote d(m, P) la distace d u poit M au pla (P) Motrer que l esemble (S) des poits M de coordoées (x; y ; z) qui vérifiet d(m, P) = MF a pour équatio x + y = z a Quelle est la ature de l itersectio de l esemble (S) avec le pla d équatio z =? b Quelle est la ature de l itersectio de l esemble (S) avec le pla d équatio x = 0? Représeter cette itersectio das le repère ( O; j, k ) 3 Das cette questio, x et y désiget des ombres etiers aturels a Quels sot les restes possibles de la divisio euclidiee de b Démotrer que 7 divise Termiale S 17 F Laroche x par 7? x + y si et seulemet si 7 divise x et 7 divise y 4 Das cette questio, toute trace de recherche même icomplète, ou d iitiative même o fructueuse, sera prise e compte das l évaluatio Existe-t-il des poits qui appartieet à l itersectio de l esemble (S) et du pla d équatio z = 98 et dot toutes les coordoées sot des etiers aturels? Si oui les détermier 4 56 Divisibilité par 7, Frace 009 Les trois questios de cet exercice sot idépedates 1 a Détermier l esemble des couples (x, y) de ombres etiers relatifs, solutio de l équatio (E) : 8x 5y = 3 b Soit m u ombre etier relatif tel qu il existe u couple (p, q) de ombres etiers vérifiat m = 8p +1 et m = 5q +4 Motrer que le couple (p, q) est solutio de l équatio (E) et e déduire que m 9 (modulo 40) c Détermier le plus petit de ces ombres etiers m supérieurs à 000 Soit u ombre etier aturel a Démotrer que pour tout ombre etier aturel k o a : 3k 1(modulo 7) Quel est le reste das la divisio euclidiee de 009 par 7? 3 Das cette questio, toute trace de recherche, même icomplète, ou d iitiative, même o fructueuse, sera prise e compte das l évaluatio Soiet a et b deux ombres etiers aturels iférieurs ou égaux à 9 avec a 0 O cosidère le ombre N = a00b 3 N = a 10 + b O rappelle qu e base 10 ce ombre s écrit sous la forme O se propose de détermier parmi ces ombres etiers aturels N ceux qui sot divisibles par 7 a Vérifier que (modulo 7) b E déduire tous les ombres etiers N cherchés 4 57 Bézout+espace, Cetres étragers O ote (E) l'équatio 3x + y = 9 où x et y sot deux ombres etiers relatifs a Détermier u couple d'etiers solutio de l'équatio (E) b Détermier tous les couples d'etiers relatifs solutios de l'équatio (E) c Préciser les solutios de l'équatio (E) pour lesquelles o a à la fois x > 0 et y > 0 Itersectios d'u pla avec les plas de coordoées L'espace est mui du repère orthoormal ( O; i, j, k ) et o désige par (P) le pla d'équatio 3x + y = 9 a Démotrer que (P) est parallèle à l'axe (Oz) de vecteur directeur k b Détermier les coordoées des poits d'itersectio du pla (P) avec les axes (Ox) et (Oy) de vecteurs directeurs i et j c Faire ue figure et tracer les droites d'itersectio du pla (P) avec les trois plas de coordoées d Sur la figure précédete, placer sur la droite d'itersectio des plas (P) et (xoy), les poits dot les coordoées sot à la fois etières et positives

18 3 Étude d'ue surface (S) est la surface d'équatio 4z = xy das le repère ( O; i, j, k ) Les figures suivates représetet les itersectios de y avec certais plas de l'espace Termiale S 18 F Laroche figure 1 figure figure 3 figure 4 a S 1 désige la sectio de la surface (S) par le pla (xoy) Ue des figures doées représete S 1, laquelle? b S désige la sectio de la surface (S) par le pla (R) d équatio z= 1 Ue des figures doées représete S, laquelle? c S 3 désige la sectio de la surface (S) par le pla d équatio y= 8 Ue des figures doées représete S 3, laquelle? d S 4 désige la sectio de la surface (S) par le pla (P) d'équatio 3x + y = 9 de la questio Détermier les coordoées des poits commus à S 4 et (P) dot l'abscisse x et l'ordoée y sot des etiers aturels vérifiat l'équatio 3x + y = Restes chiois, Asie 009 N O se propose, das cette questio, de détermier tous les etiers relatifs N tels que N 1 17 a Vérifier que 39 est solutio de ce système [ ] [ ] b Soit N u etier relatif solutio de ce système Démotrer que N peut s écrire sous la forme N = 1+ 17x= 5+ 13y où x et y sot deux etiers relatifs vérifiat la relatio 17x 13y = 4 c Résoudre l équatio 17x 13y = 4 où x et y sot des etiers relatifs d E déduire qu il existe u etier relatif k tel que N = k e Démotrer l équivalece etre N 18[ 1] et [ ] [ ] N 5 13 N 1 17 Das cette questio, toute trace de recherche,même icomplète, ou d iitiative,même ifruxtueuse, sera prise e compte das l évaluatio a Existe-t-il u etier aturel k tel que 10 k 1[ 17]? b Existe-t-il u etier aturel l tel que 10 l 18[ 1]? 4 59 QCM, Atilles 009 Das chacu des cas suivats, idiquer si l affirmatio proposée est vraie ou fausse et justifier la répose 1 Le pla complexe est mui d u repère orthoormal ( O; u, v) O cosidère l applicatio f du pla das lui-même qui, à tout poit M d affixe z, associe le poit M d affixe z telle que ( ) ote A le poit d affixe i Affirmatio : f est la similitude directe, de cetre A, d agle 3 π et de rapport 009 Affirmatio : 1991 [ 7] z' = 1+ i 3 z+ 3 O 3 a et b sot deux etiers relatifs quelcoques, et p sot deux etiers aturels premiers etre eux

19 Affirmatio : a b[ p] Termiale S 19 F Laroche si et seulemet si a b[ p] 4 L espace est mui d u repère orthoormal ( O; i, j, k ) les coordoées (x; y; z) vérifiet l équatio : y = 3 E est l esemble des poits M de l espace dot z= x + y O ote S la sectio de E par le pla d équatio Affirmatio : S est u cercle 5 L espace est mui d u repère orthoormal ( O; i, j, k ) P est la surface d équatio x + y = 3z Affirmatio : O(0 ; 0 ; 0) est le seul poit d itersectio de P avec le pla (yoz) dot les coordoées sot des ombres etiers 4 60 Th de Wilso, Am du Nord 009 Soit A l esemble des etiers aturels de l itervalle [1 ; 46] 1 O cosidère l équatio (E) : 3x + 47y = 1 où x et y sot des etiers relatifs a Doer ue solutio particulière (x 0, y 0 ) de (E) b Détermier l esemble des couples (x, y) solutios de (E) c E déduire qu il existe u uique etier x apparteat à A tel que 3x 1[ 47] Soiet a et b deux etiers relatifs a Motrer que si ab 0[ 47] alors a 0[ 47] ou 0[ 47] b b E déduire que si a 1[ 47], alors a 1[ 47] ou 1[ 47] a 3 a Motrer que pour tout etier p de A, il existe u etier relatif q tel que pq 1[ 47] Pour la suite, o admet que pour tout etier p de A, il existe u uique etier, oté iv(p), apparteat à A piv p 1 47 tel que ( ) [ ] Par exemple : iv(1)= 1 car 11 1[ 47], iv()= 4 car 4 1[ 47], iv(3)= 16 car 316 1[ 47] b Quels sot les etiers p de A qui vérifiet p =iv(p)? c Motrer que 46! 1[ 47] 4 61 ROC+Base 1, N Calédoie, mars 008 (c) 5 poits Partie A : Questio de cours Quelles sot les propriétés de compatibilité de la relatio de cogruece avec l additio, la multiplicatio et les puissaces? Démotrer la propriété de compatibilité avec la multiplicatio Partie B O ote 0, 1,,, 9, α, β, les chiffres de l écriture d u ombre e base 1 Par exemple : 1 βα7 = β 1 + α 1+ 7= = 1711 e base 10 1 a Soit N 1 le ombre s écrivat e base 1 : b Soit N le ombre s écrivat e base 10 : Détermier l écriture de N e base N = β α Détermier l écriture de N 1 e base 10 3 N = 1131= Das toute la suite u etier aturel N s écrira de maière géérale e base 1 : a Démotrer que N a 0[ 3 ] N = a a aa E déduire u critère de divisibilité par 3 d u ombre écrit e base 1 b À l aide de so écriture e base 1, détermier si N est divisible par 3 Cofirmer avec so écriture e base 10

20 3 a Démotrer que N a a a a [ 11] écrit e base E déduire u critère de divisibilité par 11 d u ombre b À l aide de so écriture e base 1, détermier si N 1 est divisible par 11 Cofirmer avec so écriture e base 10 4 U ombre N s écrit Correctio Partie A : Questio de cours 1 N = x4y Détermier les valeurs de x et de y pour lesquelles N est divisible par 33 Les propriétés de compatibilité de la relatio de cogruece avec l additio, la multiplicatio et les puissaces sot a a' [ p] et b b' [ p] alors a+ b a' + b' [ p], ab a' b' [ p] et a a' [ p] Propriété de compatibilité avec la multiplicatio : o pose que Partie B 1 a a= pk+ a', b ph b' 1 N1 = β1α = = 1606 = + d où ab p kh a' ph b' pk a' b' a' b' p( ) = = + b Il faut diviser par 1 plusieurs fois : , = 1 7+ α, doc 1 N = 7α3 = α 1+ 3= = 1131 a N 1 1 a 1 a a a [ 1] a [ 3] = Si le derier chiffre est 0 modulo 3, soit u multiple de 3 le ombre sera divisible par b N se termie par 3 e base 1, il est divisible par 3 E base 10 la somme des chiffres est 6, il est doc divisible par 3 3 a Chaque puissace de 1 est cogrue à 1 modulo 11 doc N a a a a [ 11] des chiffres est u multiple de 11, ce ombre sera divisible par Si la somme b La somme des chiffres de N 1 e base 1 est β + 1+ α = = doc N 1 est divisible par 11 E base 10 o fait la somme des termes de rag pair mois la somme des termes de rag impair : 1 1=11 qui est divisible par N = x4y N est divisible par 33 si N est divisible par 3 : y= 3k, et par 11 : x+ 4+ y= 11 k' y= 3k y= 3k O résoud : ; les valeurs possibles de k sot 0, 1,, 3 : x+ 4+ 3k= 11 k' x= 11 k' 3k 4 k y x k N N (b 10) k 4 k =1 soit x= k 7 k =1 soit x= k 10 k =1 soit x= k 13 k = soit x= QCM, Polyésie, jui 008 Pour chacue des propositios suivates idiquer si elle est vraie ou fausse et doer ue justificatio de la répose choisie Ue répose o justifiée e rapporte aucu poit Toutefois, toute trace de recherche, même icomplète, ou d'iitiative, même o fructueuse, sera prise e compte das l'évaluatio 1 Propositio 1 :«Pour tout etier aturel o ul, et + 1 sot premiers etre eux» Termiale S 0 F Laroche

21 Soit x u etier relatif Propositio :«x + x+ 3= 0( modulo5) si et-seulemet si 1( modulo5) 3 Soit N u etier aturel dot l écriture e base 10 est aba 7 x» Propositio 3 :«Si N est divisible par 7 alors a+ b est divisible par 7» 4 Le pla complexe est mui d'u repère orthoormal direct ( O; u, v) π Propositio 4 : «La similitude directe de rapport, d'agle et de cetre le poit d'afïixe 1 i a 6 pour écriture complexe ( ) z' = 3+ i z+ 3 i 3» 5 Le pla complexe est rapporté à u repère orthoormal direct ( O; u, v) O cosidère u poit A O désige par a so affixe O ote s la réflexio d'axe ( O; u ) et s A la symétrie cetrale de cetre A Propositio 5 :«L'esemble des ombres complexes a tels que ssa = sa s est l'esemble des ombres réels» 4 63 QCM, Liba, jui 008 Pour chacue des six propositios suivates, idiquer si elle est vraie ou fausse et doer ue démostratio de la répose choisie Ue répose o démotrée e rapporte aucu poit Das le pla complexe rapporté à u repère orthoormal direct ( O; u, v), o cosidère la similitude directe 3 z 1 i z+ 4 i f d'écriture complexe ( ) Propositio 1 :«f = r h où h est l homothétie de rapport i et où r est la rotatio de cetre Ω et d'agle Pour tout etier aturel o ul : Propositio :«5 + est divisible par 5» Propositio 3 :«5 + est divisible par 7» π» 4 3 Das le pla mui d'u repère, (D) est la droite d'équatio 11x 5y= 14 3 et de cetre le poit Ω d'affixe Propositio 4 :«les poits de (D) à coordoées etières sot les poits de coordoées ( 5k+ 14;11k+ 8) où k Z 4 L'espace est rapporté à u repère orthoormal ( O; i, j, k ) La surface Σ ci-dessous a pour équatio z= x + y Propositio 5 :«la sectio de la surface Σ et du pla d'équatio x= λ, où λ est u réel, est ue hyperbole» 9 Propositio 6 : «le pla d'équatio z= partage le solide délimité par Σ et le pla d'équatio z = 9 e deux solides de même volume» Termiale S 1 F Laroche

22 k O j i Rappel : Soit V le volume du solide délimité par Σ et les plas d'équatios z = a et z=b où 0 a b 9 V est doé par la formule V ( ) [, ] k a b 4 64 Réseau, Asie, jui 008 b = S k dk où S(k) est l'aire de la sectio du solide par le pla d'équatio z=k où a Soit a et b deux etiers aturels o uls ; o appelle «réseau» associé aux etiers a et b l esemble des poits du pla, mui d u repère orthooal, dot les coordoées (x; y) sot des etiers vérifiat les coditios : 0 x a et 0 y b O ote R a, b ce réseau Le but de l exercice est de relier certaies propriétés arithmétiques des etiers x et y à des propriétés géométriques des poits correspodats du réseau A Représetatio graphique de quelques esembles Das cette questio, les réposes sot attedues sas explicatio, sous la forme d u graphique qui sera dûmet complété sur la feuille aexe à redre avec la copie Représeter graphiquemet les poits M(x ; y) du réseau R 8,8 vérifiat : 1 x ( mod3) et 1( mod3) x y 1( mod3) y, sur le graphique 1 ; +, sur le graphique ; 3 x y( mod3), sur le graphique 3 B Résolutio d ue équatio O cosidère l équatio (E): 7x 4y= 1, où les icoues x et y sot des etiers relatifs 1 Détermier u couple d etiers relatifs ( ; ) x y solutio de l équatio (E) 0 0 Détermier l esemble des couples d etiers relatifs solutios de l équatio (E) 3 Démotrer que l équatio (E) admet ue uique solutio (x; y) pour laquelle le poit M(x ; y) correspodat appartiet au réseau R 4, 7 Termiale S F Laroche

23 C Ue propriété des poits situés sur la diagoale du réseau Si a et b sot deux etiers aturels o uls, o cosidère la diagoale [OA] du réseau R a, b, avec O(0 ; 0) et A(a ; b) 1 Démotrer que les poits du segmet [OA] sot caractérisés par les coditios : 0 x a, 0 y b, ay= bx Démoter que si a et b sot premiers etre eux, alors les poits O et A sot les seuls poits du segmet [OA] apparteat au réseau R a, b 3 Démotrer que si a et b e sot pas premiers etre eux, alors le segmet [OA] cotiet au mois u autre poit du réseau (O pourra cosidérer le pgcd d des ombres a et b et poser a = da et b = db ) y y y O x O x O x Graphique 1 Graphique Graphique Codage affie, Atilles, jui 008 Partie A O cosidère l équatio (E) : 11x 6y = 1, où x et y désiget deux ombres etiers relatifs 1 Vérifier que le couple ( 7 ; 3 ) est solutio de (E) Résoudre alors l équatio (E) 3 E déduire le couple d etiers relatifs (u; v) solutio de (E) tel que 0 u 5 Partie B O assimile chaque lettre de l alphabet à u ombre etier comme l idique le tableau ci-dessous : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z O «code» tout ombre etier x compris etre 0 et 5 de la faço suivate : o calcule 11x + 8, o calcule le reste de la divisio euclidiee de 11x + 8 par 6, que l o appelle y x est alors «codé» par y Aisi, par exemple, la lettre L est assimilée au ombre 11 ; = 19 5( mod6) ; 5 est le reste de la divisio euclidiee de 19 par 6 Au ombre 5 correspod la lettre Z La lettre L est doc codée par la lettre Z 1 Coder la lettre W Le but de cette questio est de détermier la foctio de décodage a Motrer que pour tous ombres etiers relatifs x et j, o a : ( ) équivaut à x 19j( mod6) 11x j mod 6 Termiale S 3 F Laroche

Terminale S. 1. Divers

Terminale S. 1. Divers Termiale S 1 Divers Bézout 3 Quadratique 4 Divisibilité 5 Equatio diophatiee 6 Equatio diophatiee (, Caracas 01_04) 7 Base de umératio 8 Base de umératio 3 9 Somme des cubes 10 PGCD 11 Somme des diviseurs

Plus en détail

Racine nième Corrigés d exercices

Racine nième Corrigés d exercices Racie ième Corrigés d eercices Page 9 : N 8, 8, 8, 86, 88, 89, 9, 9, 9, 97 Page 6 : N, Page 6 : N Page 67 : N 8 Page 6 : N N 8 page 9 6 6 6 6 6 ( ) = = = = = = = = ( ) = = = = = = ( ) 8 = 8 = = = = = =

Plus en détail

SESSION DE 2004 CA/PLP

SESSION DE 2004 CA/PLP SESSION DE 4 CA/PLP CONCOURS EXTERNE Sectio : MATHÉMATIQUES SCIENCES PHYSIQUES COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES Durée : 4 heures L usage des calculatrices de poche est autorisø (coformømet au directives de

Plus en détail

BTS BIOCHIMIE & ANALYSES BIOLOGIQUES 2001

BTS BIOCHIMIE & ANALYSES BIOLOGIQUES 2001 Exercice 1 : ( 12 poits ) Les parties A et B peuvet être traitées idépedammet l ue de l autre. O se propose d étudier l évolutio e foctio du temps des températures d u bai et d u solide plogé das ce bai.

Plus en détail

Séries d exercices Aritmetiques

Séries d exercices Aritmetiques Séries d exercices Aritmetiques ème Maths Maths au lycee Ali AKIR Site Web : http://maths-akirmidiblogscom/ EXERCICE N )Quel est le reste de la divisio par 7 du ombre ) Quel est le reste de la divisio

Plus en détail

Terminale S (2014-2015) Suites numériques

Terminale S (2014-2015) Suites numériques Termiale S (04-05) Suites umériques Raisoemet par récurrece. Itroductio E Mathématiques, u certai ombre de propriétés dépedet d u etier aturel. Par exemple, la ( + ) somme des etiers aturels de à est égale

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL Corrigé du baccalauréat Polyésie 6 jui 4 STID STL spécialité SPCL EXERCICE 4 poits Cet eercice est u questioaire à choi multiples. Pour chacue des questios suivates, ue seule des quatre réposes proposées

Plus en détail

On admet que l ensemble des nombres des réels est inclus dans un ensemble plus grand constitué de nombres complexes.

On admet que l ensemble des nombres des réels est inclus dans un ensemble plus grand constitué de nombres complexes. Chapitre 1 Nombres complexes Le buts du chapitres sot : Cosolider les aquis de termiale, Savoir maipuler les ombres complexes, e particulier la factorisatio par l agle de moitié. Avoir des otios sur le

Plus en détail

09 G 18bis AR Durée: 4 heures Séries : S1-S3 - Coeff. 8.. Epreuve du 1 er groupe

09 G 18bis AR Durée: 4 heures Séries : S1-S3 - Coeff. 8.. Epreuve du 1 er groupe UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1/ 9 OFFICE DU BACCALAUREAT BP 5005-DAKAR-Fa-Séégal Serveur Vocal: 68 05 59 Téléfax (1) 864 67 39 - Tél : 84 95 9-84 65 81 M A T H E M A T I Q U E S 09 G 18bis AR Durée:

Plus en détail

Feuille 2 : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissements finis, étude des variations

Feuille 2 : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissements finis, étude des variations UPMC 1M001 Aalyse et algèbre pour les scieces 013-014 Feuille : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissemets fiis, étude des variatios Les eercices sas ( ) sot des applicatios directes du cours.

Plus en détail

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 7 mars 2014

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 7 mars 2014 Durée : 4 heures Baccalauréat S Nouvelle-Calédoie 7 mars 2014 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commu à tous les cadidats 4 poits Cet exercice est u QCM questioaire à choix multiple. Pour chaque questio, ue seule

Plus en détail

CORRECTION DU BAC BLANC 2

CORRECTION DU BAC BLANC 2 CORRCTION DU BAC BLANC 2 XRCIC 1 (6 poits) Baccalauréat ST Mercatique Podichéry - 2010 Deux tableaux sot doés e aexe : le premier doe l évolutio du prix du mètre carré das l immobilier résidetiel acie

Plus en détail

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h Etrée à Scieces Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h A P M E P Les calculatrices sot autorisées Exercice Vrai-Faux 8 poits Pour chacue des affirmatios suivates,

Plus en détail

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1 Bac blac TS Correctio Exercice I ( Spé ) / émotros par récurrece que 5x y = pour tout etier aturel 5x y = 5 8 = La propriété est doc vraie au rag = Supposos que la propriété est vraie jusqu au rag, o a

Plus en détail

On peut représenter la situation par un arbre : On a donc p(b 1 B 2)= p(b 1) p (B ) = 3 4 = 3.

On peut représenter la situation par un arbre : On a donc p(b 1 B 2)= p(b 1) p (B ) = 3 4 = 3. T ale S Correctio Exercices type bac de Probabilités. Mars Exercice : Ue ure cotiet au départ 0 boules blaches et 0 boules oires idiscerables au toucher. O tire au hasard ue boule de l ure : Si la boule

Plus en détail

Correction du devoir surveillé de mathématiques n o 5

Correction du devoir surveillé de mathématiques n o 5 Correctio du devoir surveillé de mathématiques o 5 Exercice 1 1. Soit g la foctio défiie sur R par g(x) = (x 1)e x. (a) Détermier les ites de g e et +. Limite e. O a ue forme idétermiée. E développat,

Plus en détail

Temps moyen de lecture par page (exercice compris) : 10 minutes

Temps moyen de lecture par page (exercice compris) : 10 minutes MOTS BINAIRES Mots biaires de logueur 2 Rappel : le logarithme e base b 3 Le choix de la logueur des mots biaires 4 Calculs avec les mots de logueur 5 Le poids d u mot biaire de logueur 6 La distace de

Plus en détail

LEÇON N 20 : Racines n-ièmes d un nombre complexe. Interprétation géométrique. Applications.

LEÇON N 20 : Racines n-ièmes d un nombre complexe. Interprétation géométrique. Applications. LEÇON N 20 : Racies -ièmes d u ombre complexe. Iterprétatio géométrique. Applicatios. Pré-requis : Représetatio d u ombre complexe das le pla R 2 mui d u repère orthoormé direct ; Formes trigoométrique

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités coditioelles - Suites géométriques - foctios epoetielles Calculatrice autorisée Termiale ES123 Eercice 1 : 5 poits Partie A : Ue agece de locatio

Plus en détail

Fluctuation et estimation

Fluctuation et estimation Fluctuatio et estimatio Table des matières I Idetificatio de la situatio........................................ II Échatilloage, itervalle de fluctuatio asymptotique........................ II. Itervalle

Plus en détail

EXERCICES D ARITHMÉTIQUE Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako

EXERCICES D ARITHMÉTIQUE Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako EXERCICE 01 : EXERCICES D ARITHMÉTIQUE Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Techique Bamako 1) Démotrer par récurrece que : a) ε N*: 1+ + 3+ + = ( + 1) b) ε N*: 1+ 3+ 5+ + ( 1) = c) ε N*: 1 + 3+ 5 + +

Plus en détail

Informatique TP2 : Calcul numérique d une intégrale CPP 1A

Informatique TP2 : Calcul numérique d une intégrale CPP 1A Iformatique TP : Calcul umérique d ue itégrale CPP 1A Romai Casati, Wafa Johal, Frederic Deveray, Matthieu Moy Avril - jui 014 1 Zéro de foctio O doe le code suivat (vu e cours), qui permet de calculer

Plus en détail

1 Programme de l agrégation interne

1 Programme de l agrégation interne Séries umériques Programme de l agrégatio itere Partie 0b : Séries de ombres réels ou complexes Séries à termes positifs La série coverge si et seulemet si la suite des sommes partielles est borée Étude

Plus en détail

EXERCICES : DÉNOMBREMENT

EXERCICES : DÉNOMBREMENT Chapitre 7 ECE 1 - Grad Nouméa - 015 EXERCICES : DÉNOMBREMENT LISTES / ARRANGEMENTS Exercice 1 : Le code ativol Pour so vélo, Toto possède u ativol a code. Le code est ue successio de trois chiffres compris

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

Centre Régional des Métiers de l Éducation et de la Formation MARRAKECH

Centre Régional des Métiers de l Éducation et de la Formation MARRAKECH R O Y A U M E D U M A R O C Miistère de l Educatio Natioale et de la Formatio Professioelle Cetre Régioal des Métiers de l Éducatio et de la Formatio Académie Régioale de l Éducatio et de la Formatio Marrakech-Tesift

Plus en détail

Questions pour un champion en ligne

Questions pour un champion en ligne Questios pour u champio e lige Le jeu télévisé QPUC préseté sur FR3 et aimé par Julie Lepers existe aussi e variate «e lige». U jeu «e lige» se déroule aisi : Six iterautes disputet ue première mache dite

Plus en détail

< p 2. b a a = bq et r = 0 r 0 bq < a < b(q+1)

< p 2. b a a = bq et r = 0 r 0 bq < a < b(q+1) DIVISIBILITE DANS Z - DIVISION DES ENTIERS - b divise a lorsqu il existe u etier k tel que a = kb O dit que a est multiple de b ; b est diviseur de a. Pour tout etier relatif (Z) a, b, c o a : -, a, -

Plus en détail

Dénombrement. Le nombre de p-listes d éléments distincts d un ensemble à n éléments est Le nombre d injections de E p dans F n : (n p) :

Dénombrement. Le nombre de p-listes d éléments distincts d un ensemble à n éléments est Le nombre d injections de E p dans F n : (n p) : Filière E Deis Pasquigo Résumé du cours : 1. Esembles fiis Déombremet Défiitios E et F sot équiotets si il existe ue bijectio de E sur F. E est déombrable si E est équiotet à N. E est u esemble fii si

Plus en détail

Bac blanc TS Non spécialité maths L usage de la calculatrice est autorisé

Bac blanc TS Non spécialité maths L usage de la calculatrice est autorisé Bac blac TS No spécialité maths L usage de la calculatrice est autorisé EXERCICE : (5 poits) Le pla complee est rapporté au repère orthoormal direct (O ; u, v ) O cosidère le poit I d affie i et le poit

Plus en détail

E(X i ) par linéarité de l espérance.

E(X i ) par linéarité de l espérance. Statistiques appliquées. L3 Iterrogatio Questios de cours. 3 poits 1) Eocer le théorème cetral limite (1 pt). Si (X ) est ue suite de v.a. idépedates et de même loi, admettat des momets d ordre u et deux

Plus en détail

Septembre 2011 CPI 317. Exercices. Agnès Bachelot

Septembre 2011 CPI 317. Exercices. Agnès Bachelot Septembre 2 CPI 37 Exercices Agès Bachelot Table des matières - Séries Numériques.......................................... 3 - Séries à termes positifs.................................... 3-2 Séries quelcoques......................................

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n =

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n = [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 1 juillet 14 Eocés 1 Nombres réels Ratioels et irratioels Exercice 1 [ 9 ] [correctio] Motrer que la somme d u ombre ratioel et d u ombre irratioel est u ombre irratioel.

Plus en détail

Intervalle de fluctuation des fréquences. Estimation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES. fréquence F n. fréquence obtenue f.

Intervalle de fluctuation des fréquences. Estimation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES. fréquence F n. fréquence obtenue f. Chapitre 14 Itervalle de fluctuatio des fréqueces. Estimatio Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Itervalle de fluctuatio Estimatio Itervalle de cofiace (*). Niveau

Plus en détail

Développement d une fonction en série entière. Exemples et applications

Développement d une fonction en série entière. Exemples et applications Développemet d ue foctio e série etière Exemples et applicatios Das ce chapitre, K désigera R ou C B(; R) désigera la boule ouverte de cetre et de rayo R > 1 Gééralités Défiitio 1 Soit f ue applicatio

Plus en détail

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont :

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont : Estimatio Objectifs Estimer poctuellemet ue proportio, ue moyee ou u écart type d ue populatio à l aide de la calculatrice ou d u logiciel, à partir d u échatillo Détermier u itervalle de cofiace à u iveau

Plus en détail

Séquence 1. Les suites numériques. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Le raisonnement par récurrence 3. Notions de limites 4. Synthèse

Séquence 1. Les suites numériques. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Le raisonnement par récurrence 3. Notions de limites 4. Synthèse Séquece Les suites umériques Sommaire Pré-requis Le raisoemet par récurrece 3 Notios de limites 4 Sythèse Das cette séquece, il s agit d ue part d approfodir la otio de suites umériques permettat la modélisatio

Plus en détail

Mots de longueur donnée à base de P lettres, et fonction génératrice

Mots de longueur donnée à base de P lettres, et fonction génératrice Mots de logueur doée à base de lettres, et foctio géératrice Cosidéros les mots de logueur à base de lettres, avec etier positif. ) Combie existe-t-il de tels mots? La première lettre du mot est l ue des

Plus en détail

MATHÉMATIQUES Corrigé

MATHÉMATIQUES Corrigé Exame de ovembre 009 Exame du premier trimestre Le 30 ovembre 009 Classes de ère STG Durée 3 heures MATHÉMATIQUES Corrigé Note aux cadidats L emploi des calculatrices est autorisé (circulaire 99 86 du

Plus en détail

Exercices de Khôlles de Mathématiques, second trimestre

Exercices de Khôlles de Mathématiques, second trimestre Exercices de Khôlles de Mathématiques, secod trimestre Lycée Louis-Le-Grad, Paris, Frace Igor Kortchemski HX 2-2005/2006 Exercices particulièremet itéressats : - Exercices 2., 2.2 - Exercice 3. - Exercice

Plus en détail

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi mars 204 MATHEMATIQUES durée de l'épreuve : 3h - coefficiet 2 Le sujet est uméroté de à 5. L'aexe est à redre avec la copie. L'exercice Vrai-Faux est oté sur 8,

Plus en détail

x 0 h a (x) ln (2 a ) h a 2 a Justifier, par le calcul, le signe de h' a (x) pour x appartenant à ] 0 ; + [. b. Rappeler la limite de ln x x

x 0 h a (x) ln (2 a ) h a 2 a Justifier, par le calcul, le signe de h' a (x) pour x appartenant à ] 0 ; + [. b. Rappeler la limite de ln x x EXERCICE (6 poits) Commu à tous les cadidats Soit f la foctio défiie sur l itervalle ] ; + [ par f () = l Pour tout réel a strictemet positif, o défiit sur ] ; + [ la foctio g a par g a () = a O ote C

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Logique, esembles et applicatios Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I :

Plus en détail

Séries entières. Chap. 09 : cours complet.

Séries entières. Chap. 09 : cours complet. Séries etières Chap 9 : cours complet Rayo de covergece et somme d ue série etière Défiitio : série etière réelle ou complee Théorème : lemme d Abel Théorème : itervalle des valeurs positives où ue série

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

( 2) e x. x + d x. Donner une interprétation graphique de cette intégrale.

( 2) e x. x + d x. Donner une interprétation graphique de cette intégrale. EXERCICE : (6 poits) Commu à tous les cadidats Les deux parties de cet exercice sot idépedates. Partie A O cosidère l équatio différetielle (E) : y ' + y e x. ) Motrer que la foctio u défiie sur l esemble

Plus en détail

Les Nombres Parfaits.

Les Nombres Parfaits. Les Nombres Parfaits. Agathe CAGE, Matthieu CABAUSSEL, David LABROUSSE (2 de Lycée MONTAIGNE BORDEAUX) et Alexadre DEVERT, Pierre Damie DESSARPS (TS Lycée SUD MEDOC LETAILLAN MEDOC) La première partie

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

f(t)dt = 0. On pose a = min f et b = max f. 0 1 + x 2 dx = 3 + 1 7 π. 2) En déduire un encadrement de π (meilleur que celui d'archimède).

f(t)dt = 0. On pose a = min f et b = max f. 0 1 + x 2 dx = 3 + 1 7 π. 2) En déduire un encadrement de π (meilleur que celui d'archimède). #4 Itégrale de Riema Khôlles - Classes prépa Thierry Sageaux, Lycée Gustave Eiel Exercice Soit f ue foctio cotiue sur [, ] telle que Motrer que f ab f(t)dt = O pose a = mi f et b = max f Exercice x ) Motrer

Plus en détail

Groupes monogènes, groupes cycliques. Exemples

Groupes monogènes, groupes cycliques. Exemples 2 Groupes moogèes, groupes cycliques. Exemples Les otios de base sur les groupes sot supposées coues. E particulier, les esembles et groupes quotiets sot supposés cous. Pour des rappels, o pourra cosulter

Plus en détail

7. Soient A et B les points d affixes respectives 4 et 3 i. L affixe du point C tel que le triangle ABC soit isocèle avec. a. 1 4 i b. 3 i c.

7. Soient A et B les points d affixes respectives 4 et 3 i. L affixe du point C tel que le triangle ABC soit isocèle avec. a. 1 4 i b. 3 i c. NOUVELLE CALEDONIE NOVEMBRE 2007 Exercice 4 poits Commu à tous les cadidats Pour chaque questio, ue seule des trois propositios est exacte. Le cadidat idiquera sur la copie le uméro de la questio et la

Plus en détail

Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski

Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski Dossier : Actualité de l Aalyse e Lycée 447 Qu est-ce qu u bo éocé de bac? Aalyse de l exercice de spécialité de TS de Podichéry 2013 Jacques Lubczaski «Podichéry est tombé!» : cela ressemble à l aoce

Plus en détail

FONCTION EXPONENTIELLE

FONCTION EXPONENTIELLE FONCTION EXPONENTIELLE I. RAPPELS : METHODE D EULER Si f est ue foctio dérivable e x 0, o sait que f(x 0 + h) a pour approximatio affie f(x 0 ) + f '(x 0 )h O peut doc sur de "petits" itervalles, approcher

Plus en détail

Estimations et intervalles de confiance

Estimations et intervalles de confiance Estimatios et itervalles de cofiace Estimatios et itervalles de cofiace Résumé Cette vigette itroduit la otio d estimateur et ses propriétés : covergece, biais, erreur quadratique, avat d aborder l estimatio

Plus en détail

LES SUITES. u n = 1 n, pour n 1. u n = n 3

LES SUITES. u n = 1 n, pour n 1. u n = n 3 LES SUITES. Défiitio.. Défiitio Ue suite umérique est ue foctio de das, défiie à partir d'u certai rag 0. La otatio (u ) désige la suite e tat qu'objet mathématique et u désige l'image de l'etier (appelé

Plus en détail

MA401 : Probabilités TD3

MA401 : Probabilités TD3 MA : Probabilités Exercice Ue compagie aériee étudie la réservatio sur l u de ses vols. Ue place doée est libre le jour d ouverture de la réservatio et so état évolue chaque jour jusqu à la fermeture de

Plus en détail

Dénombrement - Combinatoire Cours

Dénombrement - Combinatoire Cours Déombremet - Combiatoire Cours La combiatoire (ou aalyse combiatoire) étudie commet compter des objets. Elle fourit des méthodes de déombremet particulièremet utiles e probabilité. U des pricipaux exemples

Plus en détail

. En déduire la limite de f 1 en +. F 1 (x) = e 2 2 4

. En déduire la limite de f 1 en +. F 1 (x) = e 2 2 4 Atilles-Guyae septembre 5 EXERCICE 6 POINTS Commu à tous les cadidats 6 poits Soit u etier aturel o ul. O cosidère la foctio f défiie et dérivable sur l esemble des ombres réels par f (x) = x e x O ote

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Liban 3 juin 2010

Corrigé du baccalauréat S Liban 3 juin 2010 Corrigé du baccalauréat S Liba 3 jui 1 Exercice 1. Partie A : Restitutio orgaisée de coaissaces 1) x R, o a d après le pré-requis e preat y x : e x e x e x+x e 1. Ceci état vrai pour tout x, e divisat

Plus en détail

BACCALAURÉAT BLANC GÉNÉRAL MATHÉMATIQUES SÉRIE S

BACCALAURÉAT BLANC GÉNÉRAL MATHÉMATIQUES SÉRIE S Lycée Fraçais d Agadir Termiales SA SB 216-217 BACCALAURÉAT BLANC GÉNÉRAL MATHÉMATIQUES SÉRIE S DUREE DE L EPREUVE : 4 HEURES Utilisatio de la calculatrice autorisée Ce sujet comporte 7 pages umérotées

Plus en détail

Exercice 1-5 points - Pour tous les élèves Une nouvelle attraction est ouverte dans un grand parc. Pour tout entier non nul n, on note p

Exercice 1-5 points - Pour tous les élèves Une nouvelle attraction est ouverte dans un grand parc. Pour tout entier non nul n, on note p ermiale S - Bac blac de mathématiques Mars 6 Les calculatrices sot autorisées mais celles-ci e doivet être i échagées i prêtées durat l épreuve. Les quatre exercices serot rédigés sur ue feuille double

Plus en détail

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels.

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels. Uiversité de Provece 011 01 Mathématiques Géérales I Plache 6 Nombres réels Suites réelles Nombres réels Exercice 1 Mettre sous forme irréductible p/q les ratioels suivats (les chiffres souligés se répètet

Plus en détail

b-on a: Or le pgcd(n+1,3)=1 ou pgcd(n+1,3)=3 Donc d=n+1 ou d=3(n+1)

b-on a: Or le pgcd(n+1,3)=1 ou pgcd(n+1,3)=3 Donc d=n+1 ou d=3(n+1) Exercices d arithmétiques corrigés Exercice N 1 : 1-Etablir que pour tout (a,b,q) 3,pgcd(a,b) = pgcd(b,a-bq) 2-Motrer que pour tout, pgcd(5 3 -,+2) = pgcd(+2,38) 3-Détermier l esemble des etiers relatifs

Plus en détail

STATISTIQUE : ESTIMATION

STATISTIQUE : ESTIMATION STATISTIQUE : ESTIMATION Préparatio à l Agrégatio Bordeaux Aée 202-203 Jea-Jacques Ruch Table des Matières Chapitre I. Estimatio poctuelle 5. Défiitios 5 2. Critères de comparaiso d estimateurs 6 3. Exemples

Plus en détail

Lucyna FIRLEJ IUT Mesures Physiques Statistiques C1

Lucyna FIRLEJ IUT Mesures Physiques Statistiques C1 1 Statistique iferetielle. Relatios Iteratioales Lucya Firlej Pl. E.Bataillo, Bat.11, cc.06 34095 Motpellier cedex 5 Frace lucya.firlej@umotpellier.fr S3. Statistics. 30 h d eseigemet: 10 cours, 10 TD,

Plus en détail

Agrégation externe de mathématiques, session 2008 Épreuve de modélisation, option A : Probabilités et Statistiques

Agrégation externe de mathématiques, session 2008 Épreuve de modélisation, option A : Probabilités et Statistiques Agrégatio extere de mathématiques, sessio 2008 Épreuve de modélisatio, optio (public 2008) Mots clefs : Loi des grads ombres, espace des polyômes, estimatio o-paramétrique Il est rappelé que le jury exige

Plus en détail

A) Forme algèbrique d un nombre complexe.

A) Forme algèbrique d un nombre complexe. A) Forme algèbrique d u ombre complexe. Théorème Il existe u esemble, oté,de ombres appelés ombres complexes, tel que : cotiet ; est mui d ue additio et d ue multiplicatio pour lesquelles les règles de

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE PARIS DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT Directio des Admissios et cocours ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON CONCOURS

Plus en détail

Notations Soit I un intervalle de R. Soit f une fonction définie sur I, à valeurs dans R. Notons représentative de f dans un repère du plan.

Notations Soit I un intervalle de R. Soit f une fonction définie sur I, à valeurs dans R. Notons représentative de f dans un repère du plan. Foctio réciproque d'ue octio cotiue, d'ue octio dérivable FNCTIN RECIPRQUE D'UNE FNCTIN CNTINUE, D'UNE FNCTIN DERIVABLE EXEMPLES N SE LIMITERA AUX FNCTINS NUMERIQUES DEFINIES SUR UN INTERVALLE DE R Notatios

Plus en détail

Partie A : z x. z =( z ) = 4 = - 4 donc z est aussi solution de (E) Partie C :

Partie A : z x. z =( z ) = 4 = - 4 donc z est aussi solution de (E) Partie C : Corrigé baccalauréat S Polyésie 200 (raiateabac.blogspot.com) EXERCICE (5 poits) Pré-requis : z a + bi et _ z a bi Partie A : a ) E posat z a + bi et z a + b i o obtiet : z x z (a + bi) ( a + b i) aa bb

Plus en détail

Corrigé du DS n 1. Exercice 1 (6 points)

Corrigé du DS n 1. Exercice 1 (6 points) Exercice 1 (6 poits) Corrigé du DS 1 Das cet exercice, les probabilités demadées serot doées sous forme décimale, évetuellemet arrodies à 10 - près. Lors d ue equête réalisée par l ifirmière auprès d élèves

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information.

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information. BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Fiace d Etreprise, Gestio des systèmes d iformatio. SESSION 2012 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Mercatique, comptabilité et fiace d etreprise

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

LO12. Chap 5. 5. Le fenêtrage. x r x w. y r y w. 5.1 Introduction. OpenGL. 1 x. Transformation de cadrage. glviewport();

LO12. Chap 5. 5. Le fenêtrage. x r x w. y r y w. 5.1 Introduction. OpenGL. 1 x. Transformation de cadrage. glviewport(); LO 5. Le feêtrage 5. Itroductio L affichage d u modèle implique la mise e correspodace des coordoées des poits et des liges du modèle avec les coordoées appropriées du dispositif où l image doit être visualisée.

Plus en détail

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Exercice 1 (5 poits) Bac Blac Termiale L - Février 015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Questio 1 : La populatio d'ue ville baisse de 1 % tous les as pedat 10 as. Elle est doc multipliée

Plus en détail

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3.

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3. EXERCICE 3 (6 poits ) (Commu à tous les cadidats) Il est possible de traiter la partie C sas avoir traité la partie B Partie A O désige par f la foctio défiie sur l itervalle [, + [ par Détermier la limite

Plus en détail

Travaux dirigés de transports et transferts thermiques

Travaux dirigés de transports et transferts thermiques Travaux dirigés de trasports et trasferts thermiques Aée 015-016 Araud LE PADELLEC alepadellec@irap.omp.eu page page 3 P r é s e t a t i o Tous les exercices de trasports et de trasferts thermiques qui

Plus en détail

Échantillonnage. Pour reprendre contact Les réponses exactes sont : Activité 1. Activité 2. 1 Réponse c. 2 Réponse a. Réponse c. 3 Réponse a.

Échantillonnage. Pour reprendre contact Les réponses exactes sont : Activité 1. Activité 2. 1 Réponse c. 2 Réponse a. Réponse c. 3 Réponse a. Échatilloage 9 Pour repredre cotact Les réposes exactes sot : Répose c. Répose a. Répose c. 3 Répose a. 4 Répose b. Répose c. Activité. La populatio étudiée est la productio d automobiles. Le caractère

Plus en détail

Divisibilité, division euclidienne, congruences

Divisibilité, division euclidienne, congruences Divisibilité, divisio euclidiee, cogrueces Résolutio de problèmes Des multiples et des diviseurs. Le code sigifie «allumée» et le code «éteite». lampe étape étape étape étape étape 5 étape 6 suivates 5

Plus en détail

VARIABLES ALEATOIRES

VARIABLES ALEATOIRES VARIABLES ALEATOIRES TABLE DES MATIÈRES. Loi de probabilité.. Exemple... Calcul de probabilités sur u uivers Ω... Variable aléatoire à valeurs réelles...3. Probabilité image défiie par ue variable aléatoire..4.

Plus en détail

Chapitre 1. Arithmétique. Partie 5 : PGCD

Chapitre 1. Arithmétique. Partie 5 : PGCD Chapitre 1 Arithmétique Partie 5 : PGCD Propriété/Défiitio : (PGCD) O se doe deux etiers relatifs a et b o uls. L esemble des diviseurs positifs commus à a et b admet u plus grad élémet que l o PGCD a

Plus en détail

donc sont-ils colinéaires : ne sont pas colinéaires donc les points A, B et C ne sont pas alignés.

donc sont-ils colinéaires : ne sont pas colinéaires donc les points A, B et C ne sont pas alignés. 1 Exercice 1 ( poits) L espace est mui d u repère orthoormal (O ; i, j, k ). Les poits A, B et C ot pour coordoées respectives A (1 ; ; ), B ( ; 6 ; 5), C( ; ; 3). 1 a) Démotrer que les poits A, B et C

Plus en détail

Partie B u. 4 Soit (u n ) la suite définie par : pour tout entier naturel n 0, u

Partie B u. 4 Soit (u n ) la suite définie par : pour tout entier naturel n 0, u Exercice 1 (6 poits) Commu à tous les cadidats O cosidère la foctio f défiie et dérivable sur l itervalle [ 0 ; + [ par : f (x) = 5 l ( x ± 3 ) x. 1. a. O appelle f ' la foctio dérivée de la foctio f sur

Plus en détail

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov AME Dossier : Matrices et suites 545 romeades aléatoires : vers les chaîes de Markov ierre Griho (*) Cet article propose ue mise e perspective de la otio de promeade ou de marche aléatoire itroduite das

Plus en détail

DEVOIR COMMUN. Terminales S. Mathématiques. Candidats non spécialistes

DEVOIR COMMUN. Terminales S. Mathématiques. Candidats non spécialistes Jeudi 20 javier 2011 DEVOIR COMMUN Termiales S Mathématiques Cadidats o spécialistes Le sujet comporte 4 exercices. Ue feuille aexe est à redre complétée avec les copies. L'usage du téléphoe portable 'est

Plus en détail

MATHÉMATIQUES. Aux futurs étudiants de SUP du lycée naval.

MATHÉMATIQUES. Aux futurs étudiants de SUP du lycée naval. LYCÉE NAVAL 5-6 SUP MPSI / PCSI MATHÉMATIQUES Au futurs étudiats de SUP du lycée aval Vous veez d être admis au lycée aval e classe de SUP, PCSI ou MPSI, et ous vous e félicitos Pour bie préparer votre

Plus en détail

D.S. nº4 : Suites, Probabilités, Complexes, exponentielle. Samedi 15 décembre 2012, 3h, Calculatrices autorisées. Ce sujet est à rendre avec la copie.

D.S. nº4 : Suites, Probabilités, Complexes, exponentielle. Samedi 15 décembre 2012, 3h, Calculatrices autorisées. Ce sujet est à rendre avec la copie. D.S. º4 : Suites, Probabilités, Complexes, expoetielle TS1 Samedi 15 décembre 01, h, Calculatrices autorisées. Ce sujet est à redre avec la copie. Nom :.................... Préom :................. Commuicatio

Plus en détail

32 4 (7) 4 (7) 1 (7) 1(7).

32 4 (7) 4 (7) 1 (7) 1(7). Arithmétique exercices 1 Exercices e base 1 1 Divisio Eucliiee - 1 (c) Das ue ivisio eucliiee etre etiers aturels quels peuvet être le iviseur et le quotiet lorsque le iviee est 30 et le reste 39? Correctio

Plus en détail

Chapitre 3: Réfraction de la lumière

Chapitre 3: Réfraction de la lumière 2 e B et C 3 Réfractio de la lumière 16 Chapitre 3: Réfractio de la lumière 1. Expériece 1 : tour de magie avec ue pièce de moaie a) Dispositio Autour d'ue petite boîte coteat ue pièce de 1 de ombreux

Plus en détail

Contrôle du mercredi 20 janvier 2016 (50 minutes) TS2 spécialité. II. (4 points) n n sont premiers entre eux.

Contrôle du mercredi 20 janvier 2016 (50 minutes) TS2 spécialité. II. (4 points) n n sont premiers entre eux. TS spécialité Cotrôle du mercredi 0 javier 016 (50 miutes) II. (4 poits) Démotrer que pour tout etier relatif, 1 et 1 sot premiers etre eux. Préom : Nom : Note :. / 0 Écrire très lisiblemet, sas rature

Plus en détail

EPREUVE DE RAISONNEMENT LOGIQUE ET MATHEMATIQUE

EPREUVE DE RAISONNEMENT LOGIQUE ET MATHEMATIQUE EPREUVE DE RAISONNEMENT LOGIQUE ET MATHEMATIQUE Nombre de pages de l épreuve Durée de l épreuve 0 pages 3h00 Compte teu du fait qu il s agissait d u cocours d etraiemet, cette épreuve à été prise sur le

Plus en détail

I. (2 points) III. (2 points)

I. (2 points) III. (2 points) ère S Cotrôle du vedredi 7 mars 05 (0 mi) Préom : Nom : Note : / 0 II ( poits) Soit ABC u triagle isocèle e A tel que AB AC 8 cm et BC 5 cm O ote I le milieu de [AC] Calculer BI (valeur exacte) I ( poits)

Plus en détail

Correction du baccalauréat S Pondichéry 16 avril 2009

Correction du baccalauréat S Pondichéry 16 avril 2009 Correctio du baccalauréat S Podichéry 6 avril 009 EXERCICE 7 poits La foctio f est défiie sur l itervalle [0 ; + [ par : f (x)=xe x. Partie. a. O remarque que, pour tout x> 0, f (x)= x x e. x lim x + x

Plus en détail

Lycée Fénelon Sainte-Marie Préparation Science-Po/Prépa HEC

Lycée Fénelon Sainte-Marie Préparation Science-Po/Prépa HEC Lycée Féelo aite-marie Préparatio ciece-po/prépa HEC Foctios Versio du juillet 05 Eercice d degré : racies et coefficiets O rappelle que si l équatio a + b + c = 0 ( a 0 ) adet deu racies α et β (évetuelleet

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

DÉTERMINATION DE L INDICE DE RÉFRACTION D UN LIQUIDE

DÉTERMINATION DE L INDICE DE RÉFRACTION D UN LIQUIDE TP O. Page /5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O. Ce documet compred : - ue fiche descriptive du sujet destiée à l examiateur : Page /5 - ue fiche descriptive

Plus en détail

Exercices - Les nombres réels : corrigé. Valeur absolue - Partie entière

Exercices - Les nombres réels : corrigé. Valeur absolue - Partie entière Exercices - Les ombres réels : corrigé Exercice 1 - Ordre et R - L1/Math Sup - 1. Supposos que a 0 et posos ε = a /2 > 0. Alors o a a < ε = a /2, soit e simplifiat par a qui est positif, 1 < 1/2. Ceci

Plus en détail

Ch.1 ( ) ( ) + 9 ( ) ( ) = n ( n + 1 )( n + 2) ( )? ( ) ( ) ( )( n + 2) SUITES PARTIE 1 récurrence et suites bornées

Ch.1 ( ) ( ) + 9 ( ) ( ) = n ( n + 1 )( n + 2) ( )? ( ) ( ) ( )( n + 2) SUITES PARTIE 1 récurrence et suites bornées Termiale S Ch1 SUITES PARTIE 1 récurrece et suites borées Das tout le chapitre, les etiers cosidérés sot aturels, c'est-à-dire positifs ouls I Raisoemet par récurrece 1 / Itroductio Exercice 1 : soit u

Plus en détail