Bulletin officiel spécial n 8 du 13 octobre 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bulletin officiel spécial n 8 du 13 octobre 2011"

Transcription

1 Aexe Programme de l eseigemet spécifique et de spécialité de mathématiques de la série écoomique et sociale et de l eseigemet de spécialité de mathématiques de la série littéraire L eseigemet des mathématiques au collège et au lycée a pour but de doer à chaque élève la culture mathématique idispesable pour sa vie de citoye et les bases écessaires à so projet de poursuite d études. Le cycle termial des séries ES et L permet l acquisitio d u bagage mathématique qui favorise ue adaptatio aux différets cursus accessibles aux élèves, e développat leur ses critique vis-à-vis des iformatios chiffrées et, plus largemet, e les format à la pratique d ue démarche scietifique. L appretissage des mathématiques cultive des compéteces qui facilitet ue formatio tout au log de la vie et aidet à mieux appréheder ue société e évolutio. Au-delà du cadre scolaire, il s iscrit das ue perspective de formatio de l idividu. Objectif gééral Outre l apport de ouvelles coaissaces, le programme vise le développemet des compéteces suivates : mettre e œuvre ue recherche de faço autoome ; meer des raisoemets ; avoir ue attitude critique vis-à-vis des résultats obteus ; commuiquer à l écrit et à l oral. Raisoemet et lagage mathématiques Comme e classe de secode, les capacités d argumetatio et de logique fot partie itégrate des exigeces du cycle termial. Les cocepts et méthodes relevat de la logique mathématique e fot pas l objet de cours spécifiques mais preet aturellemet leur place das tous les champs du programme. De même, le vocabulaire et les otatios mathématiques e sot pas fixés d emblée, mais sot itroduits au cours du traitemet d ue questio e foctio de leur utilité. Il coviet de prévoir des temps de sythèse, l objectif état d atteidre ue boe maîtrise e fi de cycle termial. Utilisatio d outils logiciels L utilisatio de logiciels, d outils de visualisatio et de simulatio, de calcul (formel ou scietifique) et de programmatio chage profodémet la ature de l eseigemet e favorisat ue démarche d ivestigatio. E particulier lors de la résolutio de problèmes, l utilisatio de logiciels de calcul formel limite le temps cosacré à des calculs très techiques afi de se cocetrer sur la mise e place de raisoemets. L utilisatio de ces outils iterviet selo trois modalités : par le professeur, e classe, avec u dispositif de visualisatio collective ; par les élèves, sous forme de travaux pratiques de mathématiques ; das le cadre du travail persoel des élèves hors de la classe. Diversité de l activité de l élève Les activités proposées e classe et hors du temps scolaire preet appui sur la résolutio de problèmes essetiellemet e lie avec d autres disciplies. Elles erichisset la culture scietifique das différets domaies : historique, écoomique, artistique, etc. De ature diverse, elles doivet etraîer les élèves à : chercher, expérimeter, modéliser, e particulier à l aide d outils logiciels ; choisir et appliquer des techiques de calcul ; mettre e œuvre des algorithmes ; raisoer, démotrer, trouver des résultats partiels et les mettre e perspective ; expliquer oralemet ue démarche, commuiquer u résultat par oral ou par écrit. Des élémets d épistémologie et d histoire des mathématiques s isèret aturellemet das la mise e œuvre du programme. Coaître le om de quelques mathématicies célèbres, la période à laquelle ils ot vécu et leur Miistère de l'éducatio atioale, de la Jeuesse et de la Vie associative > 1 / 10

2 cotributio fait partie itégrate du bagage culturel de tout élève ayat ue formatio scietifique. La présetatio de textes historiques aide à compredre la geèse et l évolutio de certais cocepts. Fréquets, de logueur raisoable et de ature variée, les travaux hors du temps scolaire cotribuet à la formatio des élèves et sot essetiels à leur progressio. Ils sot coçus de faço à predre e compte la diversité et l hétérogééité de leurs aptitudes. Les modes d évaluatio preet égalemet des formes variées, e phase avec les objectifs poursuivis. E particulier, l aptitude à mobiliser l outil iformatique das le cadre de la résolutio de problèmes est à évaluer. Orgaisatio du programme Le programme fixe les objectifs à atteidre e termes de capacités. Il est coçu pour favoriser ue acquisitio progressive des otios et leur péreisatio. So pla idique pas la progressio à suivre. A titre idicatif, o pourrait cosacrer eviro deux tiers du temps à l aalyse et le reste aux probabilités et à la statisitque. Les capacités attedues idiquet u iveau miimal de maîtrise des coteus e fi de cycle termial. La formatio e s y limite pas. Les capacités attedues das le domaie de l algorithmique d ue part et du raisoemet d autre part sot rappelées e fi de programme. Elles doivet être exercées à l itérieur de chaque champ du programme. Les exigeces doivet être modestes et coformes à l esprit des filières cocerées. Miistère de l'éducatio atioale, de la Jeuesse et de la Vie associative > 2 / 10

3 1. Aalyse U des objectifs de ce programme, comme e classe de première, est de doter les élèves d outils mathématiques permettat de traiter des problèmes relevat de la modélisatio de phéomèes cotius ou discrets. O poursuit l étude des suites géométriques pour lesquelles o aborde la otio de limite, ce qui peut coduire à différets types de questioemet, otammet philosophique ou écoomique. O cosolide l esemble des foctios mobilisables, erichi des foctios expoetielles et de la foctio logarithme épérie. Les foctios expoetielles sot l occasio d évoquer le passage d ue situatio discrète à ue situatio cotiue. La otio de covexité est itroduite et étudiée essetiellemet das u cadre graphique. Elle est largemet utilisée e écoomie, e particulier pour des problèmes de coût ou de redemet croissat et décroissat. Efi, s ajoute le ouveau cocept d itégratio qui, bie que modestemet abordé et développé, demeure u cocept fodametal de l aalyse. Suites Coteus Capacités attedues Commetaires Suites géométriques. Limite de la suite (q ), q état u ombre réel strictemet positif. Suites arithméticogéométriques. Notio de cotiuité sur u itervalle Recoaître et exploiter ue suite géométrique das ue situatio doée. Coaître la formule doat 1 + q + K + q avec q 1. Détermier la limite d ue suite géométrique de raiso strictemet positive. État doé ue suite (q ) avec 0 < q < 1, mettre e œuvre u algorithme permettat de détermier u seuil à partir duquel q est iférieur à u réel a positif doé. Traduire ue situatio doée à l aide d ue suite arithmético-géométrique. Exploiter le tableau de variatio pour détermier : - le ombre de solutios d ue équatio du type f ( x) = k ; - le sige d ue foctio. Le tableur, les logiciels de géométrie dyamique et de calcul sot des outils adaptés à l étude des suites, e particulier pour ue approche expérimetale de la otio de limite. O détermie, sas soulever de difficulté, la limite de la somme 1 + q + K + q quad 0 < q < 1. Le comportemet lorsque ted vers + de la somme des premiers termes de certaies suites géométriques fourit u exemple de suite croissate ayat pas pour limite +. O évoque les aspects historiques et philosophiques de cette questio e présetat quelques paradoxes classiques. Toute idicatio doit être doée das l étude des suites arithmético-géométriques. O se limite à ue approche ituitive et o admet que les foctios usuelles sot cotiues par itervalle. La propriété des valeurs itermédiaires est présetée graphiquemet ; o coviet que les flèches obliques d u tableau de variatio traduiset la cotiuité et la stricte mootoie de la foctio sur l itervalle cosidéré. O admet qu ue foctio dérivable sur u itervalle est cotiue sur cet itervalle. Miistère de l'éducatio atioale, de la Jeuesse et de la Vie associative > 3 / 10

4 Coteus Capacités attedues Commetaires Foctios expoetielles Foctio x q x a avec q > 0. Relatio foctioelle. Foctio expoetielle x a e x. ( ) e u x Dérivée de x a où u est ue foctio dérivable. Foctio logarithme épérie Relatio foctioelle. Covexité Foctio covexe, foctio cocave sur u itervalle. Covexité et ses de variatio de la dérivée. Coaître l allure de la représetatio x graphique de la foctio x a q selo les valeurs de q. Coaître la dérivée, les variatios et la représetatio graphique de la foctio expoetielle. Utiliser la relatio foctioelle pour trasformer ue écriture. Calculer la dérivée d ue foctio de ( ) la forme x a e u x. Coaître la dérivée, les variatios et la représetatio graphique de la foctio logarithme épérie. Utiliser la relatio foctioelle pour trasformer ue écriture. Résoudre ue équatio de la forme x = k sur ] 0 ;+ [ avec k ] 0;+ [ et N. Recoaître graphiquemet des foctios covexes, cocaves. Utiliser le lie etre covexité et ses de variatio de la dérivée. Ces foctios sot présetées comme u prologemet cotiu des suites géométriques. O admet que ces foctios sot dérivables sur R et trasformet les sommes e produits. O fait observer à l aide d u logiciel qu etre toutes les foctios expoetielles, ue seule semble avoir 1 pour ombre dérivé e 0. L existece et l uicité de cette foctio sot admises. Le ombre e est l image de 1 par cette foctio. O étudie des exemples de foctios de la forme x a e u(x) otammet avec u (x) = k x ou u (x) = k x 2 ( k > 0 ), qui sot utilisés das des domaies variés. La otio géérale de composée est hors programme. Pour tout réel x > 0, le réel l x est y l uique solutio de l équatio e = x, d icoue y. O défiit aisi la foctio logarithme épérie. Ue foctio dérivable sur u itervalle I est dite covexe sur cet itervalle si sa courbe représetative est etièremet située au-dessus de chacue de ses tagetes. O met e évidece ces otios sur les 2 foctios de référece : x a x, x a x, x a e x, x a l x. Le lie etre covexité et ses de variatio de la dérivée est cojecturé puis admis. O peut utiliser le sige de la dérivée secode. Miistère de l'éducatio atioale, de la Jeuesse et de la Vie associative > 4 / 10

5 Coteus Capacités attedues Commetaires Poit d iflexio. Recoaître graphiquemet u poit d iflexio. U poit d iflexio est u poit où la représetatio graphique traverse sa tagete. O met e évidece cette otio sur la 3 foctio x a x. Positios relatives des courbes représetatives des x foctios x a e, x a l x et x a x. Itégratio Défiitio de l itégrale d ue foctio cotiue et positive sur [ a, b] comme aire sous la courbe. O s appuie sur la otio ituitive d aire recotrée au collège et sur les propriétés d additivité et d ivariace par traslatio et symétrie. Notatio b f ( x) dx. a Théorème : si f est cotiue a, b, la et positive sur [ ] foctio F défiie sur [ a, b] par = x a F( x) f ( t) dt est dérivable sur [ b] a, et a pour dérivée f. Primitive d ue foctio cotiue sur u itervalle. Théorème : toute foctio cotiue sur u itervalle admet des primitives. Itégrale d ue foctio de sige quelcoque. Liéarité, positivité, relatio de Chasles. Valeur moyee d ue foctio cotiue sur u itervalle. Détermier des primitives des foctios usuelles par lecture iverse du tableau des dérivées. Coaître et utiliser ue primitive de u( x) x a u' ( x)e. Calculer ue itégrale. Calculer l aire du domaie délimité par les courbes représetatives de deux foctios positives. Ue primitive F de la foctio cotiue et positive f état coue, o a : b f ( x)dx = F( b) F( a). a O fait predre cosciece aux élèves que certaies foctios comme x a e x2 ot pas de primitive «explicite». b La formule f ( x)dx = F( b) F( a), a est étedue aux foctios cotiues de sige quelcoque. Les otios d aire et de moyee sot illustrées par des exemples issus des scieces écoomiques. Miistère de l'éducatio atioale, de la Jeuesse et de la Vie associative > 5 / 10

6 2. Probabilités et statistique O approfodit le travail e probabilités et statistique meé les aées précédetes. Afi de traiter les champs de problèmes associés aux doées cotiues, o itroduit les lois de probabilité à desité. La loi ormale permet d iitier les élèves à la statistique iféretielle par la détermiatio d u itervalle de cofiace pour ue proportio à u iveau de cofiace de 95 %. Cette partie se prête particulièremet à l étude de problèmes issus d autres disciplies, otammet des scieces écoomiques et sociales. Le recours aux représetatios graphiques et aux simulatios est idispesable. Coteus Capacités attedues Commetaires Coditioemet Coditioemet par u évéemet de probabilité o ulle. Notatio P A (B). Notio de loi à desité à partir d exemples Loi à desité sur u itervalle. Loi uiforme sur [a, b]. Espérace d ue variable aléatoire suivat ue loi uiforme. Costruire u arbre podéré e lie avec ue situatio doée. Exploiter la lecture d u arbre podéré pour détermier des probabilités. Calculer la probabilité d u évéemet coaissat ses probabilités coditioelles relatives à ue partitio de l uivers. Coaître la foctio de desité de la loi uiforme sur [a, b]. O représete ue situatio à l aide d u arbre podéré ou d u tableau. O éoce et o justifie les règles de costructio et d utilisatio des arbres podérés. U arbre podéré correctemet costruit costitue ue preuve. Le vocabulaire lié à la formule des probabilités totales est pas u attedu du programme, mais la mise e œuvre de cette formule doit être maîtrisée. Cette partie du programme se prête particulièremet à l étude de situatios cocrètes. Les exemples étudiés s appuiet sur ue expériece aléatoire et u uivers associé Ω, mui d ue probabilité. O défiit alors ue variable aléatoire X, foctio de Ω das R, qui associe à chaque issue u ombre réel d u itervalle I de R. O admet que X satisfait aux coditios qui permettet de défiir la probabilité de l évéemet { X J} comme aire du domaie : { M ( x, y) ; x J et 0 y f ( x) } où f désige la foctio de desité de la loi et J u itervalle iclus das I. Toute théorie géérale des lois à desité et des itégrales sur u itervalle o boré est exclue. L istructio «ombre aléatoire» d u logiciel ou d ue calculatrice permet d itroduire la loi uiforme sur [0,1]. La otio d espérace d ue variable a, b est itroduite à aléatoire à desité sur [ ] cette occasio par b t f ( t) dt. O ote que a cette défiitio costitue u prologemet das le cadre cotiu de l espérace d ue variable aléatoire discrète. Miistère de l'éducatio atioale, de la Jeuesse et de la Vie associative > 6 / 10

7 Coteus Capacités attedues Commetaires Loi ormale cetrée réduite N (0,1). Coaître la foctio de desité de la loi ormale N (0,1) et sa représetatio graphique. Coaître ue valeur approchée de la probabilité de l évéemet { X [ 1,96;1,96 ]} lorsque X suit la loi ormale N (0,1). Pour itroduire la loi ormale N (0,1), o s appuie sur l observatio des représetatios graphiques de la loi de la variable aléatoire Z = X p où p( 1 p) X suit la loi biomiale B (, p) et cela pour de grades valeurs de et ue valeur de p fixée etre 0 et 1. Loi ormale N (μ,σ 2 ) d espérace μ et d écart-type σ. Itervalle de fluctuatio Utiliser ue calculatrice ou u tableur pour obteir ue probabilité das le cadre d ue loi ormale N (μ,σ 2 ). Coaître ue valeur approchée de la probabilité des évéemets suivats : { X [ μ σ, μ + σ ]}, { X [ μ 2 σ, μ + 2σ ]} et { X [ μ 3 σ, μ + 3σ ]}, lorsque X suit la loi ormale N (μ,σ 2 ). Coaître, pour assez grad, l itervalle de fluctuatio asymptotique (*) au seuil de 95 % : p(1 p) p(1 p) p 1,96, p + 1,96 où p désige la proportio das la populatio. À ce propos, o peut faire référece aux travaux de Moivre et de Laplace e les situat das ue perspective historique. Ue variable aléatoire X suit la loi N (μ,σ 2 ) X μ si suit la loi ormale N (0,1). σ O se limite à ue approche ituitive de la otio d espérace. O exploite les outils logiciels pour faire percevoir l iformatio apportée par la valeur de l écart-type. La coaissace d ue expressio algébrique de la foctio de desité de cette loi est pas u attedu du programme. O illustre ces otios par des exemples issus des scieces écoomiques ou des scieces humaies et sociales. La variable aléatoire F qui, à tout échatillo de taille, associe la fréquece, pred ses valeurs das l itervalle de fluctuatio asymptotique au seuil de 95 % avec ue probabilité qui s approche de 0,95 quad deviet grad. O admet le résultat ci-cotre, qui est coforté grâce à la simulatio. Avec les exigeces usuelles de précisio, o pratique cette approximatio dès que 30, p 5 et (1 p) 5. E majorat 1,96 p(1 p), o retrouve l itervalle de fluctuatio préseté e classe de secode. La problématique de prise de décisio, déjà recotrée, est travaillée à ouveau. Miistère de l'éducatio atioale, de la Jeuesse et de la Vie associative > 7 / 10

8 Estimatio Bulleti officiel spécial 8 du 13 octobre 2011 Coteus Capacités attedues Commetaires Itervalle de cofiace au iveau de cofiace 0,95(*). Niveau de cofiace. Estimer ue proportio icoue à partir d u échatillo. Détermier ue taille d échatillo suffisate pour obteir, avec ue précisio doée, ue estimatio d ue proportio au iveau de cofiace 0,95. Les attedus de ce paragraphe sot modestes et sot à exploiter e lie avec les autres disciplies. O éoce que p est élémet de l itervalle 1 1 f, f + avec u iveau de cofiace de plus de 95 %, où f désige la fréquece observée sur u échatillo de taille. Avec les exigeces usuelles de précisio, o utilise cet itervalle dès que 30, p 5 et (1 p) 5. La simulatio de sodages sur tableur permet de sesibiliser aux fourchettes de sodage. Il est importat de oter que, das d autres champs, o utilise l itervalle f (1 f ) f (1 f ) f 1,96, f + 1,96 qu il est pas possible de justifier das ce programme. (*)Avec les otatios précédetes : U itervalle de fluctuatio asymptotique de la variable aléatoire F au seuil 0,95 est u itervalle détermié à partir de p et de et qui cotiet F avec ue probabilité d autat plus proche de 0,95 que est grad. 1 1 Pour ue valeur de p fixée, l itervalle aléatoire F, F + cotiet, pour assez grad, la proportio p à estimer avec ue probabilité au mois égale à 0,95. U itervalle de cofiace pour ue proportio p au iveau de cofiace 0,95 est la réalisatio, à partir d u échatillo, d u itervalle aléatoire coteat la proportio p avec ue probabilité supérieure ou égale à 0,95, itervalle aléatoire détermié à partir de la variable aléatoire F qui, à tout échatillo de taille, associe la fréquece. Les itervalles de cofiace cosidérés ici sot cetrés e la fréquece observée f. Miistère de l'éducatio atioale, de la Jeuesse et de la Vie associative > 8 / 10

9 Algorithmique E secode, les élèves ot coçu et mis e œuvre quelques algorithmes. Cette formatio se poursuit tout au log du cycle termial. Das le cadre de cette activité algorithmique, les élèves sot etraîés à : décrire certais algorithmes e lagage aturel ou das u lagage symbolique ; e réaliser quelques-us à l aide d u tableur ou d u programme sur calculatrice ou avec u logiciel adapté ; iterpréter des algorithmes plus complexes. Aucu lagage, aucu logiciel est imposé. L algorithmique a ue place aturelle das tous les champs des mathématiques et les problèmes posés doivet être e relatio avec les autres parties du programme (algèbre et aalyse, statistiques et probabilités, logique), mais aussi avec les autres disciplies ou le traitemet de problèmes cocrets. À l occasio de l écriture d algorithmes et de programmes, il coviet de doer aux élèves de boes habitudes de rigueur et de les etraîer aux pratiques systématiques de vérificatio et de cotrôle. Istructios élémetaires (affectatio, calcul, etrée, sortie) Les élèves, das le cadre d ue résolutio de problèmes, doivet être capables : d écrire ue formule permettat u calcul ; d écrire u programme calculat et doat la valeur d ue foctio, aisi que les istructios d etrées et sorties écessaires au traitemet. Boucle et itérateur, istructio coditioelle Les élèves, das le cadre d ue résolutio de problèmes, doivet être capables de : programmer u calcul itératif, le ombre d itératios état doé ; programmer ue istructio coditioelle, u calcul itératif, avec ue fi de boucle coditioelle. Notatios et raisoemet mathématiques Cette rubrique, cosacrée à l appretissage des otatios mathématiques et à la logique, e doit pas faire l objet de séaces de cours spécifiques mais doit être répartie sur toute l aée scolaire. Notatios mathématiques Les élèves doivet coaître les otios d élémet d u esemble, de sous-esemble, d apparteace et d iclusio, de réuio, d itersectio et de complémetaire et savoir utiliser les symboles de base correspodats :,,, aisi que la otatio des esembles de ombres et des itervalles. Pour le complémetaire d u esemble A, o utilise la otatio des probabilités A. Pour ce qui cocere le raisoemet logique, les élèves sot etraîés sur des exemples à : utiliser correctemet les coecteurs logiques «et», «ou» et à distiguer leur ses des ses courats de «et», «ou» das le lagage usuel ; utiliser à bo esciet les quatificateurs uiversel, existetiel (les symboles, e sot pas exigibles) et repérer les quatificatios implicites das certaies propositios et, particulièremet, das les propositios coditioelles ; distiguer, das le cas d ue propositio coditioelle, la propositio directe, sa réciproque, sa cotraposée et sa égatio ; utiliser à bo esciet les expressios «coditio écessaire», «coditio suffisate» ; formuler la égatio d ue propositio ; utiliser u cotre-exemple pour ifirmer ue propositio uiverselle ; recoaître et utiliser des types de raisoemet spécifiques : raisoemet par disjoctio des cas, recours à la cotraposée, raisoemet par l absurde. Miistère de l'éducatio atioale, de la Jeuesse et de la Vie associative > 9 / 10

10 Eseigemet de spécialité, série ES L eseigemet de spécialité pred appui sur la résolutio de problèmes. Cette approche permet ue itroductio motivée des otios metioées das le programme. Plusieurs exemples de problèmes sot doés à titre idicatif. L étude de telles situatios coduit à u travail de modélisatio et place les élèves e positio de recherche. Les thèmes abordés sot particulièremet propices à l utilisatio des outils iformatiques (logiciels de calcul, tableur) et à la mise e œuvre d algorithmes. Les graphes probabilistes permettet d étudier des phéomèes d'évolutio simples et de faire u lie avec les suites. Les matrices sot présetées comme des tableaux de ombres. Au même titre que les graphes, elles apparaisset comme des outils pour résoudre des problèmes. Le iveau d approfodissemet des otios est guidé par les besois recotrés das la résolutio des problèmes traités. Les thèmes abordés e doivet pas faire l objet d u développemet théorique. Exemples de problèmes Recherche de courbes polyomiales passat par u esemble doé de poits. Gestio de flux, problèmes simples de partitioemet de graphes sous cotraites : problème du voyageur de commerce, gestio de trafic routier ou aérie, plaig de tourois sportifs, etc. Modélisatio d échages iter-idustriels (matrices de Léotief). Codage par u graphe étiqueté, applicatios à l'accès à u réseau iformatique, recoaissace de codes. Miimisatio d ue gradeur (coût, logueur, durée, etc.). Coteus Matrice carrée, matrice coloe : opératios. Matrice iverse d'ue matrice carrée. Graphes : sommets, sommets adjacets, arêtes, degré d u sommet, ordre d u graphe, chaîe, logueur d ue chaîe, graphe complet, graphe coexe, chaîe eulériee, matrice d adjacece associée à u graphe. Recherche du plus court chemi sur u graphe podéré coexe. Graphe probabiliste à deux ou trois sommets : matrice de trasitio, état stable d'u graphe probabiliste. Phéomèes évolutifs (variatio d ue populatio, propagatio d'ue rumeur ou d'u virus, etc.). Miistère de l'éducatio atioale, de la Jeuesse et de la Vie associative > 10 / 10

le pack Terminales S, ES & L

le pack Terminales S, ES & L le pack Termiales S, ES & L Le programme S : bulleti officiel spécial 8 du 3 octobre 0 Le programme ES & L : bulleti officiel spécial 8 du 3 octobre 0 Probabilités et statistique - Termiale Moivre-Laplace

Plus en détail

MATHÉMATIQUES CYCLE TERMINAL DE LA SÉRIE SCIENTIFIQUE CLASSE DE PREMIÈRE

MATHÉMATIQUES CYCLE TERMINAL DE LA SÉRIE SCIENTIFIQUE CLASSE DE PREMIÈRE Aexe MATHÉMATIQUES CYCLE TERMINAL DE LA SÉRIE SCIENTIFIQUE CLASSE DE PREMIÈRE L eseigemet des mathématiques au collège et au lycée a pour but de doer à chaque élève la culture mathématique idispesable

Plus en détail

Bulletin officiel spécial n 8 du 13 octobre 2011

Bulletin officiel spécial n 8 du 13 octobre 2011 Aee Programme de l eseigemet spécifique et de spécialité de mathématiques Classe termiale de la série scietifique L eseigemet des mathématiques au collège et au lycée a pour but de doer à chaque élève

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

eduscol Consultation nationale sur les programmes Mathématiques enseignement obligatoire spécifique (STL spécialité biotechnologies)

eduscol Consultation nationale sur les programmes Mathématiques enseignement obligatoire spécifique (STL spécialité biotechnologies) eduscol Cosultatio atioale sur les programmes Projet de programme de la classe termiale de la voie techologique Mathématiques eseigemet obligatoire spécifique (STL spécialité biotechologies) L'orgaisatio

Plus en détail

Intervalle de fluctuation des fréquences. Estimation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES. fréquence F n. fréquence obtenue f.

Intervalle de fluctuation des fréquences. Estimation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES. fréquence F n. fréquence obtenue f. Chapitre 14 Itervalle de fluctuatio des fréqueces. Estimatio Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Itervalle de fluctuatio Estimatio Itervalle de cofiace (*). Niveau

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités coditioelles - Suites géométriques - foctios epoetielles Calculatrice autorisée Termiale ES123 Eercice 1 : 5 poits Partie A : Ue agece de locatio

Plus en détail

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h Etrée à Scieces Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h A P M E P Les calculatrices sot autorisées Exercice Vrai-Faux 8 poits Pour chacue des affirmatios suivates,

Plus en détail

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 7 mars 2014

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 7 mars 2014 Durée : 4 heures Baccalauréat S Nouvelle-Calédoie 7 mars 2014 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commu à tous les cadidats 4 poits Cet exercice est u QCM questioaire à choix multiple. Pour chaque questio, ue seule

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

TS Intervalle de fluctuation et estimation Cours

TS Intervalle de fluctuation et estimation Cours Aée 2013/2014 TS Itervalle de fluctuatio et estimatio Cours est u etier aturel o ul et p est u réel de l itervalle 0 ; 1. I Itervalle de fluctuatio Cotexte : Das ue populatio, la proportio d idividus présetat

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE PARIS DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT Directio des Admissios et cocours ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON CONCOURS

Plus en détail

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Exercice 1 (5 poits) Bac Blac Termiale L - Février 015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Questio 1 : La populatio d'ue ville baisse de 1 % tous les as pedat 10 as. Elle est doc multipliée

Plus en détail

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES ITS Voie B Optio Écoomie MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

Plus en détail

Fluctuation et estimation

Fluctuation et estimation Fluctuatio et estimatio Table des matières I Idetificatio de la situatio........................................ II Échatilloage, itervalle de fluctuatio asymptotique........................ II. Itervalle

Plus en détail

20. Algorithmique & Mathématiques

20. Algorithmique & Mathématiques L'éditeur L'éditeur permet à l'utilisateur de saisir les liges de codes d'u programme ou de défiir des foctios. Remarque : O peut saisir directemet des istructios das la cosole Scilab, mais il est plus

Plus en détail

Sciences Po Option Mathématiques

Sciences Po Option Mathématiques Scieces Po Optio Mathématiques Epreue 3 Vrai-Fau Questio FAUX La suite ( u ) état géométrique de raiso différete de, o a classiquemet, pour tout etier aturel : où q est la raiso de la suite ( u ) Ici,

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL Corrigé du baccalauréat Polyésie 6 jui 4 STID STL spécialité SPCL EXERCICE 4 poits Cet eercice est u questioaire à choi multiples. Pour chacue des questios suivates, ue seule des quatre réposes proposées

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

FONCTION EXPONENTIELLE

FONCTION EXPONENTIELLE FONCTION EXPONENTIELLE I. RAPPELS : METHODE D EULER Si f est ue foctio dérivable e x 0, o sait que f(x 0 + h) a pour approximatio affie f(x 0 ) + f '(x 0 )h O peut doc sur de "petits" itervalles, approcher

Plus en détail

AVANT PROPOS. Cet ouvrage pourra intéresser également les enseignants de ce niveau.

AVANT PROPOS. Cet ouvrage pourra intéresser également les enseignants de ce niveau. AVANT PROPOS Cet ouvrage propose aux élèves de classes termiales (fraçais) S (spécialité math) des rappels et des complémets de cours assez complet, aisi que des problèmes et des exercices corrigés. Les

Plus en détail

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1 Bac blac TS Correctio Exercice I ( Spé ) / émotros par récurrece que 5x y = pour tout etier aturel 5x y = 5 8 = La propriété est doc vraie au rag = Supposos que la propriété est vraie jusqu au rag, o a

Plus en détail

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS CHAPITRE 4 MATRICES ET SUITES 1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS 11/ Présetatio et modélisatio O cosidère u système ui peut se trouver soit das u état A, soit das u état, et

Plus en détail

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi mars 204 MATHEMATIQUES durée de l'épreuve : 3h - coefficiet 2 Le sujet est uméroté de à 5. L'aexe est à redre avec la copie. L'exercice Vrai-Faux est oté sur 8,

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire Séquece 5 La foctio logarithme épérie Objectifs de la séquece Itroduire ue ouvelle foctio : la foctio logarithme épérie. Coaître les propriétés de cette foctio : sa dérivée, ses variatios, sa courbe, sa

Plus en détail

MATHEMATIQUES Terminale Scientifique

MATHEMATIQUES Terminale Scientifique MATHEMATIQUES Termiale Scietifique Fiches PROGRAMME 22 (v24) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Dilômée de l École Polytechique Cours Pi e-mail : lescoursi@cours-icom site : htt://wwwcours-icom siège

Plus en détail

La classification de données quantitatives avec SPAD

La classification de données quantitatives avec SPAD La classificatio de doées quatitatives avec SPAD SPAD effectue toujours ue ACP de la matrice des doées quatitatives X " p avat de faire la classificatio des idividus. Les méthodes de classificatio s appliquet

Plus en détail

collection www.didiermathx.com Programme me 2011 livre du professeur

collection www.didiermathx.com Programme me 2011 livre du professeur collectio www.didiermathx.com Programme me 0 livre du professeur re S collectio Programme 0 Première S Sous la directio de Marie-Hélèe Le Yaouaq Yves Alvez Élisabeth Beauvoit Daiel Guillemet Georges Saliba

Plus en détail

SESSION DE 2004 CA/PLP

SESSION DE 2004 CA/PLP SESSION DE 4 CA/PLP CONCOURS EXTERNE Sectio : MATHÉMATIQUES SCIENCES PHYSIQUES COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES Durée : 4 heures L usage des calculatrices de poche est autorisø (coformømet au directives de

Plus en détail

B) CHAÎNES DE SOLIDES

B) CHAÎNES DE SOLIDES Chaîes de solides B) CHAÎNES DE SOLIDES Objectifs Cette théorie a pour but d'aalyser les comportemets statique et ciématique d'u mécaisme à partir d'u modèle défii par le schéma ciématique du mécaisme.

Plus en détail

09 G 18bis AR Durée: 4 heures Séries : S1-S3 - Coeff. 8.. Epreuve du 1 er groupe

09 G 18bis AR Durée: 4 heures Séries : S1-S3 - Coeff. 8.. Epreuve du 1 er groupe UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1/ 9 OFFICE DU BACCALAUREAT BP 5005-DAKAR-Fa-Séégal Serveur Vocal: 68 05 59 Téléfax (1) 864 67 39 - Tél : 84 95 9-84 65 81 M A T H E M A T I Q U E S 09 G 18bis AR Durée:

Plus en détail

I. (2 points) III. (2 points)

I. (2 points) III. (2 points) ère S Cotrôle du vedredi 7 mars 05 (0 mi) Préom : Nom : Note : / 0 II ( poits) Soit ABC u triagle isocèle e A tel que AB AC 8 cm et BC 5 cm O ote I le milieu de [AC] Calculer BI (valeur exacte) I ( poits)

Plus en détail

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire Séquece 8 Suites arithmétiques et géométriques Sommaire Pré-requis Suites arithmétiques Suites géométriques Sythèse du cours Exercices d approfodissemet Séquece 8 MA Ced - Académie e lige Pré-requis A

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée gééral et techologique Ressources pour la classe termiale géérale et techologique Probabilités et statistique Ces documets peuvet être utilisés et modifiés libremet das

Plus en détail

x 0 h a (x) ln (2 a ) h a 2 a Justifier, par le calcul, le signe de h' a (x) pour x appartenant à ] 0 ; + [. b. Rappeler la limite de ln x x

x 0 h a (x) ln (2 a ) h a 2 a Justifier, par le calcul, le signe de h' a (x) pour x appartenant à ] 0 ; + [. b. Rappeler la limite de ln x x EXERCICE (6 poits) Commu à tous les cadidats Soit f la foctio défiie sur l itervalle ] ; + [ par f () = l Pour tout réel a strictemet positif, o défiit sur ] ; + [ la foctio g a par g a () = a O ote C

Plus en détail

Intervalles de fluctuation et de confiance

Intervalles de fluctuation et de confiance Chapitre 9 Itervalles de fluctuatio et de cofiace Sommaire 9.1 Itervalle de fluctuatio................................... 157 9.1.1 Quelques rappels..................................... 157 9.1.2 Itervalle

Plus en détail

Chapitre 4 Lois discrètes

Chapitre 4 Lois discrètes Chapitre 4 Lois discrètes 1. Loi de Beroulli Ue variable aléatoire X est ue variable de Beroulli si elle e pred que les valeurs 0 et 1 avec des probabilités o ulles. P(X = 1) = p, P(X = 0) = 1 p = q, avec

Plus en détail

Présentation du programme et des épreuves 6

Présentation du programme et des épreuves 6 SOMMAIRE Présetatio du programme et des épreuves 6 Algos à foiso 8 2 Le raisoemet par récurrece 3 Les suites géométriques 2 4 Ce qui est importat pour ue suite 4 5 Ce qu est la limite d ue suite 6 6 Détermier

Plus en détail

BTS BIOCHIMIE & ANALYSES BIOLOGIQUES 2001

BTS BIOCHIMIE & ANALYSES BIOLOGIQUES 2001 Exercice 1 : ( 12 poits ) Les parties A et B peuvet être traitées idépedammet l ue de l autre. O se propose d étudier l évolutio e foctio du temps des températures d u bai et d u solide plogé das ce bai.

Plus en détail

- Représenter un schéma de Bernoulli par un arbre pondéré. - Reconnaître des situations relevant de la loi binomiale

- Représenter un schéma de Bernoulli par un arbre pondéré. - Reconnaître des situations relevant de la loi binomiale www.mathselige.com STI2D - P2 - LOI IOMIALE COURS (/5) Le travail sur les séries statistiques et les probabilités meé e classe de secode se poursuit avec la mise e place de ouveaux outils. Les scieces

Plus en détail

PROBABILITÉS. A cette expérience aléatoire, on associe l ensemble des résultats possibles appelé univers. Ses éléments sont appelés éventualités.

PROBABILITÉS. A cette expérience aléatoire, on associe l ensemble des résultats possibles appelé univers. Ses éléments sont appelés éventualités. PROBABILITÉS I. PROBABILITÉS ( RAPPELS) a. Expérieces aléatoires et modèles Le lacer d ue pièce de moaie, le lacer d u dé sot des expérieces aléatoires, car avat de les effectuer, o e peut pas prévoir

Plus en détail

Classes de première générale et technologique STATISTIQUES ET PROBABILITÉS

Classes de première générale et technologique STATISTIQUES ET PROBABILITÉS Classes de première géérale et techologique STATISTIQUES ET PROBABILITÉS Sommaire I. Itroductio...4 II. Statistique descriptive, aalyse de doées...4 III. Variables aléatoires discrètes...6 IV. Utilisatio

Plus en détail

Séquence 9. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Intervalles de fluctuation 3. Estimation 4. Synthèse de la séquence 5. Exercices de synthèse

Séquence 9. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Intervalles de fluctuation 3. Estimation 4. Synthèse de la séquence 5. Exercices de synthèse Séquece 9 Itervalles de fluctuatio, estimatio Objectifs de la séquece Das le chapitre 2, o étudie des itervalles de fluctuatio des variables aléatoires X F =, fréqueces des variables aléatoires biomiales

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

Questions pour un champion en ligne

Questions pour un champion en ligne Questios pour u champio e lige Le jeu télévisé QPUC préseté sur FR3 et aimé par Julie Lepers existe aussi e variate «e lige». U jeu «e lige» se déroule aisi : Six iterautes disputet ue première mache dite

Plus en détail

ANNALES BACCALAURÉAT 2013 MATHÉMATIQUES TERMINALE S. 1. Suites

ANNALES BACCALAURÉAT 2013 MATHÉMATIQUES TERMINALE S. 1. Suites ANNALES BACCALAURÉAT 03 MATHÉMATIQUES TERMINALE S ANNALES 03 TERMINALE S Suites Foctios 9 3 Probabilités 4 Géométrie 9 8 5 Spécialité 34 6 Cocours 44 Suites - : Amérique du Nord 03, 5 poits, o spécialistes

Plus en détail

1 Mesure et intégrale

1 Mesure et intégrale 1 Mesure et itégrale 1.1 Tribu boréliee et foctios mesurables Soit =[a, b] u itervalle (le cas où b = ou a = est pas exclu) et F ue famille de sous-esembles de. OditqueF est ue tribu sur si les coditios

Plus en détail

Mathématiques : statistiques et simulation

Mathématiques : statistiques et simulation PAF Amies - Eseigemet des Mathématiques : Statistiques et simulatio 8 javier 0 Uiversité de Picardie Jules Vere 0-0 UFR des Scieces - LAMFA CNRS UMR 640 PAF Amies - Formatio Eseigemet des Mathématiques

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

Cours de méthodes de simulation

Cours de méthodes de simulation ECOLE SUPERIEURE DE STATISTIQUE ET D ANALYSE DE L INFORMATION ( ESSAIT) Cours de méthodes de simulatio Préparé par Hasse MATHLOUTHI Aée uiversitaire 2014-2015 AVANT PROPOS Ce documet propose u cours sur

Plus en détail

Estimations et intervalles de confiance

Estimations et intervalles de confiance Estimatios et itervalles de cofiace Estimatios et itervalles de cofiace Résumé Cette vigette itroduit la otio d estimateur et ses propriétés : covergece, biais, erreur quadratique, avat d aborder l estimatio

Plus en détail

Correction du devoir surveillé de mathématiques n o 5

Correction du devoir surveillé de mathématiques n o 5 Correctio du devoir surveillé de mathématiques o 5 Exercice 1 1. Soit g la foctio défiie sur R par g(x) = (x 1)e x. (a) Détermier les ites de g e et +. Limite e. O a ue forme idétermiée. E développat,

Plus en détail

Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski

Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski Dossier : Actualité de l Aalyse e Lycée 447 Qu est-ce qu u bo éocé de bac? Aalyse de l exercice de spécialité de TS de Podichéry 2013 Jacques Lubczaski «Podichéry est tombé!» : cela ressemble à l aoce

Plus en détail

FLUCTUATION ET ESTIMATION

FLUCTUATION ET ESTIMATION 1 FLUCTUATION ET ESTIMATION Le mathématicie d'origie russe Jerzy Neyma (1894 ; 1981), ci-cotre, pose les fodemets d'ue approche ouvelle des statistiques. Avec l'aglais Ego Pearso, il développe la théorie

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat ES Asie 23 juin 2016

Corrigé du baccalauréat ES Asie 23 juin 2016 Corrigé du baccalauréat ES Asie jui 16 A.. M. E.. EXERCICE 1 Commu à tous les cadidats 6 poits Das u repère orthoormé du pla, o doe la courbe représetative C f d ue foctio f défiie et dérivable sur l itervalle

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS Les logiciels utilisés pour la gestio des stocks itègret de ombreuses foctios de calcul. L ue des plus importates est l exécutio des prévisios des cosommatios futures d

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR.

55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR. 55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR. CHANTAL MENINI 1. U pla possible Les exemples qui vot suivre sot des pistes possibles et e aucu cas ue présetatio exhaustive. De même je ai pas fait ue étude systématique

Plus en détail

ANNALES BACCALAURÉAT 2014 MATHÉMATIQUES TERMINALE S 1

ANNALES BACCALAURÉAT 2014 MATHÉMATIQUES TERMINALE S 1 ANNALES BACCALAURÉAT 014 MATHÉMATIQUES TERMINALE S ANNALES BACCALAURÉAT 014 MATHÉMATIQUES TERMINALE S 1 1 Suites 1 Foctios 11 3 Probabilités 4 Géométrie 4 33 5 Spécialité 41 6 Cocours 53 1 Suites 1-1 :

Plus en détail

question-type-bac.fr

question-type-bac.fr BAC S 4 Mathématiques - Frace métropole Eseigemet spécifique et de spécialité Ce documet est bie plus qu u simple corrigé de sujet de baccalauréat. Grâce aux solutios claires et détaillées, aux démarches

Plus en détail

STATISTIQUE : ESTIMATION

STATISTIQUE : ESTIMATION STATISTIQUE : ESTIMATION Préparatio à l Agrégatio Bordeaux Aée 202-203 Jea-Jacques Ruch Table des Matières Chapitre I. Estimatio poctuelle 5. Défiitios 5 2. Critères de comparaiso d estimateurs 6 3. Exemples

Plus en détail

Devoir de statistiques: CORRIGE

Devoir de statistiques: CORRIGE CPP - la prépa des INP ( ème aée). Bordeaux, 6/04/04. Devoir de statistiques: CORRIGE durée h Doées: O rappelle que si Z suit ue loi N (0, ), o a P(Z.96) 0, 975 et P(Z.65) 0, 95. Exercice. θ et O cosidère

Plus en détail

1 Introduction. 2 Probabilités : Variables Aléatoires Continues. 3 Estimation. 4 Tests. 5 Régression

1 Introduction. 2 Probabilités : Variables Aléatoires Continues. 3 Estimation. 4 Tests. 5 Régression Pla du cours Méthodes de statistique iféretielle. A. Philippe Laboratoire de mathématiques Jea Leray Uiversité de Nates Ae.Philippe@uiv-ates.fr 1 Itroductio 2 Probabilités : Variables Aléatoires Cotiues

Plus en détail

Partie B u. 4 Soit (u n ) la suite définie par : pour tout entier naturel n 0, u

Partie B u. 4 Soit (u n ) la suite définie par : pour tout entier naturel n 0, u Exercice 1 (6 poits) Commu à tous les cadidats O cosidère la foctio f défiie et dérivable sur l itervalle [ 0 ; + [ par : f (x) = 5 l ( x ± 3 ) x. 1. a. O appelle f ' la foctio dérivée de la foctio f sur

Plus en détail

Feuille 2 : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissements finis, étude des variations

Feuille 2 : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissements finis, étude des variations UPMC 1M001 Aalyse et algèbre pour les scieces 013-014 Feuille : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissemets fiis, étude des variatios Les eercices sas ( ) sot des applicatios directes du cours.

Plus en détail

Mathématiques. Cours 1. BTS Informatique de gestion 1 re année. Denis Jaudon. Directrice de publication : Valérie Brard-Trigo

Mathématiques. Cours 1. BTS Informatique de gestion 1 re année. Denis Jaudon. Directrice de publication : Valérie Brard-Trigo BTS Iformatique de gestio re aée Deis Jaudo Mathématiques Cours Directrice de publicatio : Valérie Brard-Trigo Les cours du Ced sot strictemet réservés à l usage privé de leurs destiataires et e sot pas

Plus en détail

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov AME Dossier : Matrices et suites 545 romeades aléatoires : vers les chaîes de Markov ierre Griho (*) Cet article propose ue mise e perspective de la otio de promeade ou de marche aléatoire itroduite das

Plus en détail

Séquence 9. Lois normales, intervalle de fluctuation, estimation. Sommaire

Séquence 9. Lois normales, intervalle de fluctuation, estimation. Sommaire Séquece 9 Lois ormales, itervalle de fluctuatio, estimatio Sommaire 1. Prérequis. Lois ormales 3. Itervalles de fluctuatio 4. Estimatio 5. Sythèse de la séquece Séquece 9 MA0 1 Ced - Académie e lige Das

Plus en détail

ESD 20163c_04 : Différents types de raisonnement

ESD 20163c_04 : Différents types de raisonnement ESD 2013c_04 : Différets types de raisoemet 1. Le sujet A. L exercice proposé au cadidat O cosidère la suite défiie pour tout apparteat à N par : u = 4u 3 avec u + 1 + 1. Dire si les affirmatios suivates

Plus en détail

Racine nième Corrigés d exercices

Racine nième Corrigés d exercices Racie ième Corrigés d eercices Page 9 : N 8, 8, 8, 86, 88, 89, 9, 9, 9, 97 Page 6 : N, Page 6 : N Page 67 : N 8 Page 6 : N N 8 page 9 6 6 6 6 6 ( ) = = = = = = = = ( ) = = = = = = ( ) 8 = 8 = = = = = =

Plus en détail

1 ère année > Programme

1 ère année > Programme Istitut Supérieur de Plasturgie d Aleço 1 ère aée > Programme Igéieur Polymères & Composites L igéieur ISPA est u expert e Polymères et Composites ayat ue visio globale de l etreprise lui permettat de

Plus en détail

Estimation par vraisemblance

Estimation par vraisemblance Chapitre 4 Estimatio par vraisemblace Le procédé de costructio des estimateurs par isertio a été itroduit das le chapitre 2. L objectif de ce chapitre est d étudier ue autre méthode de costructio, basée

Plus en détail

Corrigés TD Chapitre 2 : Variables aléatoires sur un univers fini 0 0 0 1/6 0 0 1 0 1/4 0 1/4 0 4 1/6 0 0 0 1/6

Corrigés TD Chapitre 2 : Variables aléatoires sur un univers fini 0 0 0 1/6 0 0 1 0 1/4 0 1/4 0 4 1/6 0 0 0 1/6 Corrigés TD Chapitre : Variables aléatoires sur u uivers fii Exercice : Soit X la VAR défiie par le tableau suivat : x i - - 0 p 6 4 6 4 6 i O ote Y = X ) Détermier la loi cooite de X et Y ) Détermier

Plus en détail

A RETENIR TERMINALE ES

A RETENIR TERMINALE ES A RETENIR TERMINALE ES Ce documet est destié à "résumer" le cours de termiale. Il e préted pas coteir tout ce que vous devez savoir pour réussir l épreuve. Il est coçu pour que vous puissiez l utiliser

Plus en détail

Fiche 2 : Les fonctions

Fiche 2 : Les fonctions Nº : 300 Fiche : Les foctios Calculer des limites O commece par aalyser f (). Peut o directemet appliquer l u des théorèmes du cours (limites et opératios, théorèmes de comparaiso)? Das la égative, il

Plus en détail

Exercice 1-5 points - Pour tous les élèves Une nouvelle attraction est ouverte dans un grand parc. Pour tout entier non nul n, on note p

Exercice 1-5 points - Pour tous les élèves Une nouvelle attraction est ouverte dans un grand parc. Pour tout entier non nul n, on note p ermiale S - Bac blac de mathématiques Mars 6 Les calculatrices sot autorisées mais celles-ci e doivet être i échagées i prêtées durat l épreuve. Les quatre exercices serot rédigés sur ue feuille double

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE POUR l ACCÈS AU GRADE D INSPECTEUR DES FINANCES PUBLIQUES AFFECTÉ AU TRAITEMENT DE L INFORMATION EN QUALITÉ D ANALYSTE

CONCOURS EXTERNE POUR l ACCÈS AU GRADE D INSPECTEUR DES FINANCES PUBLIQUES AFFECTÉ AU TRAITEMENT DE L INFORMATION EN QUALITÉ D ANALYSTE J. 3 398 CONCOURS EXTERNE POUR l ACCÈS AU GRADE D INSPECTEUR DES FINANCES PUBLIQUES AFFECTÉ AU TRAITEMENT DE L INFORMATION EN QUALITÉ D ANALYSTE ANNÉE 04 ÉPREUVE ÉCRITE D ADMISSIBILITÉ N 3 Durée : 3 heures

Plus en détail

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels.

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels. Uiversité de Provece 011 01 Mathématiques Géérales I Plache 6 Nombres réels Suites réelles Nombres réels Exercice 1 Mettre sous forme irréductible p/q les ratioels suivats (les chiffres souligés se répètet

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information.

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information. BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Fiace d Etreprise, Gestio des systèmes d iformatio. SESSION 2012 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Mercatique, comptabilité et fiace d etreprise

Plus en détail

Mathématiques. Terminale S Corrigés des exercices. Rédaction : Laurent Beroul Isabelle Tenaud Sébastien Cario. Coordination : Sébastien Cario

Mathématiques. Terminale S Corrigés des exercices. Rédaction : Laurent Beroul Isabelle Tenaud Sébastien Cario. Coordination : Sébastien Cario Mathématiques Termiale S Corrigés des eercices Rédactio : Lauret Beroul Isabelle Teaud Sébastie Cario Coordiatio : Sébastie Cario Ce cours est la propriété du Ced Les images et tetes itégrés à ce cours

Plus en détail

Un témoignage intéressant représentation dans l'espace intégrale Suites géométriques et arithmétiques.

Un témoignage intéressant représentation dans l'espace intégrale Suites géométriques et arithmétiques. U témoigage itéressat L'oral se déroule e 5 phases : 15 mi pour écouter ue présetatio et choisir le sujet, 2h de préparatio, 15 mi pour photocopier la feuille à redre au jury, 30 mi d'exposé et 45 mi de

Plus en détail

Comparaison ancien et nouveau Programme de Tale S

Comparaison ancien et nouveau Programme de Tale S Comparaiso acie et ouveau Programme de Tale S Frédéric Barôme Comparaiso acie et ouveau programmes de Tale S Retrée 2012 - AEFE Asie-Pacifique Disparu Pas chagé Apparu Suites - O présetera le pricipe de

Plus en détail

Correction CCP maths 1 MP

Correction CCP maths 1 MP mai 4 Avertissemet : Il subsiste certaiemet quelques coquilles... Exercice : ue itégrale double Correctio CCP maths MP Pour calculer cette itégrale, o effectue le chagemet de variable e coordoées polaires

Plus en détail

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont :

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont : Estimatio Objectifs Estimer poctuellemet ue proportio, ue moyee ou u écart type d ue populatio à l aide de la calculatrice ou d u logiciel, à partir d u échatillo Détermier u itervalle de cofiace à u iveau

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE MATHÉMATIQUES. Spécialité : BIOTECHNOLOGIES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE MATHÉMATIQUES. Spécialité : BIOTECHNOLOGIES BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sessio 2016 MATHÉMATIQUES Série : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : BIOTECHNOLOGIES Durée de l épreuve : 4 heures Coefficiet : 4 Calculatrice autorisée coformémet

Plus en détail

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1 Premières propriétés des ombres réels 2 Suites umériques 3 Suites mootoes : à faire 4 Séries umériques 4. Notio de série. Défiitio 4.. Soit (u ) ue suite de ombres réels ou complexes. Pour N N, o ote S

Plus en détail

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES Préparatio à l Agrégatio Bordeaux Aée 203-204 Jea-Jacques Ruch Table des Matières Chapitre I. Gééralités sur les tests 5. Itroductio 5 2. Pricipe des tests 6 2.a. Méthodologie

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Statistiques inférentielles

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Statistiques inférentielles BTS Mécaique et Automatismes Idustriels Statistiques iféretielles, Aée scolaire 2005 2006 Statistiques iféretielles 1. Itroductio vocabulaire Pour étudier ue populatio statistique, o a recours à deux méthodes

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Logique, esembles et applicatios Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I :

Plus en détail

PROBABILITES à la STATISTIQUE - APPLICATIONS - Jean-Marie MARION

PROBABILITES à la STATISTIQUE - APPLICATIONS - Jean-Marie MARION Des PROBABILITES à la STATISTIQUE - APPLICATIONS - Jea-Marie MARION 1 STATISTIQUE DESCRIPTIVE (décrire ue populatio à l aide de caractéristiques et graphiques) STATISTIQUE INFERENTIELLE (étedre des résultats

Plus en détail

Correction HEC III 2007

Correction HEC III 2007 HEC III 7 Voie Écoomique Correctio Page Correctio HEC III 7 Voie écoomique La correctio comporte 9 pages. Eercice. Par dé itio est ue valeur propre de t si et seulemet si est ue valeur propre de T: Et

Plus en détail

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3.

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3. EXERCICE 3 (6 poits ) (Commu à tous les cadidats) Il est possible de traiter la partie C sas avoir traité la partie B Partie A O désige par f la foctio défiie sur l itervalle [, + [ par Détermier la limite

Plus en détail

Cours de théorie des probabilités avec exercices corrigés et devoirs

Cours de théorie des probabilités avec exercices corrigés et devoirs Cours de théorie des probabilités avec exercices corrigés et devoirs Licece de mathématiques, 3 ième aée Bruo Saussereau Aée uiversitaire 203-204 Bruo Saussereau, Laboratoire de Mathématiques de, UF Scieces

Plus en détail

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson 4 L E Ç O N Loi biomiale Niveau : Première S + SUP (Covergece) Prérequis : Variable aléatoire, espérace, variace, théorème limite cetral, loi de Poisso 1 Loi de Beroulli Défiitio 41 Loi de Beroulli Soit

Plus en détail

La Méthode de Monte Carlo

La Méthode de Monte Carlo La Méthode de Mote Carlo Etiee Pardoux UMR 6632 Laboratoire d Aalyse, Topologie, Probabilités et EA 3781 Evolutio Biologique Uiversité de Provece Etiee Pardoux (LATP) Marseille, 13/09/2006 1 / 33 Cotets

Plus en détail

Éléments finis de joint mécaniques et éléments finis de joint couplés hydromécanique

Éléments finis de joint mécaniques et éléments finis de joint couplés hydromécanique Titre : Élémets fiis de joit mécaiques et élémets fi[...] Date : 28/10/2014 Pae : 1/10 Élémets fiis de joit mécaiques et élémets fiis de joit couplés hydromécaique Résumé : Cette documetatio porte sur

Plus en détail

Chapitre 1 : Les notions de base

Chapitre 1 : Les notions de base Chapitre : Les otios de base Itroductio I Comparer des gradeurs A) Les pourcetages B) Taux de variatio, coefficiet multiplicateur, idice C) Importace du ses de la comparaiso ) Raisoemet sur les taux de

Plus en détail

Petit manuel de bonne rédaction

Petit manuel de bonne rédaction Petit mauel de boe rédactio «Bie rédiger» peut sigifier deux choses : 1) exposer sa pesée clairemet, c est-à-dire avec ordre et rigueur et si possible avec style ; U raisoemet faux peut être bie rédigé,

Plus en détail