La méthodologie d étude d évenement : Une méthode et des outils à s approprier en finance

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La méthodologie d étude d évenement : Une méthode et des outils à s approprier en finance"

Transcription

1 evue des Scences Humanes Unversé Mohamed Khder Bskra No :9 La méhodologe d éude d évenemen : Une méhode e des ouls à s approprer en fnance Unversé de Skkda ésumé: Les éudes d événemens son largemen applquées, cela es évden e apparen dans dverses branches de recherche scenfque qu ulsen la méhodologe d éude d événemens elles que la compablé, l économe ou la fnance. L objecf de nore raval de recherche es, de présener une descrpon déallée de la méhodologe d éude d événemens qu es une méhode consdérée comme éan une echnque basée prncpalemen sur l économére e la sasque en premer leu. Cee méhodologe s néresse auss à l évaluaon des effes fnancers des événemens qu on relaon avec l acvé de l enreprse. Pour réalser ce objecf, nous avons adopé la méhode descrpve par la présenaon des dfférenes éapes d applcaon de cee méhodologe, après avor explqué la héore d effcence des marchés fnancers, qu es une héore de base pour les éudes d événemens. Le grand nombre de recherches qu ulsen cee méhodologe es, concenré dans la dscplne de la fnance. L évaluaon de l mpac économque des dfférens événemens que sube la frme ans que la rchesse des aconnares es consdérée comme un objecf prmordal. En plus de ce nérê, les éudes d événemens peuven procurer aux chercheurs une melleure explcaon de l effcence des marchés fnancers. Enfn, un aure nérê pour lequel on peu mener une éude d événemen sera de comprendre la naure de la concurrence qu se passe enre les enreprses dans les marchés fnancers.. : Févrer 03

2 evue des Scences Humanes Inroducon Les ess d éudes événemenelles s néressen à la forme sem-fore de l effcence des marchés. Cee approche éude le comporemen des cours sue à l arrvée d une nformaon publque. S le marché es effcen au sens sem-for, l annonce ne devra pas avor d nfluence sur les cours car le marché es supposé avor correcemen ancpé l annonce avan même sa publcaon. L effcence a pour rôle de remplr parfaemen les foncons des marchés fnancers en envoyan un juse sgnal correspondan à la réalé la plus srce. Cee nformaon do êre raé parfaemen pour éver les sous ou surévaluaon. S le marché es effcen, alors l y aura une juse allocaon de l épargne, C es le modèle de «MACHE AU HASAD andom Walk». Le prx des acfs évolue de manère aléaore : P P u Ou ben, P P u, aléaore La formaon des prx es donc aléaore, e la dfférence enre le prx acuel P e l ancen prx P es égal à u : u = écar de prx = écar enre Valeur observée & Valeur ancpée = nouvelles nformaons La varaon des prx peu résuler de ces nformaons nouvelles. Pour cerans, la volalé résule donc de l nerpréaon de ces nformaons e donc prouve l effcence du marché. Le paper comprend quare pares. La premère, a pour objecf de présener les dfférenes défnons données au concep de l effcence des marchés fnancers ans que, les ros formes de l effcence nformaonnelle. Dans la deuxème pare, nous verrons l éude de Fama, Fsher, Jensen e oll (969) e, ces prncpaux appors à l éude des événemens. La rosème pare, nous rensegne sur les modèles de référence (benchmark models) qu serven à évaluer les renablés héorques des res boursers. Enfn, nous arrvons en quarème pare à donner une descrpon déallée des dfférenes éapes de la méhodologe d éude d événemen.. L effcence nformaonnelle. Selon Fama (965), «un marché fnancer es d effcen s e seulemen s l ensemble des nformaons concernan chaque acf fnancer coé sur ce marché es mmédaemen négré dans le prx de ce acf». C éa la premère défnon donnée à l effcence nformaonnelle e depus, pluseurs ravaux se son mulplés pour essayer de vérfer cee hypohèse. La défnon de Fama sgnfe donc, que sur un marche fnancer effcen, la Unversé Mohamed Khder Bskra- Févrer 03

3 La méhodologe d éude d évenemen evue des Scences Humanes valeur des res coés n es n surévaluée n sous-évaluée, ans aucun acf ne peu procurer de rendemen supéreur a celu qu correspond a ses caracérsques propres. Depus 970, l hypohèse de l effcence de marché représene une hypohèse cenrale de la fnance. Conformémen à la défnon donnée par Fama (970), l effcence des marchés représene une suaon où les prx des acfs fnancers reflèen oue l nformaon dsponble. En veru de cee hypohèse, les aceurs (nvessseurs e managers dans une égale mesure) seraen pluô raonnels e les prx des acfs fnancers (acons, oblgaons) seraen «effcens». Ces derners seraen donc égaux à leurs valeurs fondamenales, so du fa de la raonalé des nvessseurs, so du fa des arbrages qu feraen dsparaîre oue anomale de prx. E vu la lourdeur de la défnon cée précédemmen, Fama dsngue ros formes d effcence nformaonnelle. Ces dfférenes formes on perms d une par de donner plus de précsons sur la noon d effcence nformaonnelle, d aure par d affner les ess sasques. Ans, la queson n es plus de chercher s un marché es effcen ou pas, mas pluô de savor jusqu à quel degré l l es. On dsngue : - L effcence au sens fable ou «weak hypohess». - L effcence au sens sem for ou «sem srong hypohess». - L effcence au sens for ou «srong hypohess». La noon d'nformaon es le cœur du concep d'effcence nformaonnelle. En effe, ces ros formes se dsnguen par le conenu nformaonnel auquel elles se réfèren... L effcence au sens fable. Dans cee caégore son regroupées les nformaons déjà connues e publées. Il s ag des compes publés les années précédenes, des séres de aux d nérê ou de change. Ces nformaons on éé négrées par les opéraeurs dans les cours passés des acfs fnancers. La forme fable de l hypohèse d effcence posule qu l n es pas possble d obenr un avanage parculer de l ensemble des observaons hsorques ; les cours nègren donc puremen e smplemen les valeurs anéreures des cours... L effcence au sens sem- for. Dans cee caégore son regroupées les nformaons dsponbles à l nsan même ou elles son rendues publques, comme par exemple les annonces de varaon du PIB, Les annonces d augmenaon de capal, la publcaon du blan ou l annonce d une OPA. La forme sem fore de l hypohèse d effcence posule qu l n es pas possble d obenr un avanage parculer d nformaons rendues publques concernan les res ; les cours s adapen donc nsananémen e correcemen à l annonce publque d événemens. Les ess réalsés pour vérfer cee hypohèse poren sur l effe Févrer 03 3

4 evue des Scences Humanes d événemens annoncés. On les appelle de ce fa, éudes d événemens. Ces ess conssen successvemen à déermner le rendemen héorque d un re (par le modèle de marché par exemple) sur la base d observaons hsorques relaves à une pérode ne comporan pas de els événemens e de comparer, lorsque de els événemens survennen, l écar enre le rendemen héorque e le rendemen réel ; Enfn ces éudes serven à mesurer le emps de réacon pour que les valeurs s ajusen a nouveau..3. L effcence au sens for. Dans cee caégore apparennen les nformaons non encore publées mas déenus par des personnes prvlégées du fa de leur foncon au sen de l enreprse, de cabnes d aud ou organsmes de conrôle. La forme fore de l hypohèse d effcence posule qu l n es pas possble d obenr un avanage parculer d nformaons non publques concernan les res ; les cours s adapen donc nsananémen e correcemen a la survenance non rendue publque d un événemen, c'es-à-dre a une nformaon prvlégée.. L'éude de Fama, Fsher, Jensen e oll (969). Fama, Fsher, Jensen e oll (969) on déclenché une révoluon dans le domane de la recherche en fnance, mas auss dans les domanes économque e compable e ce, depus que leur méhodologe de "méhodologe d'éude d'événemens even sudy mehodology" a éé publée dans «Inernaonal Economcs evew». Cee méhodologe ulse les cours boursers pour explquer les effes qu peuven apparaîre sur les cours de res sue à un événemen, e que ce événemen so lé à l'acvé de l'enreprse. Pour modélser les données mensuelles de la banque de données du CSP ( Cener for esearch n Secury Prces ), Fama, Fsher, Jensen e oll (969) on éudé l'mpac produ par l'annonce d'opéraon de dvson d'acons sur les aconnares " sock spl ", e qu se ranscr dans le prx des acons. Dans cee perspecve e afn de conenr l'effe de l'événemen sur le re, ls applquen le modèle de marché pour créer une relaon lnéare enre la renablé de re e celle du marché. Dans ce cadre, e pour esmer les paramères du modèle de marché, Fama, Fsher, Jensen e oll (969) ulsen des données mensuelles couvran la pérode allan de 96 jusqu'à 960. Les données prélevées duran cee pérode son les renablés mensuelles de 47 socéés coées à la bourse de New York (NYSE New York Sock Exchange). Pour ce qu es de la renablé du marché mesurée chaque mos, les aueurs ulsen la banque de données du CSP (Cener for esearch n Secury Prces) qu conennen les renablés mensuelles du marché calculées à parr de l'ndce bourser de la bourse de New york (NYSE), le Dow Jones. D aure 4 Unversé Mohamed Khder Bskra- Févrer 03 m

5 La méhodologe d éude d évenemen evue des Scences Humanes par, e en ce qu concerne la pérode d'événemen, elle commence 9 mos avan l'annonce de l'opéraon e se ermne 30 mos après. La pérode d'événemen es comprse enre 9 e 30 en plus de la dae 0 relave au mos d'annonce de l'opéraon, cec veu dre que l effe de l'événemen s'éend sur 60 mos (5 années). Fama, Fsher, Jensen e oll (969) on ulsé le résdu u de l'équaon du modèle de marché comme un esmaeur de la renablé anormale du re duran le mos. La formule du modèle de marché, sera explquée en déal dans le prochan paragraphe, réservé aux modèles benchmark. 3. Les modèles (benchmark models) d évaluaon des renablés de res (enablé Théorque ou Acuelle). Les éudes d'événemens se préoccupen de calculer la dfférence enre la renablé espérée e la renablé acuelle des res. Cee dfférence es souven appelée " renablé anormale ", mas auss, rendemen anormal, performance anormale e résdu, comme dans la léraure fnancère anglase nous rouvons, égalemen, pluseurs synonymes, par exemple excess reurn, predcon error, abnormal reurn, abnormal performance e resdual. Dans cee perspecve e, afn d'esmer les renablés anormales qu nous permeen d'éuder e analyser un événemen, pluseurs modèles permeen d évaluer les renablés héorques, on éaen développés : - Le modèle de marché (Marke model). - La renablé moyenne ajusée (The mean-adjused reurn model). - La renablé du marché ajusée (he marke adjused reurn model). - Le modèle d'équlbre des acfs fnancers (MEDAF - CAPM). Ces modèles d évaluaon on ous le même objecf, l ulsaon de chacun d eux es dfférene mas le prncpe es oujours le même celu du calcul de la renablé normale (héorque). C es pourquo nous ne présenons c que le modèle de marché parce qu l es le plus ulsé e surou pour sa smplcé. 3.. Le modèle de marché. (Sngle Index Marke Model SIMM). Le modèle de marché es basé sur une approche puremen sasque, qu me en relaon drece la renablé d un re donné (par exemple une acon) avec le seul rendemen de l ensemble du marché. Ce modèle a éé présené pour la premère fos par Sharpe Wllam (963). Il explque l évoluon de la renablé de re par celle de la performance du marché, c es-à-dre la bourse de valeurs moblères ou le re es négocée. Cee relaon enre le re e le marché prend la forme d une équaon lnéare : Avec : m = La renablé de re à la dae. Févrer 03 5

6 evue des Scences Humanes = La renablé du marché à la dae m = L nercepe de l équaon m m La moyenne de la renablé du marché. T = Talle de la pérode d esmaon. Alors : T T T m m T 4. La méhodologe d éude d événemens. La méhodologe d éude d événemen repose sur une assse héorque rès néressane celle de l effcence des marchés fnancers, auremen d sur l hypohèse selon laquelle les cours boursers reflèen oalemen e mmédaemen l ensemble des nformaons ransmses par le marché. 4.. C es quo un événemen? En fnance, le sens donné au erme événemen es rès proche de l accepon usuelle. Un événemen es donc un fa suscepble d affecer la valeur de l enreprse. On consdère qu un fa es un événemen lorsqu l ndu une modfcaon dans la valeur fondamenale de la frme. Pluseurs élémens (quesons) permeen de caracérser un événemen : 6 Unversé Mohamed Khder Bskra- Févrer 03. = Coeffcen de la pene de la droe se l équaon = Le erme d erreur de l équaon de re à la dae Les coeffcens e son esmés par applcaon de la méhode des Mondres Carrées Ordnares (MCO). En premer leu le coeffcen es calculé comme su : T T m m m Ensue la valeur de la manère suvane : Sachan que : m. es rouvée en ulsan la valeur de m = La moyenne de la renablé du re. e ce, de

7 La méhodologe d éude d évenemen evue des Scences Humanes - L événemen affece--l une frme ou un groupe au même nsan? - La source d nformaon es-elle nerne ou exerne à la frme? - L événemen es-l récurren? - L événemen a--l un mpac posf ou négaf sur la valeur de la frme? Ces quesons permeen de meux caracérser les ypes d événemens, mas elles n on pas nécessaremen de rappor avec la problémaque de recherche des dfférenes éudes faes en ulsan la méhodologe d éude d événemens. C es pourquo, e en foncon des quesons précédenes nous pouvons nrodure les caégores d événemens suvanes : les événemens ssus d une décson des drgeans de la frme, les appors d nformaons exernes à la frme, les changemens de réglemenaons ndus par le légslaeur, les événemens surprse. 4.. Les éapes de la méhodologe d éude d événemen L objecf de la méhodologe d éude d événemens es d examner la réacon e l évoluon des cours de res boursers lors de l annonce d une nformaon qu elle so posve ou négave. Ces nformaons (annonces) qu son des événemens, peuven êres de naure compable, fnancère, économque ou aure. Elles son éudées par l applcaon de cee méhodologe, pour connaîre leurs effes sur les cours boursers e par conséquen sur la rchesse des aconnares. La méhodologe d éude d événemens suppose que l on appréhende correcemen ros élémens, l échanllon, les paramères e le modèle qu perme la modélsaon des rendemens de res. Ces dfférens élémens se radusen dans la praque par la préparaon de sx éapes pour mener une éude d événemen, e doven êres msen en œuvre successvemen. Ces éapes son : - Défnon de la dae d événemen. - Défnon de la pérode d événemen. - La modélsaon des enablés des res. - L esmaon des paramères du modèle de marché. - Calcul e agrégaon des enablés Anormales. - L applcaon des ess sasques Défnon de la dae d événemen. La premère éape dans l élaboraon d une éude d événemen consse, habuellemen, à la déermnaon de la dae d événemen à éuder. Cee dae do êre, déermner avec exacude afn d arrver, dans l analyse emprque à ben cerner l effe que peu engendrer l événemen sur les cours de res qu composen l échanllon. Une dae d événemen précse perme auss, de ben déermner la longueur des dfférenes pérodes sur l axe du emps de l événemen. Le plus souven, ces événemens qu ne son à l orgne que des nformaons, son sgnalés dans la presse fnancère Févrer 03 7

8 evue des Scences Humanes spécalsée à ravers des annonces rendues publquemen. La dae d annonce de l événemen corresponde à la dae d annonce de l nformaon, de ce fa, la premère éape dans la méhodologe d éude d événemens conssera à ranscrre cee dae ans que les dfférenes pérodes cenrées auour d elle sur une échelle emporelle Défnon de la pérode d événemen. L axe du emps (Tme lne) d une éude d événemen es composé de la dae d événemen qu es noée 0 e de ros pérodes (ou fenêres). Ces ros pérodes son, la pérode d événemen qu enoure la dae d événemen, la pérode anéreure à la pérode d événemen e, la pérode poséreure à la pérode d événemen. La pérode d événemen es une pérode qu, après le chox de sa longueur, devra conenr l mpac du à l événemen éude. Par conséquen, cee pérode d événemen, à ravers les ess sasques, devra nous condure à confrmer ou nfrmer la présence de els effes. Les deux aures pérodes, anéreure e poséreure à la pérode d événemen, son des pérodes qu doven êre réservées à l esmaon des paramères du modèle généraeur de renablés. La pérode d esmaon peu êre chose enre ros dfférens ypes de pérodes : La pérode d esmaon peu êre anéreure à la pérode d événemen (preeven wndow), elle peu êre auss, poséreure à la pérode d événemen (pos-even wndow), comme elle peu êre une pérode combnée (pooled 8 Unversé Mohamed Khder Bskra- Févrer 03

9 La méhodologe d éude d évenemen evue des Scences Humanes wndow) enre les deux pérodes, anéreure e poséreure à la pérode d événemen. Une éude d événemen donc, es composée en réalé de deux pérodes seulemen, une pérode d esmaon e une pérode d événemen. A. Les pérodes nécessares dans une éude d événemen. A.. La dae d événemen. La dae d événemen es noée comme éan la dae zéro (0) sur l échelle du emps de l éude d événemen. Elle représene le momen ou l événemen s es produ, c es-à-dre l arrvé réelle de l nformaon sur le marché bourser. Par rappor à l axe du emps de l éude d événemen la dae d événemen do êre placée au mleu des dfférenes pérodes de l axe du emps e prend la ranscrpon suvane 0. A.. La pérode d événemen. C es la pérode qu enoure la dae d événemen e qu ser à applquer les ess emprques nécessares. Cee pérode es auss appelée «pérode de es», e elle se compose de deux sous pérodes: - La pérode Pré - événemen : cee pérode es anéreure à l événemen e se sue avan la dae d événemen. - La pérode Pos - événemen : cee pérode es poséreure à l événemen, e se sue après la dae d événemen. La alle de ces deux sous pérodes es généralemen la même, elles son symérques, par exemple une pérode d événemen qu compe 3 jours sera composée du jour de l événemen, 5 jours avan cee dae e 5 jours après. A.3. La pérode d esmaon. C es une pérode qu se sue à l exéreur de la pérode d événemen. Elle es déermnée de manère à exclure ou effe possble de l événemen éudé. Cee pérode d esmaon es censée êre une pérode neure. Elle do nous donner la possblé de calculer les deux paramères du modèle de marché e qu ne devraen conenr en réalé aucun mpac. A l opposé e en ce qu concerne la pérode d événemen, l ulsaon de ces paramères, do en oue évdence nous fournr une mesure de l effe causé par l événemen. Par rappor à la pérode d événemen, la pérode d esmaon es défne comme éan une pérode propre (clean perod). En d aures ermes, cela veu dre que la pérode qu ser à l évaluaon des paramères du modèle de marché ne devra pas êres enachés des effes de l événemen éudé. B. La longueur e le nombre d observaons de chaque pérode. Pour qu une éude d événemen so correcemen menée, l fau défnr une échelle de emps sur laquelle on do menonnée la dae d annonce de l événemen, ans que la longueur des dfférenes pérodes qu son nécessare à l éude. Pour marquer une pérode d événemen ou une pérode d esmaon, on ulse la vrgule pour séparer les deux bous d une pérode Févrer 03 9

10 evue des Scences Humanes donnée. Par exemple, pour llusrer une pérode d événemen qu compe 300 jours e, qu s éend sur une pérode allan du jour (59) avan la dae d événemen e ncluan ce même jour d événemen (0), la noaon prend la forme suvane (-59,0). Le schéma c-après fa apparaîre la longueur e le nombre d observaons (jour, semane, mos, ec.) de chaque pérode sur l axe du emps d une éude d événemen : - La longueur des pérodes de l axe du emps d une éude d événemen Les pérodes : Pérode d esmaon : 0,..., Pérode d événemen :,..., Pérode pos événemen :,..., 3 La longueur e le nombre d observaons de chaque pérode : Pérode d esmaon : L 0 Pérode d événemen : L Pérode pos événemen : L3 3 Comme on peu le consaer sur la fgure c-dessus, la pérode 0 n, 0 représene la fenêre pré - événemen e la pérode 0, 0 nla fenêre pos événemen, quand à la pérode 0 n, 0 n elle correspond à la fenêre globale d événemen La modélsaon des renablés de res. Cee pare du processus de l une éude d événemen sera assurée par l applcaon du modèle de marché. Ce modèle se présene comme éan un modèle smple, sans complcaons e rès ulsé par les chercheurs par rappor aux aures modèles généraeur de renablés. L objecf de ces modèles généraeurs de renablés comme le modèle de marché, consse essenellemen à modélser les renablés acuelles des res ans que leur prédcon. 30 Unversé Mohamed Khder Bskra- Févrer 03

11 La méhodologe d éude d évenemen evue des Scences Humanes Le modèle de marché (Sngle-Index Marke Model) es basé sur une approche clare e son ulsaon es relavemen facle. Les paramères du modèle de marché, son calculés en ulsan la méhode des Mondres Carrées Ordnares (MCO). Selon ce modèle, la renablé anormale A exprmée par le erme d erreur de la régresson smple des renablés de res sur la renablé du marché m, mesure l mpac causé par l événemen éudé duran le jour ou le momen de son occurrence, mas égalemen sur oue la pérode d événemen qu enoure la dae d événemen. Mas avan de commencer à calculer les renablés anormales A e, pour pouvor esmer les deux coeffcens du modèle e la mesure du rsque sysémaque, l fau d abord commencer par l évaluaon de la renablé acuelle des res e du marché m. Ces deux valeurs son calculées enre deux daes consécuves e par exemple e, pour oues les daes des deux pérodes concernées par l éude d événemen, la pérode d esmaon e la pérode d événemen. Elles son calculées auss, on ulsan oue la sére de données fnancères composée prncpalemen des cours boursers I e des cours de res C pour de marché, à savor l nercepe l ensemble des enreprses La renablé des res C C C Où Févrer 03 3 de l échanllon d éude : = La renablé du re à la dae C = Le cours du re à la dae. C = Le cours du re à la dae. La renablé du marché I I m I Où m = La renablé du marché à la dae I = L ndce bourser à la dae. I = L ndce bourser à la dae L esmaon des paramères du modèle de marché...

12 evue des Scences Humanes L esmaon des renablés anormales se fera suvan l un des modèles de base décrs précédemmen ; mas comme le modèle de marché connu pour sa performance e sa smplcé par rappor au aures modèles e, auss, parce qu l es le plus ulsé dans les éudes d événemens, nous allons l applqué pour monrer commen peu on calculer la renablé anormale. Selon le modèle de Sharpe (963), Fama, Fsher, Jensen e oll (969) esmen que la renablé anormale A es égale au erme résduel du modèle de marché : A avec : m = Terme résduel de l équaon du modèle de marché pour le re la dae. A = enablé anormale du re à la dae. = enablé acuelle du re à la dae. m = enablé du marché à la dae., = Paramères (coeffcens) du modèle de marché du re. Pour les données journalères (daly sock reurns), généralemen la pérode d esmaon T0,T do êre chose parm ros dfférens cas possbles (pérode anéreure, pérode poséreure ou pérode combnée) pour pouvor calculer les paramères, du modèle de marché. Cee pérode selon Skrepnec e Lawson 3, do êre rangée de 0 à 0 jusqu à 0 jours avan la dae d événemen. Cec es applcable dans le cas où la pérode d esmaon es suée avan la pérode d événemen. Selon Brenner 4, le modèle de marché es auss performan que les aures modèles elles que le modèle d'équlbres des acfs fnancers (MEDAF), le modèle de la renablé ajusée moyenne ou le modèle de la renablé ajusée du marché. Les paramères du modèle de marché doven êres esmés en ulsan, de préférence, la pérode d'esmaon anéreure à la pérode d'événemen. L'ulsaon de cee pérode (pré événemen) es recommandée par un grand nombre de chercheurs qu on applqués la méhode événemenelle. Le problème majeur résde lorsqu'on ulse une pérode d'esmaon poséreure à la dae d'événemen (pos-even wndow). Dans ce cas là, l es prouvé que l'esmaon des paramères e sur une pérode poséreure à l'événemen, c'es-à-dre la pérode T,T 3, s'es avéré rraonnelle pusque le changemen dans ces paramères esmés peu êre nerpréé comme éan le résula de l'événemen obje de l'éude. C'es pourquo, pour mener une éude d'événemen, l'ulsaon des données 3 Unversé Mohamed Khder Bskra- Févrer 03 à

13 La méhodologe d éude d évenemen evue des Scences Humanes anéreures à la dae d'événemen es, à ce pon de vue, consdérée comme éan la melleure soluon pour calculer des paramères neures, sables e dépourvus de ou mpac lé à l'nformaon. Dans cee perspecve, la méhode des Mondres Carrées Ordnares (MCO) consse à réalser une régresson des renablés de res sur la renablé de l'ndce bourser, cela veu dre la régresson des sur m. Par la sue, en ulsan la valeur esmée des coeffcens, on arrve à dégagé la valeur du erme d'erreur qu représene la renablé anormale A. Cee renablé anormale es calculée pour oues les daes de la pérode d événemen. Cependan, cee méhode des mondres carrées ordnares (MCO) assume un ceran nombre d'hypohèses relaves au erme résduel. Ces hypohèses lorsqu elles ne son pas respecées, on parle alors de volaons sasques. Dans ce cas là précsémen, ces volaons sasques doven êres corrgées. Les modèles qu corrgen ces anomales sasques son, généralemen des ess sasques modfés e concernen essenellemen les problèmes de la non normalé des renablés anormales, l auo corrélaon des renablés anormales, la dépendance des renablés anormales, le caracère hééroscédasque (non consance des varances) des renablés anormales. Ce modèle auss, assume que la dsrbuon jone des renablés de res e de la renablé du marché es saonnare dans le emps. Les coeffcens esmés du modèle de marché duran la pérode d'esmaon T 0,T von êres ulsés pour la prédcon des renablés de res duran oue la pérode d'événemen T,T. Duran cee pérode, égalemen, va êre enreprs le raval qu consse à l'évaluaon des renablés anormales A. Cee pare mporane e méculeuse dans le processus des éudes d'événemen sera raée dans la prochane secon Calcul e agrégaon des renablés anormales Après l esmaon des paramères, du modèle de marché en ulsan so la pérode anéreure, poséreure ou combnée, l'éape suvane sera consacrée à l'évaluaon des performances anormales des res de l'échanllon. Les paramères du modèle de marché,, les renablés acuelles des res, e la renablé du marché radu par la performance de l'ndce bourser m seron nécessares pour calculer la renablé anormale des res. La renablé anormale A es évaluée pour chaque dae de la pérode d'événemen. Elle es l'équvalen du Févrer 03 33

14 evue des Scences Humanes erme résduel du modèle de marché e elle es obenue hors pérode d'esmaon. On noe A la renablé anormale calculée pour chaque, so : A re Avec : m A = enablé anormale du re à la dae = enablé acuelle du re à la dae. = enablé du marché à la dae. m, = Coeffcens du modèle de marché. Cee renablé anormale peu êre calculée pour l ensemble des res qu composen l échanllon, elle mesure la réacon moyenne du marché e, elle concerne ous les événemens de l éude. La renablé anormale moyenne es esmée à chaque dae de la pérode d événemen : AM Où : N A N. AM = enablé anormale moyenne à la dae A = enablé anormale du re à la dae. N = Nombre de res dans l échanllon. On peu auss déermner l effe global d un seul événemen sur la renablé d un re e ce, on fasan le cumul des renablés anormales. L addon des renablés anormales peu se fare pour oue la pérode d événemen T,T. Dans ce cas là, on arrve à connaîre l mpac d un événemen sur oue la pérode d événemen. D aure par, l esmaon de la renablé anormale cumulée sur une sous pérode d événemen, es possble de sore que la sous - pérode d événemen so une pare de la pérode d événemen globale, oùt, T. Elle peu nous rensegner sur l effe d un seul événemen (pour une seule enreprse) duran une sous pérode donnée à l néreur de la pérode d événemen. Comme par exemple une sous pérode d événemen 3, 3 qu compe 07 observaons e qu fa pare de la pérode d événemen globale 0, 0. La relaon enre la sous pérode e la pérode globale se radu par 0 3, 3 0. La renablé anormale cumulée es calculée selon la formule suvane :. 34 Unversé Mohamed Khder Bskra- Févrer 03

15 La méhodologe d éude d évenemen AC Avec : A AC = enablé anormale cumulée du re A = enablé anormale du re à la dae evue des Scences Humanes pour la pérode,.. Enfn pour pouvor esmer l effe global de l ensemble des événemens N on devra calculer la moyenne des renablés anormales cumulées comme le monre l équaon c-dessous : AMC, N N AC AM On peu auss, calculer la renablé anormale moyenne cumulée en se basan, ou smplemen, sur la renablé anormale : N AMC, A N Pour ces deux formules précédenes qu calculen la renablé anormale moyenne cumulée, les noaons son les suvanes : AMC, = enablé anormale moyenne cumulée pour la pérode à. AC AM. dae A Févrer = enablé anormale cumulée du re pour la pérode. = enablé anormale moyenne pour l ensemble des res à la = enablé anormale du re à la dae. N = Nombre de res dans l échanllon. La renablé anormale moyenne AM e la renablé anormale moyenne cumulée AMC son les deux seules valeurs ulsées dans, l applcaon des ess sasques, les aures valeurs ne son pas concernées par ces ess L'applcaon des ess sasques Après avor compléer les cnq premères éapes d'une éude d'événemen, l es donc naurel de s'nerroger auss sur la sgnfcaon des renablés anormales obenues au cours de la précédene éape. En ce qu concerne l'analyse de l'nformaon par la méhodologe d'éude d'événemen, l es nécessare de donner une défnon à l'hypohèse nulle. L'hypohèse nulle d'un événemen suscepble de produre un mpac sur les cours des acons, consse à dre que l'événemen obje de l'éude, n'a pas d'effe sur les

16 evue des Scences Humanes renablés anormales des acons e ce, duran la pérode d'événemen. Cec nous emmène à synhéser les hypohèses qu doven êre esées: L hypohèse nulle : Selon l hypohèse nulle, l événemen éude n a pas d mpac sur les renablés normales des res de l échanllon e ce, pour oues les daes ncluses dans la pérode d événemen qu es noée sur l axe du emps par T,T. Cee hypohèse es alors défne comme : H : AM 0-0, pour une seule dae. - H 0 : AMC 0,, pour un ensemble de daes cumulées de jusqu à. L hypohèse alernave : Cee hypohèse es le conrare de l hypohèse nulle, dans ce cas les renablés normales des res son affecées par l mpac causé par l événemen éude, l s ensu que les renablés anormales moyennes e cumulées moyennes seron dfférenes de zéro : H : AM 0 - H : AMC 0 -, La sgnfcaon des renablés anormales moyennes e cumulées moyennes, do êre esée. Pour cela, deux ypes de ess peuven êres applqués, les ess paramérques e les ess non paramérques. D'aure par, l'ulsaon des ess non paramérques ne do en aucune manère prendre la place prépondérane des ess paramérques, mas au conrare, ces ess doven jouer le rôle de la complémenaré dans l'explcaon e l'analyse des résulas sur les effes de l événemen éude e qu apparassen dans la valeur des acons. A. Les ess paramérques. Généralemen pour applquer les ess approprés on ulse la renablé anormale moyenne ou la renablé anormale moyenne cumulée. Ces deux valeurs sgnalen la magnude e la force du marché. La réacon du marché es apprécée au momen de l arrvée de l nformaon mas auss, sur oue la pérode qu enoure la dae d annonce de l événemen en queson. En supposan que les renablés anormales ndvduelles duran la pérode d événemen son normalemen dsrbuées, le es paramérque -suden el qu l éa applqué par Brown e Warner (980,985) 5, pour mesurer l mpac qu peu se produre le jour de l événemen ( = 0 ) es esmé suvan l équaon radonnelle suvane : Le es pour un seul jour : AM AM Avec : 36 Unversé Mohamed Khder Bskra- Févrer 03

17 La méhodologe d éude d évenemen evue des Scences Humanes AM = renablé anormale moyenne à la dae (). AM ) = écar ype de la renablé anormale moyenne à la dae (). ( La procédure du es consse à dvser la somme des renablés anormales de la pérode d événemen pour l ensemble des res, sur la racne carrée de la varance des renablés anormales duran la pérode d esmaon. Ce es nous rensegne sur l mpac d annonce d un événemen à la dae el que T,T, e nous permeen de eser l hypohèse nulle selon laquelle la renablé anormale moyenne es égale à (0). Quan à l écar ype de la renablé anormale pour l ensemble des res de l échanllon, AM qu es présené dans le dénomnaeur de la formule précédene es esmé duran la pérode d esmaon T 0,T. Le es pour une fenêre de pluseurs jours : Le deuxème es sasque ser à déermner l'effe global d'un événemen sur la renablé d'un re. Ce es de Suden s'applque sur une ou pluseurs sous pérodes d'événemen (fenêre wndow) apparenan à la pérode d'événemen. Il es auss possble de eser la réacon d'un événemen sur le cours d'un re en ulsan oue la pérode d'événemen. Pour eser la sgnfcaon que la renablé anormale cumulée duran une pérode donnée e pour l'ensemble des res de l'échanllon ACM on ulse le es suvan : ACM T, T T T AM Févrer T, T Avec : ACM = La renablé anormale cumulée moyenne duran la pérode T, T allan de T jusqu'à T. AM = Esmaon de l'écar ype de la renablé anormale moyenne du re.,t T = Son les lmes nféreure e supéreure de la pérode de cumulaon. A.. Le es de Beaver. Ce es ven pour compléer la sgnfcaon des aures ess qu dépenden beaucoup des modèles de base en ce qu concerne leur précson de prédcon. Dans le cas des échanllons de grande alle qu se décompose en pluseurs sous échanllon, la force des ess sasques sera affabl par la déperdon des prédcons enre les dfférenes classes de l échanllon éude.

18 evue des Scences Humanes Pour cela le es proposé par Beaver (968) 6 ven pour combler cee lacune. Il ser à examner l ampleur des varaons subes par le re à cause de l événemen. Ces varaons son les renablés anormales. Le es de Beaver 7 s applque à l ensemble des res de l échanllon. Le prncpe du es es de fare une ransformaon des renablés anormales sans prendre en consdéraon leurs sgnes. La ransformaon consse à calculer le carré de la renablé anormale pour A. Le es es exprmé sous forme d un rao qu es le chaque re suvan : U Avec : e k A k m mk m = renablé du marché à la dae = enablé du marché à la dae mk 38 Unversé Mohamed Khder Bskra- Févrer 03 m m de la pérode d'événemen. k de la pérode d'esmaon. m = renablé moyenne du marché calculée pendan la pérode d'esmaon. A = carrée de la renablé anormale du re à la dae k = nombre d'observaons dans la pérode d'esmaon e = varance de la renablé anormale. S ce rappor es égal à un U, cela ndque que la varance observée duran la pérode de l événemen es la même que celle calculée duran la pérode d esmaon e que la réacon des res à la dae d événemen e auour de cee dae es normale. En revanche s la valeur du rao U es supéreure à un U, cela veu dre que la renablé anormale es supéreure à la normale e monre une réacon sgnfcave. Ce rao su la lo ( F ) de Fsher avec (, K-) degré de lberé. Dans le cas conrare, quand U on peu conclure que la renablé anormale es nféreure à la normale e que la réacon des res à l annonce de l événemen es peu sgnfcave. A.. La sandardsaon des renablés anormales La sandardsaon consse à normalser les renablés anormales pour corrger essenellemen le problème de l hééroscédascé mas auss, d aures problèmes els que la dépendance, l auo corrélaon e la

19 La méhodologe d éude d évenemen evue des Scences Humanes normalé des renablés anormales. L ulsaon de la renablé anormale sandardsée AS pour un re à la dae n es pas rès mporane sauf, dans le cas où on cherche à eser la sgnfcaon de l effe d un seul événemen pour une seule enreprse. Or, dans les éudes d événemen pour connaîre la réacon moyenne du marché (des res) pour l ensemble des événemens éudes (un re / un événemen), on es oblgé d ulser la renablé anormale moyenne AM qu sera sandardsée AMS en ulsan la renablé anormale sandardsée AS. Ensue, cee opéraon es répéée pour chaque dae, ce qu nous donne une sére de renablé anormale sandardsée moyenne ASM où T,..., T e qu couvre l ensemble des enreprses N où,..., N. De la même manère, nous pouvons calculer la renablé anormale sandardsée cumulée ASC pour chaque enreprse e duran une pérode donnée qu s éend de. Enfn, la renablé anormale sandardsée AS peu êre jusqu à calculée pour l ensemble des enreprses de l échanllon,..., N duran une pérode donnée,...,, ce qu nous donne une valeur de renablé anormale sandardsée cumulée moyenne ASCM. La enablé Anormale Sandardsée : AS A, du re à la dae : Ecar ype de la renablé anormale du re pérode de non événemen. La enablé Anormale Sandardsée Cumulée :. à ASC AS., esmé sur une duran un nervalle La enablé Anormale Sandardsée Moyenne : pour () jour. N ASM AS N La enablé Anormale Sandardsée Cumulée Moyenne : pour pluseurs jours. Févrer 03 39

20 evue des Scences Humanes ASCM N ASC,, N Les ess sasques pour un échanllon de N enreprses (res), pour le jour de la pérode d événemen e pour la pérode à de pluseurs jours, on une dsrbuon () de suden e se calculen comme le monre les équaons c-dessous : ASM N : Pour jour. ASCM N : Pour pluseurs jours., A.3. Le es de Paell Paell Sandardzed esdual : (PS). Le es de Paell 8 es un es qu ulse la procédure de sandardsaon des renablés anormales pour corrger le problème de dfférence dans la varance des résdus. En plus de l hééroscédascé, le es es connu auss pour son effcacé à corrger le problème de corrélaon qu peu se produre enre la renablé du marché e la renablé anormale duran les pérodes où le marché es en hausse (bull marke). Avec : T N N AS T T 0 4 = La alle de la pérode d esmaon pour le re. AS = La renablé anormale sandardsée du re 0 l événemen duran le jour de 0. N = Nombre de res dans l échanllon. Concluson Les dfférens ypes d événemens éudés par la méhodologe d éude d événemens son des événemens qu on une relaon avec la ve de l enreprse, avec la ve polque e la macroéconome. Ils concernen prncpalemen les domanes de la fnance, la sraége, la héore du sgnal, l asymére d nformaon, la polque économque e d aures. S l'analyse d'événemen es répandue dans un grand nombre de domanes des scences économques, la fnance rese son domane prvlégé. La conrbuon des éudes d'événemen s'exprme auour de deux champs dsncs. Le premer, la fnance d'enreprse, ulse cee echnque afn de déermner l'mpac d'un événemen sur le cours de re ssu, le plus souven, d'une décson managérale à caracère fnancer (annonce de bénéfces, augmenaon de capal, OPA, ). Le re es nfluencé par l événemen s 40 Unversé Mohamed Khder Bskra- Févrer 03

21 La méhodologe d éude d évenemen evue des Scences Humanes ses rendemens s écaren des rendemens aendus en l absence de ce événemen. «Mesurer l'mpac d'une décson sur le prx du re perme de juger la percepon de l'événemen par le marché e, en parculer, les aconnares de l'enreprse. Ans, sous l'hypohèse de raonalé de ces derners, un mpac posf, auremen d une augmenaon du prx, sanconne une bonne décson, alors qu'au conrare un mpac négaf perme de déceler une cerane désapprobaon. Par alleurs, elle fourn une mesure de l'accrossemen (ou de la basse) de valeur d'une frme lors d'un événemen» 9. Le second es foremen lé à la noon d'effcence des marchés. Il connaî acuellemen un développemen sans précéden sous l'mpulson des problèmes soulevés par l'ulsaon des echnques d'analyse d'événemen sur le long erme. L'appor de l'analyse d'événemen à la fnance d'enreprse es consdérable pusqu'elle perme non seulemen de mesurer la percepon que le marché a d'un événemen, mas auss de eser les héores elles que l effcence du marché fnancer. Févrer 03 4

22 evue des Scences Humanes éférences: Fama Eugene, Fsher Lawrence, Jensen Mchael e oll chard, The adjusmen of sock prces o new nformaon., Inernaonal Economc evew, 0(969), pp. -. In Journal of esearch n Pharmaceucal Economcs, vol, 00, pp. -7. Sharpe Wllam, A smplfed model for porfolo analyss., Managemen Scence, 9(963), pp In evew of Quanave Fnance and Accounng, vol, 998, pp Skrepnek Gran e Lawson Kenneh, Measurng changes n capal marke secury: The even sudy mehodology., Journal of esearch n Pharmaceucal Economcs, (00), pp Brenner Menachem, The effecs of model msspecfcaon on ess of he effcen marke hypohess., Journal of Fnance, 3(977), pp In Journal of esearch n Pharmaceucal Economcs, vol, 00, pp Brown Sephen e Warner Jerold, Measurng secury prce performance., Journal of Fnancal Economcs, (980), pp In evew of Quanave Fnance and Accounng, (998), pp.-37. Brown Sephen e Warner Jerold, usng daly reurns: The case of even sudes., Journal of Fnancal Economcs, 4 (985), pp In evew of Quanave Fnance and Accounng, (998), pp Beaver Wllam, The nformaon conen of annual earnngs announcemens., Journal of Accounng esearch, 6(968), pp In evew of Socal, Economc and Admnsrave Sudes, (998), pp Beaver Wllam, The nformaon conen of annual earnngs announcemens., Journal of Accounng esearch, 6(968), pp In evew of Socal, Economc and Admnsrave Sudes, (998), pp Paell James, Corporae forecass of earnng per share and sock prce behavor: Emprcal ess., Journal of Accounng and esearch, 4(976), pp In evew of Quanave Fnance and Accounng, vol, 998, pp Bacmann Jean-Franços, «Analyse d événemen e dépendances emporelles des renablés boursères.», hèse de docora en scences économque, Unversé de Neuchâel (Susse), Unversé Mohamed Khder Bskra- Févrer 03

LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL

LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL Le monopole naurel CM décroî avec l échelle de producon = Cm rès fable / CF L Éa do réglemener Soluon 1 : arfcaon au coû margnal Effcace au sens de Pareo mas peres

Plus en détail

Modélisation et simulation de l hydroformage de liners métalliques pour le stockage d hydrogène sous haute pression

Modélisation et simulation de l hydroformage de liners métalliques pour le stockage d hydrogène sous haute pression Modélsaon e smulaon de l hydroformage de lners méallques pour le sockage d hydrogène sous haue presson J.C. Geln, C. Labergère,. Boudeau, S. Thbaud Insu FEMTO-ST, Déparemen Laboraore de Mécanque Applquée

Plus en détail

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation Modèles d analyse des bographes en emps dscre Exemple d ulsaon Jean-Mare Le Goff Cenre Lnes Pôle Naonal de recherche Lves Unversé de Lausanne Plan Deux ypes de données dscrèes Modèles à emps dscre Modèle

Plus en détail

LA MESURE DES STOCKS DE CAPITAL, DES SERVICES DU CAPITAL ET DE LA PRODUCTIVITÉ MULTIFACTORIELLE

LA MESURE DES STOCKS DE CAPITAL, DES SERVICES DU CAPITAL ET DE LA PRODUCTIVITÉ MULTIFACTORIELLE Revue économque de l OCDE, n 37, 2003/2 LA MESURE DES STOCKS DE CAPITAL, DES SERVICES DU CAPITAL ET DE LA PRODUCTIVITÉ MULTIFACTORIELLE par Paul Schreyer TABLE DES MATIÈRES Inroducon... 186 Servces du

Plus en détail

Mécanisme international de la transmission des cycles économiques entre les États-Unis et les pays Asiatiques

Mécanisme international de la transmission des cycles économiques entre les États-Unis et les pays Asiatiques Mécansme nernaonal de la ransmsson des cycles économques enre les Éas-Uns e les pays Asaques Amra MAJOUL majoul_amra@homal.com Appled Quanave Analyss Un (UAQUAP) - ISG and GATE (UMR 5824- CNRS), Hgher

Plus en détail

La régression logistique PLS : Application à la détection de défaillance d entreprises

La régression logistique PLS : Application à la détection de défaillance d entreprises Busness Scool W O R K I N G P A P E R S E R I E S Workng Paper 04-38 La régresson logsque PLS : Applcaon à la déecon de défallance d enreprses BEN JABEUR Sam p://.pag.fr/fr/accuel/la-recerce/publcaons-wp.ml

Plus en détail

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris Geson de producon cour erme en conee nceran EDF R&D École enrale Pars Geson de producon à cour erme Encadrans ndusrels : Gérald Vgnal - Jérôme Quenu Encadran académque : Yves Dallery-Mchel Mnou Snda Ben

Plus en détail

UNE POLITIQUE DE MAINTENANCE PREVENTIVE ASSOCIEE A UNE DEGRADATION ACCUMULATIVE BIVARIEE OBSERVEE CONTINUMENT

UNE POLITIQUE DE MAINTENANCE PREVENTIVE ASSOCIEE A UNE DEGRADATION ACCUMULATIVE BIVARIEE OBSERVEE CONTINUMENT UNE POITIQUE DE AINTENANE PREVENTIVE ASSOIEE A UNE DEGRADATION AUUATIVE BIVARIEE OBSERVEE ONTINUENT A PREVENTIVE AINTENANE POIY ASSOIATED WITH A ONTINUOUSY OBSERVED UUATIVE BIVARIATE DETERIORATION Ha Ha

Plus en détail

PREVISION DES VENTES ET EFFICACITE DES CHAINES LOGISTIQUES - ESSAI DE MODELISATION -

PREVISION DES VENTES ET EFFICACITE DES CHAINES LOGISTIQUES - ESSAI DE MODELISATION - Les Cahers du CREAD n 9 /00 5 PREVISION DES VENTES ET EFFICACITE DES CHAINES LOGISTIQUES - ESSAI DE MODELISATION - Mosefa BELMOKADDEM * Omar BENATEK ** RESUME Le bu de ce raval es un essa d analyse du

Plus en détail

Etude économétrique de l efficience informationnelle face aux anomalies sur les marchés boursiers

Etude économétrique de l efficience informationnelle face aux anomalies sur les marchés boursiers Eude économérque de l effcence nformaonnelle P P: 0-5 Eude économérque de l effcence nformaonnelle face aux anomales sur les marchés boursers Mohamed CHIKHI - Unversé de Ouargla- Membre assocé LAMETA -

Plus en détail

Bureaux d études en traitement des images

Bureaux d études en traitement des images Bureau d éudes en raemen des mages ESERB Fère Téécommuncaons 3 ème année Opon SC ESERB Fère Eecronque 3 ème année Opon TS AEE 4-5 M. DOAS Bureau d éudes en raemen des mages PARTE REDRESSEMET Dans cee pare

Plus en détail

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1 SYSTEMES BOUS-MALUS Phlppe BIEAIME Acuare I.S.F.A., GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A., Unversé Claude Bernard Lyon ahale RICHARD GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A.,

Plus en détail

But... 2. I. Généralités sur la quantification des risques dans le SST... 2. I.1 Modèle analytique... 3. I.1.1 Version intégrale...

But... 2. I. Généralités sur la quantification des risques dans le SST... 2. I.1 Modèle analytique... 3. I.1.1 Version intégrale... GUIDE PRATIQUE sur le modèle sandard SST pour les rsques de marché Edon du 23 décembre 204 Table des maères Bu... 2 I. Généralés sur la quanfcaon des rsques dans le SST... 2 I. Modèle analyque... 3 I..

Plus en détail

Règlement d exploitation du Stade de glace Patinage public

Règlement d exploitation du Stade de glace Patinage public Règlemen d exploaon du Sade de glace Panage publc 1. Bu Le Sade de glace de Benne es un leu de renconre régonal. Son bu es de répondre aux besons du spor (spor de compéon e de losr), du délassemen acf

Plus en détail

NOTES TECHNIQUES SUR LA CONSTRUCTION DU PROFIL DE PAUVRETE 2001 ET L ANALYSE DE LA DYNAMIQUE DE LA PAUVRETE ENTRE 1999 2001

NOTES TECHNIQUES SUR LA CONSTRUCTION DU PROFIL DE PAUVRETE 2001 ET L ANALYSE DE LA DYNAMIQUE DE LA PAUVRETE ENTRE 1999 2001 REPOBLIKAN I MADAKASIKARA anndrazana Fahafahana- Fandrosoana MINISERE DE L ECONOMIE E DE LA PLANIFICAION SECREARIA GENERAL INSIU World Bank CORNELL NAIONAL DE LA U N I V E R S I Y SAISIQUE Drecon Des Sasques

Plus en détail

Modèle dynamique de transport basé sur les activités

Modèle dynamique de transport basé sur les activités Moèle ynamque e ranspor basé sur les acvés Ta-Yu Ma To ce hs verson: Ta-Yu Ma. Moèle ynamque e ranspor basé sur les acvés. Humanes an Socal Scences. Ecole es Pons ParsTech, 27. French. HAL

Plus en détail

Combiner des apprenants: le boosting

Combiner des apprenants: le boosting Types d expers Combner des apprenans: le boosng A. Cornuéjols IAA (basé sur Rob Schapre s IJCAI 99 alk)! Un seul exper sur l ensemble de X! Un exper par sous-régons de X (e.g. arbres de décsons)! Pluseurs

Plus en détail

Amplification Linéaire à Transistor Bipolaire

Amplification Linéaire à Transistor Bipolaire UFM Préparaon APT Géne lerque Amplfaon néare à Transsor polare Sruure énérale d un ru d amplfaon : Snal à amplfer (as neau) X X Amplfaeur are (Hau neau) Soure de pussane (Fourne par ) X amplfaon ne onerne

Plus en détail

PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE

PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE Déparemen fédéral de l néreur DFI Offce fédéral de la Sasque OFS Économe, Éa e socéé Documen de raval Neuchâel, ocobre 2006 PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE RAPPORT METHODOLOGIQUE Gregory Ras, OFS, secon

Plus en détail

Présentation de la plateforme

Présentation de la plateforme e o N n o a n n e o s é r a s P l u d e c Présenaon de la plaeforme Mad Doc es un espace vruel de consulaon e de mse à dsposon de suppors e nformaons produs / servces ITGA. L objecf es de connuer à s nscrre

Plus en détail

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012 École de Technologe Supéeue Pa : Fancs Boudeau, ÉcThé Révson : Aïda Ouangaoua INF35 Taval Paque # Remse le 6 ocobe 0 Inaon à la pogammaon en géne mécanque Taval ndvduel. Objecfs - Mee en applcaon des noons

Plus en détail

Reconnaissance du Geste Humain par Vision Artificielle: Application à la Langue des Signes

Reconnaissance du Geste Humain par Vision Artificielle: Application à la Langue des Signes Reconnassance du Gese Human par Vson Arfcelle: Applcaon à la Langue des Sgnes Présené par: Arnaud Deslandes Arnaud.Deslandes@n-evry.fr Rappor de sage dans le cadre du : Inellgence Arfcelle Reconnassance

Plus en détail

COMMI SSARI GÉNÉRAL DÉVEL OPPEMENT DURABL www. devel oppement dur abl gouv.

COMMI SSARI GÉNÉRAL DÉVEL OPPEMENT DURABL www. devel oppement dur abl gouv. C OMMI S S ARI AT GÉ NÉ RALAU DÉ VE L OPPE ME NT DURABL E J u l l e 2014 Réf ér enc es T r ans onéc ol og que, C ons omma on emodesdev edur abl es D r ec ondel ar ec her c heedel nnov a on www. devel oppemen

Plus en détail

L inflation dans la zone euro et aux États-Unis est. Rue de la Banque. Le découplage des courbes de rendement en euro et en dollar

L inflation dans la zone euro et aux États-Unis est. Rue de la Banque. Le découplage des courbes de rendement en euro et en dollar Le découplage des courbes de rendemen en euro e en dollar Benoî MOJON Direceur des Éudes monéaires e financières Fulvio PEGORARO Direcion des Éudes monéaires e financières Cee lere présene le résula de

Plus en détail

Sous-Evaluation Des Introductions En Bourse: Application D une Frontiere Stochastique Sur Le Nouveau Marche

Sous-Evaluation Des Introductions En Bourse: Application D une Frontiere Stochastique Sur Le Nouveau Marche Sous-Evaluaon Des Inroducons En Bourse: Applcaon D une Fronere Sochasque Sur Le Nouveau Marche Samy Ben Naceur e Mohamed Goaïed Workng Paper 039 SOUS-EVALUATION DES INTRODUCTIONS EN BOURSE: APPLICATION

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSION 1 - Correction - Minimum Moyenne Ecart-type

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSION 1 - Correction - Minimum Moyenne Ecart-type EAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Questons à Chox Multples (QCM). Cochez la bonne réponse Classer ces statstques selon leur nature (ndcateur de poston

Plus en détail

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC IN N TIIT :, T I. INTNSIT : = dq d en couran varable I = Q en couran connu Méhode générale d éablssemen des équaons dfférenelles : lo d addvé des ensons pus relaons dq caracérsques :, lo d Ohm u = aux

Plus en détail

COMPRENDRE LA METHODE X11

COMPRENDRE LA METHODE X11 COMPRENDRE LA METHODE X Domnque LADIRAY, Benoî QUENNEVILLE Julle 999 Domnque Ladray es Admnsraeur de l Insu Naonal de la Sasque e des Éudes Économques, 8 Boulevard Adolphe Pnard, 754 Pars, France. Ce raval

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin

Notice d information contractuelle Loi Madelin Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln 1. LA RETRAITE es une convenon d assurance collecve sur la ve à adhéson ndvduelle e faculave. Les dros e oblgaons de l Adhéren peuven êre modfés par des avenans au

Plus en détail

Modèle de régression linéaire multivarié

Modèle de régression linéaire multivarié U. Pars Oues, M - Cours de Modélsaon Applquée Modèle de régresson lnéare mulvaré Lauren Ferrara Févrer 07 Eemple: Consommaon mondale du pérole World Lqud Fuels Supply and Demand Balance mllon barrels per

Plus en détail

EVALUATION DE L IMPACT DU CREDIT D IMPÔT RECHERCHE

EVALUATION DE L IMPACT DU CREDIT D IMPÔT RECHERCHE EVALUATION DE L IMPACT DU CREDIT D IMPÔT RECHERCHE Benoî Mulkay e Jacques Maresse 2 Rappor pour le Mnsère l Ensegnemen supéreur e de la Recherche Novembre 20 Unversé de Monpeller Faculé d'econome beno.mulkay@unv-monp.fr

Plus en détail

Plan du chapitre 3 (suite):

Plan du chapitre 3 (suite): 4//5 Chapre3: Modèles non lnéares de la Fnance (sue) Plan du chapre 3 (sue): Modèles ARCH e prévsons Varanes des processus ARCH: ARCH-M (AuoRegressve Condonnal Heeroscedascy-n Mean) GARCH-M 4//5 Modèles

Plus en détail

Ecole des HEC Université de Lausanne FINANCE EMPIRIQUE. avec Eviews. Semestre d été Rosario Monter Internef - bureau 613

Ecole des HEC Université de Lausanne FINANCE EMPIRIQUE. avec Eviews. Semestre d été Rosario Monter Internef - bureau 613 Ecole des HEC Unversé de Lausanne FINANCE EMPIIQUE avec Evews Semesre d éé 6 osaro Moner Inernef - bureau 613 osaro.moner@unl.ch MODELE DE MACHE E EGESSION LINEAIE Basé sur les noes FESlde_LM.pdf 1, 8

Plus en détail

L'INFLUENCE DU COUT D USAGE DU CAPITAL SUR LA DECISION D INVESTIR ET SUR L INVESTISSEMENT CORPOREL DES ENTREPRISES DE SERVICES FRANCAISES

L'INFLUENCE DU COUT D USAGE DU CAPITAL SUR LA DECISION D INVESTIR ET SUR L INVESTISSEMENT CORPOREL DES ENTREPRISES DE SERVICES FRANCAISES Cenre de Recherche pour l Eude e l Observaon des Condons de Ve L'NFLUENCE DU COUT D USAGE DU CAPTAL SUR LA DECSON D NVESTR ET SUR L NVESTSSEMENT CORPOREL DES ENTREPRSES DE SERVCES FRANCASES LE RECOURS

Plus en détail

LA VALEUR ACTIONNARIALE : NOTE TECHNIQUE

LA VALEUR ACTIONNARIALE : NOTE TECHNIQUE LA VALEUR ACTIONNARIALE : NOTE TECHNIQUE Rober COBBAUT e Séphane NASSAUT Unversé Caholque de Louvan INTROUCTION La vogue de la «valeur aconnarale» (shareholder value) peu êre arbuée pour une par mporane

Plus en détail

PLAN D EVALUATION MAURDOR SECONDE CAMPAGNE

PLAN D EVALUATION MAURDOR SECONDE CAMPAGNE PLAN D EVALUATION MAURDOR ECONDE CAMPAGNE 1 INTRODUCTION Coordonnée par le Laboraore Naonal de mérologe e d Essas (LNE) e CAIDIAN, fnancée par la DGA, la présene campagne d évaluaon propose un cadre commun

Plus en détail

N o 12-001-XIF au catalogue. Techniques d'enquête

N o 12-001-XIF au catalogue. Techniques d'enquête N o -00-XIF au caalogue echnques d'enquêe 005 Commen obenr d aures rensegnemens oue demande de rensegnemens au suje du présen produ ou au suje de sasques ou de serces connexes do êre adressée à : Dson

Plus en détail

UNE ÉVALUATION EMPIRIQUE DE LA NOUVELLE TARIFICATION DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE (1992) AU QUÉBEC * par. Georges Dionne 1,2 Charles Vanasse 2

UNE ÉVALUATION EMPIRIQUE DE LA NOUVELLE TARIFICATION DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE (1992) AU QUÉBEC * par. Georges Dionne 1,2 Charles Vanasse 2 UNE ÉVALUATION EMPIRIQUE DE LA NOUVELLE TARIFICATION DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE (992) AU QUÉBEC * par Georges Donne,2 Charles Vanasse 2 * Cee recherche a éé rendu possble grâce en pare au Fonds pour la

Plus en détail

MANAGER => CHEF DE PROJET DE L ÉCHEC AU SUCCÈS. Michèle VAYN pour le PMI de Vélizy 12 février 2014

MANAGER => CHEF DE PROJET DE L ÉCHEC AU SUCCÈS. Michèle VAYN pour le PMI de Vélizy 12 février 2014 MANAGER => CHEF DE PROJET DE L ÉCHEC AU SUCCÈS Mchèle VAYN pour le PMI de Vlzy 12 fvrer 2014 I - Cas concre II - Aous e rsques III - Smludes / dfferences : fausse queson IV Posonnemen : cl du succès I

Plus en détail

e s ABONNEZ-VOUS! #famillest 2015-2016

e s ABONNEZ-VOUS! #famillest 2015-2016 e d a : f C n d e n g ABONNEZVOUS! 20152016 #famllest La aon 20142015 a éé rche en rebondemen, en upen e en émoon Nou ouhaon vou remercer d avor oujour éé à no côé e de nou avor poué juqu en demfnale.ce

Plus en détail

Émissions d obligations rachetables :

Émissions d obligations rachetables : Émssons d oblgaons racheables : movaons e rendemens oblgaares mplqués Maxme DEBON Franck MORAUX Parck NAVATTE Unversé d Evry Unversé de Rennes Unversé de Rennes & LAREM & CREM & CREM Ocobre 2 Absrac Après

Plus en détail

Energie et puissance électrique

Energie et puissance électrique - 1 - Energe e pussance élecrque 1 Tes de saor : Valeur effcace a) So un sgnal () pérodque de pérode T. Défnr sa aleur effcace en radusan «R.M.S». Pus défnr sa aleur effcace sous forme d une négrale. b)

Plus en détail

Allocation stratégique d actifs et ALM pour les régimes de retraite

Allocation stratégique d actifs et ALM pour les régimes de retraite N d ordre : 00-0 Année 0 THÈSE présenée devan l UNIVERSITÉ CLAUDE BERNARD - LYON ISFA pour l obenon du DIPLÔME DE DOCTORAT Spécalé scences acuarelle e fnancère présenée e souenue publquemen le 00/00/0

Plus en détail

Régimes transitoires

Régimes transitoires ÉLECTOCINÉTIQUE chapre 3 égmes ransores En régme connu, les composanes capacves e nducves d un crcu son analogues respecvemen à un crcu ouver e à un cour-crcu. Elles n on donc aucun nérê. Cependan, s un

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 3

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 3 UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV Lcence 3 ère année Econome - Geston Année unverstare 2006-2007 Semestre 2 Prévsons Fnancères Travaux Drgés - Séances n 3 «Les Crtères Fondamentaux des Chox d Investssement»

Plus en détail

Cours Thème VIII.3 CONVERSION STATIQUE D'ÉNERGIE

Cours Thème VIII.3 CONVERSION STATIQUE D'ÉNERGIE ours hème VIII.3 ONVSION SAIQU D'ÉNGI 3- Famlles de conversseurs saques Suvan le ype de machne à commander e suvan la naure de la source de pussance, on dsngue pluseurs famlles de conversseurs saques (schéma

Plus en détail

Modélisation semi-analytique et choix optimal des procédés CRTM

Modélisation semi-analytique et choix optimal des procédés CRTM 9 ème Congrès Franças de Mécanque Marselle, 4-8 aoû 9 Modélsaon sem-analyque e chox opmal des procédés CRTM A. MAMONE a, A. SAOAB a, C. H. PARK a,t. OAHBI a a. Laboraore d Ondes e Mleux Complexes, FRE

Plus en détail

VALORISATION D OPTIONS DIGITALES EN SITUATION DE MARCHE INCOMPLET

VALORISATION D OPTIONS DIGITALES EN SITUATION DE MARCHE INCOMPLET VALORIAION D OPION DIGIALE EN IUAION DE MARCHE INCOMPLE Parck NAVAE Chrsophe VILLA CREREG, Insu de Geson de Rennes REUME L objecf prncpal poursuv dans ce arcle, es d éuder quelques applcaons e exensons

Plus en détail

Commande sans modèle (?)

Commande sans modèle (?) Commande sans modèle? Jacques Lon Unversé de Savoe jacques.lon@unv-savoe.fr Cours Ecole de Bucares 2012 1 Plan Présenaon du conexe Inroducon à la commande avec/sans modèle Approches classques Commande

Plus en détail

Nous considérons une petite portion de paroi de surface S. La pression est le quotient de l intensité moyenne de cette force par la surface S :

Nous considérons une petite portion de paroi de surface S. La pression est le quotient de l intensité moyenne de cette force par la surface S : Comlémen VI. age /v Presson cnéque Nous allons rerendre le calcul de la resson cnéque en consdéran un modèle mons smlse que celu du chare VI. C es-à-dre en ne smlfan as l agaon moléculare. Nous commençons

Plus en détail

Décomposition d une fraction rationnelle en éléments simples

Décomposition d une fraction rationnelle en éléments simples Décomposon d une fracon raonnelle en élémens smples I Premère éape Dvson eucldenne de polynômes On rappelle que procéder à la dvson eucldenne d un polynôme A par un polynôme B non nul, c es écrre A BQ

Plus en détail

LES DESEQUILIBRES DES PAIEMENTS INTERNATIONAUX (1967-2002) : CROISSANCE, POLARISATION ET FINANCIARISATION. Jean-Baptiste Gossé 1 et Julio Raffo 2

LES DESEQUILIBRES DES PAIEMENTS INTERNATIONAUX (1967-2002) : CROISSANCE, POLARISATION ET FINANCIARISATION. Jean-Baptiste Gossé 1 et Julio Raffo 2 LES DESEQUILIBRES DES PAIEMENTS INTERNATIONAUX (967-2002) : CROISSANCE, POLARISATION ET FINANCIARISATION Jean-Bapse Gossé e Julo Raffo 2 RÉSUMÉ Ce arcle rerace l émergence des déséqulbres mondaux de compe

Plus en détail

Real and nominal convergence amongst MENA countries

Real and nominal convergence amongst MENA countries MRA Munch ersonal ReEc Archve Real and nomnal convergence amongs MENA counres REY, Serge CATT, Unversy of au e ays de l Adour Sepember 2005 Onlne a hp://mpra.ub.un-muenchen.de/30206/ MRA aper No. 30206,

Plus en détail

Notice d information contractuelle Entreprise article 83. Generali.fr

Notice d information contractuelle Entreprise article 83. Generali.fr parculers professonnels ENTREPRISES Noce d nformaon conracuelle Enreprse arcle 83 General.fr Noce d nformaon conracuelle Sommare Préambule... 3 Arcle 1 - Défnons... 3 Arcle 2 - bje... 4 Arcle 3 - Garanes...

Plus en détail

ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES AFFILIÉE À L'UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES AFFILIÉE À L'UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES AFFILIÉE À L'UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL Un algorhme de mnmax dynamque sochasque our la soluon d un roblème d omsaon de orefeulle ar Érc Srnguel Scences de la geson Mémore

Plus en détail

Pour obtenir le grade de. Spécialité : Micro & Nano Electronique. Arrêté ministériel : 7 août 2006. «Guy / WALTISPERGER»

Pour obtenir le grade de. Spécialité : Micro & Nano Electronique. Arrêté ministériel : 7 août 2006. «Guy / WALTISPERGER» THÈSE Pour obenr le grade de DOCTEU DE UNIVESITÉ DE GENOBE Spécalé : Mcro & Nano Elecronque Arrêé mnsérel : 7 aoû 2006 Présenée par «Guy / WATISPEGE» Thèse drgée par «Skandar / BASOU» préparée au sen du

Plus en détail

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1.

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1. Les premières consaaions sur l inapiude des produis indusriels à assurer les foncions qu ils éaien censés remplir pendan un emps suffisan remonen à la seconde guerre mondiale. En France cee prise de conscience

Plus en détail

Utilisation des fonctions B-splines pour modéliser la survie relative non proportionnelle

Utilisation des fonctions B-splines pour modéliser la survie relative non proportionnelle Ulsaon des foncons -splnes pour modélser la surve relave non proporonnelle Roch Gorg Laboraore d Ensegnemen e de Recherche sur le Traemen de l Informaon Médcale Faculé de médecne de Marselle - Unversé

Plus en détail

Chapitre III- 2- RÉGIME SINUSOÏDAL GÉNÉRALITÉS. 2π T II- GRANDEURS RELATIVES AU RÉGIME SINUSOÏDAL OBJECTIFS I- POURQUOI ÉTUDIER LE RÉGIME SINUSOÏDAL?

Chapitre III- 2- RÉGIME SINUSOÏDAL GÉNÉRALITÉS. 2π T II- GRANDEURS RELATIVES AU RÉGIME SINUSOÏDAL OBJECTIFS I- POURQUOI ÉTUDIER LE RÉGIME SINUSOÏDAL? OBJECTFS Chapre - - RÉGME SNSOÏDAL GÉNÉRALTÉS - Monrer l'mporance d régme snsoïdal en élecronqe e dans d'ares domanes. - Défnr les granders relaves à n sgnal snsoïdal. - Savor représener ne grander snsoïdale

Plus en détail

La Table de concertation sur la récupération des CRU non consignés Rapport final

La Table de concertation sur la récupération des CRU non consignés Rapport final - - La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna - - La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna SOMMAIRE Orgne e fonconnemen de a Tabe de conceraon des

Plus en détail

Regional Wind Speed Evolution Identification and Longterm Correlation Application

Regional Wind Speed Evolution Identification and Longterm Correlation Application Regonal Wnd Speed Evoluon Idenfcaon and Longerm Correlaon Applcaon Idenfcaon de l évoluon régonale de la vesse du ven e applcaon à la corrélaon long erme B. Buffard, Theola France, Monpeller Exernal Arcle

Plus en détail

t = effectif de la partie 100 effectif total

t = effectif de la partie 100 effectif total Chapre I : Pourcenages Exra du programme : - Coecen mulplca assocé à un pourcenage - Iéraon de pourcenages - Analyse des varaons de pourcenages - Comparason de pourcenage - Approxmaon lnéare dans le cas

Plus en détail

DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE

DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE UNIVERSITE DE TUNIS Faculé des sciences économiques e de gesion de Tunis MODELE DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE Ezzeddine MBAREK 2010 1 INTRODUCTION Le modèle que je propose

Plus en détail

Feuilles de style CSS

Feuilles de style CSS Feulles de style CSS 71 Feulles de style CSS Les standards du web Les langages du web : le HTML et les CSS Depus la verson 4 de l'html (décembre 1999), le W3C propose les feulles de style en cascade, les

Plus en détail

Vertige pour tous (malades et médecins)

Vertige pour tous (malades et médecins) Verge pour ous (malades e médecns) Jean-Phlppe Guyo AU PROGRAMME Pourquo vous n y comprenez ren (e mo non plus) Dfférencer pérphérque-cenral Reconnaîre un VPPB Prse en charge (même s on a pas comprs!)

Plus en détail

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1 Maser AS ames du er semesre 4/5 Face Aaïs HAMLI Sue urée : 3 H ocumes auorsés : aucu Maérel auorsé : Calcularce auorsée Mémore vde pour les calcularces graphques Cosges : - Les eercces so dépedas les us

Plus en détail

Procédé thermocyclique de régulation de température

Procédé thermocyclique de régulation de température - 1 - Innovaion echnologique dans le domaine de la régulaion de empéraure, le procédé hermocyclique foncionne selon un principe unique en son genre qui n a rien en commun avec les régulaions par hermosa

Plus en détail

par Yazid Dissou** et Véronique Robichaud*** Document de travail 2003-18

par Yazid Dissou** et Véronique Robichaud*** Document de travail 2003-18 Deparmen of Fnance Mnsère des Fnances Workng Paper Documen de raval Conrôle des émssons de GES à l ade d un sysème de perms échangeables avec allocaon basée sur la producon Une analyse en équlbre général

Plus en détail

ANNEXE I TRANSFORMEE DE LAPLACE

ANNEXE I TRANSFORMEE DE LAPLACE ANNEE I TRANSFORMEE DE LAPLACE Perre-Smon Lalace, mahémacen franças 749-87. Lalace enra à l unversé de Caen a 6 ans. Très ve l s néressa aux mahémaques e fu remarqué ar d Alember. En analyse, l nrodus

Plus en détail

LES INDICES. LecEco.Tk. Généralités :

LES INDICES. LecEco.Tk. Généralités : LES INDICES Généralés : Dans le domane économque on se rouve en présence de grandeurs pour lesquelles on a d'auan plus de dffculés à sasr leur évoluon dans le emps ou dans l'espace ou à la fos dans le

Plus en détail

«Modèle Bayésien de tarification de l assurance des flottes de véhicules»

«Modèle Bayésien de tarification de l assurance des flottes de véhicules» Arcle «Modèle Baésen de arcaon de l assurance des loes de véhcules» Jean-Franços Angers, Dense Desardns e Georges Donne L'Acualé économque, vol. 80, n -3, 004, p. 53-303. Pour cer ce arcle, ulser l'normaon

Plus en détail

APPRENTISSAGE PAR COMBINAISON DE CLASSIFIEURS ELEMENTAIRES («dopage» ou «Boosting»)

APPRENTISSAGE PAR COMBINAISON DE CLASSIFIEURS ELEMENTAIRES («dopage» ou «Boosting») APPRENISSAGE PAR COMBINAISON DE CLASSIFIEURS ELEMENAIRES («dopage» ou «Boosng») Pr. Faben Mouarde Cenre de Roboque (CAOR) MINES Pars ech (ENSMP) PSL Research Unversy Faben.Mouarde@mnes-parsech.fr hp://people.mnes-parsech.fr/faben.mouarde

Plus en détail

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L.

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L. 14/1/6 Quesion : Commen régler correcemen le déclencheur élecronique STRE23SE? Réponse : Les déclencheurs élecroniques STRE23SE se monen indifféremmen sur les compacs NS 4 e NS 63 de ype N, H ou L. Le

Plus en détail

PONDÉRATIONS LONGITUDINALES

PONDÉRATIONS LONGITUDINALES PONDÉRATIONS LONGITUDINALES DANS L ENQUÊTE EMPLOI DE L INSEE Pascal Ardlly Insee, Déparemen des méhodes sasques Conexe e objecfs Source Enquêe Emplo rmesrelle en France Objecf Sur une pérode donnée, esmer

Plus en détail

GUIDE DES INDICES BOURSIERS

GUIDE DES INDICES BOURSIERS GUIDE DES INDICES BOURSIERS SOMMAIRE PRESENTATION DES INDICES... 2 LA GAMME D INDICES : L INDICE TUNINDEX ET LES INDICES SECTORIELS... 3 REGLE GENERALE RELATIVE A LA COMPOSITION DES INDICES... 3 REGLE

Plus en détail

Optimisation du plan de gestion du stock d une entreprise de distribution des produits pharmaceutiques

Optimisation du plan de gestion du stock d une entreprise de distribution des produits pharmaceutiques Revue es Scences e e la Technologe - RST- Volume 3 1 / janver 2012 Opmsaon u plan e geson u sock une enreprse e srbuon es prous pharmaceuques D. Bellala, M.S. oune, A. Abessme Laboraore 'Auomaque e e Proucque

Plus en détail

Titre : Développement d outils statistiques pour la mise en place de boucles de régulation en microélectronique

Titre : Développement d outils statistiques pour la mise en place de boucles de régulation en microélectronique THESE En vue de l obenon du DOCTORAT DE L'UNIVERSITE DE TOULOUSE III Délvré par l unversé Toulouse III - Paul Sabaer Dscplne : Mahémaques Applquées Opon : Sasque Présenée e souenue par : Carolne PACCARD

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

particuliers PROFESSIONNELS entreprises Notice d information contractuelle Loi Madelin Generali.fr

particuliers PROFESSIONNELS entreprises Notice d information contractuelle Loi Madelin Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

Courant continu et courants alternatifs

Courant continu et courants alternatifs Classe : 2ME BEP Méers de l élecroechnque Couran connu e couran alernaf Leu : Salle de cours & salle de mesures Objecf Dfférencer les caracérsques d un couran connu e d un couran alernaf,. Savors : S.2

Plus en détail

Modèles de Risques et Solvabilité en assurance Vie. Kaltwasser Perrine Le Moine Pierre. Autorité de Contrôle des Assurances et des Mutuelles (ACAM)

Modèles de Risques et Solvabilité en assurance Vie. Kaltwasser Perrine Le Moine Pierre. Autorité de Contrôle des Assurances et des Mutuelles (ACAM) Modèles de Rsques e Solvablé en assurance Ve Kalwasser errne Le Mone erre Auoré de Conrôle des Assurances e des Muuelles (ACAM 6, rue abou 75436 ARIS CEDEX 9 él. : + 33 55 5 43 5 fax : + 33 55 5 4 5 perrne.kalwasser@acam-france.fr

Plus en détail

Modélisation et quantification de systèmes vieillissants pour l optimisation de la maintenance

Modélisation et quantification de systèmes vieillissants pour l optimisation de la maintenance ème édiion du congrès inernaional pluridisciplinaire Du au 20 mars 2009 Modélisaion e quanificaion de sysèmes vieillissans pour l opimisaion de la mainenance LAIR William,2, MERCIER Sophie, ROUSSIGNOL

Plus en détail

Une lecture probabiliste du cycle d affaires américain

Une lecture probabiliste du cycle d affaires américain Une lecure probablse du ccle d affares amércan Benoî BELLONE Févrer 5 (Premère verson avrl 4) Les posons prses dans ce arcle n engagen que son aueur A e ne représenen pas celles de la Drecon Générale du

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

Un modèle de programmation stochastique pour l allocation stratégique d actifs d un régime de retraite partiellement provisionné 1

Un modèle de programmation stochastique pour l allocation stratégique d actifs d un régime de retraite partiellement provisionné 1 Un modèe de programmaon ochaque pour aocaon raégque d acf d un régme de rerae pareemen provonné Aaeddne FALEH ISFA- Unveré Lyon I 3 Cae de Dépô e Congnaon 4 ha-0056965 veron - Feb 0 RÉSUMÉ Dan ce arce

Plus en détail

Indicateurs de compétitivité- prix et de performances à l exportation

Indicateurs de compétitivité- prix et de performances à l exportation Décembre 2009 Indcateurs de compéttvté- prx et de performances à Méthodologe Les ndcateurs présentés dans ce document vsent à mesurer en temps réel l évoluton des parts de marché des prncpaux exportateurs

Plus en détail

Modélisation de l atomisation d un jet liquide

Modélisation de l atomisation d un jet liquide nversé de Rouen Modésaon de aomsaon d un e qude Appcaon au sprays Dese Par Perre-Arnaud Beau CoRIA Écoe Docorae de nversé de Rouen nversé de Rouen nversé de Rouen CoRIA Cee hèse nuée : Modésaon de aomsaon

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2003-2004 Devoir n 5 CONVERSION DE PUISSANCE Parie I EUDE D UN CAPEUR DE POSIION ANGULAIRE A / ÉUDE D'UN CIRCUI MAGNÉIQUE Considérons le disposiif schémaisé sur la figure, composé de deux bobines

Plus en détail

Volatilité et mésalignement sur les marchés financiers

Volatilité et mésalignement sur les marchés financiers Volalé e mésalgnemen sur les marchés fnancers Ce arcle éude le len enre la volalé e le mésalgnemen sur les marchés fnancers. On présene ou d abord le modèle de dvdendes acualsés (dvdend dscoun model, ou

Plus en détail

TH R. 220V 50Hz. i a. chronogrammes : V GK. φ+2π

TH R. 220V 50Hz. i a. chronogrammes : V GK. φ+2π edressemen monophasé commandé C.P.G.E-SI-SAFI edressemen monophasé commandé Inroducon : Un monage redresseur commandé perme d obenr une enson connue réglable à parr d une enson alernave snusoïdale. L ulsaon

Plus en détail

Modélisation, Simulation et Commande des systèmes électriques

Modélisation, Simulation et Commande des systèmes électriques Modélsaon, Smulaon e Commande des sysèmes élecrques runo FRANCOIS runo.francos@ec-llle.fr Plan Cours: Généralé sur les sysèmes physques Cours: Le Graphe Informaonnel de Causalé Cours: Modélsaon de la machne

Plus en détail

ANALYSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE NATIONALE DANS UN PAYS EN DEVELOPPEMENT : LE CAS DU RWANDA

ANALYSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE NATIONALE DANS UN PAYS EN DEVELOPPEMENT : LE CAS DU RWANDA Unvesé de Monéal Faculé des As e des Scences Dépaemen des Scences Economques ANALSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE NATIONALE DANS UN PAS EN DEVELOPPEMENT : LE CAS DU RWANDA Rappo de echeche pésené pa :

Plus en détail

THÈSE DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ JOSEPH FOURIER

THÈSE DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ JOSEPH FOURIER UNIVERSITÉ JOSEPH FOURIER GRENOBLE 1 N THÈSE pour obenr le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ JOSEPH FOURIER en MÉCANIQUE ÉNERGÉTIQUE présenée e souenue publquemen par Maha AHMAD Le 23 Novembre 2004 NOUVEAUX

Plus en détail

Analyse Numérique - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen final, en Janvier 2010.

Analyse Numérique - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen final, en Janvier 2010. Master 1ère année de Mathématques Analyse Numérque - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen fnal, en Janver 2010. CMI, Unversté de Provence Année 2009-2010 Ce qu vous est demandé : Rédger les

Plus en détail

Politique éducative et marché du travail en Afrique du Sud. Une analyse en équilibre général calculable dynamique

Politique éducative et marché du travail en Afrique du Sud. Une analyse en équilibre général calculable dynamique Caher de recherche/workng Paper 09-37 Polque éducave e marché du raval en Afrque du Sud. Une analyse en équlbre général calculable dynamque Hélène Masonnave Bernard Decaluwé Aoû/Augus 2009 Masonnave: Pos

Plus en détail

Chacun peut et doit être acteur d une meilleure gestion des déchets.

Chacun peut et doit être acteur d une meilleure gestion des déchets. GETION DE DÉCHET Chan pe e do êre aer d ne mellere geson des déhes. Deps les années 1990, la proeon de l envronnemen es devene ne préopaon olleve. La geson des déhes ohe haqe ndvd an sr le plan professonnel

Plus en détail

Propriétés des mesures de la dépense énergétique quotidienne habituelle

Propriétés des mesures de la dépense énergétique quotidienne habituelle Recuel u Symposum 014 e Sasque anaa Au-elà es méhoes raonnelles enquêes : l aapaon à un mone en évoluon Propréés es mesures e la épense énergéque quoenne habuelle Wayne A. Fuller 1 e Dave Oshus Résumé

Plus en détail

Banque d exercices pour le cours de "mise à niveau" de statistique de M1 AgroParisTech

Banque d exercices pour le cours de mise à niveau de statistique de M1 AgroParisTech Banque d exercces pour le cours de "mse à nveau" de statstque de M1 AgroParsTech Instructons pour les exercces 1. Lorsque ren n est précsé, on suppose que la dstrbuton étudée est gaussenne. Pour les exercces

Plus en détail

1 Le hacheur série. 30 mars 2005

1 Le hacheur série. 30 mars 2005 e hacheur série A. Campo 30 mars 2005 1 e hacheur série 1.1 Généraliés e hacheur es un disposiif permean d obenir une ension coninue de valeur moyenne réglable à parir d

Plus en détail

Intégration financière en Asie de l Est : l apport des tests de stationnarité et de cointégration en panel

Intégration financière en Asie de l Est : l apport des tests de stationnarité et de cointégration en panel Inégraon fnancère en Ase de l Es : l appor des ess de saonnaré e de conégraon en panel Cyrac GUILLAUMIN 1 Documen de raval CEPN 19/2008 Résumé : L objecf de ce paper es de mesurer le degré d négraon fnancère

Plus en détail