Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski"

Transcription

1 Dossier : Actualité de l Aalyse e Lycée 447 Qu est-ce qu u bo éocé de bac? Aalyse de l exercice de spécialité de TS de Podichéry 2013 Jacques Lubczaski «Podichéry est tombé!» : cela ressemble à l aoce d ue victoire militaire, mais o : c est le texte du mail que j ai reçu d ue collègue eseigat e Termiale, pour me dire d aller récupérer sur le site de l APMEP le tout premier sujet de Bac de la sessio 2013 ; il a été posé aux élèves du lycée fraçais de Podichéry, e avace de deux mois sur leurs camarades de la métropole Aussitôt dit aussitôt fait, et aussitôt posé l exercice de spécialité à mes élèves, avec lesquels je fiissais justemet la partie «matrices» du ouveau programme EXERCICE 3 (5 poits) Cadidats ayat suivi l eseigemet de spécialité O étudie l évolutio das le temps du ombre de jeues et d adultes das ue populatio d aimaux Pour tout etier aturel, o ote j le ombre d aimaux jeues après aées d observatio et a le ombre d aimaux adultes après aées d observatio Il y a au début de la première aée de l étude, 200 aimaux jeues et 500 aimaux adultes Aisi j 0 = 200 et a 0 = 500 O admet que pour tout etier aturel o a : j + 1 = 0,125 j + 0,525a a+ 1 = 0, 625 j + 0,625a O itroduit les matrices suivates : j 0,125 0, 525 et, pour tout etier aturel, A = U = 0,625 0, 625 a 1 a) Motrer que pour tout etier, U +1 = A U b) Calculer le ombre d aimaux jeues et d aimaux adultes après u a d observatio puis après deux as d observatio (résultats arrodis à l uité près par défaut) c) Pour tout etier aturel o ul, exprimer U e foctio de A et de U 0 (*) Lycée Léo Blum, Créteil ;

2 448 Dossier : Actualité de l Aalyse e Lycée APMEP 2 O itroduit les matrices suivates et = 0,25 0 = 7 3 Q D a) O admet que la matrice Q est iversible et que 0,1 0,06 Q = 0,1 0,14 Motrer que Q D Q -1 = A b) Motrer par récurrece sur que pour tout etier aturel o ul : A = Q D Q -1 c) Pour tout etier aturel o ul, détermier D e foctio de 3 O admet que pour tout etier aturel o ul, 0, 3 0, 7 0,25 0, 42 0, 42 0,25 + ( ) ( ) A = 0,5 0,5 ( 0,25) 0, 7 + 0, 3 ( 0,25) a) E déduire les expressios de j et a e foctio de et détermier les limites de ces deux suites b) Que peut-o e coclure pour la populatio d aimaux étudiée? À première vue, après ue lecture rapide, cet exercice m avait semblé facile Ue boe faço de mettre e cofiace mes élèves à l approche de l exame Mais au fur et à mesure que les élèves avaçaiet das la recherche e classe de cet exercice, je découvrais avec eux des difficultés iattedues, qui e les ot pas rassurés Voici l aalyse que je fais de cet éocé, décliée e ciq questios : pour chacue d etre elles, j ai essayé de dépasser la simple critique, toujours facile, et d élargir ma réflexio autour d ue questio plus géérale : qu est-ce qu u bo éocé de bac? 1 Le ombre d aimaux est-il u ombre etier? Mes élèves, après m avoir demadé ce que sigifiait l expressio «arrodis à l uité près par défaut» qui e leur était pas familière, car elle est plus guère utilisée, ot calculé et arrodi sas problème les valeurs de j 1 et a 1, puis se sot iterrogés : pour calculer les ombres d aimaux au bout de deux as, faut-il partir des valeurs arrodies ou des valeurs exactes trouvées pour j 1 et a 1? O e trouve pas les mêmes résultats Il apparait doc que les suites ( j ) et ( a ) sot mal défiies : j et a e peuvet pas être à la fois des ombres d aimaux, c est à dire des ombres etiers, et les valeurs o etières obteues par les relatios de récurrece L éocé e distigue pas etre la modélisatio mathématique et l iterprétatio qu o peut e faire e arrodissat à l etier iférieur le plus proche

3 Qu est-ce qu u bo éocé de bac? 449 D ailleurs le mot «modélisatio» apparaît pas das l éocé, ce que je regrette, d autat que cet éocé est u exemple de situatio «pseudo-cocrète», où les ombres proposés ot qu u loitai rapport avec des ombres issus d ue situatio réelle : ils ot été calculés «pour que ça tombe juste» (les matrices D et Q) Poser l exercice comme u travail de modélisatio permet de garder ue distace critique par rapport aux résultats obteus, et d accepter que, le temps du calcul, des ombres d aimaux puisset e pas être des ombres etiers 2 Démotrer ou costater? La questio se pose dès le début de l exercice : Motrer que pour tout etier aturel, U +1 = A U E effet, cette égalité est l écriture matricielle des formules de récurrece doées au début de l éocé Y a-t-il ici quelque chose à démotrer? U résultat de cours à ivoquer? Après deux mois de travail sur les matrices, mes élèves e savaiet pas commet rédiger ue répose à cette questio, pourtat cesée être la plus facile, puisque c est la première de l exercice Je leur ai proposé la rédactio suivate : «d après la défiitio du produit des matrices, et les relatios doées par l éocé, o observe que les coefficiets du produit A U sot égaux aux coefficiets de U +1» Je ai pas l impressio de les avoir covaicus que cette phrase reflétait u véritable travail Esuite (questio 1c), o demade d exprimer U e foctio de A et U 0 : le verbe «exprimer» sigifie-t-il qu o atted seulemet l écriture U = A U 0, ou bie qu il faut aussi la démotrer? Auquel cas u raisoemet par récurrece est écessaire, mais il est pas explicitemet demadé Et puis il me semble qu ue formulatio plus pertiete aurait été de demader d exprimer U e foctio de, de A, et de U 0, qui sot les variables utilisées, plutôt qu e foctio de A et U 0 Plus loi (questio 2a), o demade de motrer que Q D Q -1 = A Là ecore, y a-t-il quelque chose à démotrer quad le résultat du calcul est doé à l avace, et qu o peut effectuer ce calcul à la calculatrice? Faut-il faire semblat d avoir effectué le calcul e posat l opératio das la copie avec les coefficiets des matrices, puis e doat le résultat? Ou bie dire qu o a fait effectuer le produit de matrices à la calculatrice, et que le résultat a été cofirmé par ce qui était affiché sur l écra? O aurait sas doute pu, pour que les élèves aiet quelque chose à faire, e pas doer le résultat, d autat que ce type d exercice figure das tous les mauels et a été cherché e classe de ombreuses fois par les élèves E règle géérale, les questios où o demade de vérifier u calcul umérique dot le résultat est doé das l éocé me semblet difficiles à évaluer das ue copie, dès lors que ce calcul peut être effectué à la calculatrice, car le travail de l élève est ivisible pour le correcteur 3 Faut-il faire u raisoemet par récurrece? Pour obteir l expressio de A e foctio de l etier et des matrices Q et D, o demade explicitemet u raisoemet par récurrece (questio 2b) Mais e toute rigueur, il aurait fallu aussi utiliser ue récurrece dès la questio 1c, pour démotrer

4 450 Dossier : Actualité de l Aalyse e Lycée APMEP que U = A U 0, aisi qu à la questio 2c, pour détermier la puissace -ième de la matrice diagoale D Atted-o d u élève qu il pree l iitiative d u raisoemet par récurrece? Jusqu à préset ce était pas le cas : l usage était de préciser quad ce type de raisoemet était demadé, et de faço corollaire, quad ce était pas demadé, c est qu o pouvait faire autremet Mais quel que soit l usage adopté, il faudrait qu il soit cohéret : ou bie o demade chaque fois de faire ue récurrece, ou bie o e le précise jamais Le flou de cet éocé est très perturbat pour les élèves, d autat qu ue boe partie d etre eux est pas à l aise avec le raisoemet par récurrece, comme chaque collègue eseigat e Termiale S peut e témoiger d expériece Efi u raisoemet par récurrece est-il vraimet écessaire pour cette questio? E effet, si A = Q D Q -1, A = Q D Q -1 Q D Q -1 où le produit Q D Q -1 figure fois de suite O observe que d abord il y a das cette expressio des produits Q -1 Q qui se réduiset à l idetité, et esuite qu il reste alors Q D D D Q -1, où D est multipliée par elle même fois, soit fialemet A = Q D Q -1, ce qu il fallait démotrer D autre part, est-ce que l élévatio à la puissace d ue matrice diagoale, obteue e élevat à la puissace tous ses coefficiets, peut-être cosidérée comme u résultat du cours sur les matrices, au mois pour les matrices d ordre 2 et 3 que les élèves maipulet lors des TP? Les idicatios du programme officiel e me semblet pas assez détaillées pour pouvoir répodre à cette questio de faço défiitive Du coup, je e sais pas ce qui est attedu e termes de rédactio pour cette questio le jour de l exame 4 Commet faire calculer A à partir de A? La méthode classique pour élever à la puissace ue matrice est de la diagoaliser, c est-à-dire de détermier ue matrice de chagemet de base Q telle que la matrice D = Q -1 A Q soit diagoale La recherche de la matrice Q passe par la détermiatio de vecteurs propres de la matrice A, travail qui me semble clairemet au delà de ce qui est exigible d u élève de TS le jour du Bac : doer la matrice Q das l éocé est u choix raisoable, d ailleurs fait das de ombreux mauels Doer aussi so iverse das l éocé, quad il s agit de matrices d ordre 2 me semble plus discutable, car c est u travail que les élèves peuvet faire, à la calculatrice ou même à la mai Pour ma part, j ai iclus das le cours sur les matrices les formules de l iverse d ue matrice d ordre 2, sous la forme d ue petite recette : échager les termes diagoaux a et d, chager le sige des deux autres, et diviser le tout par ad - bc Ue fois établies les formules de passage de A à D, puis de A à D et efi de D à A, il e reste plus qu à élever D à la puissace pour retrouver la matrice A C est la voie que pred l exercice de Podichéry, mais celui-ci s arrête brutalemet juste avat de retrouver A à partir de D, alors que tout a été fait das ce but! Les

5 Qu est-ce qu u bo éocé de bac? 451 coefficiets de A sot doés au début de la questio suivate, apparemmet veus de ulle part Je suppose que cette icohérece mathématique e faisait pas partie de l éocé iitial, mais que celui-ci a été raccourci lors d ue relecture, sas doute pour réduire le temps de travail des élèves sur cet exercice Même si o e peut pas attedre d u exercice d exame qu il développe complètemet la situatio étudiée, car il s agit d abord d évaluer les acquis et les compéteces des élèves e temps limité, o peut tout de même espérer qu il respecte la démarche mathématique, quitte à admettre certais résultats pour gager du temps Ce est malheureusemet pas le cas ici Efi o peut remarquer que si o doe das l éocé les coefficiets de A, o pourrait alors remplacer tout le travail de diagoalisatio par ue démostratio par récurrece de l expressio des quatre coefficiets de la matrice A : e effet, la difficulté techique se réduit alors à multiplier A par A, pour retrouver les coefficiets de A +1 : avec les doées de l éocé, ce est pas très cofortable, mais quitte à utiliser ue modélisatio das u but exclusivemet mathématique, o pourrait trouver d autres doées umériques plus simples à maipuler 5 Passer à la limite das A ou das U? L éocé demade (questio 3b) d exprimer les ombres j et a e foctio de, à partir de l expressio de A et de U 0, autremet dit de calculer les coefficiets de la matrice coloe U, pour étudier esuite sa limite lorsque ted vers l ifii Or il est beaucoup plus simple de passer à la limite das les coefficiets de A avat de faire le produit par U 0 Autremet dit, si o appelle A la matrice dot les coefficiets sot les limites de ceux de A, la limite L de U est égale au produit A U 0 Le produit de matrices e met e jeu que des combiaisos liéaires : das le cas de limites fiies, comme ici, o peut sas problème passer à la limite avat de faire le produit La matrice limite L présete u gros itérêt aussi bie au pla théorique qu au pla pratique : si o se demade ce qui se passe quad ted vers l ifii das l égalité U +1 = A U, o observe que si U admet ue limite L, cette limite doit vérifier L = A L L état décrit par L s appelle ue répartitio (1) stable de la trasitio décrite par la matrice A Autremet dit la limite possible est forcémet ue répartitio stable O aurait pu e fi d éocé faire vérifier que la limite trouvée était ue répartitio stable, ce qui a u ses du poit de vue de la modélisatio Allos plus loi : L = A L sigifie que la répartitio stable L est u vecteur propre pour la valeur propre 1 Or les valeurs propres de A sot les coefficiets de la diagoale de D, et leurs puissaces -ièmes sot ceux de la diagoale de D Pour que D, et alors aussi A, admettet ue limite fiie o ulle quad ted vers l ifii, (1) «L'état stable d'u système» fait partie des expressios courammet employées par les scietifiques, mais le terme «état» peut être ambigu das ce type de questio, car il désige aussi u sommet das u graphe probabiliste Nous avos doc préféré utiliser ici le terme de «répartitio»

6 452 Dossier : Actualité de l Aalyse e Lycée APMEP il faut et il suffit que 1 soit valeur propre, et que l autre valeur propre q vérifie -1 < q < 1, e supposat que A est pas la matrice idetité C est bie le cas das cet éocé, où q =-0,25 Das le cas d ue marche aléatoire, les matrices de trasitio vérifiet souvet cette coditio, ce qui permet, par exemple e série ES, de chercher d abord la répartitio stable pour admettre esuite qu elle est la répartitio limite Les situatios étudiées e Termiale décrites par ue relatio matricielle du type U +1 = A U + B doet lieu à la recherche d ue limite possible, qui débouche sur ue répartitio stable L vérifiat L = A L + B La recherche de limites possibles obéit au même schéma pour les suites de matrices et pour les suites de ombres C est pourquoi j ai pris le parti de parler à mes élèves de suites géométriques ou arithmético-géométriques de matrices, pour leur motrer la même otio à l œuvre das deux cotextes différets Je me suis fait e passat la remarque que s il est classique de rechercher la limite possible d ue suite arithmético-géométrique de ombres pour esuite l étudier, il est mois classique de le faire pour ue suite géométrique Ce est pourtat pas iitéressat : u +1 = qu doe à la limite l = ql soit (1 - q)l = 0 : si la suite est pas costate (q différet de 1), la seule limite fiie possible est 0 Pour coclure : qu est-ce qu u bo éocé de bac? Cette questio est essetielle das u eseigemet problématisé comme celui des mathématiques ; les maths s eseiget par les problèmes et par les exercices, auxquels les élèvet accèdet par u seul et uique itermédiaire : l éocé Si je mets de coté les «problèmes ouverts», il me semble qu u éocé remplit trois foctios : la première foctio est de préseter et de poser le problème ; la deuxième foctio est de proposer aux élèves u itiéraire de résolutio du problème, déclié e ue suite de questios, et la troisième foctio est de diviser le travail de l élève e uités évaluables e termes de savoirs, de savoir-faire et de questioemets Ces trois foctios, présetatio, guidage et évaluatio e sot pas faciles à mettre e œuvre lors de la rédactio d u éocé E particulier, le fait qu il soit rédigé e fraçais implique u style particulier, et surtout ue part d implicite, qui fait que les élèves e compreet pas toujours précisémet ce qu o atted d eux Nous avos ue batterie de termes «métamathématiques» pour libeller les cosiges usuelles : das l exercice de Podichéry, o peut relever pas mois de six de ces termes : «motrer», «calculer», «exprimer», «détermier», «déduire», «coclure» Mais par exemple, o peut remarquer qu il y a jamais «démotrer» L explicitatio de ces termes fait partie du travail d etraîemet à l exame, au détrimet d activités plus mathématiques que liguistiques ; je e vois pas commet y échapper, si o e veut pas se coteter de QCM pour évaluer les compéteces des élèves Ue autre difficulté recotrée lors de la coceptio et de la rédactio d u éocé est d arriver à cocilier la foctio de guidage et la foctio d évaluatio : chaque questio est perçue par les élèves comme correspodat à peu près à la même

7 Qu est-ce qu u bo éocé de bac? 453 quatité de travail, et doc à la même quatité de poits Il faudrait doc diviser la résolutio du problème e étapes de difficultés et de temps de travail équivalets, ce qui est loi d être évidet, car tous les problèmes e se prêtet pas à cette décompositio quasi-liéaire e questios successives de même taille Efi, u éocé d exame ajoute à ces difficultés celles du temps limité et de la progressivité sas blocage : d où la écessité évetuelle d admettre certais résultats, et de faire e sorte que, pour répodre à ue questio, l élève ait pas écessairemet besoi d avoir su répodre à toutes les questios précédetes Compte teu de toutes ces difficultés, il me semble qu aucu éocé d exame e devrait être cosidéré comme défiitif ou simplemet au poit avat d avoir été posé à des élèves, et d avoir teu compte de leurs réactios Celui de Podichéry e fait pas exceptio, même si, comme tout sujet de Bac, il a sas doute été cobayé par u ou plusieurs eseigats Cepedat, sur ue partie ouvelle d u programme beaucoup mois détaillé que les précédets, j aurais apprécié, comme sas doute la plupart des collègues eseigat e TS, u éocé iattaquable au pla mathématique, et plus rassurat au pla didactique

Questions pour un champion en ligne

Questions pour un champion en ligne Questios pour u champio e lige Le jeu télévisé QPUC préseté sur FR3 et aimé par Julie Lepers existe aussi e variate «e lige». U jeu «e lige» se déroule aisi : Six iterautes disputet ue première mache dite

Plus en détail

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov AME Dossier : Matrices et suites 545 romeades aléatoires : vers les chaîes de Markov ierre Griho (*) Cet article propose ue mise e perspective de la otio de promeade ou de marche aléatoire itroduite das

Plus en détail

SESSION DE 2004 CA/PLP

SESSION DE 2004 CA/PLP SESSION DE 4 CA/PLP CONCOURS EXTERNE Sectio : MATHÉMATIQUES SCIENCES PHYSIQUES COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES Durée : 4 heures L usage des calculatrices de poche est autorisø (coformømet au directives de

Plus en détail

BTS BIOCHIMIE & ANALYSES BIOLOGIQUES 2001

BTS BIOCHIMIE & ANALYSES BIOLOGIQUES 2001 Exercice 1 : ( 12 poits ) Les parties A et B peuvet être traitées idépedammet l ue de l autre. O se propose d étudier l évolutio e foctio du temps des températures d u bai et d u solide plogé das ce bai.

Plus en détail

Intervalle de fluctuation des fréquences. Estimation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES. fréquence F n. fréquence obtenue f.

Intervalle de fluctuation des fréquences. Estimation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES. fréquence F n. fréquence obtenue f. Chapitre 14 Itervalle de fluctuatio des fréqueces. Estimatio Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Itervalle de fluctuatio Estimatio Itervalle de cofiace (*). Niveau

Plus en détail

Racine nième Corrigés d exercices

Racine nième Corrigés d exercices Racie ième Corrigés d eercices Page 9 : N 8, 8, 8, 86, 88, 89, 9, 9, 9, 97 Page 6 : N, Page 6 : N Page 67 : N 8 Page 6 : N N 8 page 9 6 6 6 6 6 ( ) = = = = = = = = ( ) = = = = = = ( ) 8 = 8 = = = = = =

Plus en détail

Séries entières. Chap. 09 : cours complet.

Séries entières. Chap. 09 : cours complet. Séries etières Chap 9 : cours complet Rayo de covergece et somme d ue série etière Défiitio : série etière réelle ou complee Théorème : lemme d Abel Théorème : itervalle des valeurs positives où ue série

Plus en détail

Mots de longueur donnée à base de P lettres, et fonction génératrice

Mots de longueur donnée à base de P lettres, et fonction génératrice Mots de logueur doée à base de lettres, et foctio géératrice Cosidéros les mots de logueur à base de lettres, avec etier positif. ) Combie existe-t-il de tels mots? La première lettre du mot est l ue des

Plus en détail

MA401 : Probabilités TD3

MA401 : Probabilités TD3 MA : Probabilités Exercice Ue compagie aériee étudie la réservatio sur l u de ses vols. Ue place doée est libre le jour d ouverture de la réservatio et so état évolue chaque jour jusqu à la fermeture de

Plus en détail

Automates 1 Présentation

Automates 1 Présentation Automates Présetatio Présetatio d u automate 2 Ue maière de désiger l automate de l exemple 3 Défiitio géérale 4 U exemple d automate 5 Mot costruit sur l alphabet C 6 L esemble de tous les mots das u

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL Corrigé du baccalauréat Polyésie 6 jui 4 STID STL spécialité SPCL EXERCICE 4 poits Cet eercice est u questioaire à choi multiples. Pour chacue des questios suivates, ue seule des quatre réposes proposées

Plus en détail

Master 1ère année spécialité IMIS et Mathématiques Contrôle continu de "Processus Stochastiques"

Master 1ère année spécialité IMIS et Mathématiques Contrôle continu de Processus Stochastiques Master ère aée spécialité IMIS et Mathématiques Cotrôle cotiu de "Processus Stochastiques" 8 octobre 00 - Durée h Calculatrices et documets autorisés Exercice Jacques va tous les jours à so travail e emprutat

Plus en détail

Estimations et intervalles de confiance

Estimations et intervalles de confiance Estimatios et itervalles de cofiace Estimatios et itervalles de cofiace Résumé Cette vigette itroduit la otio d estimateur et ses propriétés : covergece, biais, erreur quadratique, avat d aborder l estimatio

Plus en détail

EXERCICES : DÉNOMBREMENT

EXERCICES : DÉNOMBREMENT Chapitre 7 ECE 1 - Grad Nouméa - 015 EXERCICES : DÉNOMBREMENT LISTES / ARRANGEMENTS Exercice 1 : Le code ativol Pour so vélo, Toto possède u ativol a code. Le code est ue successio de trois chiffres compris

Plus en détail

Correction du devoir surveillé de mathématiques n o 5

Correction du devoir surveillé de mathématiques n o 5 Correctio du devoir surveillé de mathématiques o 5 Exercice 1 1. Soit g la foctio défiie sur R par g(x) = (x 1)e x. (a) Détermier les ites de g e et +. Limite e. O a ue forme idétermiée. E développat,

Plus en détail

On peut représenter la situation par un arbre : On a donc p(b 1 B 2)= p(b 1) p (B ) = 3 4 = 3.

On peut représenter la situation par un arbre : On a donc p(b 1 B 2)= p(b 1) p (B ) = 3 4 = 3. T ale S Correctio Exercices type bac de Probabilités. Mars Exercice : Ue ure cotiet au départ 0 boules blaches et 0 boules oires idiscerables au toucher. O tire au hasard ue boule de l ure : Si la boule

Plus en détail

Terminale S (2014-2015) Suites numériques

Terminale S (2014-2015) Suites numériques Termiale S (04-05) Suites umériques Raisoemet par récurrece. Itroductio E Mathématiques, u certai ombre de propriétés dépedet d u etier aturel. Par exemple, la ( + ) somme des etiers aturels de à est égale

Plus en détail

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS CHAPITRE 4 MATRICES ET SUITES 1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS 11/ Présetatio et modélisatio O cosidère u système ui peut se trouver soit das u état A, soit das u état, et

Plus en détail

Petit manuel de bonne rédaction

Petit manuel de bonne rédaction Petit mauel de boe rédactio «Bie rédiger» peut sigifier deux choses : 1) exposer sa pesée clairemet, c est-à-dire avec ordre et rigueur et si possible avec style ; U raisoemet faux peut être bie rédigé,

Plus en détail

Agrégation externe de mathématiques, session 2008 Épreuve de modélisation, option A : Probabilités et Statistiques

Agrégation externe de mathématiques, session 2008 Épreuve de modélisation, option A : Probabilités et Statistiques Agrégatio extere de mathématiques, sessio 2008 Épreuve de modélisatio, optio (public 2008) Mots clefs : Loi des grads ombres, espace des polyômes, estimatio o-paramétrique Il est rappelé que le jury exige

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

Dénombrement - Combinatoire Cours

Dénombrement - Combinatoire Cours Déombremet - Combiatoire Cours La combiatoire (ou aalyse combiatoire) étudie commet compter des objets. Elle fourit des méthodes de déombremet particulièremet utiles e probabilité. U des pricipaux exemples

Plus en détail

Les Nombres Parfaits.

Les Nombres Parfaits. Les Nombres Parfaits. Agathe CAGE, Matthieu CABAUSSEL, David LABROUSSE (2 de Lycée MONTAIGNE BORDEAUX) et Alexadre DEVERT, Pierre Damie DESSARPS (TS Lycée SUD MEDOC LETAILLAN MEDOC) La première partie

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités coditioelles - Suites géométriques - foctios epoetielles Calculatrice autorisée Termiale ES123 Eercice 1 : 5 poits Partie A : Ue agece de locatio

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Logique, esembles et applicatios Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I :

Plus en détail

Intervalles de fluctuation et de confiance

Intervalles de fluctuation et de confiance Chapitre 9 Itervalles de fluctuatio et de cofiace Sommaire 9.1 Itervalle de fluctuatio................................... 157 9.1.1 Quelques rappels..................................... 157 9.1.2 Itervalle

Plus en détail

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont :

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont : Estimatio Objectifs Estimer poctuellemet ue proportio, ue moyee ou u écart type d ue populatio à l aide de la calculatrice ou d u logiciel, à partir d u échatillo Détermier u itervalle de cofiace à u iveau

Plus en détail

Fluctuation et estimation

Fluctuation et estimation Fluctuatio et estimatio Table des matières I Idetificatio de la situatio........................................ II Échatilloage, itervalle de fluctuatio asymptotique........................ II. Itervalle

Plus en détail

1 Programme de l agrégation interne

1 Programme de l agrégation interne Séries umériques Programme de l agrégatio itere Partie 0b : Séries de ombres réels ou complexes Séries à termes positifs La série coverge si et seulemet si la suite des sommes partielles est borée Étude

Plus en détail

Informatique TP2 : Calcul numérique d une intégrale CPP 1A

Informatique TP2 : Calcul numérique d une intégrale CPP 1A Iformatique TP : Calcul umérique d ue itégrale CPP 1A Romai Casati, Wafa Johal, Frederic Deveray, Matthieu Moy Avril - jui 014 1 Zéro de foctio O doe le code suivat (vu e cours), qui permet de calculer

Plus en détail

MATHÉMATIQUES Corrigé

MATHÉMATIQUES Corrigé Exame de ovembre 009 Exame du premier trimestre Le 30 ovembre 009 Classes de ère STG Durée 3 heures MATHÉMATIQUES Corrigé Note aux cadidats L emploi des calculatrices est autorisé (circulaire 99 86 du

Plus en détail

Concours de l Iscae. Épreuve Commune de Mathématiques (2015)

Concours de l Iscae. Épreuve Commune de Mathématiques (2015) Mohiieddie Beayad Cocours de l Iscae Épreuve Commue de Mathématiques (5) Voici l éocé de l épreuve commue de Mathématiques du cocours d etrée à l ISCAE de l aée 5, aisi que l itégralité du corrigé. Les

Plus en détail

matrices Terminale scientifique

matrices Terminale scientifique Spécialité mathématiques e termiale S. Documet de travail académie de Versailles Suites et matrices Termiale scietifique mathématiques spécialité Retrée 0 Page sur 6 Spécialité mathématiques e termiale

Plus en détail

E(X i ) par linéarité de l espérance.

E(X i ) par linéarité de l espérance. Statistiques appliquées. L3 Iterrogatio Questios de cours. 3 poits 1) Eocer le théorème cetral limite (1 pt). Si (X ) est ue suite de v.a. idépedates et de même loi, admettat des momets d ordre u et deux

Plus en détail

Lucyna FIRLEJ IUT Mesures Physiques Statistiques C1

Lucyna FIRLEJ IUT Mesures Physiques Statistiques C1 1 Statistique iferetielle. Relatios Iteratioales Lucya Firlej Pl. E.Bataillo, Bat.11, cc.06 34095 Motpellier cedex 5 Frace lucya.firlej@umotpellier.fr S3. Statistics. 30 h d eseigemet: 10 cours, 10 TD,

Plus en détail

Feuille d exercices 5

Feuille d exercices 5 Mathématiques Physique S3, 205/206 Uiversité Blaise Pascal Feuille d exercices 5 Ex.. Tracer le graphe des foctios périodiques suivates, doer leur développemet e série de Fourier et discuter la covergece

Plus en détail

I. (2 points) III. (2 points)

I. (2 points) III. (2 points) ère S Cotrôle du vedredi 7 mars 05 (0 mi) Préom : Nom : Note : / 0 II ( poits) Soit ABC u triagle isocèle e A tel que AB AC 8 cm et BC 5 cm O ote I le milieu de [AC] Calculer BI (valeur exacte) I ( poits)

Plus en détail

PROBABILITES EXERCICES CORRIGES

PROBABILITES EXERCICES CORRIGES PROBABILITES EXERCICES CORRIGES Vocabulaire des probabilités Exercice. Das chacue de situatios décrites ci-dessous, éocer l évéemet cotraire de l évéemet doé. ) Das ue classe, o choisit deux élèves au

Plus en détail

CORRECTION DU BAC BLANC 2

CORRECTION DU BAC BLANC 2 CORRCTION DU BAC BLANC 2 XRCIC 1 (6 poits) Baccalauréat ST Mercatique Podichéry - 2010 Deux tableaux sot doés e aexe : le premier doe l évolutio du prix du mètre carré das l immobilier résidetiel acie

Plus en détail

Chapitre 1 : Les notions de base

Chapitre 1 : Les notions de base Chapitre : Les otios de base Itroductio I Comparer des gradeurs A) Les pourcetages B) Taux de variatio, coefficiet multiplicateur, idice C) Importace du ses de la comparaiso ) Raisoemet sur les taux de

Plus en détail

Feuille 2 : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissements finis, étude des variations

Feuille 2 : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissements finis, étude des variations UPMC 1M001 Aalyse et algèbre pour les scieces 013-014 Feuille : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissemets fiis, étude des variatios Les eercices sas ( ) sot des applicatios directes du cours.

Plus en détail

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Lorsque des doées umériques sot stockées ou trasmises, des perturbatios (par exemple électromagétiques) peuvet les edommager. Les codes détecteurs et correcteurs

Plus en détail

Échantillonnage. Pour reprendre contact Les réponses exactes sont : Activité 1. Activité 2. 1 Réponse c. 2 Réponse a. Réponse c. 3 Réponse a.

Échantillonnage. Pour reprendre contact Les réponses exactes sont : Activité 1. Activité 2. 1 Réponse c. 2 Réponse a. Réponse c. 3 Réponse a. Échatilloage 9 Pour repredre cotact Les réposes exactes sot : Répose c. Répose a. Répose c. 3 Répose a. 4 Répose b. Répose c. Activité. La populatio étudiée est la productio d automobiles. Le caractère

Plus en détail

Fiche Diagonalisation des Matrices 2x2

Fiche Diagonalisation des Matrices 2x2 Fiche Diagoalisatio des Matrices x MOSE 1003 4 Septembre 014 Table des matières Motivatio, puissaces d ue matrice 1 Diagoalisatio Vérificatio avec Scilab 3 Puissace 4 Motivatio, puissaces d ue matrice

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

STATISTIQUE : ESTIMATION

STATISTIQUE : ESTIMATION STATISTIQUE : ESTIMATION Préparatio à l Agrégatio Bordeaux Aée 202-203 Jea-Jacques Ruch Table des Matières Chapitre I. Estimatio poctuelle 5. Défiitios 5 2. Critères de comparaiso d estimateurs 6 3. Exemples

Plus en détail

Chapitre 3 Détermination de la taille de l'échantillon

Chapitre 3 Détermination de la taille de l'échantillon Chapitre 3 Détermiatio de la taille de l'échatillo Lorsqu o prélève u échatillo pour estimer u paramètre, o court toujours le risque de découvrir u peu trop tard que l'échatillo prélevé est trop petit

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

PROBABILITES EXERCICES CORRIGES

PROBABILITES EXERCICES CORRIGES PROBABILITES EXERCICES CORRIGES Vocabulaire des probabilités Exercice. Das chacue de situatios décrites ci-dessous, éocer l évéemet cotraire de l évéemet doé. ) Das ue classe, o choisit deux élèves au

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

Chapitre 3: Réfraction de la lumière

Chapitre 3: Réfraction de la lumière 2 e B et C 3 Réfractio de la lumière 16 Chapitre 3: Réfractio de la lumière 1. Expériece 1 : tour de magie avec ue pièce de moaie a) Dispositio Autour d'ue petite boîte coteat ue pièce de 1 de ombreux

Plus en détail

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 7 mars 2014

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 7 mars 2014 Durée : 4 heures Baccalauréat S Nouvelle-Calédoie 7 mars 2014 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commu à tous les cadidats 4 poits Cet exercice est u QCM questioaire à choix multiple. Pour chaque questio, ue seule

Plus en détail

Séquence 1. Les suites numériques. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Le raisonnement par récurrence 3. Notions de limites 4. Synthèse

Séquence 1. Les suites numériques. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Le raisonnement par récurrence 3. Notions de limites 4. Synthèse Séquece Les suites umériques Sommaire Pré-requis Le raisoemet par récurrece 3 Notios de limites 4 Sythèse Das cette séquece, il s agit d ue part d approfodir la otio de suites umériques permettat la modélisatio

Plus en détail

Séquence 1. Suites numériques

Séquence 1. Suites numériques Séquece Suites umériques Objectifs de la séquece Recoaître des situatios faisat iterveir des suites géométriques ou des suites arithmético-géométriques. Modéliser ces situatios par des suites géométriques

Plus en détail

On admet que l ensemble des nombres des réels est inclus dans un ensemble plus grand constitué de nombres complexes.

On admet que l ensemble des nombres des réels est inclus dans un ensemble plus grand constitué de nombres complexes. Chapitre 1 Nombres complexes Le buts du chapitres sot : Cosolider les aquis de termiale, Savoir maipuler les ombres complexes, e particulier la factorisatio par l agle de moitié. Avoir des otios sur le

Plus en détail

Septembre 2011 CPI 317. Exercices. Agnès Bachelot

Septembre 2011 CPI 317. Exercices. Agnès Bachelot Septembre 2 CPI 37 Exercices Agès Bachelot Table des matières - Séries Numériques.......................................... 3 - Séries à termes positifs.................................... 3-2 Séries quelcoques......................................

Plus en détail

MATHÉMATIQUES. Aux futurs étudiants de SUP du lycée naval.

MATHÉMATIQUES. Aux futurs étudiants de SUP du lycée naval. LYCÉE NAVAL 5-6 SUP MPSI / PCSI MATHÉMATIQUES Au futurs étudiats de SUP du lycée aval Vous veez d être admis au lycée aval e classe de SUP, PCSI ou MPSI, et ous vous e félicitos Pour bie préparer votre

Plus en détail

LES SUITES. u n = 1 n, pour n 1. u n = n 3

LES SUITES. u n = 1 n, pour n 1. u n = n 3 LES SUITES. Défiitio.. Défiitio Ue suite umérique est ue foctio de das, défiie à partir d'u certai rag 0. La otatio (u ) désige la suite e tat qu'objet mathématique et u désige l'image de l'etier (appelé

Plus en détail

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES ITS Voie B Optio Écoomie MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

Plus en détail

GRAPHES - EXERCICES CORRIGES Compilation réalisée à partir d exercices de BAC TES

GRAPHES - EXERCICES CORRIGES Compilation réalisée à partir d exercices de BAC TES GRAPHES - EXERCICES CORRIGES Compilatio réalisée à partir d exercices de BAC TES Exercice. U groupe d amis orgaise ue radoée das les Alpes. O a représeté par le graphe ci-dessous les sommets B, C, D, F,

Plus en détail

Exo7. Déterminants. = 4(b + c)(c + a)(a + b). c + a c + b 2c Correction. b + a 2b b + c. Exercice 2 ** X a b c a X c b b c X a c b a X

Exo7. Déterminants. = 4(b + c)(c + a)(a + b). c + a c + b 2c Correction. b + a 2b b + c. Exercice 2 ** X a b c a X c b b c X a c b a X Exo7 Détermiats Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable T : pour

Plus en détail

École de technologie supérieure

École de technologie supérieure École de techologie supérieure Mat 165-04 Algèbre liéaire et aalyse vectorielle A-015 Michel Beaudi michel.beaudi@etsmtl.ca Liste d exercices à faire e T.P./Caledrier des évaluatios Itroductio au cours

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

Classes de première générale et technologique STATISTIQUES ET PROBABILITÉS

Classes de première générale et technologique STATISTIQUES ET PROBABILITÉS Classes de première géérale et techologique STATISTIQUES ET PROBABILITÉS Sommaire I. Itroductio...4 II. Statistique descriptive, aalyse de doées...4 III. Variables aléatoires discrètes...6 IV. Utilisatio

Plus en détail

Notations Soit I un intervalle de R. Soit f une fonction définie sur I, à valeurs dans R. Notons représentative de f dans un repère du plan.

Notations Soit I un intervalle de R. Soit f une fonction définie sur I, à valeurs dans R. Notons représentative de f dans un repère du plan. Foctio réciproque d'ue octio cotiue, d'ue octio dérivable FNCTIN RECIPRQUE D'UNE FNCTIN CNTINUE, D'UNE FNCTIN DERIVABLE EXEMPLES N SE LIMITERA AUX FNCTINS NUMERIQUES DEFINIES SUR UN INTERVALLE DE R Notatios

Plus en détail

09 G 18bis AR Durée: 4 heures Séries : S1-S3 - Coeff. 8.. Epreuve du 1 er groupe

09 G 18bis AR Durée: 4 heures Séries : S1-S3 - Coeff. 8.. Epreuve du 1 er groupe UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1/ 9 OFFICE DU BACCALAUREAT BP 5005-DAKAR-Fa-Séégal Serveur Vocal: 68 05 59 Téléfax (1) 864 67 39 - Tél : 84 95 9-84 65 81 M A T H E M A T I Q U E S 09 G 18bis AR Durée:

Plus en détail

Terminale S. Terminale S 1 F. Laroche

Terminale S. Terminale S 1 F. Laroche Termiale S exercices 1 Exercices de base 1 1 Divisio Euclidiee - 1 (c) 1 Divisio Euclidiee- 1 3 Divisio Euclidiee-3 (c) 1 4 Multiples - 1 1 5 PGCD - 1 (c) 3 1 6 PPCM et PGCD - 1 7 PPCM et PGCD - 3 3 3

Plus en détail

Équations différentielles - Cours no 6 Approximation numérique

Équations différentielles - Cours no 6 Approximation numérique Équatios différetielles - Cours o 6 Approximatio umérique 1 Itroductio De très ombreux problèmes scietifiques sot mis e équatio à l aide d u système d équatios différetielles ẋt) = ft, xt)) voir par exemple

Plus en détail

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1 Bac blac TS Correctio Exercice I ( Spé ) / émotros par récurrece que 5x y = pour tout etier aturel 5x y = 5 8 = La propriété est doc vraie au rag = Supposos que la propriété est vraie jusqu au rag, o a

Plus en détail

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3.

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3. EXERCICE 3 (6 poits ) (Commu à tous les cadidats) Il est possible de traiter la partie C sas avoir traité la partie B Partie A O désige par f la foctio défiie sur l itervalle [, + [ par Détermier la limite

Plus en détail

Exercices de Khôlles de Mathématiques, second trimestre

Exercices de Khôlles de Mathématiques, second trimestre Exercices de Khôlles de Mathématiques, secod trimestre Lycée Louis-Le-Grad, Paris, Frace Igor Kortchemski HX 2-2005/2006 Exercices particulièremet itéressats : - Exercices 2., 2.2 - Exercice 3. - Exercice

Plus en détail

FLUCTUATION ET ESTIMATION

FLUCTUATION ET ESTIMATION 1 FLUCTUATION ET ESTIMATION Le mathématicie d'origie russe Jerzy Neyma (1894 ; 1981), ci-cotre, pose les fodemets d'ue approche ouvelle des statistiques. Avec l'aglais Ego Pearso, il développe la théorie

Plus en détail

Dénombrement. Le nombre de p-listes d éléments distincts d un ensemble à n éléments est Le nombre d injections de E p dans F n : (n p) :

Dénombrement. Le nombre de p-listes d éléments distincts d un ensemble à n éléments est Le nombre d injections de E p dans F n : (n p) : Filière E Deis Pasquigo Résumé du cours : 1. Esembles fiis Déombremet Défiitios E et F sot équiotets si il existe ue bijectio de E sur F. E est déombrable si E est équiotet à N. E est u esemble fii si

Plus en détail

TD1. Dénombrements, opérations sur les ensembles.

TD1. Dénombrements, opérations sur les ensembles. Uiversité Pierre & Marie Curie Licece de Mathématiques L3 UE LM345 Probabilités élémetaires Aée 2014 15 TD1. Déombremets, opératios sur les esembles. 1. Combie de faços y a-t-il de classer 10 persoes à

Plus en détail

et arctanx + arctan 1 x = sgn(x)π 2. 3. Application à la statue de la liberté : haute de 46 mètres avec un piédestal de 47 mètres.

et arctanx + arctan 1 x = sgn(x)π 2. 3. Application à la statue de la liberté : haute de 46 mètres avec un piédestal de 47 mètres. Eo7 Foctios circulaires et hyperboliques iverses Correctios de Léa Blac-Ceti. Foctios circulaires iverses Eercice Vérifier arcsi + arccos π et arcta + arcta sgπ. Idicatio Correctio Vidéo [00075] Eercice

Plus en détail

Sciences Po Option Mathématiques

Sciences Po Option Mathématiques Scieces Po Optio Mathématiques Epreue 3 Vrai-Fau Questio FAUX La suite ( u ) état géométrique de raiso différete de, o a classiquemet, pour tout etier aturel : où q est la raiso de la suite ( u ) Ici,

Plus en détail

Exo7. Applications linéaires continues, normes matricielles. Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france.

Exo7. Applications linéaires continues, normes matricielles. Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france. Exo7 Applicatios liéaires cotiues, ormes matricielles Exercices de Jea-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-frace.fr Exercice * * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile

Plus en détail

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire Séquece 8 Suites arithmétiques et géométriques Sommaire Pré-requis Suites arithmétiques Suites géométriques Sythèse du cours Exercices d approfodissemet Séquece 8 MA Ced - Académie e lige Pré-requis A

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information.

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information. BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Fiace d Etreprise, Gestio des systèmes d iformatio. SESSION 2012 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Mercatique, comptabilité et fiace d etreprise

Plus en détail

Physique - électricité : TC1

Physique - électricité : TC1 Miistère de l Eseigemet Supérieur, de la echerche Scietifique et de la Techologie Uiversité Virtuelle de Tuis électricité : TC Cocepteur du cours: Jilai LAMLOUM & Mogia EN AÏEK Attetio! Ce produit pédagogique

Plus en détail

Application «Calculs» Application «Graphiques» Application «Tableur et listes» FR

Application «Calculs» Application «Graphiques» Application «Tableur et listes» FR TI Nspire Documet de Formatio T3 Walloie TI-Nspire Le tout e u des mathématiques Suites umériques La loi de Verhulst Applicatio «Calculs» Applicatio «Graphiques» Applicatio «Tableur et listes» FR Formatios

Plus en détail

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson 4 L E Ç O N Loi biomiale Niveau : Première S + SUP (Covergece) Prérequis : Variable aléatoire, espérace, variace, théorème limite cetral, loi de Poisso 1 Loi de Beroulli Défiitio 41 Loi de Beroulli Soit

Plus en détail

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Exercice 1 (5 poits) Bac Blac Termiale L - Février 015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Questio 1 : La populatio d'ue ville baisse de 1 % tous les as pedat 10 as. Elle est doc multipliée

Plus en détail

Travaux dirigés de transports et transferts thermiques

Travaux dirigés de transports et transferts thermiques Travaux dirigés de trasports et trasferts thermiques Aée 015-016 Araud LE PADELLEC alepadellec@irap.omp.eu page page 3 P r é s e t a t i o Tous les exercices de trasports et de trasferts thermiques qui

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE PARIS DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT Directio des Admissios et cocours ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON CONCOURS

Plus en détail

DÉTERMINATION DE L INDICE DE RÉFRACTION D UN LIQUIDE

DÉTERMINATION DE L INDICE DE RÉFRACTION D UN LIQUIDE TP O. Page /5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O. Ce documet compred : - ue fiche descriptive du sujet destiée à l examiateur : Page /5 - ue fiche descriptive

Plus en détail

Application du logiciel Excel

Application du logiciel Excel Applicatio du logiciel Ecel Utilisatio du Solver du logiciel Ecel Table de matiers Lacemet du logiciel... Optimisatios... Programmatio liéaire... Problème du trasport... 8 Problème de programmatio quadratique...

Plus en détail

TS Exercices sur les limites de suites (1)

TS Exercices sur les limites de suites (1) TS Exercices sur les limites de suites () Soit u ue suite géométrique de premier terme u 0 et de raiso q. Das chacu des cas suivats, doer la limite de la suite u. ) u0 ; q ) u 0 ; q ) 0 4 ) u0 6 ; q )

Plus en détail

DROITES, TABLEAUX, FORMULES. Location de voitures. - Pour chaque société déterminer k et f et exprimer P en fonction de n.

DROITES, TABLEAUX, FORMULES. Location de voitures. - Pour chaque société déterminer k et f et exprimer P en fonction de n. 1/8 Situatios Des essais de locatio de voitures ot été effectués das trois sociétés de locatio différetes. our chaque essai, la voiture 'a été louée qu'ue jourée. Société Aimatour J'ai payé u jour 34 pour

Plus en détail

Centre Régional des Métiers de l Éducation et de la Formation MARRAKECH

Centre Régional des Métiers de l Éducation et de la Formation MARRAKECH R O Y A U M E D U M A R O C Miistère de l Educatio Natioale et de la Formatio Professioelle Cetre Régioal des Métiers de l Éducatio et de la Formatio Académie Régioale de l Éducatio et de la Formatio Marrakech-Tesift

Plus en détail

Corrigé du DS n 1. Exercice 1 (6 points)

Corrigé du DS n 1. Exercice 1 (6 points) Exercice 1 (6 poits) Corrigé du DS 1 Das cet exercice, les probabilités demadées serot doées sous forme décimale, évetuellemet arrodies à 10 - près. Lors d ue equête réalisée par l ifirmière auprès d élèves

Plus en détail

6. r e n f o r c e m e n t P o s i t i f

6. r e n f o r c e m e n t P o s i t i f 6. r e f o r c e m e t P o s i t i f La faço dot o offre u reforcemet positif est plus importate que la quatité. (traductio libre) B.F. Skier Nous avos tous besoi de reforcemet positif. Que ous e soyos

Plus en détail

Exercice 1-5 points - Pour tous les élèves Une nouvelle attraction est ouverte dans un grand parc. Pour tout entier non nul n, on note p

Exercice 1-5 points - Pour tous les élèves Une nouvelle attraction est ouverte dans un grand parc. Pour tout entier non nul n, on note p ermiale S - Bac blac de mathématiques Mars 6 Les calculatrices sot autorisées mais celles-ci e doivet être i échagées i prêtées durat l épreuve. Les quatre exercices serot rédigés sur ue feuille double

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

Un témoignage intéressant représentation dans l'espace intégrale Suites géométriques et arithmétiques.

Un témoignage intéressant représentation dans l'espace intégrale Suites géométriques et arithmétiques. U témoigage itéressat L'oral se déroule e 5 phases : 15 mi pour écouter ue présetatio et choisir le sujet, 2h de préparatio, 15 mi pour photocopier la feuille à redre au jury, 30 mi d'exposé et 45 mi de

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

VARIABLES ALEATOIRES

VARIABLES ALEATOIRES VARIABLES ALEATOIRES TABLE DES MATIÈRES. Loi de probabilité.. Exemple... Calcul de probabilités sur u uivers Ω... Variable aléatoire à valeurs réelles...3. Probabilité image défiie par ue variable aléatoire..4.

Plus en détail

INF582 : Cryptologie Attaque de clés RSA par la méthode de Wiener

INF582 : Cryptologie Attaque de clés RSA par la méthode de Wiener INF58 : Cryptologie Attaque de clés RSA par la méthode de Wieer Nicolas DOUZIECH - Thomas JANNAUD - X005 9 mars 008 Table des matières Quelques rappels sur le cryptosystème RSA Pricipe de l attaque de

Plus en détail

1 Mesure et intégrale

1 Mesure et intégrale 1 Mesure et itégrale 1.1 Tribu boréliee et foctios mesurables Soit =[a, b] u itervalle (le cas où b = ou a = est pas exclu) et F ue famille de sous-esembles de. OditqueF est ue tribu sur si les coditios

Plus en détail