LOIS DE PROBABILITÉS CONTINUES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LOIS DE PROBABILITÉS CONTINUES"

Transcription

1 LOIS DE PROBABILITÉS CONTINUES Probabiliés Sujes de Bac Eercice (Cenre éranger Groupe, juin 23) Une enreprise desser une région monagneuse. En chemin, les véhicules peuven êre bloqués par des incidens eérieurs comme des chues de pierres, la présence de roupeau sur la roue, ec, Un auocar par de son enrepô. On noe D la variable aléaoire qui mesure la disance en kilomères que l auocar va parcourir jusqu à ce qu il survienne un inciden. On adme que D sui une loi eponenielle de paramère λ =, appelée aussi loi de durée de vie sans 82 vieillissemen. A On rappelle que la loi de probabilié es alors définie par p( D A) = e d. 82 Dans ou l eercice les résulas numériques seron arrondis au millième. ) Calculer la probabilié que la disance parcourue sans inciden soi : a) comprise enre 5 e km ; b) supérieure à 3 km. 2) Sachan que l auocar a déjà parcouru 35 kilomères sans inciden, quelle es la probabilié qu il n en subisse pas non plus au cours des prochains 25 kilomères? 3) Déerminaion de la disance moyenne parcourue sans inciden. A a) Au moyen d une inégraion par parie, calculer I (A) = e d ; où A es un 82 nombre réel posiif. b) Calculer la limie de I(A) lorsque A end vers +. (Cee limie représene la disance moyenne cherchée). 4) L enreprise possède N auocars. Les disances parcourues par chacun des auocars enre l enrepô e le lieu où survien l inciden son des variables aléaoires deu à deu indépendanes e de même loi eponenielle de paramère λ =. 82 d es un nombre réel posiif, on noe X d la variable aléaoire égale au nombre d auocars ayan subi aucun inciden après avoir parcouru d kilomères. a) Monrer que X d sui une loi Binomiale de paramères N e e λd. b) Donner le nombre moyen d auocars n ayan subi aucun inciden après avoir parcouru d kilomères

2 Eercice 2 (La Réunion, juin 23) Ce eercice compore 3 quesions indépendanes. Une quesion compore 4 affirmaions repérées par les leres a., b., c., d.. Aucune jusificaion n'es demandée pour ce eercice. Vous devez indiquer pour chacune d'elles si elle es vraie ou fausse. Vous inscrirez en oues leres «VRAI» ou «FAUX»dans la case correspondane du ableau donné en annee à rendre avec la copie. ) Une urne conien 75 boules blanches e 25 boules noires. L'epérience élémenaire consise à irer une boule. Les boules on oues la même probabilié d'êre irées. On effecue n irages indépendans e avec remise, n désignan un enier supérieur à. Soi X la variable aléaoire prenan pour valeur le nombre de boules blanches irées. a. X sui une loi binomiale de paramères n e 4. b. P(X = ) = 2 2 n c. P (X < 5) = P (X > 5) d. E(X) =,75 n 2) Une maladie aein % d'une populaion donnée. Un es de dépisage de cee maladie a les caracérisiques suivanes : Chez les individus malades, 99 % des ess son posiifs e % négaifs. Chez les individus non malades, 98 % des ess son négaifs (les aures éan posiifs). Un individu es choisi au hasard dans cee populaion e on lui applique le es. On noe M l'événemen : «l'individu es malade» e T l'événemen : «le es praiqué es posiif». a. P M(T) + P (T) =, M b. P M(T) + P (T) = P(T) M c. P(T) = 2, d. Sachan que le es es posiif, il y a deu chances sur rois pour que l'individu esé ne soi pas malade. 3) La durée d'aene en secondes à la caisse d'un supermarché es une variable aléaoire Y qui sui la loi eponenielle de paramère,. Alors : a. La densié de probabilié de Y es la foncion f définie sur [ ; + [ par : f() = e,. b. Pour ou réel posiif, P(Y ) = e,. c. La probabilié d'aendre moins de 3 minues à cee caisse es, à, près, égale à,6. d. Il y a plus d'une chance sur deu que l'aene à cee caisse soi supérieure à une minue

3 Eercice 3 (Ce eercice fai parie de ceu qui on éé publiés sous la responsabilié de l Inspecion Générale de Mahémaiques) Un quincaillier achèe des ampoules à rois fournisseurs dans les proporions suivanes : 2 % au premier fournisseur, 5 % au deuième fournisseur e 3 % au roisième fournisseur. Le premier fournisseur fabrique 97 % d ampoules sans défau, le deuième fournisseur fabrique 98 % d ampoules sans défau, le roisième fournisseur fabrique 95 % d ampoules sans défau. ) On choisi une ampoule au hasard dans le sock. On noe : D l événemen «l ampoule es défecueuse», F l événemen «l ampoule provien du premier fournisseur», F 2 l événemen «l ampoule provien du deuième fournisseur» e F 3 l événemen «l ampoule provien du roisième fournisseur». a) Calculer la probabilié de l événemen D, noée P(D). b) Sachan que l ampoule choisie es défecueuse, quelle es la probabilié P D (F) qu elle provienne du premier fournisseur? Donner la valeur eace e une valeur approchée à 3 près de P D (F). 2) On suppose que la probabilié qu une ampoule soi sans défau es de,969. On mone 2 ampoules sur un lusre. Calculer la probabilié R qu une ampoule au plus soi défecueuse. On donnera une valeur approchée à 3 près de R. 3) La durée de vie en heures d une ampoule, noée T, sui une loi de durée de vie sans vieillissemen (ou loi eponenielle) de paramère λ = /5 = Selon cee loi, pour ou de [ ; + [, ( ) = P T λ e d. a) Quelle es la probabilié P qu une ampoule dure plus de 25 heures? Donner la valeur eace de P. b) Quelle es la probabilié P 2 qu une ampoule dure plus de 5 heures? Donner la valeur eace de P 2. c) Quelle es la probabilié P 3 qu une ampoule dure plus de 5 heures, sachan qu elle a déjà duré 25 heures? Donner la valeur eace de P 3. Eercice 4 (France méropoliaine, juin 24) On s inéresse à la durée de vie, eprimée en semaines, d un composan élecronique. On modélise cee siuaion par une loi de probabilié p de durée de vie sans vieillissemen définie sur l inervalle [ ; + [ : la probabilié que le composan ne soi plus en éa de marche au bou de semaines es λ p ([ ; [ ) = λe d. Une éude saisique, monran qu environ 5 % d un lo imporan de ces composans son p ; 2 =,5. encore en éa de marche au bou de 2 semaines, perme de poser ([ [) ln2 ) Monrer que λ =. 2 2) Quelle es la probabilié qu un de ces composans pris au hasard ai une durée de vie supérieure à 3 semaines? On donnera la valeur eace e une valeur approchée décimale au cenième près. 3) On adme que la durée de vie moyenne d m de ces composans es la limie quand A end vers + de A λe λ d. λa λa A λ Ae e a) Monrer que e λ + λ d =. λ b) En déduire d m ; on donnera la valeur eace e une valeur approchée décimale à la semaine près λ

4 Eercice 5 (Liban, juin 24) Le personnel d un rès grand hôpial es répari en rois caégories : les médecins, les soignans (non médecins) e le personnel AT (adminisraif ou echnique). 2 % des personnels son des médecins e 7 % son des soignans. 67 % des médecins son des hommes e 92 % des soignans son des femmes. On donnera une valeur approchée de ous les résulas à -4 près. ) On inerroge au hasard au membre du personnel de ce hôpial. a) Quelle es la probabilié d inerroger une femme soignane? b) Quelle es la probabilié d inerroger une femme médecin? c) On sai que 8 % du personnel es féminin. Calculer la probabilié d inerroger une femme AT. En déduire la probabilié d inerroger une femme sachan que la personne inerrogée fai parie du personnel AT. 2) Tou le personnel de ce hôpial a un emps de raje domicile-hôpial au plus égal à une heure e on suppose que la durée eace du raje es une variable aléaoire uniformémen réparie sur [ ; ]. On inerroge au hasard un membre du personnel de ce hôpial. Quelle es la probabilié pour que la personne inerrogée ai une durée de raje comprise enre 5 min e 2 min? 3) Une enreprise souhaie envoyer un courrier publiciaire à 4 personnes qui ravaillen dans ce hôpial. Elle a la lise du personnel mais ne connaî pas la foncion de chacun. Elle choisi au hasard 4 noms de la lise (en raison de la aille de la populaion, on considère qu il s agi de 4 irages successifs indépendans avec remise). Quelle es la probabilié que, sur les 4 courriers envoyés, eacemen soien reçus par des médecins? Eercice 6 (Polynésie, juin 24) Le laboraoire de physique d un lycée dispose d un parc oscilloscopes ideniques. La durée de vie en années d un oscilloscope es une variable aléaoire noée X qui sui la «loi de durée de vie sans vieillissemen» (ou encore la loi eponenielle de paramère λ avec λ > ). Toues les probabiliés seron données à -3 près. ) Sachan que p ( X > ) =,286, monrer qu une valeur approchée à -3 près de λ es,25. On prendra,25 pour valeur de λ dans la suie de l eercice. 2) Calculer la probabilié qu un oscilloscope du modèle éudié ai une durée de vie inférieure à 6 mois. 3) Sachan qu un appareil a déjà foncionné hui années, quelle es la probabilié qu il ai une durée de vie supérieure à di ans? 4) On considère que la durée de vie d un oscilloscope es indépendane de celle des aures appareils. Le responsable du laboraoire décide de commander 5 oscilloscopes. Quelle es la probabilié qu au moins un oscilloscope ai une durée de vie supérieure à ans? 5) Combien l éablissemen devai-il acheer d oscilloscopes pour que la probabilié qu au moins l un d enre eu foncionne plus de ans soi supérieure à,999? - 4 -

5 Eercice 7 (La Réunion, juin 24) Pour chaque quesion, une seule des quare proposiions es eace. Le candida indiquera sur la copie le numéro de la quesion e la lere correspondan à la réponse choisie. Aucune jusificaion n es demandée. Une réponse eace rappore poin ; une réponse ineace enlève un demi-poin ; l absence de réponse es compée poin. Si le oal es négaif, la noe es ramenée à. Première parie Pour réaliser des éiquees de publiposage, une enreprise uilise deu banques de données : B, conenan 6 adresses, don 2 son erronées e 5 88 son eaces, B 2, conenan 4 adresses, don 2 son erronées e 3 8 son eaces. ) On prélève au hasard, avec remise, éiquees parmi les 6 réalisées à l aide de B. La probabilié qu eacemen rois de ces éiquees comporen une adresse erronée es : A : B : C : D : ) Parmi les éiquees, on en choisi une au hasard. Sachan que l éiquee compore une adresse eace, la probabilié qu elle ai éé réalisée à l aide de B es : A :,98 B :, 4,95, 6,98 C :,6,98 D :,6,98 +,6,2, 6,98 +, 4,95 Deuième parie La durée de vie, eprimée en heures, d un robo ménager jusqu à ce que survienne la première panne es modélisée par une loi de probabilié p de durée de vie sans ; + (loi eponenielle de paramère λ =,5). vieillissemen définie sur l inervalle [ [ Ainsi la probabilié que le robo ombe en panne avan l insan es : ( [ ; [ ) λ λ p = e d. ) La probabilié qu un robo ai une durée de vie supérieure à 2 5 heures es : A : e B : 5 4 e C : e D : e 2) La durée de vie moyenne d un robo ménager es donnée par la formule λ E = lim λe d +. λ a) L inégrale λe d es égale à : A : λ 2 2 e λ B : λ λ e λ λ e + C : λe λe λ D : λ λ e λ λ e λ b) La durée de vie moyenne des robos, eprimée en heures, es : A : 3 5 B : 2 C : 253,24 D : 3-5 -

6 Eercice 8 (Suje Naional, sepembre 24) Un récipien conien un gaz consiué de deu sores de paricules : 75 % de paricules A e 25 % de paricules B. Les paricules son projeées sur une cible formée de deu comparimens K e K2. L epérience es modélisée de la manière suivane : - Une paricule au hasard parmi les paricules de ype A enre dans K avec la probabilié 3 e dans K2 avec la probabilié Une paricule au hasard parmi les paricules de ype B enre dans chacun des comparimens avec la probabilié 2. Parie A ) Soi une paricule au hasard. Déerminer la probabilié de chacun des événemens suivans : A : «la paricule isolée es de ype A e elle enre dans K» ; A2 : «la paricule isolée es de ype A e elle enre dans K2» ; B : «la paricule isolée es de ype B e elle enre dans K» ; B2 : «la paricule isolée es de ype B e elle enre dans K2» ; C : «la paricule enre dans K» ; C2 : «la paricule enre dans K2». 2) On procède 5 fois de suie e de façon indépendane à l épreuve décrie en inroducion. Le nombre de paricules éan rès grand, on admera que les proporions 75 % e 25 % resen consanes. Calculer la probabilié de l événemen E suivan : «il y a eacemen deu paricules dans K2». Parie B Un récipien conien le gaz décri précédemmen. Les paricules A son radioacives e se p la proporion de paricules A ransformen sponanémen en paricules B. On noe ( ) dans le gaz. Ainsi, à l insan =, on a p ( ) =,75. Plus généralemen, si es eprimé en années, on a ( ),75 p = e λ où λ es une consane réelle. La demi-vie des paricules de ype A es égale à 573 ans. 5 ) Calculer λ ; on prendra une valeur approchée à près par défau. 2) Au bou de combien d années, % des paricules de ype A se seron-elles ransformées en paricules de ype B? 3) Déerminer la valeur de pour laquelle il y aura auan de paricules de ype A que de paricules de ype B (on arrondira à l unié). Temps au bou duquel le nombre de paricules resanes es la moiié du nombre iniial

7 Eercice 9 (Amérique du Sud, novembre 25) Les paries A e B son indépendanes Alain fabrique, en amaeur, des appareils élecroniques. Il achèe pour cela, dans un magasin, des composans en apparence ous ideniques mais don cerains présenen un défau. On esime que la probabilié qu un composan vendu dans le magasin soi défecueu es égale à,2. Parie A On adme que le nombre de composans présenés dans le magasin es suffisammen imporan pour que l acha de 5 composans soi assimilé à 5 irages indépendans avec remise, e on appelle X le nombre de composans défecueu acheés. Alain achèe 5 composans. ) Quelle es la probabilié qu eacemen deu des composans acheés soien défecueu? Donner une valeur approchée de cee probabilié à près. 2) Quelle es la probabilié qu au moins un des composans acheés soi défecueu? Donner une valeur approchée de cee probabilié à 2 près. 3) Quel es, par lo de 5 composans acheés, le nombre moyen de composans défecueu? Parie B On suppose que la durée de vie T (en heures) de chaque composan défecueu sui une loi 4 eponenielle de paramère λ = 5 e que la durée de vie T 2 (en heures) de chaque composan non défecueu sui une loi eponenielle de paramère λ 2 = (on pourra se reporer au formulaire ci-dessous). ) Calculer la probabilié que la durée de vie d un composan soi supérieure à heures : a) si ce composan es défecueu ; b) si ce composan n es pas défecueu. Donner une valeur approchée de ces probabiliés 2 près. 2) Soi T la durée de vie (en heures) d un composan acheé au hasard. Démonrer que la probabilié que ce composan soi encore en éa de marche après heures de foncionnemen es : P( T ) =,2e +,98e. (on rappelle que la probabilié qu un composan vendu dans le magasin soi défecueu es égale à,2). 3) Sachan que le composan acheé es encore en éa de foncionner heures après son insallaion, quelle es la probabilié que ce composan soi défecueu? Donner une valeur approchée de cee probabilié à 2 près. Formulaire : Loi eponenielle (ou de durée de vie sans vieillissemen) de paramère λ sur [ ; + [ : b λ λ a Pour a b, P([ a ; b]) = e d ; pour c c, ( [ ; [ ) 4 λ λ P c + = e d

8 Eercice (Nouvelle-Calédonie, novembre 25) Ce eercice compore deu paries indépendanes. La parie I es la démonsraion d un résula de cours. La parie II es un Q.C.M. Parie I : Quesion de cours Soien A e B deu évènemens indépendans. Démonrer que A e B son indépendans. Parie II Pour chacune des quesions suivanes, une e une seule des quare proposiions es eace. Le candida indiquera sur sa copie le numéro de la quesion e la lere correspondan à la réponse choisie. Aucune jusificaion n es demandée. Une réponse eace rappore poin, une réponse fausse enlève,5 poin, l absence de réponse es compée poin. Si le oal de cee parie es négaif, la noe correspondan à la parie II es ramenée à zéro. ) Une urne compore cinq boules noires e rois boules rouges indiscernables au oucher. On erai simulanémen rois boules de l urne. Quelle es la probabilié d obenir deu boules noires e une boule rouge? A B ) Au cours d une épidémie de grippe, on vaccine le iers d une populaion. Parmi les grippés, un sur di es vacciné. La probabilié qu une personne choisie au hasard dans la populaion soi grippée es,25. Quelle es la probabilié pour un individu vacciné de cee populaion de conracer la grippe? A 2 B 3 4 3) Un joueur lance une fois un dé bien équilibré. Il gagne si le dé marque. Il gagne si le dé marque 2 ou 4. Il ne gagne rien dans les aures cas. Soi X la variable aléaoire égale au gain du joueur. Quelle es la variance de X? C C D D A 2 B 3 C 6 D 7 4) La durée d aene T, en minues, à un péage d auoroue avan le passage en caisse es une variable aléaoire qui sui une loi eponenielle de paramère λ =. On a donc pour ou 6 réel > : P ( T ) λe λ < = d avec λ =, où désigne le emps eprimé en minues. 6 Sachan qu un auomobilise a déjà aendu 2 minues, quelle es la probabilié (arrondie à 4 près) que son emps oal d aene soi inférieur à 5 minues? A,289 B,3935 C,5654 D,

9 Eercice (Anilles, juin 26) Parie A Soi X une variable aléaoire coninue qui sui une loi eponenielle de paramère λ. On rappelle que ( ) densié associée. a λ λ P X a = e d. La courbe donnée en annee représene la foncion ) Inerpréer sur le graphique la probabilié P ( X ). 2) Indiquer sur le graphique où se li direcemen le paramère λ. On pose λ =,5. Parie B ) Calculer P ( X ), en donner une valeur eace puis une valeur approchée à 3 près par ecès. 2) Calculer P ( X 2). 3) Déduire des calculs précédens l égalié suivane : P ( X ) 4) Calculer l inégrale,5 e,5 obien ainsi l espérance mahémaique de la variable X. 2 =,73 à 3 près. d. Déerminer la limie quand end vers + de F() ; on Parie C Une machine ouil fabrique des cylindres. On mesure l écar, en diièmes de millimères, enre le diamère des cylindres e la valeur de réglage de la machine. On suppose que ce écar sui une loi eponenielle de paramère λ =,5. Si l écar es inférieur à, le cylindre es accepé. Si l écar es compris enre e 2, on procède à une recificaion qui perme d acceper le cylindre dans 8 % des cas. Si l écar es supérieur à 2, le cylindre es refusé. ) On prélève au hasard un cylindre dans la producion. a) Monrer que la probabilié qu il soi accepé es égale à,95 à 3 près. b) Sachan qu il es accepé, quelle es la probabilié qu il ai subi une recificaion? 2) On prélève de manière indépendane di cylindres de la producion. On suppose que le nombre de cylindres es suffisammen imporan pour assimiler ce irage à un irage successif avec remise. a) Quelle es la probabilié que les di cylindres soien accepés? b) Quelle es la probabilié qu au moins un cylindre soi refusé? - 9 -

10 2 y Eercice 2 (Liban, juin 26) La durée de vie d un robo, eprimée en années, jusqu à ce que survienne la première panne es une variable aléaoire qui sui une loi eponenielle de paramère λ, avec λ >. Ainsi, la probabilié qu un robo ombe en panne avan l insan es égale à ( ) λ λ P X = e d. ) Déerminer λ, arrondi à près, pour que la probabilié P ( X > 6) soi égale à,3. Pour la suie de l eercice, on prendra λ =,2. 2) À quel insan, à un mois près, la probabilié qu un robo ombe en panne pour la première fois es-elle de,5? 3) Monrer que la probabilié qu un robo n ai pas eu de panne au cours des deu premières,4 années es e. 4) Sachan qu un robo n a pas eu de panne au cours des deu premières années, quelle es, à 2 près, la probabilié qu il soi encore en éa de marche au bou de si ans? 5) On considère un lo de robos foncionnan de manière indépendane. Déerminer la probabilié que, dans ce lo, il y ai au moins un robo qui n ai pas eu de panne au cours des deu premières années. - -

11 Eercice 3 (Nouvelle-Calédonie, mars 27) Pour chaque quesion une seule des quare proposiions es eace. Le candida indiquera sur la copie le numéro de la quesion e la lere correspondan à la réponse choisie. Aucune jusificaion n es demandée. Une réponse eace rappore les poins aribués à la quesion, une réponse ineace enlève la moiié des poins aribués à la quesion, l absence de réponse es compée poin. Si le oal es négaif la noe es ramenée à. A. Un sac conien 3 boules blanches, 4 boules noires e boule rouge, indiscernables au oucher. On ire, au hasard, successivemen, rois boules du sac, en remean chaque boule irée dans le sac avan le irage suivan. Quesion : La probabilié de irer rois boules noires es : a) b) 9 8 c) 2 3 d) Quesion 2 : Sachan que Jean a iré 3 boules de la même couleur, la probabilié qu il ai iré 3 boules rouges es : a) b) 8 3 c) d) 92 B. Soi f la foncion définie sur [ ; ] par f ( ) = + m où m es une consane réelle. Quesion 3 : f es une densié de probabilié sur l inervalle [ ; ] lorsque : a) m = b) m = 2 c) m = e 2 d) m = e C. La durée de vie en années d un composan élecronique sui une loi eponenielle de paramère,2. Quesion 4 : La probabilié que ce composan élecronique ai une durée de vie sricemen supérieure à 5 ans es : a) b) e e c) 5e,2 d) ( e ) - -

12 Eercice 4 (Nouvelle-Calédonie, novembre 27) Un responsable de magasin achèe des composans élecroniques auprès de deu fournisseurs dans les proporions suivanes : 25 % au premier fournisseur e 75 % au second. La proporion de composans défecueu es de 3 % chez le premier fournisseur e de 2 % chez le second. On noe : D l évènemen «le composan es défecueu» ; F l évènemen «le composan provien du premier fournisseur» ; F 2 l évènemen «le composan provien du second fournisseur». ) a) Dessiner un arbre pondéré. b) Calculer p ( D F ), puis démonrer que p ( D ) =,225. c) Sachan qu un composan es défecueu, quelle es la probabilié qu il provienne du premier fournisseur? Dans oue la suie de l eercice, on donnera une valeur approchée des résulas à 3 près. 2) Le responsable commande 2 composans. Quelle es la probabilié qu au moins deu d enre eu soien défecueu? 3) La durée de vie de l un de ces composans es une variable aléaoire noée X qui sui une loi de durée de vie sans vieillissemen ou loi eponenielle de paramère λ, avec λ réel sricemen posiif. p X > 5 =,325, déerminer λ. a) Sachan que ( ) Pour les quesions suivanes, on prendra λ =,225. b) Quelle es la probabilié qu un composan dure moins de 8 ans? plus de 8 ans? c) Quelle es la probabilié qu un composan dure plus de 8 ans sachan qu il a déjà duré plus de 3 ans? - 2 -

Exercices de baccalauréat série S sur la loi exponentielle

Exercices de baccalauréat série S sur la loi exponentielle Eercices de baccalauréa série S sur la loi eponenielle (page de l énoncé/page du corrigé) La compagnie d'auocars (Bac série S, cenres érangers, 23) (2/) Durée de vie d'un composan élecronique (Bac série

Plus en détail

Fiche d exercices 12 : Lois normales

Fiche d exercices 12 : Lois normales Fiche d exercices 1 : Lois normales Exercice 1 Loi normale cenrée e réduie N (0,1) Une variable aléaoire Z sui la loi N (0,1). On donne P ( Z 1,8 ) 0, 964 e P ( Z,3) 0, 989. Calculer les probabiliés suivanes

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité BTS Mécanique e Auomaismes Indusriels Fiabilié Lcée Louis Armand, Poiiers, Année scolaire 23 24 . Premières noions de fiabilié Fiabilié Dans ou ce paragraphe, nous nous inéressons à un disposiif choisi

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce documen a éé numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Naionale des Sujes d Examens de l enseignemen professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peu êre reprodui, représené, adapé ou radui

Plus en détail

PROPORTIONNALITE. Quatre nombres a, b, c et d étant non nuls, on dit que

PROPORTIONNALITE. Quatre nombres a, b, c et d étant non nuls, on dit que PROPORTIONNALITE a) Définiion d une proporion a Quare nombres a, b, c e d éan non nuls, on di que c l une des condiions suivanes (équivalenes) es vérifiée : b d es une proporion lorsque Condiion 1 : Les

Plus en détail

MATHÉMATIQUES II. et x désigne alors la matrice à 1 ligne et n colonnes : x = [ x 1 x 2 x n ] ;

MATHÉMATIQUES II. et x désigne alors la matrice à 1 ligne et n colonnes : x = [ x 1 x 2 x n ] ; MATHÉMATIQUES II Dans ce problème, nous éudions les propriéés de ceraines classes de marices carrées à coefficiens réels e cerains sysèmes linéaires de la forme Ax = b d inconnue x IR n, A éan une marice

Plus en détail

Unité 6 : La proportionnalité numérique 3 ème ESO

Unité 6 : La proportionnalité numérique 3 ème ESO UITÉ 6 : LA PROPORTIOALITÉ UMÉRIQUE POUR DÉBUTER Il fau rappeler - Définiion de grandeur : Une grandeur es une caracérisique qui es mesurée, e la valeur es exprimée par un nombre. Le concep de grandeur

Plus en détail

Probabilités 5 : Loi normale centée réduite N (0 ; 1)

Probabilités 5 : Loi normale centée réduite N (0 ; 1) «I» : Théorème définiion / Théorème admis Probabiliés 5 : Loi normale cenée réduie N ( ; ) La foncion f définie sur R par f ()= π e es une densié de probabilié sur R Il es clair que f es coninue e posiive

Plus en détail

2nde FICHE n 8 Utiliser les différents types de pourcentage

2nde FICHE n 8 Utiliser les différents types de pourcentage 2nde FICHE n 8 Uiliser les différens ypes de pourcenage Lorsque l on éudie un problème avec des pourcenages, il convien d abord de se poser la quesion du ype de pourcenage uilisé dans ce problème : le

Plus en détail

Première E.S. Lycée Desfontaines Melle. Pourcentages

Première E.S. Lycée Desfontaines Melle. Pourcentages Première E.S. Lycée Desfonaines Melle I. Inroducion Pourcenages Définiion : On considère deux quaniés Q e Q de même naure, exprimées dans la même unié. Dire que Q es égale à % de Q revien à dire que Q

Plus en détail

Redressement commandé

Redressement commandé Redressemen commandé Exercice 1 On donne ci-dessous le chronogramme de la ension aux bornes de la charge u C.( 1 V / div ) La fréquence du signal u issue du ransformaeur es de 5 Hz. De plus, on donne E

Plus en détail

Équations différentielles.

Équations différentielles. IS BTP, 2 année NNÉE UNIVERSITIRE 205-206 CONTRÔLE CONTINU Équaions différenielles. Durée : h30 Les calcularices son auorisées. Tous les exercices son indépendans. Il sera enu compe de la rédacion e de

Plus en détail

CHAPITRE III : LES COMPTEURS

CHAPITRE III : LES COMPTEURS CHAPITRE III : LES COMPTEURS I. Inroducion Dans de nombreuses applicaions on es amené à faire des compages d impulsions dans un emps donné pour la mesure de fréquences (par exemple) ou ou simplemen comper

Plus en détail

Modélisation et optimisation de la maintenance préventive et corrective d un matériel soumis à usure

Modélisation et optimisation de la maintenance préventive et corrective d un matériel soumis à usure TP SdF N 25 Modélisaion e opimisaion de la mainenance prévenive e correcive d un maériel soumis à usure Ce TP complèe le TP N 22 sur la modélisaion e l opimisaion de la mainenance d un maériel réparable

Plus en détail

PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proportionnalité

PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proportionnalité PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proporionnalié -Acivié préparaoire n : Suies de nombres proporionnelles -l indicaion «0,88 /L» perme de calculer les pri manquans dans le ableau ci-dessous. Indiquer

Plus en détail

Nombre dérivé et interprétation graphique. h valeurs approchées du nombre dérivé de la fonction f en t 0

Nombre dérivé et interprétation graphique. h valeurs approchées du nombre dérivé de la fonction f en t 0 DÉRIVONS EN VITESSE Objecif Ouils Comparer deux approximaions du nombre dérivé d une foncion numérique en un poin, l une issue de la définiion maémaique usuelle, l aure uilisée par les calcularices. Nombre

Plus en détail

Exercice n HA Corrigé

Exercice n HA Corrigé ENAC/ISTE/HYDRAM HYDROTHEQUE : base de données d exercices en Hydrologie Cours : Hydrologie Appliquée / Thémaique : Processus & Réponse Hydrologiques Exercice n HA 0101 - Corrigé Logo opimisé par J.-D.Bonour,

Plus en détail

Formalisme des processus aléatoires

Formalisme des processus aléatoires HAPITRE Formalisme des processus aléaoires. - Signal déerminise e signal aléaoire.. - Signal déerminise Les signaux déerminises son connus par leur représenaion emporelle e specrale. Dans le domaine emporel,

Plus en détail

MOUVEMENT UNIFORME ET UNIFORMEMENT VARIE

MOUVEMENT UNIFORME ET UNIFORMEMENT VARIE TERMINALE S.T.I. MOUVEMENT UNIFORME ET / hp://perso.orange.fr/herve.jardin-nicolas/ MOUVEMENT UNIFORME ET mv uniforme e uniformemen I. Domaine d applicaion de ce cours Ce chapire sera relaif d une par

Plus en détail

2 Compléter un tableau de proportionnalité

2 Compléter un tableau de proportionnalité 1 Reconnaire un ableau de proporionnalié OJECTIF 1 DÉFINITION Il y a proporionnalié dans un ableau de nombres à deux lignes lorsque les nombres de la deuxième ligne s obiennen en muliplian ceux de la première

Plus en détail

d) e) f) Exercice 2. [6 points] Soit la fonction f (x)=2 x 3. a) Cette fonction est-elle linéaire, affine ou quelconque?

d) e) f) Exercice 2. [6 points] Soit la fonction f (x)=2 x 3. a) Cette fonction est-elle linéaire, affine ou quelconque? Nom : Prénom : Conrôle de mahémaiques, Le mercredi 30 mai 2012 Exercice 1. [3 poins] 1) Parmi les cinq premières figures numéroées de a) à e) recopie sur a copie le numéro de celles qui son des polygones

Plus en détail

1 - Etude d'une alimentation à découpage

1 - Etude d'une alimentation à découpage 1 - Eude d'une alimenaion à découpage BTS ELECTROTECHNIQUE - Session 1997 - PHYSIQUE APPLIQUEE Durée : 4 heures Coefficien : 3 Cee éude compore rois paries, liées enre elles, mais pouvan êre raiées indépendammen

Plus en détail

Mathématiques discrètes Chapitre 2 : Théorie des ensembles

Mathématiques discrètes Chapitre 2 : Théorie des ensembles U.P.S. I.U.T., Déparemen d Informaique nnée 9- Mahémaiques discrèes Chapire : Théorie des ensembles. Définiions Définiion On appelle ensemble oue collecion d objes caracérisés par une propriéé commune.

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce documen a éé mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Naionale des Sujes d Examens de l enseignemen professionnel. Base Naionale des Sujes d'examens de l'enseignemen professionnel

Plus en détail

STRATEGIES DE MAINTENANCE LA FIABILITE DES SYSTEMES DE PRODUCTION

STRATEGIES DE MAINTENANCE LA FIABILITE DES SYSTEMES DE PRODUCTION I APPROCHE DE LA FIABILITE PAR LES PROBABILITES : Définiion selon la NF X 6 5 : la fiabilié es la caracérisique d un disposiif exprimée par la probabilié que ce disposiif accomplisse une foncion requise

Plus en détail

Minisère de l éducaion & de la formaion D. R. E. N Lycée Secondaire -Haouaria Devoir de conrôle N 1 Classes : 4 e Sc- Exp & Mah Dae : 15/11 /2008 Durée : 2 H Maière : Sciences Physiques profs: Laroussi

Plus en détail

Détermination de la primitive d une fonction trigonométrique à l aide de la V200

Détermination de la primitive d une fonction trigonométrique à l aide de la V200 Déerminaion de la primiive d une foncion rigonomérique à l aide de la V00. Formules élémenaires Dans les formules suivanes, u u ( ) es une foncion de. sin cos k u'sinu cosu cos sin k u'cosu sinu k k sin

Plus en détail

Exercice 1 du cours Management Bancaire : «Calcul de la VaR d une obligation»

Exercice 1 du cours Management Bancaire : «Calcul de la VaR d une obligation» Exercice du cours Managemen Bancaire : «Calcul de la VaR d une obligaion» L une des préoccupaions des gesionnaires des risques dans les banques es de prendre en compe les caracérisiques des porefeuilles

Plus en détail

KF.book Page 29 Vendredi, 1. août :21 12 Chapitre 1 Mécanique 1

KF.book Page 29 Vendredi, 1. août :21 12 Chapitre 1 Mécanique 1 Chapire Mécanique Exercice 0 0 Risque de collision au freinage. Une voiure roule à une viesse consane en ligne droie. Au emps = 0, le conduceur aperçoi un obsacle, mais il ne commence à freiner (avec une

Plus en détail

Exercices sur les courbes paramétrées dans le plan

Exercices sur les courbes paramétrées dans le plan Exercices sur les courbes paramérées dans le plan Dans le plan P muni d un repère orhonormé O, i, j, on considère la courbe C définie par les équaions x paramériques y ) Eudier les variaions de x e y Donner

Plus en détail

Développements limités

Développements limités BTS DOMOTIQUE Développemens limiés 8- Développemens limiés Table des maières I Foncion eponenielle I. Développemen limié d ordre................................... I. Développemen limié d ordre...................................

Plus en détail

Exercices d intégration et d analyse fonctionnelle

Exercices d intégration et d analyse fonctionnelle Exercices d inégraion e d analyse foncionnelle Agrégaion 29-2 Exercice : Monrez que si f : IR + IR es uniformémen coninue e que f() d converge alors f a pour limie en +. Donnez un exemple de foncion g

Plus en détail

CORRECTION des EXERCICES de RADIOACTIVITE

CORRECTION des EXERCICES de RADIOACTIVITE CORRECTIO des EXERCICES de RDIOCTIVITE.1. Désinégraion du carbone 14. On donne Les numéros aomiques suivans : Z 6 pour le carbone (C) e Z 7 pour l azoe (). Pourquoi les noyaux de symboles 1 6 C e 13 6

Plus en détail

M1 Economie : "colle" d économie industrielle

M1 Economie : colle d économie industrielle M Economie : "colle" d économie indusrielle Armel JACQUES novembre 0 Les calcularices son auorisées ; en revanche les appareils permean de communiquer (éléphone porable ou aures) son inerdis. Concurrence

Plus en détail

CAP C.C.F. Académie de BORDEAUX ÉTUDE DU MOUVEMENT D UN SOLIDE FICHE DESCRIPTIVE DU SUJET DESTINÉE AU PROFESSEUR

CAP C.C.F. Académie de BORDEAUX ÉTUDE DU MOUVEMENT D UN SOLIDE FICHE DESCRIPTIVE DU SUJET DESTINÉE AU PROFESSEUR Ce documen comprend : une fiche descripive du suje desinée au professeur. une siuaion d évaluaion desinée au candida. une grille d'évaluaion / noaion desinée au professeur. FICHE DESCRIPTIVE DU SUJET DESTINÉE

Plus en détail

Épreuve de Mathématiques

Épreuve de Mathématiques Épreuve de Mahémaiques La claré des raisonnemens e la qualié de la rédacion inerviendron pour une par imporane dans l appréciaion des copies. L usage d un insrumen de calcul e du formulaire officiel de

Plus en détail

1 ère L Les pourcentages

1 ère L Les pourcentages 1 ère L Les pourcenages Ce chapire se place dans le cadre de l informaion chiffrée. III. Calculer une valeur après un pourcenage d augmenaion e de diminuion (opéraeur associé à un pourcenage d évoluion)

Plus en détail

Logique combinatoire : Partie 1

Logique combinatoire : Partie 1 1. Inroducion Lorsqu'on exprime les variables de sories uniquemen en foncion des variables d'enrées, le problème à résoudre relève de la logique combinaoire. Auremen di à chaque combinaison des variables

Plus en détail

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Universié de Savoie DEUG STPI Unié U32 Sysèmes linéaires - Auomaique CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Le sysème es mainenan mis en équaion, il es donc beaucoup plus

Plus en détail

au taux d intérêt court. Pour cette raison, on applique souvent des modèles explicites

au taux d intérêt court. Pour cette raison, on applique souvent des modèles explicites Chapire 5 Modèles d Inensié Les deux approches dans la modélisaion de risque de crédi approche srucurel e approche d inensié ne son pas compaibles : dans les modèles d inensié, l exisence de l inensié

Plus en détail

Jean-Louis CAYATTE

Jean-Louis CAYATTE Jean-Louis CAYATTE hp://jlcayae.free.fr/ jlcayae@free.fr Chapire 4 La durée du chômage Quand on parle de la durée du chômage, si l on n y prend pas garde, on confond facilemen la durée moyenne du chômage

Plus en détail

Cinétique de l oxydation du sulfite de cuivre

Cinétique de l oxydation du sulfite de cuivre Cinéique de l oxydaion du sulfie de cuivre Grégory Vial 11 avril 2006 Résumé On s inéresse à l oxydaion du sulfie de cuivre : il s agi d une réacion d auocaalyse don l éude cinéique condui à un problème

Plus en détail

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1.

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1. Les premières consaaions sur l inapiude des produis indusriels à assurer les foncions qu ils éaien censés remplir pendan un emps suffisan remonen à la seconde guerre mondiale. En France cee prise de conscience

Plus en détail

( ) = 20 + 10 e x. x x x 1 2. lim 10e = 0. 2. Étudier les variations de la fonction f et dresser son tableau de variations.

( ) = 20 + 10 e x. x x x 1 2. lim 10e = 0. 2. Étudier les variations de la fonction f et dresser son tableau de variations. Corrigé Parie A La foncion f es définie sur l inervalle [ ; + [ par f ( ) ( ) = + e On noe C la courbe représenaive de la foncion f dans un repère orhonomal ( Oi,, j) cm) (unié graphique Éudier la limie

Plus en détail

TD Biomécanique 4. t vol t

TD Biomécanique 4. t vol t Exercice La fiure suiane représene la force ericale appliquée par un indiidu lors d un es de déene sur plae forme de force. Lors de ce es, l indiidu par arrêé. - -4-6 -8 - - -4-6 -8 - -..4.6.8. Calculer

Plus en détail

Evolution de la valeur de l'entreprise

Evolution de la valeur de l'entreprise Correcion de l exercice 4 du cours Managemen Bancaire : «Eude du modèle de Meron» I) Valeur de l enreprise Quesion : dans quel cas (pariculier) es il possible d observer la valeur de l enreprise? Si l

Plus en détail

Sommaire de la séquence 11

Sommaire de la séquence 11 Sommaire de la séquence 11 Séance 1........................................................................................................ Je calcule des longueurs, des aires e des volumes....................................................

Plus en détail

Balistique. Nous étudions dans ce qui suit, le mouvement d'un projectile lancé à une vitesse initiale de norme v 0

Balistique. Nous étudions dans ce qui suit, le mouvement d'un projectile lancé à une vitesse initiale de norme v 0 Balisique Inroducion La balisique es l'éude du mouvemen des mobiles soumis à la force raviaionnelle. Galilée (1564-164) a éé le premier à décrire de façon adéquae le mouvemen des projeciles e à démonrer

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé ψ 2015-2016 Devoir n 6 CNVERSIN DE PUISSANCE L obje de ce problème consise à éudier la producion d énergie élecrique à parir d une éolienne. Le disposiif pore alors le nom d «aérogénéraeur» e es consiué

Plus en détail

Chapitre 3. Pourcentages. Objectifs du chapitre : item références auto évaluation. relier évolutions et pourcentages

Chapitre 3. Pourcentages. Objectifs du chapitre : item références auto évaluation. relier évolutions et pourcentages Chapire 3 Pourcenages Objecifs du chapire : iem références auo évaluaion relier évoluions e pourcenages éudier des évoluions successives calculer le aux d évoluion réciproque 19 I lien enre une évoluion

Plus en détail

TD 4 : correction. L3 Intégration Exercice 1. Fonctions presque nulles. On considère la suite d ensembles mesurables A n = x R f(x) 1.

TD 4 : correction. L3 Intégration Exercice 1. Fonctions presque nulles. On considère la suite d ensembles mesurables A n = x R f(x) 1. L3 Inégraion 1 212-213 TD 4 : correcion Eercice 1. Foncions presque nulles } On considère la suie d ensembles mesurables A n = Rf( 1. n Par hypohèse, ils son ous de mesure nulle : = f dλ 1 A n n µ(a n.

Plus en détail

1 Proportionnalité et représentation graphique

1 Proportionnalité et représentation graphique 1 Proporionnalié 1 Proporionnalié e représenaion graphique 1 a) proporionnalié e conséquences On di qu il y a proporionnalié dans un ableau lorsque l on peu passer d une ligne à l aure en muliplian par

Plus en détail

Réponse d un dipôle RC à un échelon de tension

Réponse d un dipôle RC à un échelon de tension 1- Le dipôle C es une associaion en série d un condensaeur e d un conduceur ohmique ( ou résisor) : I- Inroducion 2- L échelon de ension : es le passage insanané d une ension de la valeur à une valeur

Plus en détail

VIII Les gaz, partie F

VIII Les gaz, partie F VIII Les gaz, parie F Exercices de niveau A Le premier exercice de niveau A s appuie sur une analyse dimensionnelle vue dans le cours pour esimer une durée de diffusion. Le deuxième aide à apprendre l

Plus en détail

CCP PSI Math (t) = t sin(t) 0 sur R + cos(t) t t > 0; 0 1 Z +1. t 2 dt converge. Z. 1 cos(t) t 2 e xt 1 cos(t) t 2 e xt

CCP PSI Math (t) = t sin(t) 0 sur R + cos(t) t t > 0; 0 1 Z +1. t 2 dt converge. Z. 1 cos(t) t 2 e xt 1 cos(t) t 2 e xt CCP PSI Mah 9. Eude de la foncion '... Pour > on a cos() e > donc cos(). d es C sur R e d () = sin(). d es donc croissane sur R on a donc pour : d() d() = Soi cos(). On divise par > 8 > ; cos() Remarque

Plus en détail

EXAMEN FINAL Économie Monétaire Internationale 27 janvier heures

EXAMEN FINAL Économie Monétaire Internationale 27 janvier heures niversié de Paris X Nanerre École Docorale MP DA conomie Inernaionale, Modélisaion e Analyse des Poliiques Économiques Année 2004-2005 XAMN FINAL Économie Monéaire Inernaionale 27 janvier 2005 2 heures

Plus en détail

Exercices Cinématique 3

Exercices Cinématique 3 Exercices Cinémaique 3 1. Quelle différence y a--il enre la viesse insananée e la viesse moyenne? 2. Parmi les objes suivans, lesquels pourraien avoir une viesse moyenne idenique à leur viesse insananée?

Plus en détail

TPn 21 Régulation de vitesse d un train Durée: 4 heures

TPn 21 Régulation de vitesse d un train Durée: 4 heures TEE Sciences e Technologies de l'indusrie e du Développemen Durable Dae Lycée Nicolas Apper OBJECTIFS Régulaion de la viesse d un rain TP 2 Séquence 2 Décoder un schéma élecrique Décoder un schéma bloc

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

2. Repère de temps. Le système de référence est tout simplement l addition d un solide de référence et d un repère de temps.

2. Repère de temps. Le système de référence est tout simplement l addition d un solide de référence et d un repère de temps. Modélisaion des sysèmes mécaniques LA CINÉMATIQUE DU POINT Dae : Inroducion : La cinémaique es la parie de la mécanique qui éudie le mouvemen des corps, indépendammen des effors qui les produisen. Les

Plus en détail

Temporisation par bascules monostables

Temporisation par bascules monostables Temporisaion par bascules Monosables TSTI 00-0 Chrisian Loverde Temporisaion par bascules monosables Rappels :. Charge d un condensaeur à ension consane i R C Débu de la charge u C (0)= 0 V u C A la fin

Plus en détail

Mémoire soutenu pour l Institut des Actuaires le 15 décembre David Sudries Introduction

Mémoire soutenu pour l Institut des Actuaires le 15 décembre David Sudries Introduction Modélisaion e exrapolaion de l évoluion de la moralié française à parir de modèles sochasiques Analyse des qualiés prédicives de ces modèles Applicaions praiques Mémoire souenu pour l Insiu des Acuaires

Plus en détail

df( t) P( t T t dt) ft ( ) lim

df( t) P( t T t dt) ft ( ) lim I APPROCHE DE LA FIABILITE PAR LES PROBABILITES : Définiion selon la NF X 6 5 : la fiabilié es la caracérisique d un disposiif exprimée par la probabilié que ce disposiif accomplisse une foncion requise

Plus en détail

Première STG Chapitre 4 : taux d'évolution. page n

Première STG Chapitre 4 : taux d'évolution. page n Première STG Chapire 4 : aux d'évoluion. page n 1 On peu lire dans un journal : " Le prix de la able basse, qui es passé de 500 à 502, n'a praiquemen pas bougé. " e plus loin : " Hausse impressionnane

Plus en détail

M1 Economie : "colle" d économie industrielle

M1 Economie : colle d économie industrielle M Economie "colle" d économie indusrielle Armel JACQUES novembre 0 Les calcularices son auorisées ; en revanche les appareils permean de communiquer (éléphone porable ou aures) son inerdis. Concurrence

Plus en détail

Le Principe de PASCAL

Le Principe de PASCAL Hydraulique LES LOIS D HYDROSTATIQUE N 1/8 LA FORCE. On appelle FORCE oue acion qui end à modifier l éa d un corps. Elle s exprime en NEWTON (symbole N). La force es définie par son sens, son inensié,

Plus en détail

SERIES CHRONOLOGIQUES

SERIES CHRONOLOGIQUES SERIES CHRONOLOGIQUES On appelle série chronologique ou chronique une série d'observaions échelonnées dans le emps. Les inervalles enre deux mesures peuven êre quelconques. En général, ils son de même

Plus en détail

On peut représenter la situation par un arbre : On a donc p(b 1 B 2)= p(b 1) p (B ) = 3 4 = 3.

On peut représenter la situation par un arbre : On a donc p(b 1 B 2)= p(b 1) p (B ) = 3 4 = 3. Exercice n 1 : Une urne contient au départ 0 boules blanches et 10 boules noires indiscernables au toucher. On tire au hasard une boule de l urne : Si la boule est blanche, on la remet dans l urne et on

Plus en détail

SECONDE PARTIE - ELECTRONIQUE -

SECONDE PARTIE - ELECTRONIQUE - ENS de Cachan Concours d enrée en 3 ème année pour la préparaion à l agrégaion de Génie Elecrique Session 2001 SECONDE PARTIE - ELECTRONIUE - Ce problème se propose d éudier le foncionnemen de l élecronique

Plus en détail

Logique Séquentielle - fonction «Registre à décalage»

Logique Séquentielle - fonction «Registre à décalage» Logique Séquenielle - foncion «Regisre à décalage» 1. Inroducion Les bascules son rès uilisées comme élémens de mémorisaion de données ou d informaion. Le sockage des données a généralemen lieu dans des

Plus en détail

Baccalauréat S Probabilités Index des exercices de probabilité de 1999 à juin 2010 Tapuscrit : DENIS VERGÈS

Baccalauréat S Probabilités Index des exercices de probabilité de 1999 à juin 2010 Tapuscrit : DENIS VERGÈS Baccalauréat S Probabilités Index des exercices de probabilité de 1999 à juin 2010 Tapuscrit : DENIS VERGÈS N o Lieu et date P. condi- Variable Loi bino- Loi uni- Loi expo- Suite tionelle aléatoire miale

Plus en détail

NOM : Terminale ES Devoir n 9 Mardi 19 mai 2015

NOM : Terminale ES Devoir n 9 Mardi 19 mai 2015 NOM : Terminale ES Devoir n 9 Mardi 9 mai 5 Eercice. QCM sur 4 points Cet eercice est un questionnaire à choi multiples. Chaque question ci-après comporte quatre propositions de réponse. Pour chacune de

Plus en détail

Sur le graphique fourni ci-dessous, on a tracé une partie de la courbe représentative (C ) de la fonction g définie sur par : g (x) =

Sur le graphique fourni ci-dessous, on a tracé une partie de la courbe représentative (C ) de la fonction g définie sur par : g (x) = METROPOLE SEPTEMBRE 11 EXERCICE 1 5 poins Commun à ous ls candidas Un magasin vnd ds mours élcriqus ous idniqus. Un éud saisiqu du srvic après-vn a prmis d éablir qu la probabilié qu un mour omb n pann

Plus en détail

Texte Ruine d une compagnie d assurance

Texte Ruine d une compagnie d assurance Page n 1. Texe Ruine d une compagnie d assurance Une nouvelle compagnie d assurance veu enrer sur le marché. Elle souhaie évaluer sa probabilié de faillie en foncion du capial iniial invesi. On suppose

Plus en détail

COMPARATEURS ANALOGIQUES

COMPARATEURS ANALOGIQUES I/ RAPPEL COMPARATEURS ANALOGIQUES Page 1 Signal logique e signal On di qu'un signal élecrique es logique lorsqu'il. analogique V On di qu'un signal es analogique lorsque son évoluion (en général en foncion

Plus en détail

Modèles stochastiques. Chaînes de Markov discrètes

Modèles stochastiques. Chaînes de Markov discrètes odèles sochasiques Chaînes de arkov discrèes 1. Processus sochasique discre { } Suie de variables aléaoires X, T T es un ensemble d'eniers non-négaifs e X représene une mesure d'une caracérisique au emps

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS OUEST, NANTERRE LA DEFENSE UFR SEGMI

UNIVERSITE PARIS OUEST, NANTERRE LA DEFENSE UFR SEGMI UNIVERSIE PARIS OUES, NANERRE LA DEFENSE UFR SEGMI Année universiaire 202 203 Cours d économérie L3 Economie Cours de Valérie MIGNON D de Benoî CHEZE e David GUERREIRO Exercice : Données en coupe D Inroducion

Plus en détail

1. On désigne par A et B deux évènements indépendants d un univers muni d une loi de probabilité p.

1. On désigne par A et B deux évènements indépendants d un univers muni d une loi de probabilité p. 2011 Pondichéry ex 3 (5 pts) Un jeu consiste à lancer des fléchettes sur une cible. La cible est partagée en quatre secteurs, comme indiqué sur la figure ci-dessous. On suppose que les lancers sont indépendants

Plus en détail

Équations différentielles du premier ordre

Équations différentielles du premier ordre Équaions différenielles du premier ordre Vous rouverez ici de brefs résumés e exemples sur les applicaions concrèes des équaions différenielles du premier ordre : variaion de empéraure désinégraion radioacive

Plus en détail

I - Variation et suites

I - Variation et suites I - Variaion e suies Résulas d apprenissage généraux décrire e effecuer des opéraions sur des ableaux pour résoudre des problèmes, en uilisan des ouils echnologiques, si nécessaire produire e analyser

Plus en détail

FIABILITE. Eléments de cours CONCEPTION - RÉALISATION FIABILITÉ DE CONDUITE FIABILITÉ PRÉVISIONNELLE FIABILITÉ FIABILITÉ D'EXPLOITATION

FIABILITE. Eléments de cours CONCEPTION - RÉALISATION FIABILITÉ DE CONDUITE FIABILITÉ PRÉVISIONNELLE FIABILITÉ FIABILITÉ D'EXPLOITATION Ce chapire es le premier, d une série de rois, consacré à ce que l on appelle en mainenance le concep «FMD» ; c es à dire, MAINTENABILITE e DISPONIBILITE. Les objecifs de ce chapire seron de déerminer

Plus en détail

Echantillonnage d un signal : principe et conditions à satisfaire.

Echantillonnage d un signal : principe et conditions à satisfaire. Page 1 Echanillonnage d un signal : principe e condiions à saisfaire. I. Inroducion. L acquisiion d une grandeur analogique par l inermédiaire d une care d acquisiion possédan plusieurs enrées analogiques

Plus en détail

3.1 La définition des tâches

3.1 La définition des tâches TÂCHES Projec 2016 3.1 La définiion des âches A- Saisir les âches d'un proje Les âches représenen le ravail à accomplir pour aeindre l objecif du proje. Elles représenen, de ce fai, les élémens de base

Plus en détail

MATHEMATIQUES FINANCIERES II

MATHEMATIQUES FINANCIERES II Formaion Ouvere e A Disance LIVRET 52 BIS : MATHEMATIQUES FINANCIERES II LES ANNUITES Page 1 INTRODUCTION : FOAD mahémaiques financières II Exemple 1 : Une personne veu acquérir une maison pour 60000000

Plus en détail

LES COMPTEURS 3. COMPTEURS ET DECOMPTEURS ASYNCHRONES :

LES COMPTEURS 3. COMPTEURS ET DECOMPTEURS ASYNCHRONES : ISET de Nabeul ours de Sysème logique (2) hapire 3. OBJETIFS LES OMPTEURS Eudier les différens ypes de compeurs. omprendre le principe de foncionnemen de chaque ype. Mairiser les éapes de synhèse d un

Plus en détail

Textures. François Faure. 2 Coordonnées de texture Modes de répétition Le problème des surfaces courbes... 5

Textures. François Faure. 2 Coordonnées de texture Modes de répétition Le problème des surfaces courbes... 5 Texures François Faure Résumé Table des maières 1 Inroducion 2 2 Coordonnées de exure 3 2.1 Modes de répéiion............................... 3 2.2 Le problème des surfaces courbes.......................

Plus en détail

Série d exercices Bobine et dipôle RL

Série d exercices Bobine et dipôle RL xercice 1 : Série d exercices Bobine e dipôle R On réalise un circui élecrique comporan une bobine d inducance e de résisance r, un conduceur ohmique de résisance R, un généraeur de ension de f.é.m. e

Plus en détail

) 2) Les prix unitaires de chaque matériau sont représentés pour le premier semestre par la matrice P 1 :

) 2) Les prix unitaires de chaque matériau sont représentés pour le premier semestre par la matrice P 1 : Exercice 1 Opéraions sur les marices Pour la réalisaion de ses chaniers, une enreprise de gros-œuvre du bâimen achèe, auprès de deux fournisseurs A e B, le béon (en m 3, les briques (en nombre de palees

Plus en détail

Leçon 15 Les formes des signaux électriques Page 1/7

Leçon 15 Les formes des signaux électriques Page 1/7 Leçon 15 Les formes des signaux élecriques Page 1/7 1. Les différenes formes de ension ou de couran élecriques 1.1 Signal unidirecionnel C es un signal qui circule oujours dans le même sens Couran unidirecionnel

Plus en détail

Les fonctions logiques & l algèbre de Boole

Les fonctions logiques & l algèbre de Boole Les foncions logiques & l algèbre de Boole 1 - Algèbre de Boole Hisorique : Georges BOOLE, philosophe e mahémaicien anglais, publia en 1854 un essai sur les raisonnemens logiques poran sur les proposiions

Plus en détail

ISFA 2 année 6 février heures. 1. Rang d'une matrice de corrélation

ISFA 2 année 6 février heures. 1. Rang d'une matrice de corrélation ISFA année 6 février 00 - heures Toues les analyses en composanes principales considérées son ici du ype ACP normée, encore appelée aussi ACP sur marice de corrélaion. Répondre dans la place imparie, brièvemen,

Plus en détail

LA LOGIQUE SEQUENTIELLE

LA LOGIQUE SEQUENTIELLE Auomaique e Informaique Indusrielle LA LOGIQUE SEQUENTIELLE SOMMAIRE Tire Page I. Définiion (rappel) : Sysème séqueniel 2 II. Prise en compe du emps 2 a) foncion mémoire 2 b) foncion(s) reard(s), emporisaion

Plus en détail

OPTIQUE. Spé ψ Devoir n 7

OPTIQUE. Spé ψ Devoir n 7 Spé ψ 2012-2013 Devoir n 7 OPTIQUE Toues les figures son regroupées à la fin du suje Parie I PRINCIPES DE L HOLOGRAPHIE La réalisaion d un hologramme es consiuée de deux éapes. La première, l enregisremen,

Plus en détail

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire 4 ircuis linéaires du second ordre en régime ransioire PSI 016 017 I Réponse d un circui RL série à un échelon de ension 1. ircui R L i() u G () +q ¹ 1 u R () u L () u () On ferme l inerrupeur K à = 0,

Plus en détail

CHAPITRE 4 LA VAR MONTE CARLO... 2

CHAPITRE 4 LA VAR MONTE CARLO... 2 CHAPITRE 4 LA VAR MONTE CARLO... I. PRINCIPE... A. Quel modèle uiliser?... B. Algorihme de simulaion... 3 II. EXEMPLE D APPLICATION... 4 A. Travail préliminaire... 4 B. Simulaion des rajecoires... 6 Algorihme...

Plus en détail

Commande du plafonnier d'un véhicule. CO8.sin1. Rechercher et choisir une solution logicielle ou matérielle au regard de la définition d'un système.

Commande du plafonnier d'un véhicule. CO8.sin1. Rechercher et choisir une solution logicielle ou matérielle au regard de la définition d'un système. STI2D SIN V. Commande du plafonnier d'un véhicule. CO8.sin. Rechercher e choisir une soluion logicielle ou maérielle au regard de la définiion d'un sysème. BP / Clavier Sans conac IR / ILS A conac FC Capeur

Plus en détail

Diode, thyristor : le redressement

Diode, thyristor : le redressement PAIE 11 FONCIONS 47, hyrisor : le redressemen La conversion d énergie appelée redressemen perme d obenir un couran unidirecionnel à parir d un couran alernaif sinusoïdal ne diode peu assurer cee foncion

Plus en détail

1) Viscosité cinématique : Pour un même viscosimètre, la viscosité cinématique s exprime par la relation :

1) Viscosité cinématique : Pour un même viscosimètre, la viscosité cinématique s exprime par la relation : C VISCOSIMETRIE 19 C)- VISCOSIMETRIE Dans la plupar des viscosimères à liquide (Oswald, Ubbelhöde...), la différence de pression résule du poids de la colonne de liquide. On mesure le emps nécessaire pour

Plus en détail

Petit dictionnaire physique-chimie/maths des équations différentielles. Tension aux bornes du condensateur dans un circuit RC

Petit dictionnaire physique-chimie/maths des équations différentielles. Tension aux bornes du condensateur dans un circuit RC Pei dicionnaire physique-chimie/mahs des équaions différenielles On compare les différenes manières de présener la résoluion d une équaion différenielle dans les différenes disciplines. Le bu de cee fiche

Plus en détail

Calcul Analytique et Numérique de la Résistance de Prise de Terre

Calcul Analytique et Numérique de la Résistance de Prise de Terre Quarième Conférence Inernaionale sur le Génie Elecrique CIGE 10, 03-04 Novembre 2010, Universié de Bechar, Calcul Analyique e Numérique de la Résisance de Prise de Terre S. Flazi e A. Benomar, Déparemen

Plus en détail