Les suites C H A P I T R E

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les suites C H A P I T R E"

Transcription

1 C H A P I T R E Les suites Leoardo FIBONACCI :Né à Pise e 75 et mort e 50. De ses voyages e Égypte, e Syrie, e Sicile, et e Provece pour le compte de so père, il recotre divers mathématicies, et rapporte à Pise e 98 les chiffres arabes et la otatio algébrique. Ceci illustre les lies etre la vitalité commerciale des villes d Italie de l époque et la créativité scietifique et artistique de leurs membres.so ouvrage majeur, le Liber Abaci est u ouvrage écrit e 0 que l o peut traduire e Livre du calcul ou Livre de l abaque. Das cet ouvrage, Fiboacci présete les chiffres arabes et le système d écriture décimale positioelle. Le Liber Abaci est l u des premiers ouvrages d Europe occidetale chrétiee à vulgariser les chiffres arabes. So om est resté attaché à la célèbre suite défiie par la relatio de récurrece u + = u + + u

2 Sommaire 0 Gééralités 0. Programme de la classe de première S 0. Programme de la classe de termiale S 0.3 Programme libaais de Termiale série SG Itroductio. Exercice itroductif a) Éocé b) Solutio des questios à 3 c) Rappels : ses de variatios d ue suite umérique d) Solutio de la questio 4. Raisoemet par récurrece a) Pricipe b) Exemple de l exercice d itroductio c) Remarques d) Importace de l iitialisatio e) Autres exemples.3 Étude du comportemet de la suite (P ) a) Suite de l exercice itroductif b) Étude graphique c) Formalisatio de ces observatios d) Rappels sur les suites arithmétiques et géométriques Covergece des suites umériques. Limite fiie ou ifiie d ue suite a) Itroductio b) Défiitio d ue limite fiie c) Défiitio d ue limite ifiie d) Limites des suites usuelles. Théorèmes gééraux a) Théorèmes de comparaiso b) Applicatio :Covergece des suites géométriques c) Théorème des gedarmes.3 Règles opératoires a) Opératios sur les limites b) Applicatio c) Retour à l exercice itroductif d) Exercices.4 Covergece mootoe a) Suites majorées, miorées, borées b) Relatios etre les otios de limite d ue suite et de suite borée c) Théorème de la covergece mootoe.5 Exercices a) Cas d ue suite récurrete b) Cas d ue suite défiie par u procédé de sommatio 3 Résumé du cours 4 Démostratios du cours 5 Exercices 8 Sommaire chapitre Fracis CORTADO

3 0 Gééralités 0 Programme de la classe de première S Le programme s iscrit, comme celui de la classe de secode, das le cadre de la résolutio de problèmes. Les situatios proposées répodet à des problématiques clairemet idetifiées d origie puremet mathématique ou e lie avec d autres disciplies. U des objectifs de ce programme est de doter les élèves d outils mathématiques permettat de traiter des problèmes relevat de la modélisatio de phéomèes cotius ou discrets. L étude de phéomèes discrets fourit u moye d itroduire les suites et leur géératio e s appuyat sur des registres différets (algébrique, graphique, umérique, géométrique) et e faisat largemet appel à des logiciels. Les iterrogatios sur leur comportemet amèet à ue première approche de la otio de limite qui sera développée e classe de termiale. L étude des suites se prête tout particulièremet à la mise e place d activités algorithmiques. CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Modéliser et étudier ue situatio à l aide de suites. Mettre e œuvre des algorithmes permettat : Modes de géératio d ue suite umérique. d obteir ue liste de termes d ue suite de calculer u terme de rag doé. Il est importat de varier les approches et les outils. L utilisatio du tableur et la mise e œuvre d algorithmes sot l occasio d étudier e particulier des suites géérées par ue relatio de récurrece. Suites arithmétiques et suites géométriques. Ses de variatio d ue suite umérique. Approche de la otio de limite d ue suite à partir d exemples. Établir et coaître les formules doat et + q + + q. Exploiter ue représetatio graphique des termes d ue suite. O peut utiliser u algorithme ou u tableur pour traiter des problèmes de comparaiso d évolutios et de seuils. Par exemple, das le cas d ue suite croissate o majorée, o peut détermier u rag à partir duquel tout terme de la suite est supérieur à u ombre doé. Le tableur, les logiciels de géométrie dyamique et de calcul sot des outils adaptés à l étude des suites, e particulier pour l approche expérimetale de la otio de limite. O e doe pas de défiitio formelle de la limite d ue suite. Fracis CORTADO Sommaire chapitre 9

4 Raisoemet par récurrece. 0 Programme de la classe de termiale S Comme das les classes précédetes, l activité mathématique est motivée par la résolutio de problèmes. L u des objectifs du programme est de permettre à l élève, par ue cosolidatio et u erichissemet des otios relatives aux suites et aux foctios, d étudier u plus grad ombre de phéomèes discrets ou cotius. La otio de limite de suite fait l objet d ue étude approfodie. O prépare aisi la présetatio des limites de foctios. CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Savoir meer u raisoemet par récurrece. Limite fiie ou ifiie d ue suite. Das le cas d ue limite ifiie, état doés ue suite croissate (u ) et u ombre réel A, détermier à l aide d u algorithme u rag à partir duquel u est supérieur à A. Limites et comparaiso. Démotrer que si (u ) et (v ) sot deux suites telles que : u est iférieur ou égal à v à partir d u certai rag ; (u ) ted vers + quad ted vers + ; Ce type de raisoemet iterviet tout au log de l aée et pas seulemet das le cadre de l étude des suites. Pour exprimer que (u ) ted vers l quad ted vers +, o dit que : «tout itervalle ouvert coteat l cotiet toutes les valeurs u à partir d u certai rag» Pour exprimer que u ted vers + quad ted vers +, o dit que : «tout itervalle de la forme ]A, + [ cotiet toutes les valeurs u à partir d u certai rag». Comme e classe de première, il est importat de varier les approches et les outils sur lesquels le raisoemet s appuie. O présete des exemples de suites qui ot pas de limite. O démotre que si ue suite est croissate et admet pour limite l, alors tous les termes de la suite sot iférieurs ou égaux à l. Le théorème dit «des gedarmes» est admis. Opératios sur les limites. Comportemet à l ifii de la suite (q ), q état u ombre réel. Suite majorée, miorée, borée. alors (v ) ted vers + quad ted vers +. Étudier la limite d ue somme, d u produit ou d u quotiet de deux suites. Démotrer que la suite (q ), avec q >, a pour limite +. Détermier la limite évetuelle d ue suite géométrique. Utiliser le théorème de covergece des suites croissates majorées. O démotre par récurrece que pour a réel strictemet positif et tout etier aturel : ( + a) + a. O peut étudier des situatios où iterviet la limite de la somme des premiers termes d ue suite géométrique Ce théorème est admis. Il est itéressat de démotrer qu ue suite croissate o majorée a pour limite +. Des exemples de suites récurretes, e particulier arithmético-géométriques, sot traités e exercice. Des activités algorithmiques sot meées das ce cadre. 0 Sommaire chapitre Fracis CORTADO

5 0 3 Programme libaais de Termiale série SG. Différetier ue suite majorée, miorée, borée, ue suite covergete, ue suite o covergete.. Utiliser les propriétés de la limite d ue suite. 3. Calculer les limites de suites relativemet simples. Recoaître ue suite majorée, miorée, borée. Calculer la limite l das les cas simples (l = lim u ) Détermier la ature d ue suite (covergete ou o). Coaître et utiliser les propriétés suivates das le cas où les suites (u ) et (v ) coverget respectivemet vers l et l La suite (u + v ) coverge vers l + l La suite (u v ) coverge vers l l La suite (αu ) coverge vers α l où α est u réel. ( ) Si l u est différet de 0, la suite coverge vers l l Utiliser les propriétés de comparaiso suivates : Si u v avec Si u v avec v lim u = + alors lim v = alors lim v = + lim u = Si les trois suites (u ), (v ) et (w ) sot telles que v u w avec lim v = lim w = α alors lim u = α Utiliser le raisoemet par récurrece pour démotrer qu ue suite est mootoe, majorée et miorée. Savoir que, si ue suite récurrete covergete est doée par la formule u + = f (u ) où f est ue foctio cotiue et si l est la limite de (u ), alors f (l) = l O admettra l uicité de la limite d ue suite umérique covergete. O admettra qu ue suite croissate majorée (respectivemet décroissate miorée) est covergete. O admettra que toute suite covergete est borée, mais o fera remarquer qu ue suite borée est pas écessairemet covergetes. O admettra que si ue suite positive (égative) coverge vers ue limite o ulle l alors l est positive (égative) ou ulle. La otio de limite d ue suite umérique sera itroduite d ue faço ituitive. O évitera la défiitio formelle de cette limite. O pourra exploiter la coaissace de l élève sur les limites d ue foctio e + das l itroductio de la limite d ue suite umérique. Fracis CORTADO Sommaire chapitre

6 Itroductio Exercice itroductif a) Éocé Exercice Ue populatio iitiale de 000 aimaux évolue de la faço suivate : Chaque aée 0% des aimaux disparaisset pour diverses raisos, o itroduit alors 0 aimaux. Le but du problème est de détermier le ombre d aimaux présets au bout de aées. O otera P l effectif de la populatio d aimaux au bout de aées, avec P 0 = Traduire l éocé par ue relatio faisat iterveir P. Calculer la valeur obteue la ciquième aée. 3. Que peut-o cojecturer cocerat la suite (P )? 4. Démotrer cette cojecture. b) Solutio des questios à 3. L éocé permet d exprimer le ombre d aimaux e foctio de celui de l aée précédete. E effet, ue dimiutio de 0% se traduit par u coefficiet multiplicateur de 0,80, ce qui doe : P + = 0,80 P + 0 (). Á partir du ombre d aimaux préset la première aée et à l aide de la relatio précédete, o obtiet : P 0 = 000 ; P = 0, = 90 ; P = 856 ; P ; P O costate que les valeurs dimiuet, o peut doc cojecturer que cette suite est décroissate. A cette occasio rappelos les défiitios correspodates c) Rappels: ses de variatios d ue suite umérique a. O dit qu ue suite (u ) est croissate à partir d u certai rag 0 si pour tout 0 o a u + u Défiitio b. O dit qu ue suite (u ) est décroissate à partir d u certai rag 0 si pour tout 0 o a u + u c. O dit qu ue suite (u ) est statioaire à partir d u certai rag 0 si pour tout 0 o a u + = u Les méthodes usuelles sot les suivates : Pour détermier le ses de variatio d ue suite (u ), o peut a. étudier le sige de u + u Propriété b. si tous les termes sot strictemet positifs, comparer u + u avec le réel c. si la suite est arithmétique ou géométrique, détermier sa raiso d. s il existe ue foctio f telle que pour tout o a u = f (), étudier les variatios de f sur [0;+ [ Sommaire chapitre Fracis CORTADO

7 De faço plus précise, cocerat le poit d., si la foctio f est croissate (resp. décroissate) sur [0, + [ alors la suite de terme gééral u = f () sera croissate (resp. décroissate). Mais la réciproque de cet éocé est fausse, comme o peut le costater sur le graphique suivat : Représetatio graphique d ue suite croissate associée à ue foctio o mootoe. d) Solutio de la questio 4 4. Pour prouver cette cojecture, l expressio()ous coduit à utiliser la première méthode, e motrat que P + P est égatif pour tout. P + P = 0, P + 0 = 0,0( P + 600) Le sige de cette expressio déped de la positio de P par rapport à 600, ce que ous igoros. Il faut doc evisager ue autre méthode. Nous avos obteu P 0 = 000 et P = 90, ce qui prouve que P P 0, mais qu e est-il pour deux termes d idices cosécutifs quelcoques? Partat de l iégalité P P 0, o peut e déduire que 0,80 P + 0 0,80 P et doc que P P, ce que l o pouvait costater directemet. Ce raisoemet peut s appliquer à deux termes cosécutifs quelcoques, e effet : Si P + P alors 0,80 P ,80 P + 0 soit P + P + O viet de prouver que cette iégalité se trasmet de proche e proche, ou ecore qu elle est héréditaire : Si elle débute, elle sera vraie pour tous les termes qui suivrot. Ce pricipe est à la base d ue ouvelle techique de démostratio appelée «démostratio par récurrece» Raisoemet par récurrece a) Pricipe Pour prouver qu ue propriété est vraie pour tout etier aturel, o procède e trois temps : Fracis CORTADO Sommaire chapitre 3

8 Iitialisatio O prouve qu elle est vraie pour = 0 Propriété Hérédité O suppose qu elle est vraie pour u certai rag, et o motre qu alors elle est vraie pour le rag suivat +. Coclusio O coclut qu elle est vraie pour tout etier aturel. b) Exemple de l exercice d itroductio Das cet exercice il faut prouver que pour tout etier aturel ous avos P P + Les trois étapes du raisoemet sot : Iitialisatio O motre que c est vrai pour = 0 P 0 = 000 et P = 90, doc P 0 P. Hérédité Supposos que c est vrai pour u certai rag, et motros que c est vrai pour le rag suivat +. Supposos que il s esuit que et doc que P P + 0,8 P + 0 0,8 P P + P + Coclusio La propriété précédete, «P P +» est vraie pour tout etier aturel. La suite ( P ) est ue suite décroissate. c) Remarques Remarque. La otio d hypothèse e mathématique est disticte de celle utilisée e SVT. E mathématiques, ue hypothèse est ue assertio vraie qui permet d e déduire d autres résultats, alors qu e SVT ue hypothèse peut se trouver cotredite par ue expériece. Remarque. Le raisoemet par récurrece e permet pas d obteir u résultat mais de démotrer qu ue propriété coue au préalable est vraie. Cela sigifie qu il faut avoir l idée de ce que l o doit démotrer e commeçat par phase de cojectures. Remarque. O peut étedre ce raisoemet à ue propriété valable uiquemet à partir d u certai rag 0, ce que l o otera e abrégé «a.p.c.r» 0. L étape d iitialisatio cosiste alors à vérifier que la propriété est vraie au rag 0 du départ. Pour prouver l hérédité o supposera que le rag cosidéré est supérieur à 0. 4 Sommaire chapitre Fracis CORTADO

9 d) Importace de l iitialisatio Repreos l exercice itroductif, mais e supposat que la populatio iitiale soit de 300 aimaux au lieu de 000. Essayos toujours de prouver par récurrece que la suite correspodate otée ( Q ) est décroissate. Passos directemet à la secode étape, c est à dire à la preuve de l hérédité : O suppose Q Q + il s esuit que Soit 0,8 Q + 0 0,8 Q Q + Q + Ce qui prouve que la propriété «Q Q +» est héréditaire. Cette propriété est-elle pour autat vraie pour tout etier aturel? Calculos les premiers termes de cette suites : Q 0 = 300 ; Q = 360 ; Q = 408 ; Q 3 443, etc... O cojecture que la suite ( ) Q semble être croissate et o décroissate. Prouvos par récurrece, que pour tout, o a Q Q + Iitialisatio Q 0 = 300 et Q = 360, doc Q 0 Q. C est doc vrai pour = 0. Hérédité O suppose que Q Q +, il s esuit que et doc que 0,8 Q + 0 0,8 Q Q + Q + Coclusio Pour tout etier aturel, o a Q Q +, ce qui sigifie que la suite ( Q ) est croissate e) Autres exemples Exercice Démotrer par récurrece que, pour tout etier aturel, o a = ( + ) Solutio Posos S = , o a S = Cette propriété est doc vraie pour =. Soit, supposos que et motros que De otre hypothèse, S = ( + ), il viet et ( + ) = = S = ( + ) S + = (( ( + ) + ) + ) = ( + )( + ) S + ( + ) = ( + ) + ( + ) Fracis CORTADO Sommaire chapitre 5

10 soit e factorisat par ( + ) S + = ( + ) + ( + ) = ( + ) ( + ) E factorisat par, ous obteos S + = ( + ) ( + ) ou ecore = ( + ) ( + ) C est ce qu il fallait prouver. E coclusio, pour tout, o a = ( + ) Exercice 3 Démotrer de même que, pour tout etier aturel, o a = ( + )( + ) 6 Solutio C est vrai pour =, e effet = 6 3 Supposos que = ( + )( + ) 6 et motros que ( + ) = )( ) (( 6 ( + ) + ) + ( + ) + = ( + )( + )( + 3) 6 Par hypothèse = ( + )( + ) 6 E ajoutat ( + ) aux deux membres de cette égalité, il viet ( + ) = ( + )( + ) + ( + ) 6 = ) (( 6 ( + ) + ) + 6( + ) Or, ( + )( + 3) = = , d où = 6 ( + )( ) ( + ) = ( + )( + )( + 3) 6 Ce qui prouve que cette propriété est héréditaire. Coclusio, pour tout etier aturel, o a = ( + )( + ) 6 Remarque. Écrire la propriété au rag + permet d expliciter ce qu il faut prouver. Ceci peut préseter ue aide o égligeable, das certais cas. 6 Sommaire chapitre Fracis CORTADO

11 3 Étude du comportemet de la suite (P ) a) Suite de l exercice itroductif 5. Calculer le ombre d aimaux préset au bout de 0, 0, 5, 30 et 40 as 6. Que peut-o cojecturer? Solutio 5. L absece de l expressio de P e foctio de ous oblige à calculer les termes de proche e proche, ce qui peut vite deveir fastidieux. L iformatique permet d automatiser ces calculs. Utilisatio d u tableur. O etre la valeur u 0 = 000 das la cellule B, puis =0.8*B+0 das la cellule B3 qu il suffit de recopier vers le bas Les résultats ot été représetés sur deux coloes das le tableau ci-dessous. O obtiet B 643; B 604; D6 60; D 600 et D 600 = Fichier Excel Utilisatio d u algorithme : Algorithme : Détermiatio du terme de rag Saisir Iitialisatio U 000 Traitemet Tat que k < faire U 0,8 U+0 k k + FiTatque Afficher U Fi Algorithme L écriture de cet algorithme par Algobox ous doe Fracis CORTADO Sommaire chapitre 7

12 O obtiet u 0 = 64, et u 0 = 604,6 69 = Fichier Algobox Algorithme qui affiche la liste de tous les termes de u 0 à u : Algorithme : Détermiatio et affichage des termes de rag iférieurs ou égaux à Saisir Iitialisatio U 000 Traitemet Tat que k < faire U 0,8 U+0 k k + Afficher U FiTatque Fi Algorithme Avec Algobox, cela doe = Fichier Algobox 6. O cojecture que le ombre d aimaux semble se stabiliser vers 600. Il existe u moye graphique de visualiser et mettre cette cojecture e évidece. b) Étude graphique u u u u 7 8 j O ı u 8 u 7 6 u 5 u 4 u 3 u u u 0 8 Sommaire chapitre Fracis CORTADO

13 O costate graphiquemet que les termes de la suite semblet se rapprocher de l abscisse du poit d itersectio de la droite d équatio y = x et de la courbe représetative de la foctio f défiie par f (x) = 0,8 x + 0. Ce qui doe par le calcul, 0,8 x + 0 = x, soit x = 600. c) Formalisatio de ces observatios Dire que les termes de la suite (P ) semblet se rapprocher de 600 sigifie ituitivemet que leur distace à 600 deviet de plus e plus petite. O peut exprimer cette distace par P 600. Itroduisos la suite (d ) défiie par d = P 600, ous obteos : d + = P = 0,8P = 0,8P 480 = 0,8 P 480 0,8 = 0,8 P 600 = 0,8d E coclusio, pour tout etier aturel, ous avos d + = 0,8d Par défiitio, cela sigifie que la suite (d ) est ue suite géométrique de raiso 0,8 et de premier terme d 0 = 400. Rappelos les résultats essetiels cocerat les suites géométriques et arithmétiques d) Rappels sur les suites arithmétiques et géométriques Défiitio Défiitio d ue suite arithmétique. Ue suite (u ) est dite arithmétique, si et seulemet si, il existe u réel r tel que pour tout N, o ait u + = u + r r est appelée raiso de la suite arithmétique (u ). Expressio du terme d idice e foctio de Propriété 3 et d ue faço géérale u = u 0 + r u = u p + ( p)r Fracis CORTADO Sommaire chapitre 9

14 Somme des termes d ue suite arithmétique. La somme des -premiers termes cosécutifs d ue suite arithmétique s exprime par la formule u 0 + u + + u = ( u 0 + u ) Propriété 4 Soit d ue faço géérale, pour ue somme de u p à u comportat p + termes u p + u p+ + + u = ( p + ) ( u p + u ) Ce que l o peut reteir de la faço suivate : ombre de termes ( premier+derier ) Défiitio 3 Défiitio d ue suite géométrique Ue suite (u ) est dite géométrique, si et seulemet si, il existe u réel q tel que pour tout N, o ait u + = q u q est appelé raiso de la suite géométrique (u ). Expressio du terme d idice e foctio de u = u 0 q Propriété 5 ou bie si l o commece à u par D ue faço géérale u = u q u = u p q p Somme des termes d ue suite géométrique. La somme des -premiers termes cosécutifs d ue suite géométrique de raiso différete de s exprime par la formule suivate. u 0 + u + + u = u 0 q q Propriété 6 Soit d ue faço géérale, pour ue somme de u p à u comportat p + termes q p+ u p + u p+ + + u = u p q Ce que l o peut reteir de la faço suivate : de termes -raisob Premier terme - raiso Exercice 4 (u ) est ue suite arithmétique de premier terme u 0 = 5 et de raiso r =. Calculer u 7, u 0, et u 5. 0 Sommaire chapitre Fracis CORTADO

15 Solutio Nous avos u = 5, d où : u 7 = 9; u 0 = 5; u 5 = 5 Exercice 5 (u ) est ue suite géométrique de premier terme u 0 = 9 et de raiso q = 3. Calculer u 3 et u 5. Solutio Nous avos u = 9 ( 3), d où u 3 = 9 ( 3) 3 = 43; u 5 = 9 ( 3) 5 = 87 Covergece des suites umériques Limite fiie ou ifiie d ue suite a) Itroductio Reveos à otre exercice iitial. Nous avos vu que la suite (d ) est ue suite géométrique de raiso 0,8 et de premier terme d 0 = 400, d après les rappels précédets d = d 0 0,8 = 400 0,8 Posos u = 0,8, o obtiet u 0 =, u = 0,8, u = 0,64, u 3 = 0,5, u 4 0,4, u 5 0,33, u 6 0,6 O costate que les termes de cette suite se rapprochet de plus e plus de 0. Précisos cette otio. Peut-o avoir 0 u 0,? Oui, car 0,8 0,086, et de plus comme cette suite est décroissate et positive, si, o aura 0,8 0,, soit 0 u 0,. Peut-o avoir 0 u 0,0? Oui, car 0,8 5 0,004 (par excès), et de plus comme cette suite est décroissate et positive, si 5, o aura 0,8 0,004 et doc 0,8 0,0, soit 0 u 0,0. O peut repredre ce raisoemet pour importe quelle valeur aussi petite que l o veut : 0,00;0,000 0 etc... O peut exprimer ceci de la faço suivate : À coditio de predre «suffisammet grad» o pourra redre u aussi petit que l o veut. U petit itervalle ouvert coteat 0 comportera tous les termes de la suite, à partir d u certai rag = 0 0, 0, valeurs des termes de la suite (u ) O dira que la suite (u ) ted vers 0 lorsque ted vers +, ou que la suite (u ) a pour limite 0 ou ecore qu elle coverge vers 0. Fracis CORTADO Sommaire chapitre

16 b) Défiitio d ue limite fiie Défiitio 4 O dit que la suite (u ) admet pour limite 0 ou qu elle coverge vers 0, si tout itervalle ouvert coteat 0 cotiet tous les termes de la suite à partir d u certai rag. Cet itervalle pouvat être choisi aussi petit que l o veut, la défiitio précédete peut s exprimer de la faço suivate : O dit que la suite (u ) admet pour limite 0 ou qu elle coverge vers 0, si o peut redre u aussi petit que l o veut e valeur absolue, à coditio de predre suffisammet grad. Ce qui se traduit mathématiquemet par : O dit que la suite (u ) admet pour limite 0 ou qu elle coverge vers 0, si : quel que soit le réel ε > 0, il existe u rag 0 tel que si 0 alors u ε E gééralisat à u réel l quelcoque, o obtiet Défiitio 5 O dit que la suite (u ) admet pour limite l ou qu elle coverge vers l, si tout itervalle ouvert coteat l cotiet tous les termes de la suite à partir d u certai rag. La défiitio précédete peut aussi s exprimer sous la forme : O dit que la suite (u ) admet pour limite le réel l ou qu elle coverge vers l, si o peut redre u aussi proche que l o veut de l, à coditio de predre suffisammet grad. u 3 l 0 Suite covergete vers l u I pour Exercice 6 Traduire la défiitio précédete sous forme mathématique Solutio «Redre u aussi proche que l o veut de l», sigifie que la distace etre u et l peut être redue plus petite que importe quel réel strictemet positif aussi petit soit-il. Cette distace etre u et l s exprime par la valeur absolue de leur différece u l. Si l o cosidère u réel très petit ε > 0, alors o pourra avoir u l ε, mais à coditio que soit suffisammet grad, c est à dire qu il dépasse ue certaie valeur que l o otera 0. E résumé, la défiitio précédete se traduit mathématiquemet par : Quel que soit le réel ε > 0, o peut trouver u etier aturel 0 tel que : si 0 alors u l ε. Ou ecore Quel que soit le réel ε > 0, il existe u etier aturel 0 tel que : si 0 alors u l ε O peut remarquer que cet etier 0 déped (e gééral) de la valeur choisie pour ε Exercice 7 Motrer qu ue suite qui est statioaire à partir d u certai rag est covergete Sommaire chapitre Fracis CORTADO

17 Solutio Cosidéros ue suite (u ) statioaire, c est à dire costate, à partir du rag 0. Supposos que pour tout 0 o a u = u 0. Ceci etraîe que : pour tout 0 o a u u 0 = 0 À partir du rag 0 la différece u u 0 état ulle, elle est bie évidemmet plus petite que importe quel réel strictemet positif, aussi petit que l o veut. O a prouvé que : quel que soit le réel ε > 0 si 0 alors u u 0 ε D après l exercice 6, cela sigifie que la suite (u ) coverge vers u 0 Das cet exemple, la valeur de 0 est la même pour tous les ε choisis. Exercice 8 Motrer que la suite (u ) défiie pour tout etier aturel o ul par coverge vers 0 Solutio u = Soit ɛ > 0, cosidéros l etier aturel 0 immédiatemet supérieur ou égal à ɛ. Puisque 0 ε 0 ε Il e résulte que Si 0 alors ε 0 D après l exercice 6, cela sigifie que la suite (u ) coverge vers 0. c) Défiitio d ue limite ifiie Pour traduire l idée ituitive d ue suite dot les termes devieet de plus e plus grads, sas jamais s arrêter, il suffit de remplacer «aussi petit que l o veut e valeur absolue» par «aussi grad que l o veut», ce qui doe : O dit que la suite (u ) admet pour limite + ou qu elle diverge vers +, si o peut redre u aussi grad que l o veut, à coditio de predre suffisammet grad. ou ecore Défiitio 6 O dit que la suite (u ) admet pour limite + ou qu elle diverge vers +, si tout itervalle de la forme ]A,+ [ cotiet tous les termes de la suite (u ) à partir d u certai rag. 4 Suite qui diverge vers A - u > A pour Fracis CORTADO Sommaire chapitre 3

18 Exercice 9 O cosidère la suite (u ) défiie par u = et soit A u réel quelcoque. Écrire u algorithme permettat de détermier u rag à partir duquel u A Solutio Algorithme : Détermiatio du rag tel que u A Saisir A Iitialisatio 0 Traitemet Tat que U < A faire + U FiTatque Afficher Fi Algorithme L écriture de cet algorithme par Algobox ous doe Par exemple, pour A = 35, o obtiet = 36 = Fichier Algobox 3 À la calculatrice, o vérifie que 36 = 96 et 35 = 5 Remarque. Le pricipe de l algorithme précédet est applicable à d autres suites e modifiat la doée de U 4 Sommaire chapitre Fracis CORTADO

19 Exercice 0 Traduire la défiitio précédete sous forme mathématique Solutio Dire qu u itervalle de la forme ]A,+ [ cotiet tous les termes de la suite (u ) à partir d u certai rag, sigifie qu il existe u certai rag 0 à partir duquel tous les termes u serot supérieurs au réel A fixé à l avace (aussi grad soit-il) Quel que soit le réel A > 0, o peut trouver u etier aturel 0 tel que si 0 alors u > A. Ou ecore Quel que soit le réel A > 0, il existe u etier aturel 0 tel que si 0 alors u > A. Exercice Motrer que la suite (u ) défiie par u = diverge vers + Solutio Soit A u réel positif (que l o peut predre aussi grad que l o veut) et soit 0 l etier aturel immédiatemet supérieur à A. Si 0 alors 0 mais comme 0 > A, il viet que O a prouvé que : 0 > A et doc > A quel que soit le réel A > 0 si 0 alors > A D après l exercice 0, cela sigifie que la suite (u ) défiie par u = diverge vers + Défiitio 7 O dira que la suite (u ) diverge vers si la suite ( u ) diverge vers + Remarque. Ue suite qui e coverge pas est dite divergete, mais cela e sigifie pas obligatoiremet qu elle admet pour limite + ou Exemple. La suite (u ) défiie par u = ( ) a pas de limite : elle est divergete sas limite. d) Limites des suites usuelles Théorème a. Les suites de terme gééral,, aisi que diverget vers +. b. Les suites de terme gééral, aisi que coverget vers 0. c. Plus gééralemet, pour tout etier p, o a lim p = + et lim p = 0 Remarque. Soit (u ) ue suite usuelle qui coverge vers 0 et (v ) ue suite usuelle qui diverge vers + et soit k u réel strictemet positif, alors : La suite de terme gééral k u coverge vers 0. La suite de terme gééral k v diverge vers +. Fracis CORTADO Sommaire chapitre 5

20 Théorèmes gééraux a) Théorèmes de comparaiso Théorème Soiet (u ) et (v ) deux suites telles qu à partir d u certai rag, u v a. Si lim u = + alors b. Si lim v = alors lim v = + lim u = Démostratio. Motros le premier poit de ce théorème : Soit A u réel fixé arbitrairemet. Puisque lim u = +, il existe u rag tel que Si alors u > A () Notos le rag à partir duquel v u () Notos 0 le plus grad des deux etiers et, o ote 0 = max(, ) Soit 0, par défiitio de 0, o aura et. D après () et (), o aura u > A et v u et doc O a prouvé que : ce qui sigifie que v > A Si 0 alors v > A lim v = + Exemple. Cosidéros la suite (v ) défiie par v = Pour 0, o a Soit (u ) la suite défiie par u =, comme d après le théorème de comparaiso, il e résulte que lim v = + Cosidéros la suite (v ) défiie par v = + ( ). Pour 0, o a ( ) D où + ( ) + lim u = +, Or la suite de terme gééral diverge vers +, il e est doc de même pour la suite (v ) de terme gééral v = + ( ) b) Applicatio:Covergece des suites géométriques Soit (u ) ue suite géométrique de raiso q différete de et de 0 et de premier terme. Supposos que q >. O peut doc poser q = + x où x est u réel strictemet positif, d où : u = q = ( + x) () L idée cosiste à comparer ( + x) avec ue suite usuelle de limite coue. Pour cela démotros par récurrece l iégalité suivate, appelée iégalité de Berouilli, valable pour tout x > 0. ( + x) + x 6 Sommaire chapitre Fracis CORTADO

21 Démostratio. La propriété est vraie pour = 0 Supposos que ( + x) + x, il viet Or + x + x + x + x + x, soit + x + x + x + ( + )x, et doc ( + x) ( + x) ( + x)( + x) ( + x) + + x + x + x ( + x) + + ( + )x E coclusio, pour tout N et tout réel x > 0, o a ( + x) + x Appliquos cette iégalité à l égalité (), il viet Comme x > 0, o e déduit que u + x lim + x = + D après les théorèmes de comparaiso, il e résulte que O peut doc éocer : lim u = +. Théorème 3 La suite géométrique de terme gééral q avec q > diverge vers + c) Théorème des gedarmes Soit l u ombre réel et soiet (u ), (v ), (w ) trois suites vérifiat : Théorème 4 a. À partir d u certai rag o a u v w b. Les deux suites (u ) et (w ) coverget vers u même réel l. Alors la suite (v ) coverge égalemet vers l Coformémet au programme ce théorème sera admis. Exemple. La suite (u ) défiie pour > par u = ( ) Or coverge vers 0. E effet, puisque pour tout N o a ( ), il s esuit que pour tout N ( ) lim = lim = 0 O e déduit, d après le théorème des gedarmes que ( ) lim = 0 Fracis CORTADO Sommaire chapitre 7

22 3 Règles opératoires a) Opératios sur les limites Das tout ce qui suit, l et l sot deux réels, " " désige idifféremmet + ou. Limite d ue somme. lim u l l + + lim v l + lim (u + v ) l + l + F.I " " Limite d u produit. lim u l l 0 0 lim v l lim (u v ) l l "règle des siges" "règle des siges" F.I "0 " Limite d u quotiet. lim u l l 0 0 l lim v l l ( ) u l F.I " 0 "règle des siges" 0 " 0 F.I " "règle des siges" " lim v l Ces expressios sot appelées «formes idétermiées», car o e peut pas à priori, dire quelle sera la limite de la suite obteue. Par exemple, das le cas de la somme de deux suites, o peut avoir : a. Soit u = + et v = la somme de ces deux suites coverge vers. b. Soit u = + et v = la somme de ces deux suites diverge vers +. c. Soit u = 3 et v = 3 la somme de ces deux suites diverge vers. b) Applicatio Cosidéros ue suite géométrique (u ) de raiso 0 < q <. ) Comme 0 < q <, o aura ( q >, et d après le théorème 3, o peut affirmer que la suite q diverge ( ) vers +, car c est ue suite géométrique de raiso strictemet supérieure à. Or = q q, la suite (v ) de terme gééral v = diverge doc vers +. q D après les règles opératoires, la suite iverse de terme gééral u = ( q ) coverge vers 0. Théorème 5 La suite géométrique de terme gééral q avec 0 < q < coverge vers 0 8 Sommaire chapitre Fracis CORTADO

23 Supposos que < q < 0 d où 0 < q < : La suite ( q ) coverge doc vers 0. Or pour tout réel x, o a l ecadremet x x x, ce qui doe, pour tout N Comme q q q soit q q q lim q = il s esuit, d après le théorème des gedarmes que lim q = 0 lim q = 0 O peut doc rassembler tous les résultats relatifs à la covergece de la suite géométrique ( q ) das le théorème suivat : Théorème 6 Covergece des suites géométriques O cosidère la suite géométrique de terme gééral q. a. Si q = 0 ou q = la suite est statioaire à partir d u certai rag, elle est doc covergete. b. Si q la suite diverge sas avoir de limite. c. Si < q < la suite coverge vers 0. d. Si q > la suite diverge vers + c) Retour à l exercice itroductif O a motré que la suite (d ) défiie par d = P 600 est ue suite géométrique de raiso 0,8 et de premier terme d 0 = 400, et que d = 400 0,8 ( Comme la suite 0,8 ) coverge vers 0, il e sera de même de la suite de terme gééral 400 0,8. E coclusio, la suite (d ) coverge vers 0, soit d où lim P 600 = 0 et lim P = 600 lim P 600 = 0 Ce qui veut dire que le ombre d aimaux présets se stabilisera vers 600. Remarque. L itroductio d ue suite auxiliaire d = P 600 qui a la propriété d être géométrique est ue méthode géérale adaptable, sous certaies modificatios, aux suites défiies par ue relatio de récurrece de la forme u + = a u + b Remarque. La suite (d ) permet égalemet de trouver l expressio explicite de P e foctio de. E effet, puisque P > 600, o a d = P 600 = P 600, et Or d = 0,8, d où d = P 600 P = d P = 0, le terme gééral de la suite (P ) apparait doc comme la somme du terme gééral d ue suite géométrique et d ue costate. C est cette propriété qui cofère le om «d arithméticogéométriques» aux suites de cette forme. Fracis CORTADO Sommaire chapitre 9

24 d) Exercices Exercice Détermier les limites des suites dot le terme gééral est doé ci-dessous :. a) u = + et v = b) w = + et t = 3 +. a) u = + et v = + b) w = + et t = + Solutios. a) lim = 0 doc lim u = lim + = ( v = ), 3 or lim = lim lim + 3 = et doc 3 b) lim + = + doc ( 3 ) 3 t = ( + ) = + 3 = lim = 0, d où 3 lim v = lim = lim 3 = + lim v =, or lim = 0, d où lim lim t = lim + = 0 3 = 3 et 3 lim + = 3. a) E factorisat par «le terme domiat», o obtiet Or v = lim Or ( + ) + u = = = + =, d où lim u = + = + lim = 0 ( )( ) = + = lim + = lim + =, doc lim = + d où lim + + = + et lim = e coclusio lim v = ( )( ) b) w = + + lim + = 0 = = Sommaire chapitre Fracis CORTADO

25 w = ( + ) = + + = or lim + = et lim lim w = w = ( + ) = =, d où lim + = lim ( + ) = + Comme t = +, e factorisat par «le terme domiat», o obtiet t = t = ( + ) = + ( + ) = ( ) + Or D où et lim + lim lim t = = et lim = 0 + = lim = + 4 Covergece mootoe a) Suites majorées, miorées, borées Défiitio 8 Soit (u ) ue suite umérique. O dit que : a. la suite est majorée s il existe u réel M tel que pour tout, o ait u M. b. la suite est miorée s il existe u réel m tel que pour tout, o ait m u. c. la suite est borée s il existe deux réels m et M tels que pour tout, m u M. Remarque. Ue suite majorée (resp. miorée) admet ue ifiité de majorats (resp. miorats). Exercice 3 Que pesez-vous de la propositio suivate? «la suite (u ) est majorée, si pour tout, il existe u réel M tel que, o ait u M.» Solutio Das cette propositio, le réel M peut dépedre du cosidéré, mais est pas écessairemet le même pour tous les. Cette propositio sigifie simplemet que la suite est défiie pour tout et o qu elle est borée. Fracis CORTADO Sommaire chapitre 3

26 Exercice 4. Motrer que la suite défiie sur N par est borée par deux réels que l o détermiera.. Motrer que la suite défiie sur N par u = + u = est majorée. O majorera chacu des termes de cette somme, et o les comptera. Solutio. Tous les termes de cette suite sot positifs, la suite est doc miorée par 0. De plus, pour tout,il est évidet que + d où E coclusio, pour tout Ce qui sigifie que la suite (u ) est borée.. Le derier terme de cette somme s écrivat =, o e déduit que cette somme comporte termes. + Chaque terme état plus petit que, leur somme sera plus petite que c est à dire. Pour tout o a u. Cepedat ce résultat e permet pas de coclure que la suite est majorée, car le réel trouvé est pas idépedat de (voir exercice 0). Mais comme +, +,, o e déduit que +, +,, Chaque terme de cette somme est doc plus petit que, comme elle comporte termes, ous obteos Soit La suite (u ) est doc majorée par u b) Relatios etre les otios de limite d ue suite et de suite borée Preos le cas d ue suite qui diverge vers +. Puisqu elle peut dépasser tout réel aussi grad soit-il, à coditio de predre suffisammet grad, o coçoit clairemet qu elle e pourra pas être borée. Réciproquemet, ue suite o borée diverge-t-elle vers + ou? La répose à cette questio est égative, e effet si l o cosidère la suite géométrique (v ) défiie par v = ( ), ses premiers termes sot,, 4, 8, 6, 3, 64 etc 3 Sommaire chapitre Fracis CORTADO

27 Cette suite a pas de limite. Quelle hypothèse doit-o ajouter pour faire e sorte qu ue suite o majorée (par exemple) diverge vers +? Le cotre-exemple précédet ous motre qu il faut pouvoir refuser le cas de suites qui «oscilleraiet» etre des valeurs positives et égatives très grades e valeurs absolues. Il faut doc ajouter ue hypothèse complémetaire de mootoie. Nous pouvos éocer et démotrer le théorème suivat : Théorème 7 a. Toute suite croissate et o majorée admet pour limite +. b. Toute suite décroissate et o miorée admet pour limite. Démostratio. Démotros le premier poit. Soit A > 0 doé, motros qu à partir d u certai rag p, tous les termes de la suite appartieet à l itervalle ]A ; + [ Comme la suite est pas majorée, il existe u etier p tel que u p > A. Comme la suite est croissate, pour tout > p, o a u > u p. Doc, pour tout > p, o a u > u p et u p > A d où, pour tout > p, o a u > A Ce qui sigifie, par défiitio, que lim u = + Remarque. Le théorème 7 éoce ue coditio suffisate (croissate et o majorée) pour avoir ue suite qui diverge vers +. Mais cette coditio est pas écessaire : Il existe des suites o majorées et o mootoe qui diverget vers Représetatio des termes d ue suite o mootoe qui diverge vers + Fracis CORTADO Sommaire chapitre 33

28 Cosidéros maiteat ue suite (u ) qui coverge vers u certai réel l. Par défiitio, cela sigifie, qu à partir d u certai rag, tout itervalle ouvert coteat la limite l cotiedra tous les termes de la suites. Choisissos par exemple l itervalle I =]l, l+[ alors il existe u rag 0 tel que si 0 alors u ]l, l + [. Les u restats (ceux de = 0 à = 0 ) état e ombre fii, otos u p le plus petit d etre eux et u g le plus grad. Preos u terme u quelcoque de cette suite, alors de deux choses l ue : Soit 0 et u ]l, l + [ Soit 0 0 et u p u u g Notos m le plus petit des deux réels l et u p aisi que M le plus grad des deux réels l + et u g, alors pour tout o a m < u < M. Ce qui sigifie que la suite (u ) est borée. Théorème 8 Ue suite covergete est borée Remarque. La démostratio de ce théorème est pas exigible, cepedat, ous pouvos doer ue autre démostratio das le cas ou la suite est croissate Propriété 7 Soit (u ) ue suite croissate défiie sur N Supposos que (u ) coverge vers l. Alors (u ) est majorée par l Démostratio. Démotros cette propriété par l absurde. Supposos qu il existe u certai rag 0 tel que Trivialemet l > l, et doc u 0 > l l < l < u 0 ce qui sigifie que l itervalle ouvert ] [ l,u 0 cotiet l. D après la défiitio de la limite fiie, cet itervalle cotiedra tous les termes de la suite, à partir d u certai rag. Or cette suite est croissate, doc si > 0 o aura u u 0. Ce qui etraîe que tous les u, à partir de u 0, e serot pas das l itervalle ] [ l,u 0. Cet itervalle e pourra doc pas coteir tous les u, à partir d u certai rag. Ce qui est e cotradictio avec le fait que (u ) coverge vers l. E coclusio, l hypothèse du départ est fausse et pour tout N, o a u l Étudios à préset les réciproques du théorème 8 et de la propriété 4. Ue suite borée est-elle covergete?. Ue suite majorée et covergete est-elle croissate? La répose est o à ces deux questios, e effet :. La suite (u ) défiie par u = ( ) est borée par et mais e coverge pas : elle diverge sas avoir de limite. (. La suite (v ) défiie par v = ) coverge vers 0 mais est i croissate, i décroissate. Commet modifier la première des deux affirmatios précédetes pour qu elle soit vraie? Il faut éviter le cas «oscillat» o doit doc ajouter ue hypothèse de mootoie. O obtiet alors l importat théorème suivat. 34 Sommaire chapitre Fracis CORTADO

29 c) Théorème de la covergece mootoe Théorème 9 a. Si ue suite est croissate et majorée alors elle coverge. b. Si ue suite est décroissate et miorée alors elle coverge. La démostratio de ce théorème sera admise. Remarque. Ce théorème est qualitatif, il permet de prouver qu ue suite est covergete, mais il e doe pas la valeur de sa limite. Das cet éocé, il est sous-etedu que l o cosidère ue suite de ombres réels dot la covergete a lieu das R. Cela est plus écessairemet vrai si l o se restreit à u sous-esemble de R. E effet, o peut trouver des suites de ombres ratioels (élémets de Q) croissates et majorées, mais qui e coverget pas das Q Exemple. La suite (u ) défiie sur N par u = 5+ est positive doc miorée par 0, et décroissate, elle est doc covergete. + Mais il e faut pas e déduire qu elle coverge vers 0. O prouve simplemet qu elle coverge vers 5, e effet lim = 0, d où + lim u = 5 Ce théorème s utilisera, pour l essetiel avec des suites défiies par récurrece, dot o e peut pas détermier la limite à priori. C est ue secode étude qui peut, das certais cas, ous permettre de détermier avec exactitude la limite de la suite cosidérée. Exemple. Repreos l exemple itroductif Nous avos motré par récurrece que la suite ( P ) est décroissate. Par le même moye, o peut motrer facilemet qu elle est miorée par 0. Elle est doc covergete, e vertu du théorème de la covergece mootoe. Appelos l sa limite, ous avos lim P = l et doc lim 0,8 P + 0 = 0,8 l + 0 Soit lim P + = 0,8 l + 0 La suite (P ) état covergete, la suite (P + ) aura la même limite l (c est seulemet u décalage d idice), d où l = 0,8 l + 0 E résolvat cette équatio o obtiet l = 600. O retrouve le résultat observé graphiquemet : la valeur de la limite correspod à l abscisse du poit d itersectio de la droite d équatio y = 0,8x + 0 et de celle d équatio y = x. Cette démarche peut se gééraliser, mais il faut s assurer au préalable de la covergece de la suite cosidérée. Fracis CORTADO Sommaire chapitre 35

30 5 Exercices a) Cas d ue suite récurrete Exercice 5 Étudier la covergece de la suite (u ) défiie pour tout par u 0 = 0 et u + = 3u + 4 Solutio O calcule les premiers termes de cette suite pour avoir ue idée de so comportemet, o obtiet : u 0 = 0, u =, u = 0 3,6, u 3 = ,67, u 4 3,87 O cojecture que cette suite est croissate et qu elle coverge vers 4. Utilisatio du théorème de la covergece mootoe. Les démostratios qui vot s effectuer par récurrece, aussi de sorte à faciliter la rédactio, ous allos itroduire la foctio f défiie sur [0, + [ par Ce qui permet d écrire que, pour tout, f (x) = 3x + 4 u + = f (u ) Prouvos que la suite (u ) est croissate. u 0 = 0 et u =, d où u 0 u supposos que u u +. Puisque la foctio f est croissate sur [0, + [ (comme successio de deux foctios croissates sur [0, + [), il viet f (u ) f (u + ) soit u + u + E coclusio, pour tout o a u u +, ce qui sigifie que cette suite est croissate. Prouvos que la suite (u ) est borée. Pour prouver qu elle est borée, il faut avoir l idée d u majorat. L étude umérique (ou graphique) ous coduit à motrer qu elle est majorée par 4. Ce que ous allos prouver par récurrece. u 0 = 0 d où u 0 4 supposos que u 4. Puisque la foctio f est croissate sur [0, + [, il viet Or f (4) = = 6 = 4, d où f (u + ) f (4) u + 4 E coclusio, pour tout, u 4, ce qui sigifie que cette suite est majorée par 4. Cette suite (u ) est croissate et majorée, d après le théorème de la covergece mootoe ous pouvos e coclure qu elle est covergete. A ce stade, il serait faux d affirmer qu elle coverge vers 4. Détermios la limite de cette suite (u ). Comme ous veos de prouver que cette suite coverge, otos l sa limite, comme et que lim u + = lim u + = lim u = l lim f (u ) = f (l) 36 Sommaire chapitre Fracis CORTADO

31 ous e déduisos que l vérifie f (l) = l Soit 3l + 4 = l 3l + 4 = l Ce qui doe l = ou l = 4 Tous les termes de cette suite état positifs, leur limite e peut pas être égale à, e coclusio l = 4 Nous veos doc de prouver que cette suite coverge vers 4. Méthode directe pour prouver qu elle coverge vers 4. O repred l idée utilisée das l exemple itroductif, à savoir l utilisatio d ue suite géométrique auxiliaire coveablemet choisie. L étude expérimetale de cette suite ous coduit à itroduire (voir l exemple de la suite (P )) la suite (v ) défiie par v = 4 u Étudios le comportemet de la suite (v ) e détermiat v + v + = 4 u + = 4 3u + 4 A ce stade, il faut utiliser u artifice de calcul fréquet lorsque iterviet des expressios coteat des radicaux : o multiplie et o divise par l expressio cojuguée de celle qui est présete D où ( 4 3u + 4 )( 4 + 3u + 4 ) v + = 4 + = 6 3u 4 3u u + 4 = 3u 4 + 3u u = u + 4 = 3 v 4 + 3u + 4 = v u + 4 Nous avos doc obteu que, pour tout 3 v + = v 4 + 3u + 4 A priori ous e savos rie du sige de v, o peut démotrer par récurrece que, pour tout, v 0. Il est égalemet possible, et plus simple, de s affrachir de cette preuve e cosidérat la valeur absolue de v (comme das l exemple itroductif), il viet alors : 3 v + = v 4 + 3u + 4 Nous avos obteu ue relatio liat v + et v mais qui est assez compliquée par la présece de u au déomiateur de la fractio. Détermiatio d u majorat Il est possible de simplifier cette expressio e majorat la quatité u + 4 Pour cela, il suffit de miorer coveablemet so déomiateur. O peut, par exemple, cosidérer que, pour tout, o a 4 + 3u Fracis CORTADO Sommaire chapitre 37

32 et doc que D où u v + v 3 4 Ce est pas ue égalité que ous avos obteu mais ue iégalité, cepedat cela va suffire pour coclure, e effet. Utilisatio de la majoratio obteue E écrivat l iégalité précédete à partir de et e «descedat» jusqu à, ous obteos iégalités etre ombres positifs : v v 3 4 v v 3 4. v v E les multipliat toutes membre à membre, o costate que l o trouve de part et d autre le produit v v v O peut doc simplifier par cette expressio. v v Le facteur 3 du membre de droite de cette iégalité état préset autat de fois que ous avios 4 d iégalités avat d e effectuer le produit membre à membre, c est à dire fois, d où : Soit, e teat compte que v 0 = 4 = 4 ( 3 v v 0 4 ) ( ) 3 ( 3 4 v Coclusio par l utilisatio ( du ) théorème des gedarmes 3 La suite de terme gééral état ue suite géométrique de raiso 3 comprise etre 0 et, 4 4 elle coverge doc vers 0, d où Et puisque ) ( ) 3 ( ) 3 lim = lim = ( ) 3 ( 3 4 v Par le théorème des gedarmes, o coclut que la suite (v ) coverge vers 0. Or v = 4 u d où u = 4 v, comme (v ) coverge vers 0, il s esuit que (u ) coverge vers 4. ) 38 Sommaire chapitre Fracis CORTADO

33 Remarque. O peut égalemet prouver l iégalité par récurrece. ( 3 v v 0 4 ) Remarque. Si l o exprime cette iégalité à l aide de la suite (u ), ous obteos ( ) 3 4 u 4 4 C est ue iégalité de la forme u l k q Où k est ue costate réelle strictemet positive et q compris strictemet etre et. O peut prouver d ue faço géérale qu ue telle iégalité permet de coclure que la suite (u ) coverge vers l b) Cas d ue suite défiie par u procédé de sommatio Exercice 6 O cosidère la suite (S ) défiie pour 0 par S = k=. Motrer que cette suite est croissate.. Motrer qu elle est majorée. 3. Que peut-o e déduire? k = Solutio. S + = S + ( + ), d où S + S = ( + ) Doc S + S > 0 La suite (S ) est croissate. Cette deuxième questio est autremet plus délicate, surtout si l o e doe pas le majorat à priori. O peut cepedat procéder de la faço suivate, e remarquat que, pour d où ( ) ( ) E sommat membre à membre ces iégalités, o obtiet ( ) Fracis CORTADO Sommaire chapitre 39

34 Soit ( ) E faisat apparaître le terme géérique du membre de droite, ous obteos : D où Or, D où ( ) = k (k ) + + ( ) = k= k= k (k ) k= + k= k (k ) k (k ) = k k + k (k ) = k (k ) k (k ) = k k (k ) k k (k ) = k k k= ( ) = k= ( k (k ) = k ) k L iégalité () s écrit doc Or Soit k= k= ( k= k= + k k k= k= ( k= ( k k ) k= () () ) = k k ) = O costate qu u certai ombre de termes s élimiet deux à deux. E défiitive ous obteos k= ( k ) = k L iégalité () deviet alors k= Soit et doc Nous avos prouvé que la suite de terme gééral est majorée par. S = k= k = La suite (S ) état croissate et majorée par, il e résulte que d après le théorème de la covergece mootoe, elle coverge. Mais il serait faux de croire qu elle coverge vers! 40 Sommaire chapitre Fracis CORTADO

35 O peut motrer, mais c est beaucoup plus difficile, qu elle coverge e fait vers π 6. Le majorat obteu à la questio était doc pas le plus petit possible. Exercice 7 Écrire u algorithme permettat d obteir ue valeur approchée, à e-près de π à l aide de la suite précédete Solutio Algorithme : Détermiatio d ue valeur approchée à e-près Saisir e Iitialisatio k U Traitemet Tat que 6U π > e faire U U + k k k + FiTatque Afficher k Afficher 6U π Fi Algorithme L écriture de cet algorithme par Algobox ous doe Par exemple, pour e = 0,0, o obtiet = 96 et u π = 0,009 9 = Fichier Algobox 4 Ce qui doe ue valeur approchée pour π de 3, Fracis CORTADO Sommaire chapitre 4

36 Résumé du cours Gééralités Raisoemet par récurrece. Pour motrer qu ue propriété p() qui déped d u etier aturel est vraie pour tout à partir d ue certaie valeur 0, o procède de la faço suivate : Iitialisatio : O vérifie que cette propriété est vraie pour 0 Propriété Hérédité : O suppose qu elle est vraie pour u certai rag 0 et o motre alors qu elle est vraie au rag +. Coclusio : Alors cette propriété sera vraie pour tout 0 Suites majorées, miorées, borées Défiitio O dit qu ue suite (u ) est majorée par M si pour tout o a u M O dit qu ue suite (u ) est miorée par m, si pour tout o a u m Ue suite qui est à la fois majorée et miorée est dite borée. Ses de variatio Défiitio O dit qu ue suite (u ) est croissate à partir d u certai rag 0 si pour tout 0 o a u + u O dit qu ue suite (u ) est décroissate à partir d u certai rag 0 si pour tout 0 o a u + u O dit qu ue suite (u ) est statioaire à partir d u certai rag 0 si pour tout 0 o a u + = u Suites arithmétiques et géométriques. Suites arithmétiques Défiitio 3 Ue suite (u ) est dite arithmétique si et seulemet si il existe u réel r tel que pour tout N, o ait u + = u + r r est appelée raiso de la suite arithmétique (u ). Terme d idice u = u 0 + r ou plus gééralemet u = u p + ( p)r Somme des premiers termes d ue suite arithmétique. u 0 + u + + u = (u 0 + u ) Pour ue somme de u p à u comportat p + termes u p + u p+ + + u = ( p + ) (u p + u ) soit ombre de termes ( premier + derier ) 4 Sommaire chapitre Fracis CORTADO

Chapitre 1. Les suites numériques Principe de récurrence Limite d une suite

Chapitre 1. Les suites numériques Principe de récurrence Limite d une suite Eseigemet spécifique Chapitre 1. Les suites umériques Pricipe de récurrece Limite d ue suite I. Rappels sur les suites umériques 1. géérale Ue suite umérique est ue foctio défiie de N vers R, elle peut

Plus en détail

Suites numériques 1 / 12 A Chevalley

Suites numériques 1 / 12 A Chevalley MT8 A 03 Suites umériques Aleth Chevalley. Rappels.. Défiitio O appelle suite umérique réelle, toute applicatio f : ϒ qui à tout etier aturel, fait correspodre le ombre réel f() et o désige la suite par

Plus en détail

Analyse 5 SUITES REELLES

Analyse 5 SUITES REELLES Aalyse chap 5 /6. GENERALITES SR LES SITES. Défiitios Défiitio : e suite est ue foctio, défiie sur ue partie D de. O ote () =, o lit «idice». O dit que est le terme gééral de la suite, ou terme de rag.

Plus en détail

SOLUTIONS AUX EXERCICES DE LA FEUILLE 1

SOLUTIONS AUX EXERCICES DE LA FEUILLE 1 SOLUTIONS AUX EXERCICES DE LA FEUILLE. Exercice. Ue suite de réels positifs qui coverge vers 0 est décroissate à partir d u certai rag. C est faux. Pour costruire u cotre-exemple, o pourrait cosidérer

Plus en détail

Suites Numériques Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako

Suites Numériques Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako Suites Numériques Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Techique Bamako I Gééralité sur les suites: - Pricipe du raisoemet par récurrece : Soit la propriété P() dépedat de l idice Si les propositios ()

Plus en détail

Convergence de suites réelles

Convergence de suites réelles DOMAINE : No olympique AUTEUR : Nicolas SÉGARRA NIVEAU : Itermédiaire STAGE : Motpellier 2014 CONTENU : Cours et exercices Covergece de suites réelles I) Rappels et otios de base. Défiitio 1. Ue suite

Plus en détail

Exercices. Exercice 1 (Suites adjacentes) On considère les suites (u n ) n N et (v n ) n N définies par: 1 k u n = n 3, v n = u n + 1 n 1 2n 2

Exercices. Exercice 1 (Suites adjacentes) On considère les suites (u n ) n N et (v n ) n N définies par: 1 k u n = n 3, v n = u n + 1 n 1 2n 2 Exercices Exercice (Suites adjacetes) O cosidère les suites (u ) N et (v ) N défiies par: u 3, k3 k 2 + v u + 2 2 Motrer que (u ) N et (v ) N sot adjacetes. Exercice 2 Soiet les deux suites (u ) et (v

Plus en détail

Suites Numériques Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako

Suites Numériques Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako Suites Numériques Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Techique Bamako I Gééralité sur les suites: - Pricipe du raisoemet par récurrece : Soit la propositio P() dépedat de l etier () la propositio est

Plus en détail

EXERCICES SUR LES SUITES NUMERIQUES

EXERCICES SUR LES SUITES NUMERIQUES EXERCICES SUR LES SUITES NUMERIQUES 1 Etudier la mootoie des suites a ) 0 défiies par : a) a = b) a = + 1) + ) + ) c) a =! d) a = α + 1) α réel positif) Soit a, la suite de terme gééral a = 3 + 1 3 + Trouver

Plus en détail

Correction Exercices sur les suites. Correction. un+1 = 0,2u n +0,6 u 0 = 1

Correction Exercices sur les suites. Correction. un+1 = 0,2u n +0,6 u 0 = 1 Correctio Exercice 1 O cosidère la suite (v ) défiie par v 0 = 3 et pour tout 1, v +1 = v 2 3v +4. 1. Démotrer que la suite est croissate. v +1 v = v 2 4v +4 = (v 2) 2 0 quelque soit etier. Doc (v ) est

Plus en détail

Limites de suites et de fonctions

Limites de suites et de fonctions TermS Limites de suites et de foctios I ] Suites ) Défiitio : Ue suite réelle est ue foctio de! das!, défiie à partir d'u certai rag 0. Notatio : u = lire "u idice " = terme d'idice, ou de rag = terme

Plus en détail

TS Exercices sur les limites de suites (1)

TS Exercices sur les limites de suites (1) TS Exercices sur les limites de suites () Soit u ue suite géométrique de premier terme u 0 et de raiso q. Das chacu des cas suivats, doer la limite de la suite u. ) u0 ; q ) u 0 ; q ) 0 4 ) u0 6 ; q )

Plus en détail

LIMITES DE SUITES. n ) u n = 2 n pour n IN 5 ) u n = 2n + 1 n - 5 pour n ³ 6 6 ) u n = (-1)n pour n IN

LIMITES DE SUITES. n ) u n = 2 n pour n IN 5 ) u n = 2n + 1 n - 5 pour n ³ 6 6 ) u n = (-1)n pour n IN LIMITES DE SUITES I Limites fiies ou ifiies Exercice 1 Pour chacue des suites, e calculat différets termes, cojecturer la valeur limite de u quad deviet ifiimet grad (c'est-à-dire quad ted vers + ). 1

Plus en détail

Auteur : Simplice TANKOUA Activités de mise en place de la leçon.

Auteur : Simplice TANKOUA Activités de mise en place de la leçon. Auteur : Simplice TANKOUA (stakoua@yahoofr) Cours SUITES NUMÉRIQUES Leço : GÉNÉRALITÉS SUR LES SUITES Activités de mise e place de la leço Activité : (formule explicite) Exercice O cosidère la liste ordoée

Plus en détail

Chapitre 4: Croissance, divergence et convergence des suites

Chapitre 4: Croissance, divergence et convergence des suites CHAPITRE 4 CROISSANCE ET CONVERGENCE 43 Chapitre 4: Croissace, divergece et covergece des suites 4.1 Quelques défiitios Défiitios : Ue suite est croissate si chaque terme est supérieur ou égal à so précédet

Plus en détail

Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot. u k

Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot. u k SÉRIES NUMÉRIQUES K désige le corps R ou C. Gééralités. Défiitios Défiitio. Série Soit (u ) 0 ue suite umérique (i.e. à valeurs das K). O appelle série de terme gééral u la suite (S ) 0 où 0, S = u k Cette

Plus en détail

Suites numériques. Copyright meilleurenmaths.com. Tous droits réservés

Suites numériques. Copyright meilleurenmaths.com. Tous droits réservés Suites umériques. 1. Mode de géératio des suites... p2 4. Le raisoemet par récurrece... p4 2. Relatio de récurrece... p3 5. Ses de variatio des suites... p6 3. Suites arithmétiques, suites géométriques...

Plus en détail

Ch.1 ( ) ( ) + 9 ( ) ( ) = n ( n + 1 )( n + 2) ( )? ( ) ( ) ( )( n + 2) SUITES PARTIE 1 récurrence et suites bornées

Ch.1 ( ) ( ) + 9 ( ) ( ) = n ( n + 1 )( n + 2) ( )? ( ) ( ) ( )( n + 2) SUITES PARTIE 1 récurrence et suites bornées Termiale S Ch1 SUITES PARTIE 1 récurrece et suites borées Das tout le chapitre, les etiers cosidérés sot aturels, c'est-à-dire positifs ouls I Raisoemet par récurrece 1 / Itroductio Exercice 1 : soit u

Plus en détail

SUITES NUMERIQUES. q n. pour q. n + Une suite numérique est une fonction associant à tout nombre entier naturel n, un nombre réel u(n) : u :

SUITES NUMERIQUES. q n. pour q. n + Une suite numérique est une fonction associant à tout nombre entier naturel n, un nombre réel u(n) : u : SUITES NUMERIQUES Coteus : Capacités attedues : Commetaires : Suites Limite d ue suite défiie par so terme gééral Notatio lim u Suites géométriques : - somme de termes cosécutifs d ue suite géométrique

Plus en détail

1 Propriétés - Suites monotones

1 Propriétés - Suites monotones Uiversité d Aix-Marseille Licece de Mathématiques Semestre 06-07 Aalyse Plache - Suites umériques Propriétés - Suites mootoes Exercice Soiet les suites défiies, pour tout, par u = et v = Vérifier qu elles

Plus en détail

SUITES NUMERIQUES. Archimède a défini dans les années 220 avant J.-C. deux suites permettant d'obtenir de très bonnes valeurs approchées de π.

SUITES NUMERIQUES. Archimède a défini dans les années 220 avant J.-C. deux suites permettant d'obtenir de très bonnes valeurs approchées de π. Quelques repères historiques SUITES NUMERIQUES Archimède a défii das les aées 220 avat J.-C. deux suites permettat d'obteir de très boes valeurs approchées de π. Héro d'alexadrie au premier siècle après

Plus en détail

Chapitre 1 METHODES SUR LES SUITES

Chapitre 1 METHODES SUR LES SUITES Chapitre 1 METHODES SUR LES SUITES Nous allos voir commet : 1) Cojecturer le comportemet d ue suite ) Raisoer par récurrece 3) Utiliser les suites arithmétiques et géométriques 4) Étudier le comportemet

Plus en détail

Limite d'une suite. soit n > 9

Limite d'une suite. soit n > 9 Limite d'ue suite I) Limite d'ue suite : a) ite ifiie : défiitio : Ue suite (u ) a pour ite + quad ted vers + si tout itervalle de la forme ]A; +[ (A état u réel) cotiet tous les termes u à partir d'u

Plus en détail

«J'aimais et j'aime encore les mathématiques pour elles-mêmes comme n'admettant pas l'hypocrisie et le vague, mes deux bêtes d'aversion» (Stendhal)

«J'aimais et j'aime encore les mathématiques pour elles-mêmes comme n'admettant pas l'hypocrisie et le vague, mes deux bêtes d'aversion» (Stendhal) Lycée Stedhal (Greoble) Niveau : Termiale S Titre Cours : Chapitre 0 : Les suites Aée : 204-205 «J'aimais et j'aime ecore les mathématiques pour elles-mêmes comme 'admettat pas l'hypocrisie et le vague,

Plus en détail

Comportement asymptotique des suites

Comportement asymptotique des suites Comportemet asymptotique des suites Table des matières 1 Itroductio 2 2 Limite d ue suite 2 2.1 Limite fiie d ue suite........................................... 2 2.2 Limite ifiie d ue suite..........................................

Plus en détail

P(n) : quelque soit n entier naturel : n 3 = ( n) 2. P(n 0 ) est vraie (initialisation).

P(n) : quelque soit n entier naturel : n 3 = ( n) 2. P(n 0 ) est vraie (initialisation). T ale S Chapitre. Résumé page 3.. Pricipe de récurrece. a. Exemple. 3 + 3 = + 8 = 9 = ( + ) 3 + 3 + 3 3 = + 8 + 7 = 36 = ( + + 3) O voudrait démotrer la propriété géérale : P() : quelque soit etier aturel

Plus en détail

n² n b) Quel est le nombre de termes de la somme définissant u n? Quel est le plus petit de ces termes? Quel est le plus grand?

n² n b) Quel est le nombre de termes de la somme définissant u n? Quel est le plus petit de ces termes? Quel est le plus grand? Exercice : Détermier la limite de chaque suite (u ). a) u = si π b) u = () c) u = + d) 0,5 + cos(π) Exercice 2 : la costate d Apéry Pour tout etier, u = 3 + + 2 3 +. + 3 ) Doer u miorat de cette suite.

Plus en détail

Chap2 Les suites : Raisonnement par récurrence limites de suites

Chap2 Les suites : Raisonnement par récurrence limites de suites I Rappels de première Chap2 Les suites : Raisoemet par récurrece limites de suites II Suites majorées, miorées, borées Défiitios : O dit qu ue suite ( u ) est majorée lorsqu il existe u réel M tel que

Plus en détail

1 + t = t. a 6 n ln 1 + a. Suite a : On utilise une relation de Chasles (même terme mais sur des ensembles d indices distincts) ! 1 # 1. 1 k.

1 + t = t. a 6 n ln 1 + a. Suite a : On utilise une relation de Chasles (même terme mais sur des ensembles d indices distincts) ! 1 # 1. 1 k. PHEC Correctio feuille d exercices 00-006 correctio de l exercice t. 8t R + ; + t 6 l( + t) 6 t : Pour cela, o itroduit les foctios f : t 7 l( + t) t et g : t 7 t l( + t) + t dé ies sur [0; +[ et o étudie

Plus en détail

L2 - Math4 Exercices corrigés sur les suites numériques

L2 - Math4 Exercices corrigés sur les suites numériques L2 - Math4 Exercices corrigés sur les suites umériques Eocés Exercice Les assertios suivates sot-elles vraies ou fausses? Doer ue démostratio de chaque assertio vraie, et doer u cotre-exemple de chaque

Plus en détail

LES SUITES. u n = 1 n, pour n 1. u n = n 3

LES SUITES. u n = 1 n, pour n 1. u n = n 3 LES SUITES. Défiitio.. Défiitio Ue suite umérique est ue foctio de das, défiie à partir d'u certai rag 0. La otatio (u ) désige la suite e tat qu'objet mathématique et u désige l'image de l'etier (appelé

Plus en détail

Synthèse de cours PanaMaths (TS) Suites numériques

Synthèse de cours PanaMaths (TS) Suites numériques Sythèse de cours PaaMaths (TS) Suites umériques Das ce chapitre, le terme «suite» désige ue suite umérique (c'est-à-dire, das le cadre du programme de Termiale S, ue suite de réels). Ue telle suite sera

Plus en détail

12 Cours - Suites.nb 1/11. Suites

12 Cours - Suites.nb 1/11. Suites 12 Cours - Suites.b 1/11 Suites I) Gééralités 1) Défiitio 2) Notatio 3) Commet peut être défiie ue suite 4) Suites et ordre 5) Propriété vraie à partir d u certai rag 6) Exercice 7) Suites arithmétiques,

Plus en détail

Feuille d Exercices : Suites, suite!

Feuille d Exercices : Suites, suite! ECS 1 Dupuy de Lôme Semaie du 6 décembre 004 Feuille d Exercices : Suites, suite! Exercice 1 : Pour tout etier, o défiit u = 1. Motrez que u est mootoe.. Motrez que v est géométrique. k= 3. E déduire l

Plus en détail

Fiche 8 : Fonctions II. Limites

Fiche 8 : Fonctions II. Limites Uiversité Paris-Est Val-de-Mare Créteil DAEU-B Fiche 8 : Foctios II. Limites Das la fiche 7 "Foctios I", o a vu la défiitio d ue foctio et différetes otios afféretes. E particulier, o a travaillé sur le

Plus en détail

L2PC et Cycles. Mathématiques: SERIES et INTEGRALES Cours Elisabeth REMM

L2PC et Cycles. Mathématiques: SERIES et INTEGRALES Cours Elisabeth REMM FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES. UHA MULHOUSE L2PC et Cycles. Mathématiques: SERIES et INTEGRALES Cours Elisabeth REMM Chapitre 2 Séries etières Cotets. Gééralités sur les séries etières 2.. Défiitio

Plus en détail

Sup Galilée - Maths pour l Ingénieur Corrigé du Partiel du 19 Novembre 2008

Sup Galilée - Maths pour l Ingénieur Corrigé du Partiel du 19 Novembre 2008 Sup Galilée - Maths pour l Igéieur Corrigé du Partiel du 9 Novembre 008 Étude d ue suite récurrete Soit u 0 ]0, [ O cosidère la suite (u ) défiie par u + u 3 u ) Justifier que la suite u est borée O motre

Plus en détail

1. Limite d'une suite... p2. Suites convergentes

1. Limite d'une suite... p2. Suites convergentes Suites covergetes 1.... p2 4. Cas particuliers... p9 2. Limites et comparaiso... p6 5. Suites mootoes... p11. Opératios sur les limites... p7 1. Limite d'ue suite 1.1. Limite ifiie a) Défiitios O dit que

Plus en détail

MVA101 - Analyse et calcul matriciel T. Horsin

MVA101 - Analyse et calcul matriciel T. Horsin MVA101 - Aalyse et calcul matriciel 2012 2013 T. Horsi (thierry.horsi@cam.fr) Attetio: Ce documet est ue base de travail qui peut coteir des coquilles. Les zoes e bleus sot, de loi, hors programme, et

Plus en détail

SUITES (Partie 2) = 3u n. et u 0. q n na (inégalité de Bernoulli), a pour limite car lim 4 n = +.

SUITES (Partie 2) = 3u n. et u 0. q n na (inégalité de Bernoulli), a pour limite car lim 4 n = +. SUITES (Partie ) I Comportemet à l'ifii d'ue suite géométrique ) Rappel Défiitio : Ue suite (u ) est ue suite géométrique s'il existe u ombre q tel que pour tout etier, o a : u + = q u Le ombre q est appelé

Plus en détail

Suites arithmétiques et géométriques

Suites arithmétiques et géométriques «I» : Suites arithmétiques 1/ Défiitio Suites arithmétiques et géométriques La suite (u ) est arithmétique de raiso r sigifie que : Pour tout etier aturel : u +1 = u + r Exemple : La suite ( ; 5 ; 8 ;

Plus en détail

question-type-bac.fr

question-type-bac.fr BAC S 4 Mathématiques - Frace métropole Eseigemet spécifique et de spécialité Ce documet est bie plus qu u simple corrigé de sujet de baccalauréat. Grâce aux solutios claires et détaillées, aux démarches

Plus en détail

SERIES NUMERIQUES réelles ou complexes

SERIES NUMERIQUES réelles ou complexes UE7 - MA5 : Aalyse SERIES NUMERIQUES réelles ou complexes I. Gééralités Défiitio Etat doée ue suite (u ) de ombres réels ou complexes, o appelle série de terme gééral u la suite (S ) défiie par : () S

Plus en détail

Fiche 2 : Les fonctions

Fiche 2 : Les fonctions Nº : 300 Fiche : Les foctios Calculer des limites O commece par aalyser f (). Peut o directemet appliquer l u des théorèmes du cours (limites et opératios, théorèmes de comparaiso)? Das la égative, il

Plus en détail

Master 1 Métiers de l Enseignement, Mathématiques - ULCO, La Mi-Voix, 2012/2013

Master 1 Métiers de l Enseignement, Mathématiques - ULCO, La Mi-Voix, 2012/2013 Master Métiers de l Eseigemet, Mathématiques - ULCO, La Mi-Voix, 202/203 ANALYSE 2 Fiche de Mathématiques 4 - Séries umériques Soit E u espace vectoriel sur le corps K = R ou C Pour toute famille fiie

Plus en détail

Séries à termes positifs

Séries à termes positifs Séries à termes positifs Das toute la suite N désigera les etiers aturels positifs 0,,,..., Z tous les etiers aturels...,,, 0,,, 3,... et Q les ombres ratioels. Efi R désigera les réels, et C les complexes.

Plus en détail

Séries entières. Plan de cours

Séries entières. Plan de cours 5 Séries etières «U mathématicie qui est pas aussi quelque peu poète e sera jamais u mathématicie complet.» Extrait d ue lettre de Karl Weierstrass à Sophie Kowalevski (883) Pla de cours I Rayo de covergece

Plus en détail

D.S. nº4 : Suites, Probabilités, Complexes, exponentielle. Samedi 15 décembre 2012, 3h, Calculatrices autorisées. Ce sujet est à rendre avec la copie.

D.S. nº4 : Suites, Probabilités, Complexes, exponentielle. Samedi 15 décembre 2012, 3h, Calculatrices autorisées. Ce sujet est à rendre avec la copie. D.S. º4 : Suites, Probabilités, Complexes, expoetielle TS1 Samedi 15 décembre 01, h, Calculatrices autorisées. Ce sujet est à redre avec la copie. Nom :.................... Préom :................. Commuicatio

Plus en détail

Corrigés des exercices.

Corrigés des exercices. DE MIE, Aalyse 1 Octobre 015 Corrigés des exercices. Exercice 1. Exercice. Exercice 3. Exercice 4. Exercice 5. Exercice 6. Exercice 7. 1. Si b est u élémet de B, tout élémet de A est iférieur ou égal à

Plus en détail

Correction de la question de cours 1

Correction de la question de cours 1 Math I Aalyse Exame du 9 décembre 2007 Durée 2 heures Aucu documet est autorisé. Les calculatrices, téléphoes portables et autres appareils électroiques sot iterdits. Il est iutile de recopier les éocés.

Plus en détail

Révisions d analyse (corrigé des indispensables).

Révisions d analyse (corrigé des indispensables). Révisios d aalyse (corrigé des idispesables). Limites des foctios de variable réelle à valeurs das ou.. a. La foctio f est le produit d e foctio borée sur ( a si ) et d e foctio qui ted vers 0 e 0 ( a

Plus en détail

Université Denis Diderot (Paris VII) MP 3. Quelques exercices corrigés Suites et séries numériques

Université Denis Diderot (Paris VII) MP 3. Quelques exercices corrigés Suites et séries numériques Uiversité Deis Diderot (Paris VII) 006-007 MP 3 Quelques exercices corrigés Suites et séries umériques Das les pages qui suivet ous proposos la correctios de quelques exercices de la feuille sur les suites

Plus en détail

Exercices - Les nombres réels : corrigé. Valeur absolue - Partie entière

Exercices - Les nombres réels : corrigé. Valeur absolue - Partie entière Exercices - Les ombres réels : corrigé Exercice 1 - Ordre et R - L1/Math Sup - 1. Supposos que a 0 et posos ε = a /2 > 0. Alors o a a < ε = a /2, soit e simplifiat par a qui est positif, 1 < 1/2. Ceci

Plus en détail

Exercices sur les suites v 0 = 1 On considère la suite numérique ( v n ) définie pour tout entier naturel n par 9.

Exercices sur les suites v 0 = 1 On considère la suite numérique ( v n ) définie pour tout entier naturel n par 9. Liba 13 v 0 = 1 O cosidère la suite umérique ( v ) défiie pour tout etier aturel par 9 v +1 = 6 v Partie A 1 O souhaite écrire u algorithme affichat, pour u etier aturel doé, tous les termes de la suite,

Plus en détail

CHAPITRE IV. Rappels et compléments sur les suites

CHAPITRE IV. Rappels et compléments sur les suites CHPITRE IV Rappels et complémets sur les suites SUITES NUMÉRIQUES 1 Sommaire I Notio de suite...................................... 30 Exemples.......................................... 30 B Défiitio..........................................

Plus en détail

pour 1. b) si ( ) converge, alors 567 =l avec l réel,

pour 1. b) si ( ) converge, alors 567 =l avec l réel, Exercices aales corrigés : Suites Sujet atioal septembre 007 ( bac blac 008) La suite u est défiie par : = et = pour tout etier aturel a O a représeté das u repère orthoormé direct du pla doé ci-dessous,

Plus en détail

Exercices. Limites de suites. Limite d une suite Dans les exercices suivants, déterminer la limite de la suite (u n ) en précisant le théorème

Exercices. Limites de suites. Limite d une suite Dans les exercices suivants, déterminer la limite de la suite (u n ) en précisant le théorème Exercices Limites de suites Exercice Limite d ue suite Das les exercices suivats, détermier la limite de la suite (u ) e précisat le théorème utilisé. ) u = + + + + ) u = cos(), N 3) u = + cos 4 3 4) u

Plus en détail

Chapitre 2. Rappels sur les suites arithmétiques et les suites géométriques

Chapitre 2. Rappels sur les suites arithmétiques et les suites géométriques Chapitre Rappels sur les suites arithmétiques et les suites géométriques Nous allos ici rappeler les différets résultats sur les suites de ombres réels qui sot des suites arithmétiques ou des suites géométriques

Plus en détail

France métropolitaine Juin 2010 Série S Exercice 1. Restitution organisée de connaissances

France métropolitaine Juin 2010 Série S Exercice 1. Restitution organisée de connaissances Frace métropolitaie Jui 200 Série S Exercice Restitutio orgaisée de coaissaces Démotrer, à l aide de la défiitio et des deux propriétés cidessous que si ( u ) et ( v ) sot deux suites adjacetes, alors

Plus en détail

Chapitre : Séries numériques.

Chapitre : Séries numériques. ESI. Math. 009/00. Chapitre : Séries umériques. Itroductio géérale: Le but de ce chapitre est de défiir ce qu est ue série umérique et ce que veut dire qu elle coverge, o doera otamet u ses à ue somme

Plus en détail

I- Nombre dérivé de f en a

I- Nombre dérivé de f en a I- Nombre dérivé de f e a Défiitio 1: Soit f ue foctio défiie sur u itervalle I, a I et h R* tel que a+h I f est dérivable e a I, si, et seulemet si, ( a + h) f ( a) Cette limite est le ombre dérivé de

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable. k n) X k (1 X) n k.

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable. k n) X k (1 X) n k. Exo7 Suites et séries de foctios Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable

Plus en détail

Corrigé feuille d exercices 4

Corrigé feuille d exercices 4 UNIVERSITÉ PIERRE ET MARIE CURIE Aée 008/009 MIME LM5-Suites et Itégrales Groupes Corrigé feuille d exercices Suites Covergece de suites Exercice Ue suite u N est pas croissate, si o N, u + u est vérifiée

Plus en détail

Leçon 9 Les suites réelles

Leçon 9 Les suites réelles Leço 9 Les suites réelles C est ue leço importate qui se prologera e termiale et souvet, il y a u exercice à faire au BAC sur les suites. Il est très importat de bie compredre au début les otatios., 5,8

Plus en détail

Etude d une limite de suite

Etude d une limite de suite Etude d ue ite de suite I) Limites de suite usuelle ) Suites de référece de ites fiies + + + = 0 = 0 2 = 0 et plus gééralemet o a : + p = 0 avec p N 2) Suites de référece de ites ifiies = + + = + + + 2

Plus en détail

Chapitre Rappels sur les suites

Chapitre Rappels sur les suites Chapitre Séries umériques. Rappels sur les suites Défiitio.. (i) Ue suite (a ) N de réels (ou de complexes) est covergete vers ue limite a si pour tout ε > 0, il existe 0 N tel que pour tout 0, o a a a

Plus en détail

Questions de cours. tend vers 0, alors que la série harmonique 1. v n = ln n La série u n est convergente, et la série [ ( )]

Questions de cours. tend vers 0, alors que la série harmonique 1. v n = ln n La série u n est convergente, et la série [ ( )] PC - DS N 6 - U corrigé Questios de cours QC..a L assertio a. est fausse. Par exemple, la suite + ted vers 0, alors que la série harmoique + est divergete. QC..b L assertio b. est vraie. Supposos que la

Plus en détail

TD 2 : Suites numériques réelles

TD 2 : Suites numériques réelles Uiversité Paris-Est Mare-la-Vallée Licece L Maths/Ifo d semestre 0/0 Aalyse TD : Suites umériques réelles Exercice Cours) Motrer que si ue suite réelle u ) N coverge, alors toute sous-suite de u ) coverge

Plus en détail

Cours de Mathématiques : Polynômes et Suites

Cours de Mathématiques : Polynômes et Suites Uiversité de Cergy-Potoise Départemet de Mathématiques L MIPI - S2 205/206 Cours de Mathématiques : Polyômes et Suites - Polycopié d Exercices Chapitre : Nombres complexes Exercice a) Détermier la partie

Plus en détail

Suites. =3v n pour = 5.

Suites. =3v n pour = 5. Suites 1 Gééralités 11 Défiitio Défiitio : O appelle suite ue foctio sur N ou sur ue partie de N das R Exemples: Les foctios: u : +1 ; v : sot des suites Notatio : Soit u ue suite défiie sur D partie de

Plus en détail

Corrigé du DS n 1. Exercice 1 (6 points)

Corrigé du DS n 1. Exercice 1 (6 points) Exercice 1 (6 poits) Corrigé du DS 1 Das cet exercice, les probabilités demadées serot doées sous forme décimale, évetuellemet arrodies à 10 - près. Lors d ue equête réalisée par l ifirmière auprès d élèves

Plus en détail

Correction du TD 3 : Séries numériques

Correction du TD 3 : Séries numériques Mme Marceli - Lycée Clemeceau Séries umériques Correctio du TD : Séries umériques Exercice A chaque fois, puisqu'o demade la covergece et la valeur, o reviet à la somme partielle : esuite, soit o recoaît

Plus en détail

Etude asymptotique de suites de solutions d une équation

Etude asymptotique de suites de solutions d une équation [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 5 mai 206 Eocés Etude asymptotique de suites de solutios d ue équatio Exercice [ 02289 ] [Correctio] Soit u etier aturel et E l équatio x + l x = d icoue x R +.

Plus en détail

1 Séries numériques. 1.1 Généralités. Dans toute cette section, si cela n est pas précisé, E désignera l espace R m, m 1, et la norme euclidienne.

1 Séries numériques. 1.1 Généralités. Dans toute cette section, si cela n est pas précisé, E désignera l espace R m, m 1, et la norme euclidienne. 1 Séries umériques Das toute cette sectio, si cela est pas précisé, E désigera l espace R m, m 1, et la orme euclidiee. 1.1 Gééralités Défiitio 1.1. Soit (x ) N ue suite de E et pour chaque N, o défiit

Plus en détail

Comportement d une suite

Comportement d une suite CHAPITRE 6 Comportemet d ue suite ACTIVITÉS Activité L aire ajoutée (celle d u carré compese exactemet l aire elevée a p 6 ; p 5 ; p 6 6 b La suite (p est géométrique de raiso car la logueur de la lige

Plus en détail

Suites de variables aléatoires.

Suites de variables aléatoires. Uiversité Pierre et Marie Curie 200-20 Probabilités et statistiques - LM345 Feuille 8 Suites de variables aléatoires.. Soit Ω, F, P u espace de probabilités. Détermier pour chacue des covergeces suivates

Plus en détail

Terminale S Chapitre 2 : Fonctions, continuité et TVI Page 1 sur 5 ( ) = ( )

Terminale S Chapitre 2 : Fonctions, continuité et TVI Page 1 sur 5 ( ) = ( ) Termiale S Chapitre : Foctios, cotiuité et TVI Page sur 5 Ce que dit le programme : Défiitio Soiet f ue foctio défiie sur u itervalle I de R et a = O dit que f est cotiue e a si lim f x f a O dit que f

Plus en détail

Chapitre 5 : Suites classiques

Chapitre 5 : Suites classiques Chapitre 5 : Suites classiques Objectifs : Révisios sur les suites arithmétiques et géométriques. Révisio du théorème de croissace comparée. Savoir exprimer e foctio de les termes d ue suite récurrete

Plus en détail

Exercices sur les limites de suites 1.

Exercices sur les limites de suites 1. Exercices sur les ites de suites. Détermier les ites des suites ci-dessous lorsque ted vers +. Exercice.. u cos. v. w si + 900 Exercice 5. 0, 7. u 0, + 0, 4. v 70 + 000. w 44 4 + 5 Exercice.. u +. v. w

Plus en détail

x 0 h a (x) ln (2 a ) h a 2 a Justifier, par le calcul, le signe de h' a (x) pour x appartenant à ] 0 ; + [. b. Rappeler la limite de ln x x

x 0 h a (x) ln (2 a ) h a 2 a Justifier, par le calcul, le signe de h' a (x) pour x appartenant à ] 0 ; + [. b. Rappeler la limite de ln x x EXERCICE (6 poits) Commu à tous les cadidats Soit f la foctio défiie sur l itervalle ] ; + [ par f () = l Pour tout réel a strictemet positif, o défiit sur ] ; + [ la foctio g a par g a () = a O ote C

Plus en détail

SUITES et SERIES DE FONCTIONS

SUITES et SERIES DE FONCTIONS UE7 - MA5 : Aalyse SUITES et SERIES DE FONCTIONS I Suites de foctios à valeurs das È ou  Etat doé u esemble E, ue suite de foctios umériques défiies sur E est la doée, pour tout etier, d'ue applicatio

Plus en détail

TD1 - Suites numériques

TD1 - Suites numériques IUFM du Limousi 2008-09 PLC1 Mathématiques S. Viatier Exercices TD1 - Suites umériques Exercice 1 Soit α > 0, étudier la covergece des suites déies par u = ( ) 1 + si α, v = 3 + cos α ( ) 1 + α. 3 + Idicatio

Plus en détail

Fonction logarithme népérien Corrigés d exercices / Version de décembre 2012

Fonction logarithme népérien Corrigés d exercices / Version de décembre 2012 Corrigés d eercices / Versio de décembre 0 Les eercices du livre corrigés das ce documet sot les suivats : Page 9 : N, 6 Page 9 : N Page 9 : N 7, 9 Page 98 : N 9,,, 6, 7, 9 Page 99 : N 4, 47, 49, Page

Plus en détail

Chapitre 13 Comportement d une suite. Table des matières. Chapitre 13 Comportement d une suite TABLE DES MATIÈRES page -1

Chapitre 13 Comportement d une suite. Table des matières. Chapitre 13 Comportement d une suite TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 13 Comportemet d ue suite TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 13 Comportemet d ue suite Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1 2................................................

Plus en détail

Limites de suites, cours, terminale S

Limites de suites, cours, terminale S Limites de suites, cours, termiale S Covergece de suites Déitio : Soit (u ) ue suite. O dit que (u ) coverge vers u réel l ou a pour limite l lorsque tout itervalle ouvert A coteat l, cotiet tous les termes

Plus en détail

DS 2 Correction. (question de cours 2 points) Énoncer le théorème de Rolle. 1 n n n. lim u n = 1.

DS 2 Correction. (question de cours 2 points) Énoncer le théorème de Rolle. 1 n n n. lim u n = 1. icolas.laillet@imj-prg.fr DS 2 Aalyse Exercice 1 (questio de cours 2 poits Éocer le théorème de Rolle. Soiet a, b deux réels avec a < b, soit f ue foctio à valeurs réelles, cotiue sur [a, b] et dérivable

Plus en détail

Existence de la fonction exponentielle

Existence de la fonction exponentielle Eistece de la foctio epoetielle O cosidère les suites réelles (u ) et (v ) défiies pour tout 1 par : u () = 1+ et v () =. La démarce est alors la suivate : Démotrer que les deu suites sot adjacetes et

Plus en détail

BACCALAURÉAT BLANC GÉNÉRAL MATHÉMATIQUES SÉRIE S

BACCALAURÉAT BLANC GÉNÉRAL MATHÉMATIQUES SÉRIE S Lycée Fraçais d Agadir Termiales SA SB 216-217 BACCALAURÉAT BLANC GÉNÉRAL MATHÉMATIQUES SÉRIE S DUREE DE L EPREUVE : 4 HEURES Utilisatio de la calculatrice autorisée Ce sujet comporte 7 pages umérotées

Plus en détail

Exercices sur les fonctions trigonométriques réciproques

Exercices sur les fonctions trigonométriques réciproques Eercices sur les foctios trigoométriques réciproques O cosidère la foctio f défiie par f Arcta ) Détermier l esemble de défiitio D de f ) Simplifier l epressio de f pour D Idicatio : Poser y Arccos Soit

Plus en détail

( ) ( ) ( ) ( 4) Terminale S Exercices sur le chapitre «Suites numériques» Page 1. deux nombres réels. Initialisation Récupérer la valeur de M

( ) ( ) ( ) ( 4) Terminale S Exercices sur le chapitre «Suites numériques» Page 1. deux nombres réels. Initialisation Récupérer la valeur de M Termiale S Exercices sur le chapitre «Suites umériques» Page Exercice : O cosidère la suite ( p ) défiie sur N par ) O cosidère l algorithme suivat : Variables u etier aturel et deux ombres réels Iitialisatio

Plus en détail

Sylvain ETIENNE 2003/2004 PLC1, groupe 1 Exposé 64

Sylvain ETIENNE 2003/2004 PLC1, groupe 1 Exposé 64 Sylvai ETIENNE 3/4 IMAGE D UN INTERVALLE PAR UNE FONCTION CONTINUE, IMAGE D UN SEGMENT. CONTINUITE DE LA FONCTION RECIPROQUE D UNE FONCTION CONTINUE STRICTEMENT MONOTONE SUR UN INTERVALLE. Niveau : Complémetaire.

Plus en détail

CHAPITRE II. - Séries à termes réels positifs ou nuls. III-Séries - à termes quelconques. Définition.

CHAPITRE II. - Séries à termes réels positifs ou nuls. III-Séries - à termes quelconques. Définition. CHAPITRE II Séries umériques I II - Défiitios et propriétés géérales - Séries à termes réels positifs ou uls III-Séries - à termes quelcoques I-Défiitios et propriétés géérales Défiitio. Soit (u N ue suite

Plus en détail

Cours I : SUITES NUMERIQUES. I Quelques rappels

Cours I : SUITES NUMERIQUES. I Quelques rappels Agrocampus Ouest ENIHP ère aée p. Cours I : SUITES NUMERIQUES / Défiitio I Quelques rappels Défiitio : Ue suite u est ue applicatio de l esemble N ou ue partie de N das R qui à chaque élémet de N associe

Plus en détail

Séries numériques. 1 q n+1 1 q. si q 1 ; n + 1 si q = 1. q k = k=0. , posons U n = k. α. k=1

Séries numériques. 1 q n+1 1 q. si q 1 ; n + 1 si q = 1. q k = k=0. , posons U n = k. α. k=1 Séries umériques Défiitios et premières propriétés. Défiitios Défiitio (Série umérique) Soit () N ue suite complexe. Pour tout N o pose : U = ( ème somme partielle). La suite (U ) N est alors appelée la

Plus en détail

Externat Notre Dame Bac Blanc n 1 (Tle S) janvier Proposition de corrigé

Externat Notre Dame Bac Blanc n 1 (Tle S) janvier Proposition de corrigé Exterat Notre Dame Bac Blac Tle S) javier 06 durée : 4 h Propositio de corrigé calculatrice autorisée Das tout ce devoir, la qualité de la rédactio et le soi serot pris e compte das la otatio. Les exercices

Plus en détail

CH5 Algèbre : Suites numériques

CH5 Algèbre : Suites numériques ème Scieces CH5 Algèbre : Suites umériques Décembre 9 A LAATAOUI I Présetatio des suites umériques : Défiitio d ue suite : Ue suite (u ) est ue foctio défiie sur l'esemble N qui à tout etier aturel associe

Plus en détail

1. Convergence des Séries Numériques

1. Convergence des Séries Numériques Séries umériques 8 - Sommaire. Covergece des Séries Numériques.. Nature d ue série umérique.......2. Séries géométriques............ 2.3. Coditio élémetaire de covergece. 2.4. Suite et série des différeces.......

Plus en détail

Vendredi 20 octobre CONTRÔLE DE MATHEMATIQUES N 2 Classe de TERM 07. En salle 206, deux heures de 8 h à 10 h : LES SUITES et PROBABILITES.

Vendredi 20 octobre CONTRÔLE DE MATHEMATIQUES N 2 Classe de TERM 07. En salle 206, deux heures de 8 h à 10 h : LES SUITES et PROBABILITES. Vedredi 0 octobre 07. CONTRÔLE DE MATHEMATIQUES N Classe de TERM 07. E salle 06, deux heures de 8 h à 0 h : LES SUITES et PROBABILITES. La première feuille de ce devoir doit être ue feuille double. Lisez

Plus en détail

Séries Numériques. Chapitre Suites Numériques Définitions

Séries Numériques. Chapitre Suites Numériques Définitions Chapitre Séries Numériques Suites Numériques Défiitios Ue suite umérique est ue applicatio de N (ou d ue partie de N) à valeurs das R ou das C O la ote u(), ou u, et o désige la suite (c est-à-dire l applicatio)

Plus en détail

Suites et séries réelles

Suites et séries réelles Suites et séries réelles Ue suite umérique est ue famille de ombres réels ou complexes idicées par les etiers aturels. O ote ue suite u idifféremmet (u ) N, ou (u ) 0, ou simplemet (u ). L esemble des

Plus en détail