1/7 Notes de cours en calcul des probabilités (JJ Bellanger) I : Espaces Probabilisés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1/7 Notes de cours en calcul des probabilités (JJ Bellanger) I : Espaces Probabilisés"

Transcription

1 /7 otes de cours e calcul des probabltés (JJ Bellager I : spaces Probablsés I : SPACS PROBABILISS I.-xpérece aléatore Itutvemet ue expérece aléatore est ue expérece dot o e peut pas prévor le résultat exact : e la répétat pluseurs fos das des codtos strctemet detques (pour ce qu est des paramètres maîtrsés par l expérmetateur les résultats obteus pourros dfférer. Le résultat d u essa est a pror o prévsble. La caractérsato d ue expérece aléatore peut évdemmet se fare e décrvat par le meu le protocole suv ( matérel utlsé réglages. U autre pot de vue dt phéoméologque (et qu e s téresse e quelque sorte qu à l extéreur des choses cosste à e cosdérer que l esemble des résultats possbles et à essayer de quatfer le pourcetage de chaces pour que le résultat obteu présete telle où telle caractérstque comme par exemple le résultat est par das le lacemet d u dé la casaque du jockey vaqueur est rouge etc Cec se formalse e trodusat l esemble des résultats possbles des sous-esembles de sur lesquels ue même proprété est vérfée (par rouge.. et qu o appellera évéemets (c est le fat qu o e sache pas à l avace s ou ou o le résultat obteu vérfera cette proprété qu costtue u évéemet à l ssue de l expérece des valeurs affectées à chaque évéemet dîtes valeurs de probablté comprses etre 0 et et qu s terprètet comme u pourcetage de chaces (rameé etre 0 et pour que l évéemet se réalse. La formalsato mathématque tégre des otos écessares du pot de vue de l utlsateur et permet d e assurer la cohérece logque d trodure u calcul d ue part sur les évéemets et d autre part sur les probabltés d évéemets. Le premer type de calcul utlse des opératos esemblstes qu portet sur les évéemets (qu sot des sous-esembles de et le deuxème utlse des opératos arthmétques pusque les quattés mapulées sot alors des ombres réels (comprs etre 0 et. C est pour dsposer d u cadre o ambgu que sot trodutes les structures mathématques espace probablsable et espace probablsé défes das ce qu sut. I.-spaces probablsables.défto O appelle espace probablsable ue pare ( das laquelle est u esemble quelcoque et ue collecto de sous-esembles de appelée trbu (o dt trbu d évéemets qu répod par défto aux cotrates (axomes suvates :.. s alors où désge le complémet de das 3. s et F alors F 4. pour toute famlle d évéemets I où I est u esemble déombrable d dces I. quelcoque du pot de vue mathématque mas pas de celu de l utlsateur qu l terprétera comme l esembles des résultats possbles d ue expérece aléatore

2 /7 otes de cours e calcul des probabltés (JJ Bellager I : spaces Probablsés Corollares :.. toute tersecto fe ou déombrable d évéemets d ue trbu est u évéemet de cette même trbu. Autremet dt l opérato d tersecto déombrable est fermée das ue trbu Remarque : les axomes. et 3. et 4. exprmet la fermeture des opératos esemblstes de complémetato et d uo respectvemet o déombrable (pour 3. et déombrable (pour 4.. S o e coserve que les tros premers axomes la collecto d évéemets est appelée algèbre d évéemets. Toute trbu est évdemmet ue algèbre alors que la récproque est fausse..lagage esemblste et lagage des évéemets Le résultat d ue expérece état u élémet de o dra que l évéemet (sous esemble est réalsé s et que est pas réalsé s c est l évéemet complémetare qu cotet. O a ue correspodace mmédate etre le lagage des sous esembles et celu des probabltés. Celle c est précsée das le tableau c-dessous :

3 3/7 otes de cours e calcul des probabltés (JJ Bellager I : spaces Probablsés Lagage esemblste Sous esemble vde semble fodametal Sous esembles et F dsjots Uo de et F Itersecto de et F F Lagage probablste véemet mpossble (jamas réalsé véemet certa (toujours réalsé véemets et F compatbles est réalsé ou F est réalsé (ou o exclusf est réalsé et F est réalsé mplque F 3.Rappel (de quelques proprétés des opératos esemblstes ( F ( F ( F ( F formules de De Morga : et S ( I est ue partto de (cad s les sot dsjots à et leur uo sur I est égale à alors pour tout F de o a : F ( F Sot ue applcato quelcoque f : défe sur u esemble quelcoque vers u autre esemble égalemet quelcoque. otat ( : f ( o a : f I f = ( F f ( f ( F f ( F f ( f ( F f ( f ( 4.Chox d ue trbu sur u esemble doé. Sur u même esemble (à codto qu l cotee au mos élémets l est toujours possble de sélectoer plus d ue trbu. Par exemple : la trbu mmale (la plus pette est m à chaque évéemet o peut assocer la trbu à toute partto D ( I de o peut assocer la trbu D costtuée par tous les esembles de la forme I G où pour tout G pred sot la valeur sot la valeur. Formellemet o a doc ( J : J Pt( I où Pt(I désge l esemble des partes de I

4 M 4/7 otes de cours e calcul des probabltés (JJ Bellager I : spaces Probablsés Pt( l esemble des partes se trouve être toujours par costructo ue trbu sur. C est la trbu la plus grosse (la plus grade sur pusqu elle cotet tous ses sous-esembles. 5.Proprété Sot ( ue famlle (fe déombrable ou même o déombrable de trbus sur u même esemble. Alors l est très smple de vérfer que la collecto des sous-esembles qu sot chacu das chaque trbu c est à dre la collecto A : obteue par tersecto des trbus est elle même ue trbu. Cette proprété permet d trodure la oto de trbu egedrée par ue famlle d évéemets (sous-esembles. 6.Défto O appelle trbu egedrée sur par la collecto C ( t t T où T peut être déombrable ou o l tersecto (qu a u ses d après la proprété c-dessus de toutes les trbus sur qu coteet chacue cette collecto. O otera (C cette trbu. O a doé plus haut l exemple des trbus D qu sot egedrées respectvemet au ses de la défto doée c-dessus pour la premère par l évéemet et pour la secode par la partto C. 7.Quelques exemples classques d espaces probablsables Cas des espaces dscrets. O dt que est dscret s est déombrable : I. Das ce cas o pred fréquemmet be que cela e sot be etedu pas oblgatore Pt(. Cas où R (drote réelle. O utlse jamas l esemble des partes pour des rasos techques (dffculté de costructo d ue mesure de probablté oto abordée plus lo das ce chaptre sur cette trbu. La trbu de lo la plus utlsée das ce cas est la trbu appelée trbu des boréles de R ou ecore trbu de Borel sur R (du om du mathématce fraças mle Borel. lle peut être défe comme état la trbu egedrée par la famlle des tervalles fermés [ a b] de R. Il est cepedat vérfable que cette trbu coïcde etre autres avec chacue des trbus suvates : trbu egedrée par les ] a b[ trbu egedrée par les [ a b] trbu egedrée par les [ a b[ trbu egedrée par les ] a[ trbu egedrée par les ouverts de la topologe usuelle sur R. Produt d espaces probablsables Soet ( et ( espaces probablsables. O trodut alors l espace probablsable déf par : ( (

5 5/7 otes de cours e calcul des probabltés (JJ Bellager I : spaces Probablsés La trbu 3 est appelée produt (ou produt tesorel des trbus et et est otée. L espace est appelé produt des espaces et. 3 ( 3 3 ( ( Cec peut s étedre au produt d u ombre quelcoque d espaces probablsables. C est as que peuvet être troduts les espaces probablsables ( R B e fasat le produt de espaces (RB. La trbu B est appelée trbu des boréles sur R. Trbus défes à partr d ue applcato f : S est ue trbu sur la collecto f ( de sous esembles de est ue trbu sur (exercce : le vérfer. Cette trbu est appelée trbu egedrée sur par f. S est ue trbu sur la collecto / f ( de sous esembles de est ue trbu sur (exercce : le vérfer. Cette trbu est appelée trbu dute sur par f. I.-spaces probablsés.défto d ue mesure de probablté tat doé u espace probablsable ( o appelle mesure de probablté sur cet espace toute applcato de la forme : P : [0] qu assoce à tout évéemet ue valeur de probablté comprse etre 0 et et qu est telle que : ormalsato : addtvté déombrable : pour toute famlle déombrable I d évéemets das à compatbles o a : P ( I I.Proprétés d ue mesure de probablté P ( 0 F das F et F F pour toute famlle déombrable I o a : P A B C A B C A B BC AC A B qu se gééralse pour par la formule de Pocaré (vor exercce ( C.. formule des probabltés totales : s ( désge c ue uo d évéemets Idé dsjots tous les état das alors pour tout F das o a P ( F F cotuté : pour toute sute o crossate d évéemets o a lm I I I

6 6/7 otes de cours e calcul des probabltés (JJ Bellager I : spaces Probablsés pour toute sute o décrossate d évéemets o a lm posat respectvemet lm das le cas o crossat et lm das l autre cas ces proprétés se résumet par lm lm Vocabulare : tout trplet ( P où ( est u espace probablsable et P ue mesure sur cet espace sera appelé espace probablsé. I.3-Probabltés codtoelles.défto Sot l espace probablsé ( P. Pour les évéemets et F das avec P ( F 0 o F appelle probablté codtoelle de s F le ombre / F qu est comprs F etre 0 et (par costructo. S P ( F 0 et P ( 0 o peut écrre : F / F F F /.Proprété L applcato PF : PF ( / F est ue ouvelle mesure de probablté sur ( appelée mesure codtoée par. Remarque : s F o a oblgatoremet / F et s F o a oblgatoremet / F 0 3.Formule de Bayes Sot ue partto I dé avec les probabltés 0 coues. Pour tout évéemet pour lequel les probabltés codtoelles P ( F / sot égalemet coues o pourra écrre : F / / F I k F / k I Cette formule peut être utlsée e pratque lorsque qu u expérmetateur se demade à l ssue de l expérece aléatore laquelle des hypothèses a été réalsée (sas qu l pusse l observer drectemet alors que par cotre l est avert de la réalsato d u évéemet F. l absece de cette derère formato la probablté dte probablté a pror pour que sot réalsé est. Lorsqu o est avert de la réalsato de F la probablté pour que sot réalsé codtoellemet à F appelée probablté a posteror peut être calculée avec la formule de Bayes. I.4-xemples d espaces probablsés

7 7/7 otes de cours e calcul des probabltés (JJ Bellager I : spaces Probablsés.Les espaces dscrets L espace probablsé ( P est dt dscret s où I est sot f sot f déombrable et les sot des sgletos. La trbu chose est alors gééralemet l esemble des partes Pt (. Pour spécfer ue mesure P sur ( l sufft de se doer les valeurs p. O a : de probablté pour tous les sgletos de : p 0 et p : p Das le cas partculer où est f de cardal et où p.. p o a : card( 'ombre de cas favorables' das le vocabulare tradtoel. card( 'ombre de cas possbles'.les espaces fs o déombrables ous ous cotetos c de cosdérer le cas où ( ( B R. La trbu B chose ordaremet est celle egedrée par tous les pavés -dmesoels de R cad tous les esembles de la forme a b ].. [ a b ]. lle est appelée trbu des boréles sur [ R comme das le cas u-dmesoel. U résultat élémetare de l expérece aléatore état c ue collecto de ombres réels o se trouve pour spécfer P das la même démarche que celle cosstat à spécfer la lo d ue varable aléatore -dmesoelle. O se reportera pour cela e II. : lo de probablté d ue varable aléatore. I.4-Idépedace etre évéemets.défto Sot u espace probablsé ( P. Par défto les évéemets.. prs das (et qu correspodet doc à sous-esembles de sot dts dépedats das l esemble pour la mesure de probablté P s pour tout sous-esemble de K dces dstcts..k prs das.. avec K o a k k. k.. K k.. K Remarques : O a doc e partculer et j j j k k.. k.. k I ( j j mas ces seules codtos e sot pas e gééral équvaletes à l dépedace das l esemble (elles e suffset pas. Des évéemets de ( dépedats das l esemble pour ue mesure P e serot pas e gééral dépedats das l esemble pour ue autre mesure Q sur le même espace..défto trbus.. ( P sot dtes dépedates das l esemble s.. prs sur respectvemet das.. P... est ue famlle dépedate das l esemble pour

Cours (Terminale) Probabilités (révisions 1 ère )

Cours (Terminale) Probabilités (révisions 1 ère ) Cours (Termale) Probabltés (révsos ère ) Quelques rappels et complémets sur les esembles Uo de deux esembles O appelle «uo de deux esembles E et F» l esemble oté E F dot les élémets sot costtués des élémets

Plus en détail

LEÇON N 6 : Loi de Poisson, loi normale.

LEÇON N 6 : Loi de Poisson, loi normale. LEÇON N 6 :. Pré-requs : Probabltés : défto, calculs et probabltés codtoelles ; Lo bomale cf. leço o 5) ; Noto de varables aléatores dscrètes et cotues cf. leços o 4 et 7), et proprétés assocées : espérace,

Plus en détail

2. On présente ensuite une proposition : l'équiprobabilité à chaque étape entraîne l'équiprobabilité sur l'ensemble des résultats.

2. On présente ensuite une proposition : l'équiprobabilité à chaque étape entraîne l'équiprobabilité sur l'ensemble des résultats. rbre de déombremet et arbre de probablté Pla du documet. O présete tout d'abord la règle du produt pour les arbres de déombremet avec, e cas partculer, le cardal d'u produt cartése d'esembles fs.. O présete

Plus en détail

Pondichéry Avril 2014 Série S Exercice.

Pondichéry Avril 2014 Série S Exercice. Podchéry Avrl 04 Sére S Exercce Le pla complexe est mu d u repère orthoormé ( O; uv, ) Pour tout eter aturel, o ote A le pot d affxe z déf par : O déft la sute ( ) z z 0 = et + = + z 4 4 r par r = z pour

Plus en détail

Chapitre II : Notion de mesure : Définition : 3 Remarques : 3 Définition : 3 Définition : 3 Définition : 3 Exemple : 4 Définition : 4 2.

Chapitre II : Notion de mesure : Définition : 3 Remarques : 3 Définition : 3 Définition : 3 Définition : 3 Exemple : 4 Définition : 4 2. Chaptre II : Noto de mesure 3 2. : Défto : 3 Remarques : 3 Défto : 3 Défto : 3 Défto : 3 Exemple : 4 Défto : 4 2.2 : Proprétés : 4 Proprété : 4 Proprété 2 : 4 Proprété 3 : 4 Proprété 4 : 4 Proprété 5 :

Plus en détail

I. Qu est-ce qu une variable aléatoire?

I. Qu est-ce qu une variable aléatoire? I. Qu est-ce qu ue varable aléatore?. Défto : Sot ue expérece aléatore dot l esemble des résultats possbles (l uvers est oté Ω. Ue varable aléatore est ue focto X allat de Ω sur R, c est-à-dre que c est

Plus en détail

3- LES TIRAGES PROBABILISTES D'ECHANTILLONS

3- LES TIRAGES PROBABILISTES D'ECHANTILLONS 3- LES TIRAGES PROBABILISTES D'EHATILLOS Das de ombreuses alcatos ratques du calcul des robabltés, o retrouve u ou luseurs des schémas de trages robablstes d'échatllos que ous allos exoser. Le cadre gééral

Plus en détail

MATERIEL UTILISE : CALCULATRICE AUTORISEE OUI NON

MATERIEL UTILISE : CALCULATRICE AUTORISEE OUI NON BAC BLANC MATIERE : MATHEMATIQUES OBLIGATOIRE CLASSE de : Termale S SALLE : Grade Permaece PROFESSEUR : Mle GUIHENEUF ATE : Vedred javer 6 HEURE ébut : 8 h HEURE f : h MATERIEL UTILISE : CALCULATRICE AUTORISEE

Plus en détail

COUPLE DE VARIABLES ALEATOIRES. On considère deux variables aléatoires X et Y. On aimerait connaitre s il y a influence entre ces deux variables.

COUPLE DE VARIABLES ALEATOIRES. On considère deux variables aléatoires X et Y. On aimerait connaitre s il y a influence entre ces deux variables. COUPLE DE VARIABLES ALEATOIRES O cosdère deux varables aléatores et. O amerat coatre s l y a fluece etre ces deux varables. I Coule de varables dscrètes : 1) Lo ote : Soet et deux varables dscrètes, à

Plus en détail

[ ] IV.- Espérance mathématique de l estimateur  : Nous avons ( ) ε. alors l espérance mathématique sera : soit

[ ] IV.- Espérance mathématique de l estimateur  : Nous avons ( ) ε. alors l espérance mathématique sera : soit Itroducto à l écoométre S6-EF sc. éco. & gesto Prof. Mohamed El Meroua IV.- Espérace mathématque de l estmateur  : A ˆ A + X X X Nous avos ( ε alors l espérace mathématque sera : E ( E( A + E[ ( X X X

Plus en détail

L2 Mention Informatique. UE Probabilités. Chapitre 3 : Variables aléatoires réelles

L2 Mention Informatique. UE Probabilités. Chapitre 3 : Variables aléatoires réelles L Meto Iformatque UE Probabltés Chaptre 3 : Varables aléatores réelles Notes de cours rédgées par Rége Adré-Obrecht, Jule Pquer, Serge Solovev Sot (, A, P) Ω et X : Ω R ue varable aléatore. I. Varable

Plus en détail

arlesrcomplexesraurbacr2014r==corriges=z

arlesrcomplexesraurbacr2014r==corriges=z arlesrcomplexesraurbacr0r==corriges= Nouvelle-Calédoe ovembre 0 5 pots Proposto : Pour tout eter aturel : ( + ) = () VRAI! ( ) doc d où ( ) ( ) ( ) ( ) Sot (E) l équato ( )( + 8) = 0 où désge u ombre complexe

Plus en détail

Probabilités. est la i ième valeur possible. L ensemble des issues auxquelles on associe la même valeur x

Probabilités. est la i ième valeur possible. L ensemble des issues auxquelles on associe la même valeur x Probabltés A) Varable aléatore et lo de probablté Varable aléatore Défto : O cosdère l'esemble E des ssues d'ue expérece aléatore Défr ue varable aléatore X sur cet esemble, c est assocer u ombre à chaque

Plus en détail

BTS BLANC Mai ; on pose A. en fonction de an. puis écrire an

BTS BLANC Mai ; on pose A. en fonction de an. puis écrire an BTS BLANC Ma 0 Epreuve : Mathématques Géérales et Applquées Flère : DA / ARLE Durée: heures NB : Chaque parte dot être tratée sur des copes dfféretes I- MATHEMATIQUES GENERALES Exercce a b Sot le Sot la

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont interdites. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont interdites. * * * SESSION 003 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MAHEMAIQUES 1 Durée : 4 heures Les calculatrces sot terdtes * * * NB : Le caddat attachera la plus grade mportace à la clarté, à la précso et à la cocso de la

Plus en détail

L2 Mention Informatique. UE Probabilités. Chapitre 4 : Simulation - Régression

L2 Mention Informatique. UE Probabilités. Chapitre 4 : Simulation - Régression L Meto Iformatque UE Probabltés Chaptre 4 : Smulato - Régresso Notes de cours rédgées par Rége Adré-Obrecht, Jule Pquer I- Smulato de varables aléatores. Itroducto Das certaes expéreces «réelles», où le

Plus en détail

I. Moyenne, variance et écart-type d une série statistique

I. Moyenne, variance et écart-type d une série statistique I Moyee, varace et écart-type d ue sére statstque Sére statstque dscrète : Eemple d ue sére statstque dscrète : Preos le cas d ue classe de élèves qu réalset u devor oté sur 5 La sére statstque dscrète

Plus en détail

La valeur acquise par un capital au bout d'une année est donc obtenue en multipliant ce capital par (1 + i). Par suite, le capital C1

La valeur acquise par un capital au bout d'une année est donc obtenue en multipliant ce capital par (1 + i). Par suite, le capital C1 LGL Cours de Mathématques 26 Exemples de sutes das le domae des faces 1) Itérêts composés O place 1. à térêts composés au taux de 4,5 % par a. Détermer le captal dspoble à la f de chaque aée et ce pedat

Plus en détail

CORRIGE EXERCICES FACULTATIFS TD ADP1 SEANCE 4

CORRIGE EXERCICES FACULTATIFS TD ADP1 SEANCE 4 page1/6 CORRIGE EXERCICES FACULTATIFS TD ADP1 SEANCE 4 Dosser "Défcece" 1) = 30 pour les groupes. Les classes sot d'ampltudes dfféretes doc...utlser la desté (rappel : desté = effectf/ampltude). Durée

Plus en détail

Polynésie Juin 2010 Série S Exercice. Le plan complexe est rapporté à un repère orthonormal direct ( O; uv, )

Polynésie Juin 2010 Série S Exercice. Le plan complexe est rapporté à un repère orthonormal direct ( O; uv, ) Polyése Ju 00 Sére S xercce Le pla complexe est rapporté à u repère orthoormal drect ( O; uv, ) Prérequs Parte A Resttuto orgasée de coassaces Sot u ombre complexe tel que = a+ b où a et b sot deux ombres

Plus en détail

Améliorer la productivité

Améliorer la productivité Maurce Pllet Amélorer la productvté Déploemet dustrel du toléracemet ertel, 00 SBN : 978---54754- Commet calculer ue tolérace ertelle 75 Nous avos doc u toléracemet par tervalle sur les exgeces foctoelles

Plus en détail

Méthode du simplexe: préliminaires. 2. Programmation linéaire. Solution de base. Méthode du simplexe: préliminaires. b. Méthode du simplexe

Méthode du simplexe: préliminaires. 2. Programmation linéaire. Solution de base. Méthode du simplexe: préliminaires. b. Méthode du simplexe Méthode du smplee: prélmares Modèles de recherche opératoelle (RO). Programmato léare b. Méthode du smplee Das le cas où l y a ue fté de solutos, la méthode d élmato de Gauss-Jorda permet d detfer tros

Plus en détail

SCHEMA DE BERNOULLI ET LOI BINOMIALE. EXEMPLES

SCHEMA DE BERNOULLI ET LOI BINOMIALE. EXEMPLES SCHEMA DE BERNOULLI ET LOI BINOMIALE EXEMPLES Nveau : termale Pré-requs : Espace probablsé Varable aléatore réelle sur u espace probablsé f Lo de probablté de X Espérace mathématque Varace O se place das

Plus en détail

Chapitre 5 : Modèles probabilistes pour la recherche d information. - Modèle tri probabiliste (BIR et BM25) - Modèle de Langue

Chapitre 5 : Modèles probabilistes pour la recherche d information. - Modèle tri probabiliste (BIR et BM25) - Modèle de Langue Chaptre 5 : Modèles probablstes pour la recherche d formato - Modèle tr probablste BI et BM25 - Modèle de Lague Itroducto ourquo les probabltés? La I est u processus certa et mprécs Imprécso das l expresso

Plus en détail

Bac blanc de mathématiques

Bac blanc de mathématiques Termale st2s le mercred 09/03/2016 Durée : 2 heures Bac blac de mathématques Exercce 1 : 6 pots Le tableau c-dessous doe le ombre d aboemets au servce de téléphoe moble e Frace etre f 2001 et f 2009, exprmé

Plus en détail

On applique le théorème de Pythagore au triangle AIE est rectangle en I AI 2 IE 2 AE 2 IE IE 1 2

On applique le théorème de Pythagore au triangle AIE est rectangle en I AI 2 IE 2 AE 2 IE IE 1 2 Exercce Lba 6 4 pots O cosdère u solde ADECBF costtué de deux pyramdes detques ayat pour base commue le carré ABCD de cetre I. Ue représetato e perspectve de ce solde est doée e aexe (à redre avec la cope).

Plus en détail

Exercice 1 : Analogie entre équilibres acido-basiques et équilibres de complexation (Application du Principe de Le Châtelier).

Exercice 1 : Analogie entre équilibres acido-basiques et équilibres de complexation (Application du Principe de Le Châtelier). Bla UE 1C G. EXERCICES BILAN Exercce 1 : Aaloge etre équlbres acdo-basques et équlbres de complexato (Applcato du Prcpe de Le Châteler). Objectfs de l'exercce - Coassaces/Compéteces testées das cet exercce

Plus en détail

PROBABILITÉS ET STATISTIQUE POUR L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE

PROBABILITÉS ET STATISTIQUE POUR L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE PROILITÉS ET STTISTIQUE POUR L ENSEIGNEMENT SECONDIRE Ce documet a été rédgé à l occaso d u stage de formato cotue de professeurs de mathématques de trosème et secode e décembre 009 à Toulouse, sute à

Plus en détail

Exercice n 1 1) Par associativité de l intersection des événements, et à l aide de la formule des probabilités conditionnelles,

Exercice n 1 1) Par associativité de l intersection des événements, et à l aide de la formule des probabilités conditionnelles, CONCOURS EMIA Sceces CONCOURS 0 EPREUVE DE MATHEMATIQUES Corrgé o offcel rédgé par Jea-Gullaume CUAZ, esegat au Lycée Mltare de Sat-Cyr, jgcuaz@hotmalcom Eercce ) Par assocatvté de l tersecto des évéemets,

Plus en détail

Probabilités et Statistique

Probabilités et Statistique robabltés et Statstque rogramme Calcul des probabltés: Espaces probablsés Varables aléatores dscrètes et contnues Los usuelles dscrètes et contnues Statstque Applquée: Convergences stochastques Approxmatons

Plus en détail

Chapitre I : Introduction à la résistance des matériaux & Rappel de statique. (August Wöhler)

Chapitre I : Introduction à la résistance des matériaux & Rappel de statique. (August Wöhler) Chaptre I : Itroducto à la résstace des matéraux & appel de statque (August Wöhler) Premer cours de ésstace des atéraux a été doé par August Wöhler à l'uversté de Göttge (Allemage) e 842. aculty of echacal

Plus en détail

Coefficient de partage

Coefficient de partage Coeffcet de partage E chme aque, la sythèse d'u composé se fat e pluseurs étapes : la réacto propremet dte (utlsat par exemple u motage à reflux quad la réacto dot être actvée thermquemet), les extractos

Plus en détail

LOI NORMALE ET LOIS DERIVEES

LOI NORMALE ET LOIS DERIVEES Prcpes et Méthodes de la Bostatstque Chaptre 5 LOI NORMALE ET LOIS DERIVEES A-LA LOI NORMALE Présetato La dstrbuto ormale, dte ecore de Laplace-Gauss, est pour des rasos qu apparaîtrot plus lo, la plus

Plus en détail

Contrôle du mardi 27 janvier 2015 (3 heures) 1 ère S1 D P C. Le barème est donné sur 40. On répondra directement sur la copie fournie avec le sujet.

Contrôle du mardi 27 janvier 2015 (3 heures) 1 ère S1 D P C. Le barème est donné sur 40. On répondra directement sur la copie fournie avec le sujet. ère S Cotrôle du mard 7 javer 05 ( heures) D C N Le barème est doé sur 0 O répodra drectemet sur la cope foure avec le sujet U certa ombre de questos écesste ue recherche préalable au broullo O e rédgera

Plus en détail

II - Notions de probabilité. 19/10/2007 PHYS-F-301 G. Wilquet 1

II - Notions de probabilité. 19/10/2007 PHYS-F-301 G. Wilquet 1 II - Notos de probablté 9/0/007 PHYS-F-30 G. Wlquet Ue varable aléatore est ue varable dot la valeur e peut être prédte avec certtude mas dot la probablté d occurrece d ue valeur (varable dscrète) ou d

Plus en détail

EXERCICES DE. Serveur d'exercices 1/22

EXERCICES DE. Serveur d'exercices 1/22 Sceces.ch EXERCICES DE TOPOLOGIE Serveur d'exercces /22 Sceces.ch EXERCICE.. Auteur : Rube Rcchuto (09.08.04, rube@sceces.ch) Mots Clés :Théorème de Bare et cardal de Éocé : Doer ue preuve topologque du

Plus en détail

2.1 Variable aléatoire Fonction de répartition Fonction de masse et de densité...2

2.1 Variable aléatoire Fonction de répartition Fonction de masse et de densité...2 - Varables aléatores et dstrbutos - Chaptre : Varables aléatores et dstrbutos. Varable aléatore.... Focto de répartto....3 Focto de masse et de desté....4 Dstrbuto cojote de varables aléatores...5.4. Dstrbuto

Plus en détail

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR Semestre : 4 Module : Méthodes Quattatves III Elémet : Mathématques Facères Esegat : Mme BENOMAR Elémets du cours Itérêts smples, précompte, escompte et compte courat Itérêts composés Autés Amortssemets

Plus en détail

STATISTIQUES A UNE VARIABLE

STATISTIQUES A UNE VARIABLE Cours et exercces de mathématques ) Itroducto et vocabulare STATISTIQUES A UNE VARIABLE La statstque est la scece qu cosste à réur des doées chffrées, à les aalyser, à les commeter et à les crtquer Ue

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES EXERCICES CORRIGES

NOMBRES COMPLEXES EXERCICES CORRIGES Cours et exercces de mathématques NOMRES COMPLEXES EXERCICES CORRIGES Exercce. O doe = + et = + Ecrre sous forme algébrque les complexes suvats : = ; Exercce. Calculer, et = ; = ; = ; 5 006 009 E dédure

Plus en détail

Comment représenter les variables aléatoires (données)? Paramètres descriptifs. Quels sont les paramètres descriptifs de la position?

Comment représenter les variables aléatoires (données)? Paramètres descriptifs. Quels sont les paramètres descriptifs de la position? Paramètres descrptfs Cours VETE043- Aée académque 06-07 Commet représeter les varables aléatores (doées)? Représetato sythétque Tables de fréqueces Représetato graphque Dagrammes de fréqueces Paramètres

Plus en détail

Variables j.. p. Xij

Variables j.. p. Xij L alyse e Composates Prcpales (CP) O possède u tableau rectaulare de mesure dot les coloes sot des varables quattatves (mesuratos, taux, statos clmatques) et dot les les représetet des dvdus statstques

Plus en détail

5. Variables aléatoires simultanées

5. Variables aléatoires simultanées 5. Varables aléatores smultaées 5.1 Coule de varables aléatores Défto 1 Pour tout dce das 1, sot X ue varable aléatore. O dt que X X 1 X est ue varable aléatore de dmeso. Nous ous téresseros rcalemet aux

Plus en détail

M ( ) n,p. Chapitre 15 Matrices et systèmes linéaires. I Généralités. Dans tout le chapitre K désigne le corps R ou C.

M ( ) n,p. Chapitre 15 Matrices et systèmes linéaires. I Généralités. Dans tout le chapitre K désigne le corps R ou C. PSI 1 hatre 15 Matrces et systèmes léares Das tout le chatre K désge le cors R ou I Gééraltés 1 Défto Défto : Ue matrce est u tableau d élémets de K coteat lges et coloes Notatos : U matrce A est otée

Plus en détail

Devoir de contrôle n 1. 4 ème Maths 1 Radès. Répondre par Vrai au Faux aux questions propositions suivantes. Aucune justification n est demandée.

Devoir de contrôle n 1. 4 ème Maths 1 Radès. Répondre par Vrai au Faux aux questions propositions suivantes. Aucune justification n est demandée. Lycée Ib Khaldou Devor de cotrôle ème Maths Radès ( heure) Mr ABIDI Fard Mathématques Mercred 9 Novembre 0 Exercce : ( pots) Répodre par Vra au Faux aux questos propostos suvates Aucue justfcato est demadée

Plus en détail

Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6

Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6 Termales S Exercces sur les ombres complexes Page sur 6 Exercce : ) Calculer, et 5 6 7 ) E dédure, et ) Détermer les eters pour lesquels est a) u réel, b) est u magare pur, c) égal à Exercce : Ecrre sous

Plus en détail

Divisibilité et congruences. Corrigés d exercices

Divisibilité et congruences. Corrigés d exercices Dvsblté et cogrueces Corrgés d exercces Les exercces du lvre corrgés das ce docuet sot les suvats : Page 445 : N 1, 5 Page 459 : N 45 Page 449 : N 10 Page 460 : N 51, 5, 55, 57 Page 451 : N 16 Page 461

Plus en détail

RADIOPROTECTION CIRKUS. Sommaire

RADIOPROTECTION CIRKUS. Sommaire RADIOPROTECTION CIRKUS Documet techque Radoprotecto Crkus 89 D boulevard du Fer 74000 Aecy www.rpcrkus.org - cotact@rpcrkus.org Assocato lo 1901 créée le 9 mars 010 W91300355 - Eregstrée à la préfecture

Plus en détail

Le cours Interprétation physique de la dérivée

Le cours Interprétation physique de la dérivée Il est égalemet possble de procéder à la «dérvato umérque» d ue sute de valeurs {(t ; f )}. La sute dérvée est elle-même costtuée de couples {(t ; f )} ; la valeur f de correspodat au tau de varato mesuré

Plus en détail

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE. Exemple troductf (Les élèves qu coasset déà be le prcpe peuvet sauter ce paragraphe) Cosdéros la sute (u ), défe pour tout, par : u u u 0 0 Cette sute est défe

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES - EXERCICES CORRIGES Exercice n 1.

NOMBRES COMPLEXES - EXERCICES CORRIGES Exercice n 1. NOMBRES COMPLEXES - EXERCICES CORRIGES Exercce. O doe = + et = + Ecrre sous forme algébrque les complexes suvats : = ; = ; = ; = ; 5 = Exercce. Calculer, et E dédure la valeur de 006 et de 009, pus les

Plus en détail

STATISTIQUES. La taille moyenne d un jeune enfant est donnée, en fonction de son âge (en mois), dans le tableau suivant :

STATISTIQUES. La taille moyenne d un jeune enfant est donnée, en fonction de son âge (en mois), dans le tableau suivant : STATISTIQUES Cours Termale ES O observe que, das certas cas, l semble ester u le etre deu caractères statstques quattatfs (deu varables) sur ue populato ; par eemple, etre le pods et la talle d u ouveau-é,

Plus en détail

Ch.6ÊPROBABILITÉS _ partie 1

Ch.6ÊPROBABILITÉS _ partie 1 LFA / remère S COURS Gesto de doées Mme MAINGUY I Raels / Lo de robablté Ch6ÊPROBABILITÉS _ arte ere S défto O aelle exérece aléatore toute exérece ayat luseurs ssues (ou évetualtés) ossbles et dot o e

Plus en détail

( (p, q) IN 2 ) A p A q = A p+q ( (p, q) IN 2 ) (A p ) q = A pq ( k IN) (A ) k = (A k ) ( k IN) Dét (A k ) = (Dét A) k

( (p, q) IN 2 ) A p A q = A p+q ( (p, q) IN 2 ) (A p ) q = A pq ( k IN) (A ) k = (A k ) ( k IN) Dét (A k ) = (Dét A) k Algèbre Chaptre 6 Les matrces carrées Hypothèses : est u eter strctemet postf I est la -matrce uté I La trace d ue matrce carrée La trace d ue -matrce est la somme de ses termes dagoaux O ote la trace

Plus en détail

a. Le symbole se lit «sigma» ; l écriture Ex : 2 Fréquences en % ( f i x 100) 11,1 % 29,6 % 59,3 % 100 %!!!!

a. Le symbole se lit «sigma» ; l écriture Ex : 2 Fréquences en % ( f i x 100) 11,1 % 29,6 % 59,3 % 100 %!!!! Cours : Statstques I. Itroducto Classe de ère S O a vu que our caractérser ue sére statstque, o utlse des : - aramètres de tedace cetrale : - la moyee ; - la médae. Ils ermettet d dquer la «osto» de la

Plus en détail

Serie statistique double

Serie statistique double Sere statstque double Dstrbutos margales Actvté U relevé statstque des talles (e cm) et des pods Y (e kg) d u échatllo de 00 élèves a perms de costrure le tableau suvat : Y [0, 5[ [5, 50[ [50, 55[ [55,

Plus en détail

Les nombres complexes

Les nombres complexes haptre 6 termale S Les ombres complexes 1 hstorque et créato : N Z ID Q R es esembles ot été costruts au fl de l hstore grâce à u même problème : certaes équatos ot des solutos das u esemble doé mas d

Plus en détail

PROBABILITÉS - VARIABLES ALÉATOIRES

PROBABILITÉS - VARIABLES ALÉATOIRES PROBABILITÉS - VARIABLES ALÉATOIRES Itroducto Das le cours sur les probabltés ous avos trodut la oto d uvers U et lu avos attacé ue focto probablté P. Das beaucoup d applcatos pratques la oto d uvers,

Plus en détail

Nombre de Clients [0 ; 50[ 72. x i. n i [ 50 ; 100 [ 90 [100 ; 150 [ 126 [150 ; 200 [ 54 [200 ; 250 [ 18

Nombre de Clients [0 ; 50[ 72. x i. n i [ 50 ; 100 [ 90 [100 ; 150 [ 126 [150 ; 200 [ 54 [200 ; 250 [ 18 1 U commerçat a relevé le motat des dépeses e euros de chaque clet au cours d ue semae. Motat des dépeses Clets [0 ; 50[ 72 x x - x ) - x )² -x ) ² [ 50 ; 100 [ 90 [100 ; 150 [ 126 [150 ; 200 [ 54 [200

Plus en détail

ESPACES VECTORIELS NORMÉS DE DIMENSION FINIE NORMES USUELLES, ÉQUIVALENCE DES NORMES

ESPACES VECTORIELS NORMÉS DE DIMENSION FINIE NORMES USUELLES, ÉQUIVALENCE DES NORMES ESPACES VECTORIELS NORMÉS DE DIMENSION FINIE NORMES USUELLES, ÉQUIVALENCE DES NORMES SOMMAIRE. Normes sur u espace vectorel E 2.. Défto d'ue orme. Cter l'égalté tragulare reversée. 2.2. Normes usuelles

Plus en détail

BTS C.G. 1996. B) Retour au problème concret: Le nombre d'appartements commercialisé est nécessairement un entier entre 2 et 20.

BTS C.G. 1996. B) Retour au problème concret: Le nombre d'appartements commercialisé est nécessairement un entier entre 2 et 20. BTS CG 996 Eercce : (0 pots) Ue agece mmoblère evsage de commercalser u programme de costructo d'appartemets Deu projets lu sot soums: Projet P : Le coût de producto de appartemets ( eter et 0 )est doé

Plus en détail

RSA : Théorie et attaque

RSA : Théorie et attaque RSA : Théore et attaque La cryptographe, c est à dre l étude des systèmes de chffremet et de sécursato, est ue scece qu évolue vte Nous e voulos pour preuve la multtude de documets datat de cette aée (parus

Plus en détail

Fiche technique : diagonalisation, trigonalisation.

Fiche technique : diagonalisation, trigonalisation. Fche technque 4 : dagonalsaton trgonalsaton - - Fche technque : dagonalsaton trgonalsaton Dagonalsaton de matrces le prncpe pour dagonalser en pratque une matrce est smple : calculer les espaces propres

Plus en détail

Exercices sur le conditionnement : corrigé

Exercices sur le conditionnement : corrigé Exercces sur le codtoemet : corrgé ECE Lycée Kastler mars 008 Exercce * Pour be compredre commet ça se passe le meux est de commecer par retradure claremet l'éocé e utlsat les otatos esemblstes vues e

Plus en détail

MPSI du lycée Rabelais semaine du 11 septembre 2015 CALCULS ALGÉBRIQUES. Montrez que u k = u m +u n

MPSI du lycée Rabelais  semaine du 11 septembre 2015 CALCULS ALGÉBRIQUES. Montrez que u k = u m +u n MPSI du lycée Rabelas http://mps.satbreuc.free.fr semae du septembre 5 CALCULS ALGÉBRIQUES Sommes et produts fs Exercce : Parm les formules suvates, lesquelles sot vraes?.. 3. α+a α+ a +b αa α a + a a

Plus en détail

Contrôle du mardi 27 janvier 2015 (3 heures) 1 ère S1 D P C. Le barème est donné sur 40. On répondra directement sur la copie fournie avec le sujet.

Contrôle du mardi 27 janvier 2015 (3 heures) 1 ère S1 D P C. Le barème est donné sur 40. On répondra directement sur la copie fournie avec le sujet. ère S Cotrôle du mard 7 javer 05 ( heures) D C N Le barème est doé sur 0 O répodra drectemet sur la cope foure avec le sujet U certa ombre de questos écesste ue recherche préalable au broullo O e rédgera

Plus en détail

III ESPERANCE MATHEMATIQUE

III ESPERANCE MATHEMATIQUE /9 ésumé de ours e alul des probabltés (JJ bellager III ESPEAE MATHEMATIQUE I.Défto et alul de l espérae mathématque d ue VA La défto la plus géérale de l espérae d u VA : (do à valeurs postves ou ulles

Plus en détail

NOTATIONS ET FORMULAIRE

NOTATIONS ET FORMULAIRE Uversté PARIS DESCARTES Lcece de Psychologe L1 ADP1- Resp : Mrelle LAGARRIGUE page 1/5 PROTOCOLE SUR U ECHA TILLO NOTATIONS ET FORMULAIRE Esemble des sujets de l échatllo S { s 1 ; s ;.; s } (1) Varable

Plus en détail

Exercices sur les déterminants

Exercices sur les déterminants Eercces sur les détermts ot u réel Clculer le détermt 5 4 3 3 3 e focto de 5 E dédure pour quelles vleurs de l mtrce 4 est versble 3 3 3 Pour tout eter turel p o ote D p l esemble des dvseurs postfs de

Plus en détail

Annexe 1. Estimation d un quantile non-paramétrique par la méthode de Hazen

Annexe 1. Estimation d un quantile non-paramétrique par la méthode de Hazen Aexe. Estmato d u quatle o-paramétrque par la méthode de Haze La probablté cumulée emprque d ue doée au se d u échatllo est pas u cocept parfatemet déf : pluseurs estmatos sot possbles ; l e est de même

Plus en détail

Familles sommables. Marc SAGE. 18 novembre Familles positives Dé nitions... 6

Familles sommables. Marc SAGE. 18 novembre Familles positives Dé nitions... 6 Famlles sommables Marc AGE 8 ovembre 24 Table des matères Famlles postves 2. Dé tos................................................. 2.2 utes exhaustves............................................ 2.3

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont interdites. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont interdites. * * * SESSION 005 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES Durée : 4 heures Les calculatrces sot terdtes * * * NB : Le caddat attachera la lus grade mortace à la clarté, à la récso et à la cocso de la rédacto

Plus en détail

ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES

ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES ANALYSE DES DONNÉES TEST DU KHI-DEUX ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES Perre-Lous Gozalez Mesure de la laso etre deux varables qualtatves Kh deux Equête : Êtes-vous «pas du tout d accord»

Plus en détail

CHAPITRE 2. Les carrés dans (Z/nZ) 2.1 Carrés et non carrés dans le corps Z/pZ

CHAPITRE 2. Les carrés dans (Z/nZ) 2.1 Carrés et non carrés dans le corps Z/pZ CHAPITRE Les carrés das (Z/Z Das ce chatre o s téresse à l esemble des carrés das le cors Z/Z, mas auss das certas aeaux Z/Z avec o remer O todut le symbole de Legedre qu caractérse les carrés O trodut

Plus en détail

Concours général 2014 pb 3 : chiffres et lettres

Concours général 2014 pb 3 : chiffres et lettres Cocours gééral 014 pb 3 : chffres et lettres 1 Le sujet U mot de logueur est ue sute de lettres choses parm les l0 lettres A, B, C, D, E, F, G, H, I, J Par exemple, BEC, IJCD, AFFICHAGE, ABCDEFGHIJ sot

Plus en détail

EXERCICES DE. Serveur d'exercices 1/25

EXERCICES DE. Serveur d'exercices 1/25 Sceces.ch lgèbre Léare EXERCICES DE LGÈBRE LINÉIRE Serveur d'exercces /5 Sceces.ch lgèbre Léare EXERCICE. Nveau : Deuxème Cycle uteur : Rube Rcchuto (3..4) Mots Clés : Matrces à coeffcets das u aeau Éocé

Plus en détail

(respectivement M n,1 ( )) l espace vectoriel réel

(respectivement M n,1 ( )) l espace vectoriel réel Les calculatrces sot autorsées **** NB : Le caddat attachera la lus grade mortace à la clarté, à la récso et à la cocso de la rédacto S u caddat est ameé à reérer ce qu eut lu sembler être ue erreur d'éocé,

Plus en détail

Chapitre : Équilibre général de Walras

Chapitre : Équilibre général de Walras Écoome et maagemet Lcece Mcroécoome 3 Aée 04-05 Chaptre : Équbre gééra de Waras Robert Jorda Agets de 'écoome : aucue fuece dvdueemet Système de prx : permettat de réaser des échages Codusat à u état réasabe

Plus en détail

Texte Analyse en composantes principales

Texte Analyse en composantes principales Uverstés Rees I Épreuve de modélsato - Agrégato Extere de Mathématques 2007 Page Texte Aalyse e composates prcpales Itroducto E archéologe, l aalyse de la composto de matéraux est deveue u outl essetel

Plus en détail

Dire qu un entier naturel est premier signifie qu il admet deux diviseurs : un et lui-même.

Dire qu un entier naturel est premier signifie qu il admet deux diviseurs : un et lui-même. Vdoune Termnale S Chaptre spé Arthmétque PPCM et nombres premers Nombre premer Dre qu un enter naturel est premer sgnfe qu l admet deux dvseurs : un et lu-même. Zéro est-l un nombre premer? Un est-l un

Plus en détail

Inversion de Möbius et principe d inclusion-exclusion

Inversion de Möbius et principe d inclusion-exclusion Iverso de Möbus et prcpe d cluso-ecluso Bruo Wckler Prérequs : coeffcet bomal ; ombres premers ; dcatrce d Euler (dspesable) ; algèbre léare et/ou matrcelle (dspesable) ; séres covergetes (dspesable).

Plus en détail

I- SUITES RÉCURRENTES LINÉAIRES D'ORDRE 2 II- RÉVISIONS DE PCSI-MPSI

I- SUITES RÉCURRENTES LINÉAIRES D'ORDRE 2 II- RÉVISIONS DE PCSI-MPSI CH MATRICES Lycée Sat-Lous-PSI1 I- SUITES RÉCURRENTES LINÉAIRES D'ORDRE Sot (a, b) IK IK*, s la sute (u ) vérfe IN, u + = a u +1 + b u, commet obtet-o la valeur de u? O forme l'éuato caractérstue P(x)

Plus en détail

Nombres complexes Sessions antérieures

Nombres complexes Sessions antérieures ème aée Maths Nombres complexes Sessos atéreures Aée scolare 9 - A LAATAOUI Exercce N (SP) Das le pla complexe P rapporté à u repère orthoormé ( Ouv ; ; ) o cosdère les pots A et B d affxes respectves

Plus en détail

Analyse de régression

Analyse de régression Itroducto à la régresso Aalyse de régresso La régresso est utlsée pour estmer ue focto f( ) décrvat ue relato etre ue varable explquée cotue,, et ue ou pluseurs varables explcatves,. = f(,, 3,, )+ε Remarque

Plus en détail

La principale action de l algorithme de tri par fusion est justement la fusion des deux listes triées.

La principale action de l algorithme de tri par fusion est justement la fusion des deux listes triées. Chaptre 1 Algorthmes de tr 1.1 Tr par fuso 1.1.1 Prcpe L algorthme de tr par fuso est costrut suvat le paradgme «dvser pour réger» : 1. Il dvse la séquece de ombres à trer e deux sous-séqueces de talle

Plus en détail

Calculs en chromatographie

Calculs en chromatographie Calculs e chroatographe éthode de la oralsato tere... 1 Coeffcet de répose assque relatf... 1 Calcul des pourcetages assques... 2 Calcul des pourcetages olares... 3 xeple d aalyse CG d ue substtuto copéttve

Plus en détail

Fiche Diagonalisation des Matrices 2x2

Fiche Diagonalisation des Matrices 2x2 Fiche Diagoalisatio des Matrices x MOSE 1003 4 Septembre 014 Table des matières Motivatio, puissaces d ue matrice 1 Diagoalisatio Vérificatio avec Scilab 3 Puissace 4 Motivatio, puissaces d ue matrice

Plus en détail

Arithmétique. Divisibilité. PGCD et PPCM. Division euclidienne. [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 24 septembre 2016 Enoncés 1

Arithmétique. Divisibilité. PGCD et PPCM. Division euclidienne. [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 24 septembre 2016 Enoncés 1 [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édté le 24 septembre 206 Eocés Arthmétque Exercce 7 [ 025 ] [Correcto] O cosdère la sute (ϕ ) N défe par Dvsblté Exercce [ 087 ] [Correcto] Résoudre das Z les équatos suvates

Plus en détail

Alain MORINEAU

Alain MORINEAU www.deeov.com Ala MORINEAU Cet artcle est ue reprse et u extrat de l artcle «Note sur la Caractérsato Statstque d'ue Classe et les Valeurs-tests», publé das la revue Bullet Techque du Cetre de Statstque

Plus en détail

RÉUSSIR L ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES. Baccalauréat 2015

RÉUSSIR L ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES. Baccalauréat 2015 RÉSSIR L ÉPREVE DE MATHÉMATIQES Baccalauréat Fare retrer l école das l ère du umérque Le mot caddat fat référece au deu sees Mascul et Fém Réussr l épreuve de mathématques au baccalauréat. - Durée et coeffcet

Plus en détail

SYSTEME DE SUIVI ET D EVALUATION DU DEUXIEME PROGRAMME NATIONAL DE ROUTES RURALES (PNRR-2)

SYSTEME DE SUIVI ET D EVALUATION DU DEUXIEME PROGRAMME NATIONAL DE ROUTES RURALES (PNRR-2) SYSTEME DE SUIVI ET D EVALUATION DU DEUXIEME PROGRAMME NATIONAL DE ROUTES RURALES (PNRR-2) Résumé Rachd TABBOUCHY Chef du servce auscultato au CNER Le deuxème Programme Natoal de Routes Rurales prévot

Plus en détail

DEVOIR EN TEMPS LIBRE A RENDRE LE 17 /02/11 ECS 2

DEVOIR EN TEMPS LIBRE A RENDRE LE 17 /02/11 ECS 2 DEVOIR EN TEPS LIBRE A RENDRE LE 7 /0/ ECS EX : : Le but de ce poblème (dot les tos pates sot dépedates) est l'étude du temps passé das ue mae pa u usage quad u ou pluseus guchets sot à la dsposto du publc,

Plus en détail

Espaces vectoriels (et affines).

Espaces vectoriels (et affines). Esaces vectorels (et affes) Cha 04 : cours comlet Esaces vectorels réels ou comlexes (Su) Défto : K-esace vectorel Défto 2 : K-algèbre Théorème : exemles Défto 3 : combaso léare de vecteurs Défto 4 : sous-esace

Plus en détail

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période)

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période) A-PDF OFFICE TO PDF DEMO: Purchase from www.a-pdf.com to remove the watermark Mathématques Facères : l essetel Les formules cotourables (F de érode) htt://www.ecogesam.ac-a-marselle.fr/esed/gesto/mathf/mathf.html#e5aels

Plus en détail

Chapitre 2. Probabilités. Sommaire. 1. Introduction Espace fondamental et évènements. 3

Chapitre 2. Probabilités. Sommaire. 1. Introduction Espace fondamental et évènements. 3 Mathématques : Outls pour la ologe Deug SV1 UCL D. Mouchroud 10102002 Chaptre 2 robabltés Sommare 1. Introducton 3 2. Espace fondamental et évènements. 3 2.1. Défnton 3 2.2. Evènements remarquables.. 5

Plus en détail

Analyse en composantes principales d un ux de données d espérance variable dans le temps.

Analyse en composantes principales d un ux de données d espérance variable dans le temps. Mauscrt auteur, publé das "REVUE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION, C- (008) 43-56" Aalyse e composates prcpales d u ux de doées d espérace varable das le temps. Jea-Mare Moez Isttut Ele Carta

Plus en détail

Opérations sur les variables aléatoires Lois limites

Opérations sur les variables aléatoires Lois limites Opératios sur les variables aléatoires Lois limites A. Idépedace de deux variables aléatoires. Exemple 1. Pour améliorer le stockage d u produit u supermarché fait ue étude sur la vete de packs de 6 bouteilles

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LE BIEN-ETRE. Durée : Objectif spécifique : Résumé : I. L agrégation des préférences. Cerner la notion de bien-être et sa mesure.

CHAPITRE 6 : LE BIEN-ETRE. Durée : Objectif spécifique : Résumé : I. L agrégation des préférences. Cerner la notion de bien-être et sa mesure. TABLE DES MATIERES Durée...2 Objectf spécfque...2 Résumé...2 I. L agrégato des préféreces...2 I. Le système de vote à la majorté...2 I.2 Vote par classemet...3 I.3 Codtos de décso socale et théorème d

Plus en détail

sont égales, alors le produit des «extrêmes» a d est égal au produit des «moyens» c d ; et réciproquement ; la preuve est ici 1.

sont égales, alors le produit des «extrêmes» a d est égal au produit des «moyens» c d ; et réciproquement ; la preuve est ici 1. Cours 5 Idépedace 1 Das le cours précédet, ous avos vu que la variable Y était idépedate de la variable X si ses distributios coditioelles e fréquece sot égales ; das ce cas e effet, la mesure de X sur

Plus en détail

CHAPITRE VI. THÉORÈME DU CHANGEMENT DE VARIABLE. pour tout borélien B U. En particulier, on a λ (A) = µ ( φ 1 (A)) pour tout borélien A V, soit V U

CHAPITRE VI. THÉORÈME DU CHANGEMENT DE VARIABLE. pour tout borélien B U. En particulier, on a λ (A) = µ ( φ 1 (A)) pour tout borélien A V, soit V U CHAPITE I. THÉOÈME D CHANGEMENT DE AIABLE.. Itégrato par chagemet de varable... Itroducto. Soet, deux ouverts de et φ : u homéomorphsme de sur. Notos x (resp. y ) la varable de (resp. de ) et λ = dy la

Plus en détail