Circuit de commande d'un moteur brushless DC par onduleur triphasé commandé en modulation de largeur d'impulsion par microcontrôleur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Circuit de commande d'un moteur brushless DC par onduleur triphasé commandé en modulation de largeur d'impulsion par microcontrôleur"

Transcription

1 Circui de commande d'un moeur brushless DC par onduleur riphasé commandé en modulaion de largeur d'impulsion par microconrôleur Ing. V. LELEUX Ir. N. GILLIEAUX-VETCOUR GRAMME Liège Ce aricle présene la concepion d un circui de commande d un moeur brushless sans capeur de posiion. Le moeur sera conrôlé en viesse par un onduleur riphasé commandé en modulaion de largeur d impulsion (PWM) grâce à un microconrôleur. Le circui de commande me égalemen en œuvre une boucle de régulaion dans le bu de minimiser l erreur commise enre la viesse du moeur e la consigne. Mos-clefs : brushless, moeur, régulaion, viesse, PWM This aricle presens he design of a driving conrol circui for a brushless moor wihou any posiion encoder. The speed will be conrolled hanks o a hree-phase inverer ordered in pulse widh modulaion (PWM) by a microconrolor. The conrol circui also implemens a loop of regulaion wih an aim of decreasing o he error beween he speed of he engine and he reference. Keywords : brushless, moor, regulaion, velociy, PWM Revue Scienifique des ISILF n 19, (syle "pied de page", 10 poins)

2 2 1. Rappels héoriques Les moeurs BLDC ("brushless direc couran") enren dans la caégorie des moeurs synchrones, ce qui signifie que le champ magnéique créé par le saor e celui généré par le roor ournen à la même fréquence. 1.1 Descripion générale Le saor es consiué de bobines d'exciaion qui son généralemen au nombre de 3 ou de 6. Celles-ci son le plus souven connecées en éoile, mais elles peuven égalemen êre connecées en riangle. Le roor es consiué d'aimans permanens comporan 2 à 8 pôles avec une alernance des pôles Nord e Sud. La plupar des moeurs BLDC comprennen égalemen un ensemble de rois capeurs à effe Hall qui, posiionné à 60 ou à 120 l un de l aure, permeen de connaîre la posiion du roor. La connaissance de la posiion du roor perme à un circui élecronique auxiliaire d effecuer les commuaions de l alimenaion. 1.2 Conrôle d un moeur BLDC «sensorless» La roaion du moeur es engendrée par un champ magnéique ournan au niveau du saor. Ce champ ournan es créé par les commuaions de la ension d alimenaion aux bornes des bobines consiuan le saor. Or, conrairemen aux moeurs DC radiionnels e comme son nom l'indique, le moeur brushless DC n'uilise pas de lames de colleceur pour les commuaions. Le conrôle d'un moeur brushless doi donc obligaoiremen se faire grâce à un circui élecronique auxiliaire. En effe, c'es le circui de commande qui va excier de façon successive les différenes bobines du saor. Pour créer un champ magnéique ournan, le circui de commande devra excier les bobines dans un ordre approprié (séquence de commuaions) e cela au momen opporun.

3 3 Les séquences de commuaions Si le moeur es consiué de rois bobines au saor, on peu consaer qu'il fau six éapes disinces pour que le champ fasse un our comple. Ces différenes éapes son représenées à la figure 1. Dans chacune d'elles, le couran passe à ravers deux bobines, la roisième ayan un poeniel floan. Figure 1 : Séquence de commuaions Les commuaions des rois bobines seron assurées par un inverseur élecronique comprenan principalemen des ransisors e des diodes. C'es la séquence de commuaions de ces ransisors, via un microconrôleur, qui va permere la créaion d'un champ ournan au niveau du saor. Le circui de commande devra donc excier les bobines dans un ordre approprié, mais les commuaions doiven égalemen se faire au momen opporun afin de créer un champ magnéique ournan. Afin de voir ourner le moeur le plus régulièremen possible, il fau que les commuaions de l'alimenaion aux bornes des bobines se fassen lorsque le roor passe par une posiion bien déerminée par rappor au saor. En effe, si les commuaions se fon rop rapidemen, le moeur risque le décrochage à cause de son inerie, andis que si les commuaions son rop lenes, le moeur foncionnera comme un moeur pas à pas. Les insans de commuaions Afin de voir ourner le moeur sans encombre, les commuaions doiven êre commandées au momen où le roor passe par une posiion bien précise. Jusqu'à mainenan, nous avons vu que la posiion du roor pouvai

4 4 êre signalée grâce à des capeurs de posiion (Hall, opique, ec.). Cependan, ces derniers ne son pas nécessaires pour oues les applicaions e, par souci d économie, la posiion du roor peu alors êre calculée à parir de la force conre-élecromorice mesurée aux bornes de chaque bobine (BEMF, pour back elecromoive force). La figure 2 perme de rerouver la relaion enre les capeurs à effe Hall e la BEMF mesurée aux bornes des bobines. Le capeur de posiion change d éa lorsque la ension de la force conre-élecromorice aux bornes de la bobine non alimenée passe d'un niveau posiif à un niveau négaif ou l'inverse. Dans un cas idéal, cela se passe lorsque la BEMF passe par zéro (si l alimenaion es de ype symérique), mais praiquemen, il y aura oujours un léger décalage dû aux caracérisiques des bobines. Ce décalage devra êre compensé par le microconrôleur du circui élecronique auxiliaire. Les insans de commuaions seron donc déerminés par le passage par zéro de la force conre-élecromorice dans la bobine non alimenée. Figure Figure 2 : : Signal Signal capeur capeur à effe effe Hall, Hall, BEMF BEMF Posiion du roor Sorie Capeur BEMF

5 5 Calcul de la posiion du roor Afin d évier l uilisaion des capeurs, la posiion du roor sera déerminée par la force conre-élecromorice (BEMF). La connaissance de la posiion du roor es ou à fai nécessaire, puisqu elle permera de connaîre les insans de commuaions de l alimenaion des bobines afin de créer un champ ournan au niveau du saor. Lorsque que le moeur ourne, chaque bobine es le siège d une ension connue sous le nom de force conre-élecromorice conformémen aux lois de Lenz: "Lorsque l'on fai varier, par un procédé quelconque, le flux d'inducion magnéique qui raverse un circui conduceur fermé, ce circui es le siège d'un couran, di couran indui." "Le sens du couran indui es el que le flux qu'il produi à ravers le circui qu'il parcour end à s'opposer à la variaion qui lui donne naissance." La formule suivane nous perme de calculer cee ension aux bornes de la bobine non alimenée: E( BEMF ) = NlrB....cos( α). ϖ ( V) où : N es le nombre de spires par phase l es la longueur du roor, r es le rayon du roor, B es la densié du champ magnéique du roor α es l angle enre l axe de la bobine e l axe de l aiman permanen ω es la viesse angulaire du moeur. Dans cee équaion, pour une viesse de roaion ω fixée, seul l'angle α fai varier la BEMF. Ean donné que l'angle α représene l'angle enre un

6 6 des pôles du roor e l'axe de la bobine non alimenée, l'équaion perme de connaîre précisémen la posiion du roor. Pour une quesion de facilié de mise en œuvre e de réglage, c es le passage par zéro de la force conre-élecromorice aux bornes de la bobine non alimenée qui sera déecée. Cee déecion perme de savoir à quel momen le pôle du roor passe par une posiion de 90 degrés par rappor à l'axe de la bobine non alimenée. Cependan, si le moeur possède rois bobines e un aiman de deux pôles, il fau que les commuaions se fassen ous les 60 degrés. Le microconrôleur du circui de commande devra donc rearder la commuaion de 30 degrés à parir du momen où la posiion a éé déecée afin que celle-ci se fasse lorsqu un des pôles de l aiman permanen se rouve dans l axe d une des rois bobines. Les moeurs BLDC possèden une caracérisique assez inéressane qui es la courbe couple ension linéaire. Pour faire varier le couple, il suffi de faire varier la ension. Un inconvénien apparaî ou de même, le microconrôleur devra faire varier la ension aux bornes du moeur, alors que les sories du microconrôleur son des sories discrèes (éa hau e éa bas). Le problème sera résolu en réalisan une modulaion de largeur d impulsion haue fréquence. Ce découpage haue fréquence sera direcemen réalisé par le microconrôleur. 2. Le circui de commande En ayan éudié le principe de foncionnemen, nous avons consaé que le circui de commande peu êre divisé en rois paries disinces : Le circui d'alimenaion perme de fournir la ension de 30 V nécessaire au bon foncionnemen du moeur e du circui de commande. L'alimenaion sera de ype symérique afin de simplifier la déecion du passage par zéro de la force conre-élecromorice en prenan la masse comme ension de référence. Ean donné que le couran de démarrage du moeur es assez élevé, nous avons décidé

7 7 d uiliser un ransisor de puissance exerne qui fournira les courans excédans une limie fixée. Les courans inférieurs à cee limie seron direcemen fournis par le régulaeur de ension. Le circui de déecion de passage par zéro perme de donner des informaions sur la posiion du roor au microconrôleur. Ces informaions son uilisées afin de déerminer l'insan des commuaions des bobines. Le circui de déecion de passage par zéro es conçu à parir de comparaeurs à hysérésis. L'hysérésis es uilisée pour éliminer l influence des haues fréquences provoquées par le découpage haue fréquence de l'alimenaion. Le circui de commuaion perme d'excier successivemen les différenes bobines du saor. Il sera enièremen conrôlé par le microconrôleur. Le circui de commuaion ser d'inermédiaire enre le moeur (considéré comme une source de couran) e l'alimenaion (source de ension). 3. Le microconrôleur Le microconrôleur uilisé es le PIC18F4431. Il ser de liaison enre chaque parie du circui de commande. Ce microconrôleur es pariculièremen bien adapé à la commande de moeur, car il possède une série de modules qui facilien la mise en œuvre du conrôle d'un moeur. Parmi ces modules, on rouve : Module de conrôle par reour d'informaions. Ce module perme de créer des inerrupions enre chaque changemen d'éa de ses enrées (au nombre de rois). Si nous relions ces enrées au circui de déecion de passage par zéro, le microconrôleur peu déerminer la commuaion des bobines à effecuer e à quel momen le faire. Ce module perme égalemen de calculer la viesse de roaion du moeur. Ainsi, l'erreur commise enre la viesse du moeur e la consigne peu êre calculée.

8 8 Module de conversion analogique numérique. Ce module perme d'uiliser ceraines broches du microconrôleur en an qu'enrées analogiques. Le signal analogique es converi par le module en un nombre binaire de 10 bis maximum. Ce module permera d uiliser un poeniomère comme consigne d enrée pour la régulaion de la viesse. Module de découpage haue fréquence (PWM). Ce module perme de faire varier la ension moyenne de sorie de la broche du microconrôleur. En effe, la période du signal es fixée lors de l'iniialisaion e seule la largeur de l'impulsion es modifiée en foncion de la ension souhaiable en sorie. Les sories de ce module son direcemen reliées au circui de commuaion du circui de commande afin de faire varier la ension moyenne aux bornes des bobines du moeur. La combinaison du microconrôleur e du circui de commande perme de faire varier la viesse grâce à l'échange d'informaions enre ces deux-ci. En effe, le microconrôleur récupère la viesse de référence à parir du poeniomère placé sur l'enrée analogique. A parir de là, le circui de commande règle la viesse du moeur en excian de manières successives les bobines du moeur par la ension moyenne calculée à parir de la conversion numérique de l'enrée analogique. Ces commuaions son oalemen déerminées par la posiion du roor qui es calculée par le circui de déecion de passage par zéro qui renvoie les informaions de posiion au microconrôleur. En foncion de ces informaions, le microconrôleur va conrôler le circui de commuaion pour alimener le moeur de façon à le faire ourner à la viesse de référence. 4. Régulaion La régulaion perme de mainenir la viesse de roaion du moeur consane conformémen à la consigne e indépendammen des perurbaions.

9 9 Cee régulaion se fai en boucle fermée, c'es-à-dire que le sysème dispose d'informaions sur la viesse du moeur grâce au circui de déecion de passage par zéro e au module de reour d informaion du microconrôleur. La foncion de la régulaion es de déerminer l'erreur enre la viesse du moeur e la viesse de référence e d'agir en conséquence pour diminuer cee erreur. Cee diminuion se fai grâce à l aide d un correceur (proporionnel, inégraeur, dérivé, ec.). La régulaion ne se fera qu à parir du momen où la consigne d enrée e le régime du moeur son approximaivemen consans. En effe, si ces deux condiions ne son pas respecées, on risque de modifier la consigne d enrée d un écar el que l inerie du roor ne lui perme pas de suivre le champ magnéique ournan e un décrochage se produira. Le choix du correceur à mere en œuvre se fai de manière graphique grâce à la représenaion de la foncion de ransfer du moeur. 4.1 Modélisaion du moeur Le moeur, principalemen consiué d'un aiman permanen pour le roor e le saor, peu êre représené par une résisance e une inducance en série. La figure 3 représene de manière simplifiée le schéma élecrique équivalen du moeur. Figure 3 : Schéma du moeur Les équaions élecriques son E () = k. ω() w U () = r.() I + l. di() d + E()

10 10 où U(), la ension d'alimenaion r, la résisance de l'enroulemen l, l'inducance de l'enroulemen I(), le couran passan à ravers l'enroulemen ω, la viesse angulaire du moeur E(), la force conre élecromorice K w, la consane "conre élecromorice" exprimée en V / RPM Les équaions mécaniques son... Jθ = T () b. θ Td T () = ki.() où J, le momen d'inerie ramené sur l'arbre du moeur b, les froemens proporionnels du moeur T d, le couple résisan T(), le couple produi. θ = ω Ces équaions exprimées dans la variable de Laplace permeen de racer le schéma bloc du moeur e ainsi d'éablir sa foncion de ransfer comme illusré à la figure 4. Figure 4 : Schéma bloc du moeur Td(p ) U(p) 1 I(p) T(p) - k r+ lp b+ Jp. ω(p) E(p) k w

11 11 En négligean le couple résisan, la foncion de ransfer en boucle fermée devien : ϖ ( p) kk. w kk. w ( kk. w + rb.) H( p) = = = U( p) k. (. ).(. ) ( r. J bl.) kw + r+ pl b+ pj p+ lj.. p ( k. k + rb.) w 2 En connaissan le schéma bloc du moeur, nous pouvons alors dessiner le schéma bloc comple de la régulaion du moeur en assimilan la ension de sorie du généraeur PWM à sa valeur moyenne, comme représené à la figure 5. Figure 5 : schéma bloc comple de la régulaion ADC Vréf PWM U moyen ϖ(p) K1 K2 K3 H(p) consigne K4 ADC K 1 r+ lp. k 1 b+ Jp. K 4 k w + K Avec K1, conversion de la consigne d enrée en viesse de référence K2, conversion de la viesse de référence en signal modulé en largeur d impulsion K3, conversion du signal modulé en largeur d impulsion en ension moyenne E la foncion de ransfer en boucle ouvere devien alors : G( p ) kw Kk..( K4 + ) = K ( r+ lp. ).( b+ Jp. ) kw Kk..( K4 + ) = K (. lb+ rj. ) Jl p+. p rb. rb. 2

12 Choix du correceur e déerminaion des cœfficiens En connaissan les caracérisiques du moeur uilisé, la foncion de ransfer du sysème en boucle ouvere peu êre représenée par le diagramme de Black-Nichols, comme indiqué à la figure 6. Ce diagramme nous informe sur la phase en degrés en abscisse e le module en décibels en ordonnée. Figure 6 : Diagramme de Black-Nichols de la foncion de ransfer Ean donné le diagramme de la foncion de ransfer, un correceur dérivé n'apporerai pas énormémen de changemen à la foncion de ransfer. Le correceur uilisé sera donc du ype proporionnel inégraeur. Le correceur proporionnel inégraeur S = Kp. e + Ki. e. d peu 0 s'exprimer par sa foncion de ransfer en variable de Laplace : 1 + p. τ i C( p) = KP. p. τ En régime saique, le erme inégral perme d annuler l erreur, andis qu en régime dynamique, le erme inégral augmene le emps de réponse i

13 13 (sysème moins rapide) e augmene l insabilié. Ces inconvéniens son éliminés grâce à la parie proporionnelle du correceur proporionnel inégraeur. Le cœfficien τi es calculé afin d'augmener le gain saique à parir d'une pulsaion choisie à 15,2 rad/s sur le diagramme. τ i peu êre calculé par la formule suivane : τ = i 0, 6579 ϖ = 15, 2 = Ki = 168,6 Connaissan la valeur de τi, nous pouvons calculer la foncion de ransfer modifiée par le correceur inégraeur e obenir alors un nouveau diagramme de Black-Nichols. En choisissan une marge de phase de 45 degrés par rappor au poin d'insabilié (0 db, -180 ), le correceur proporionnel peu facilemen êre calculé, puisqu'il fau augmener le gain de 40,9 db : 40,9 20 Kp = 10 = 110,92 Les coefficiens correceurs du sysème son donc les suivans e d où le diagramme de Black-Nichols représené à la figure 7 : Kp = 111 Ki = 167 Connaissan l erreur commise à la sorie grâce au circui de déecion de passage par zéro e au module de reour d informaion, le microconrôleur devra donc augmener la consigne d enrée du correceur qui a éé calculé. Le calcul de l inégrale es remplacé dans la programmaion par une somme en uilisan l approximaion du recangle supérieur. S = Kp. e + Ki. e. d = 111. e e. d 0 0

14 14 Figure 7: Diagramme de la foncion de ransfer corrigée par le correceur PI 5. Conclusion Nous avons consaé qu'un moeur de ype brushless DC peu permere un conrôle sans capeurs de posiion à condiion que le régime du moeur soi suffisammen élevé e que la charge du moeur puisse êre considérée comme consane. Ces condiions doiven absolumen êre respecées afin d'évier ou décrochage du moeur. La suppression des capeurs de posiion a permis de diminuer de moiié le prix d'acha d'un moeur "brushless". Cependan, l'absence des capeurs engendre une légère imprécision emporelle au niveau des insans de commuaion des bobines. Cee imprécision se répercue inéviablemen sur la viesse du moeur. Afin de minimiser l'erreur commise sur la viesse du moeur, un correceur proporionnel inégraeur a éé mis en œuvre en vue de modifier la consigne d'enrée pour obenir une viesse la plus proche possible de celle de référence. Finalemen, le circui de commande éudié convien rès bien à la régulaion de viesse des venilaeurs, car la précision de la viesse n'es pas réellemen primordiale pour le bon foncionnemen du sysème.

15 15 6. Références bibliographiques [1] BROWN W., Brushless DC Moor Conrol Made Easy, [2] FLOYD T. L., Elecronique : composans e sysèmes d'applicaion, Reynald Goule, Repenigny, [3] GILLIEAUX N., Noes de cours d'auomaique : Régulaion, Insiu Gramme Liège, [4] HENDERSHOT J. R., MILLER TJE, Design of Brushless permanen - magne moors, [5] HERRERA J., Noes de cours de machines élecriques, Insiu Gramme Liège, [6] LEPKOWSKI J., Moor Conrol Sensor Feedback Circuis, [7] MOREL N., NEY H., Equipemen de puissance, Nahan Technique, Paris, [8] SMIGIEL E., STURTZER G., Modélisaion e commande des moeurs riphasés, Ellipses, Paris, [9] YEDAMALE P., Brushless DC Moor Conrol Using PIC 18FXX31 MCUs, [10] YEDAMALE P., Brushless DC Moor Fundamenals, 2003.

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2003-2004 Devoir n 5 CONVERSION DE PUISSANCE Parie I EUDE D UN CAPEUR DE POSIION ANGULAIRE A / ÉUDE D'UN CIRCUI MAGNÉIQUE Considérons le disposiif schémaisé sur la figure, composé de deux bobines

Plus en détail

Chapitre 15 c Circuits RL et RC

Chapitre 15 c Circuits RL et RC Chapire 15 c Circuis L e C en régime impulsionnel Sommaire Circuis en régime impulsionnel Signal impulsionnel Mesure d'un circui C en régime impulsionnel Applicaion praique Eude du circui C en régime impulsionnel

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

Principes et caractéristiques des principaux moteurs électriques

Principes et caractéristiques des principaux moteurs électriques Principes e caracérisiques des principaux moeurs élecriques Crières de choix d un moeur Le moeur es généralemen choisi en foncion de l uilisaion mécanique e de l alimenaion élecrique don on dispose. Cahier

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

1 Le hacheur série. 30 mars 2005

1 Le hacheur série. 30 mars 2005 e hacheur série A. Campo 30 mars 2005 1 e hacheur série 1.1 Généraliés e hacheur es un disposiif permean d obenir une ension coninue de valeur moyenne réglable à parir d

Plus en détail

TP Mesures de la vitesse du son

TP Mesures de la vitesse du son TP Mesures de la viesse du son Bu du TP. Lors de cee séance de ravaux praiques, l éudian es amené à mesurer la viesse de propagaion du son dans l air e dans l eau. 1 Inroducion Qu es-ce qu un son? Un son

Plus en détail

~ = Les redresseurs se divisent en deux grands groupes : On classe les divers redresseurs en trois catégories : Les redresseurs semicommandés

~ = Les redresseurs se divisent en deux grands groupes : On classe les divers redresseurs en trois catégories : Les redresseurs semicommandés Le redressemen c'es la ransformaion de l'énergie élecrique alernaive du réseau en énergie coninue. Symbole : ~ = Les redresseurs se divisen en deux grands groupes : les redresseurs demi onde, à une alernance

Plus en détail

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEE 1 SYSTEE STABLE, SYSTEE INSTABLE 1.1 Exemple 1: Soi un sysème composé d une cuve pour laquelle l écoulemen (perurbaion) es naurel au ravers d une vanne d ouverure

Plus en détail

PTSI PT AUTOMATIQUE. Constituants des systèmes

PTSI PT AUTOMATIQUE. Constituants des systèmes PTSI PT AUTOMATIQUE des sysèmes Table des maières 1 LA CHAINE FONCTIONNELLE 1 1.1 STRUCTURE FONCTIONNELLE... 1 1.2 CHAINE D ENERGIE... 1 1.3 CHAINE D INFORMATION... 2 2 LES ACTIONNEURS 3 2.1 LES VERINS

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

Distribution de l énergie

Distribution de l énergie Disribuion de l énergie S si Cours 1. La foncion «DISTRIBUER» L énergie fournie par l alimenaion, qu elle soi élecrique ou pneumaique, doi êre disribuée aux acionneurs du sysème. Cee disribuion d énergie

Plus en détail

INSTRUMENTATION ELECTRIQUE OSCILLOSCOPE NUMERIQUE GENERATEUR BASSE FREQUENCE UTILISE EN SINUSOIDAL Etude théorique

INSTRUMENTATION ELECTRIQUE OSCILLOSCOPE NUMERIQUE GENERATEUR BASSE FREQUENCE UTILISE EN SINUSOIDAL Etude théorique 1 INSUMENAION ELEIQUE OSILLOSOPE NUMEIQUE GENEAEU BASSE FEQUENE UILISE EN SINUSOIDAL Eude héorique 1 Noions élémenaires 1.1 Masse e erre : Lorsqu on mesure une ension, on mesure en fai une différence de

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou ELECRICIE Analyse des signaux e des circuis élecriques Michel Piou Chapire 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Ediion //24 able des maières POURQUOI E COMMEN?... 2 INERE DE LA NOION DE VALEUR MOYENNE....2

Plus en détail

Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Sciences Industrielles pour l Ingénieur Sciences Indusrielles pour l Ingénieur Cenre d Inérê 6 : CONVERTIR l'énergie Compéences : MODELISER, RESOUDRE CONVERSION ELECTROMECANIQUE - Machine à couran coninu en régime dynamique Procédés de piloage

Plus en détail

LES CAPTEURS. Energie. Acquérir et coder une information. Capteur

LES CAPTEURS. Energie. Acquérir et coder une information. Capteur CPG / ciences Indusrielles pour l Ingénieur C83 Les capeurs L CAPTUR Le domaine indusriel a besoin de conrôler de rès nombreux paramères physiques (longueur, force, poids, pression, déplacemen, posiion,

Plus en détail

Nature de l information

Nature de l information Naure de l informaion PAGE : Siuaion : Parfois l informaion fournie par un capeur Tou Ou Rien (TOR) n es pas suffisane pour piloer l équipemen. Dans ce cas nous devons avoir recours à des capeurs e déeceurs

Plus en détail

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP "marche-arrêt" (2 sens de marche)

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP marche-arrêt (2 sens de marche) BS Mainenance Indusrielle Elecroechnique Eude d un mone charge Moeur asynchrone deux sens de roaion e 2 viesses enroulemens séparés Rappels emporisaions Présenaion es manuenions dans un grand magasin son

Plus en détail

TRAITEMENT DU SIGNAL

TRAITEMENT DU SIGNAL Spé y -4 Devoir n TAITMNT D SIGNAL Parie I OMPOTMNT DYNAMIQ D N LAM D QATZ On considère une lame de quarz, cylindrique, de secion S consane, d axe Ox (de veceur uniaire r u X ), don les deux faces e en

Plus en détail

Procédé thermocyclique de régulation de température

Procédé thermocyclique de régulation de température - 1 - Innovaion echnologique dans le domaine de la régulaion de empéraure, le procédé hermocyclique foncionne selon un principe unique en son genre qui n a rien en commun avec les régulaions par hermosa

Plus en détail

LES CAPTEURS. Perturbations. Acquérir et coder une information. Capteur

LES CAPTEURS. Perturbations. Acquérir et coder une information. Capteur CPGE / Sciences Indusrielles pour l Ingénieur CI9 Capeurs LES CAPTEURS Le domaine indusriel a besoin de conrôler de rès nombreux paramères physiques (longueur, force, poids, pression, déplacemen, posiion,

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

Considérons un dipôle AB d un circuit parcouru par un courant d intensité I :

Considérons un dipôle AB d un circuit parcouru par un courant d intensité I : Filière SM Module Physique lémen : lecricié Cours Prof..Tadili 2 ème Parie Chapire 2 ude des dipôles nergie élecrique e puissance. appel Considérons un dipôle d un circui parcouru par un couran d inensié

Plus en détail

VISUALISATION DES SIGNAUX ELECTRIQUES OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ANALOGIQUE

VISUALISATION DES SIGNAUX ELECTRIQUES OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ANALOGIQUE VISUALISATION DES SIGNAUX ELECTRIQUES OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ANALOGIQUE INTRODUCTION L'oscilloscope es le plus polyvalen des appareils de mesures élecroniques. Il peu permere simulanémen de visualiser

Plus en détail

GENERATEURS DE HAUTE TENSION

GENERATEURS DE HAUTE TENSION ours de A. Tilmaine HAPITRE VII GENERATEURS DE HAUTE TENSION Les généraeurs de haue ension son uilisés dans : a) les laboraoires de recherche scienifique ; b) les laboraoires d essai, pour eser les équipemens

Plus en détail

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L.

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L. 14/1/6 Quesion : Commen régler correcemen le déclencheur élecronique STRE23SE? Réponse : Les déclencheurs élecroniques STRE23SE se monen indifféremmen sur les compacs NS 4 e NS 63 de ype N, H ou L. Le

Plus en détail

Temporisation et monostable Contrôleurs de rotation XSA-V

Temporisation et monostable Contrôleurs de rotation XSA-V Temporisaion e monosable Conrôleurs de roaion XSA-V Manuel didacique Version Française TE Sommaire Chapire Page Temporisaion - Lecure des hisogrammes 3. Définiion 3.2 Bu 3.3 Principe de foncionnemen 3.3.

Plus en détail

AMPLIFICATEUR LINEAIRE INTEGRE (A.L.I) Montages Fondamentaux à base d A.L.I

AMPLIFICATEUR LINEAIRE INTEGRE (A.L.I) Montages Fondamentaux à base d A.L.I Chapire C1 Leçon C1 AMPLIFICATEU LINEAIE INTEGE (A.L.I) Monages Fondamenaux à base d A.L.I I. Uilisaion d un A.L.I en régime non linéaire : 1) Acivié praique : a) A l aide d une maquee fournie ou à parir

Plus en détail

Solutions AUTOMATISMES. L essentiel

Solutions AUTOMATISMES. L essentiel AUTOMATISMES Freinage élecronique des Les variaeurs de viesse on beaucoup évolué ces dernières années, an en ermes de performance echnique que de coû. Cela leur a permis de conquérir de nouvelles posiions,

Plus en détail

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Universié de Savoie DEUG STPI Unié U32 Sysèmes linéaires - Auomaique CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Le sysème es mainenan mis en équaion, il es donc beaucoup plus

Plus en détail

BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Industrielle

BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Industrielle BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Indusrielle ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficien : 6 Durée de l épreuve : 4 heures PROPOSITION DE BAREME Analyse du sysème Quesion

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

Plan : : Les méthodes de codage numérique en

Plan : : Les méthodes de codage numérique en Plan : : Les méhodes de codage numérique en 3.1 Inroducion 3.2 Codages binaires 3.2.1 Codage NRZ (Non Reour à Zéro) 3.2.2 Codage biphasé ou (Mancheser) 3.2.3 Codage CMI (Code Mark Inversion) 3.3 Codages

Plus en détail

EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE

EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE Temps impari = 1 heure ; Tous documens auorisés excepé la copie du voisin(e) Lire ou l énoncé avan de commencer. Le besoin en énergie élecrique à bord

Plus en détail

Redressement non commandé sur charge RLE en conduction continue

Redressement non commandé sur charge RLE en conduction continue Redressemen non commandé sur charge RL en conducion coninue SI 9- I. Conversion alernaif-coninu, exemples d applicaions liés à la racion Figure : Locomoive BB5 Réseau de disribuion Redresseur saique monophasé

Plus en détail

Relais de mesure et de contrôle industriels Zelio Control 3

Relais de mesure et de contrôle industriels Zelio Control 3 Présenaion elais de mesure e de conrôle indusriels Zelio Conrol elais de conrôle de réseaux riphasés M T 0 M T Foncionnaliés Ces appareils son desinés à la surveillance des réseaux riphasés e à la proecion

Plus en détail

CONDITONNEMENT DU SIGNAL

CONDITONNEMENT DU SIGNAL I) Présenaion "La diode" CONITONNMNT U IGNAL La diode es un composan élecronique semi conduceur qui se compore comme un inerrupeur fermé quand elle es polarisée en direc e comme un inerrupeur ouver polarisée

Plus en détail

6. Étude de courbes paramétrées (C) : Ces équations sont appelées équations paramétriques de (C). { x = x t. On note parfois également.

6. Étude de courbes paramétrées (C) : Ces équations sont appelées équations paramétriques de (C). { x = x t. On note parfois également. ÉTUDE DE COURBES PARAMÉTRÉES 39 6. Éude de courbes paramérées 6.. Définiions Remarques La courbe (C) n es pas nécessairemen le graphe d une foncion ; c es pourquoi on parle de courbe paramérée e non pas

Plus en détail

1 Représentation des fonctions élémentaires de l'électronique

1 Représentation des fonctions élémentaires de l'électronique EN1 Foncions e composans élémenaires de l élecronique Foncions élémenaires de l'élecronique Les foncions élémenaires de l'élecronique son celles que l'on rerouve régulièremen dans les différenes applicaions

Plus en détail

COMPARATEURS ANALOGIQUES

COMPARATEURS ANALOGIQUES I/ RAPPEL COMPARATEURS ANALOGIQUES Page 1 Signal logique e signal On di qu'un signal élecrique es logique lorsqu'il. analogique V On di qu'un signal es analogique lorsque son évoluion (en général en foncion

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel I. 1 CHAPITRE I : Cinémaique du poin maériel I.1 : Inroducion La plupar des objes éudiés par les physiciens son en mouvemen : depuis les paricules élémenaires elles que les élecrons, les proons e les neurons

Plus en détail

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1.

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1. Les premières consaaions sur l inapiude des produis indusriels à assurer les foncions qu ils éaien censés remplir pendan un emps suffisan remonen à la seconde guerre mondiale. En France cee prise de conscience

Plus en détail

DEVOIR DE SYNTHESE N 1 SECTION TECHNIQUE

DEVOIR DE SYNTHESE N 1 SECTION TECHNIQUE LYCEE KHAZNADAR DEVOIR DE SYNTHESE N 1 Proposé par : MLAOUHI S & ABAAB T Disciplines echniques SECTION TECHNIQUE Consiuion du suje : un dossier echnique : pages 1/4 2/4 3/4 e 4/4 Des feuilles réponses

Plus en détail

ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN MOTEUR A COURANT CONTINU. PREMIERE PARTIE / ETUDE DU HACHEUR ( voir fig 1 page 4 ) ( 5 points environ )

ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN MOTEUR A COURANT CONTINU. PREMIERE PARTIE / ETUDE DU HACHEUR ( voir fig 1 page 4 ) ( 5 points environ ) SESSION 1998 Page 1/5 Examen : BTS Coef. : 2 Spécialié : MECANIQUE ET AUTOMATISME INDUSTRIEL Durée : 2h Epreuve : U.32 SCIENCES PHYSIQUES Code : MSE 3 SC ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN MOTEUR A COURANT

Plus en détail

CI-2 : MODÉLISER ET SIMULER LES SYS-

CI-2 : MODÉLISER ET SIMULER LES SYS- CI-2 : MODÉLISER ET SIMULER LES SYS- TÈMES LINÉAIRES CONTINUS INVARIANTS. Objecifs ANALYSER MODELISER A l issue de la séquence, avec l aide du cours sur les ransformées de Laplace, l élève doi êre capable

Plus en détail

PHYSIQUE. Partie préliminaire

PHYSIQUE. Partie préliminaire PHYSIQUE Les différenes paries de ce problème son dans une large mesure indépendanes Seules les argumenaions précises e concises seron prises en compe en réponse aux quesions qualiaives Parie préliminaire

Plus en détail

Rappels théoriques. -TP- Modulations digitales ASK - FSK. Première partie 1 INTRODUCTION

Rappels théoriques. -TP- Modulations digitales ASK - FSK. Première partie 1 INTRODUCTION 2 IUT Blois Déparemen GTR J.M. Giraul, O. Bou Maar, D. Ceron M. Richard, P. Sevesre e M. Leberre. -TP- Modulaions digiales ASK - FSK IUT Blois Déparemen du Génie des Télécommunicaions e des Réseaux. Le

Plus en détail

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton)

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton) TD/TP : Taux d un emprun (méhode de Newon) 1 On s inéresse à des calculs relaifs à des remboursemens d empruns 1. On noera C 0 la somme emprunée, M la somme remboursée chaque mois (mensualié), le aux mensuel

Plus en détail

Traitement du Signal Déterministe

Traitement du Signal Déterministe Cours e ravaux Dirigés de raiemen du Signal Déerminise Benoî Decoux (benoi.decoux@wanadoo.fr) - s - ère parie : "Noions de base e éudes emporelles" Bases du raiemen de signal Calculer l ampliude de la

Plus en détail

CHAPITRE VII. Les Convertisseurs Analogiques Numériques

CHAPITRE VII. Les Convertisseurs Analogiques Numériques CHAPITRE VII Les Converisseurs Analogiques Numériques Olivier Français, 2 SOMMAIRE LES CONVERTISSEURS À INTÉGRATION... 3 I LE CONVERTISSEUR SIMPLE RAMPE... 3 I.1 PRINCIPE... 3 I.2 PHASES DE FONCTIONNEMENT...

Plus en détail

MESURE DE VISCOSITÉ. v(z) V = 0. Figure 1.

MESURE DE VISCOSITÉ. v(z) V = 0. Figure 1. MESURE DE VISCOSITÉ I - QUELQUES ÉLÉMENTS DE RHÉOLOGIE La mesure de la viscosié d'un fluide fai parie de la rhéologie, qui es la science des écoulemens de la maière. Dans la suie, on noera : -la viscosié

Plus en détail

Démarrage statorique

Démarrage statorique Page 98 Communicaion echnique Démarrage saorique 1. Problémaique Les produis volails uilisés par la SPCC dans la fabricaion des parfums impliquen une aéraion fore afin d évacuer les vapeurs qui peuven

Plus en détail

L oscilloscope numérique

L oscilloscope numérique L oscilloscope numérique Ce documen résume le principe de foncionnemen d un oscilloscope numérique e déaille les réglages possibles du modèle uilisé en séance de ravaux praiques. 1 Principe de foncionnemen

Plus en détail

MODULATION D'ÉNERGIE, VARIATION DE VITESSE I/ INTRODUCTION, DÉFINITIONS

MODULATION D'ÉNERGIE, VARIATION DE VITESSE I/ INTRODUCTION, DÉFINITIONS Piloage, conrôle e comporemen des sysèmes - n 8 Page 1 MODULAION D'ÉNRGI, VARIAION D VISS I/ INRODUCION, DÉFINIIONS Cerains sysèmes nécessien, en exploiaion, une variaion de puissance. Celle-ci peu êre

Plus en détail

La détection synchrone : application

La détection synchrone : application La déecion synchrone : applicaion (Anglais: lock-in amplifier) La cigale chane U IN () Mais il y a du brui + beaucoup de brui. U OUT () Quelle es l'ampliude du chan de la cigale? Commen exraire le signal

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

Prénom et nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014

Prénom et nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014 Prénom e nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014 Exercice n 1 Un ouvrier dispose de plaques de méal de 110 cm de longueur e de 88 cm de largeur. Il a reçu la consigne suivane : «Découpe dans

Plus en détail

LES COMPTEURS 3. COMPTEURS ET DECOMPTEURS ASYNCHRONES :

LES COMPTEURS 3. COMPTEURS ET DECOMPTEURS ASYNCHRONES : ISET de Nabeul ours de Sysème logique (2) hapire 3. OBJETIFS LES OMPTEURS Eudier les différens ypes de compeurs. omprendre le principe de foncionnemen de chaque ype. Mairiser les éapes de synhèse d un

Plus en détail

LES ALIMENTATIONS ELECTRIQUES SOMMAIRE. I) Généralités... 3. II) Les alimentations linéaires... 5 II.1) Schéma fonctionnel... 5

LES ALIMENTATIONS ELECTRIQUES SOMMAIRE. I) Généralités... 3. II) Les alimentations linéaires... 5 II.1) Schéma fonctionnel... 5 AMNAON CQ OMMA ) Généraliés... 3 ) es alimenaions linéaires... 5.1) chéma foncionnel... 5.2) ude de F1 : ransformaion ou abaissemen... 5.3) ude de F2 : edressemen.... 8.3.1) edressemen : Mono alernance....

Plus en détail

Serrure ERM Etude de la fonction capter une information

Serrure ERM Etude de la fonction capter une information S si Noms : Prénoms : Classe : Dae : Serrure ERM Eude de la foncion caper une informaion TP 2 heures Noe : /20 Problémaique Dans la serrure ERM, lorsque le code es valide, des capeurs son uilisés afin

Plus en détail

Démarrage étoile triangle

Démarrage étoile triangle Dae: Page : sur 6 Démarrage éoile riangle Démarrage éoile riangle. Problémaique Lorsque la puissance des moeurs uilisés devien plus imporane (à parir d une peie dizaine de kilowas) l appel de couran au

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire Le ransisor bipolaire onsiuion- Symbole 2 1. aracérisiques Foncionnemen 2 1.1. aracérisiques d enrée I =f(v E ) 2 1.2. aracérisiques de Transfer I =f(i ) 3 aracérisiques de sorie I =f(v E ) 4 1.4. Résumé

Plus en détail

C est lui qui va fixer la rapidité de la boucle vitesse. Nous invitons le lecteur à se reporter à la fig 13.

C est lui qui va fixer la rapidité de la boucle vitesse. Nous invitons le lecteur à se reporter à la fig 13. 1.3/ Régulaeur Proporionnel C es lui qui va fixer la rapidié de la boucle viesse. 1.3.1/ Schéma du régulaeur P Nous invions le leceur à se reporer à la fig 13. 1.3.2/ Foncionnemen Le monage perme l ajusage

Plus en détail

Oscillations forcées en régime sinusoïdal.

Oscillations forcées en régime sinusoïdal. Conrôle des prérequis : Oscillaions forcées en régime sinusoïdal. - a- Rappeler l expression de la période en foncion de la pulsaion b- Donner l expression de la période propre d un circui RLC série -

Plus en détail

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG.

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG. TEISSIER Thomas MADET Nicolas Licence IUP SIAL Universié de Créeil-Paris XII COMPTE-RENDU DE TP DE CHROMATOGRAPHIE: Chromaographie en Phase Gazeuse CPG. Année universiaire 23/24 Sommaire. I OBJECTIF...3

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

Capteurs CCD (Charge Coupled Device)

Capteurs CCD (Charge Coupled Device) Capeurs CCD (Charge Coupled Device) 1 NOTION SUR LES CONDUCTEURS, SEMI-CONDUCTEURS ET ONDES LUMINEUSES... 2 1.1 STRUCTURE DE LA MATIERE... 2 1.2 LES ISOLANTS... 2 1.3 LES CONDUCTEURS... 2 1.4 LES SEMI-CONDUCTEURS...

Plus en détail

ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE

ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE DM SSI: AQUISITION DE l INFORMATION ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE Pores Laérales Coulissanes de monospace PRÉSENTATION DE L ÉTUDE Mise en siuaion Les fabricans d'auomobiles, face à une concurrence

Plus en détail

Démarrage direct des moteurs

Démarrage direct des moteurs Page : sur 6. Problémaique Nous allons éudier la moorisaion d un malaxeur de faible puissance el que ceux uilisés dans les laboraoires de développemen de produis cosméiques. La faible quanié de produi

Plus en détail

GBF et Oscilloscope. 1. «un seul bouton à la fois tu manipuleras»; 2. «aux boutons inconnus tu ne toucheras». I) Première approche

GBF et Oscilloscope. 1. «un seul bouton à la fois tu manipuleras»; 2. «aux boutons inconnus tu ne toucheras». I) Première approche e Oscilloscope objecif de ce TP es d apprendre à uiliser, ie. à régler, deux des appareils les plus courammen uilisés : le e l oscilloscope. Pour cela vous serez amené(e) à uiliser e à associer de nouveaux

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Secion : S Opion : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Domaine d applicaion : raiemen du signal ype de documen : Cours Classe : Première Dae : I Définiion

Plus en détail

1 - Etude d'une alimentation à découpage

1 - Etude d'une alimentation à découpage 1 - Eude d'une alimenaion à découpage BTS ELECTROTECHNIQUE - Session 1997 - PHYSIQUE APPLIQUEE Durée : 4 heures Coefficien : 3 Cee éude compore rois paries, liées enre elles, mais pouvan êre raiées indépendammen

Plus en détail

Surveillance et maintenance Prévisionnelle

Surveillance et maintenance Prévisionnelle Page Surveillance e mainenance Prévisionnelle Sommaire Page 2 La Prévisionnelle o Terminologie e Normes o Elémens de conexe ( enjeux, mise en œuvre.) Exemples d applicaions réalisées par le Ceim o L approche

Plus en détail

deux valeurs pour v 2 : v 2 = ou v 2 = donc v 2moy =, B or il nous faut v 2moy =.

deux valeurs pour v 2 : v 2 = ou v 2 = donc v 2moy =, B or il nous faut v 2moy =. Chapire.3.3 Conversion coninu alernaif 1 ) Principe 1.1) Généraliés C es un converisseur saique, qui perme des échanges d énergie enre une enrée coninue e une sorie alernaive. Symbole: Si la source coninue

Plus en détail

17 Conversion de signaux Modulation de l énergie. Chapitre 17

17 Conversion de signaux Modulation de l énergie. Chapitre 17 Chapire 17 Conversion de signaux Modulaion de l énergie Perurbaion e compaibilié élecromagnéique INTRODUCTION 3 1. LES FONCTIONS DE CONVERSION 4 1.1. La commuaion 4 1.2. La emporisaion 15 1.3. L amplificaion

Plus en détail

Cours Thème VII.3 et 4 SYSTÈMES ASSERVIS ANALOGIQUES ET ECHANTILLONNÉS

Cours Thème VII.3 et 4 SYSTÈMES ASSERVIS ANALOGIQUES ET ECHANTILLONNÉS Cours hème VII.3 e 4 SYSÈMES ASSERVIS ANALOGIQUES E ECHANILLONNÉS I- RAPPELS SUR LES SYSÈMES - Définiions Un sysème es un ensemble de rocessus hysique-chimiques en évoluion. Des acions sur le sysème (enrées)

Plus en détail

LES ONDULEURS Convertisseurs DC/AC

LES ONDULEURS Convertisseurs DC/AC Chapire VI - Les onduleurs - LES ONDULEURS Converisseurs DC/AC I- Inroducion : L éude va porer sur les onduleurs : monophasés, de ension :Source d enrée (DC) = Source de Tension Source de sorie (AC) =

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures SESSION PSIP3 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI PHYSIQUE Durée : 4 heures NB : Le candida aachera la plus grande imporance à la claré, à la précision e à la concision de la rédacion Si un candida es amené

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

03/12/2015. Le transistor bipolaire. Pascal MASSON. Sommaire. I. Historique. Caractéristiques du transistor. Polarisation du transistor

03/12/2015. Le transistor bipolaire. Pascal MASSON. Sommaire. I. Historique. Caractéristiques du transistor. Polarisation du transistor 3/2/25 (pascal.masson@unice.fr) diion 25-26 École Polyechnique Universiaire de ice Sophia-Anipolis Parcours des écoles d'ingénieurs Polyech (Peip) -Parcours des écoles 645 roue d'ingénieurs des Lucioles,

Plus en détail

SECONDE PARTIE - ELECTRONIQUE -

SECONDE PARTIE - ELECTRONIQUE - ENS de Cachan Concours d enrée en 3 ème année pour la préparaion à l agrégaion de Génie Elecrique Session 2001 SECONDE PARTIE - ELECTRONIUE - Ce problème se propose d éudier le foncionnemen de l élecronique

Plus en détail

FONCTIONNEMENT AUTOMATE

FONCTIONNEMENT AUTOMATE FONCTIONNEMENT AUTOMATE IUT MULHOUSE Bernard Reeb foncionnemen auomae - 1/1 I. CONSTITUTION D'UN AUTOMATE Les auomaes son le plus souven de ype modulaire : une unié cenrale compléée d'un bac pou recevoir

Plus en détail

( ) et est alors représenté par le graphe ci-

( ) et est alors représenté par le graphe ci- LE SIGNAL SINUSOIDAL : PRODUCTION ET OBSERVATION Le bu de ce premier TP es d une par la prise en main du maériel nécessaire pour l observaion des ondes lors de la prochaine séance (uilisaion de l oscilloscope),

Plus en détail

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE Dans e hapire l'amplifiaeur différeniel inégré sera oujours onsidéré omme parfai, mais la ension de sorie ne pourra prendre que deux valeurs : V sa e V

Plus en détail

MATHEMATIQUES FINANCIERES

MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES LES ANNUITES INTRODUCTION : Exemple 1 : Une personne veu acquérir une maison pour 60000000 DH, pour cela, elle place annuellemen au CIH une de 5000000 DH. Bu : Consiuer un capial

Plus en détail

Dans les montages suivants à AO, il y a une rétroaction négative, l AO fonctionne donc en régime linéaire.

Dans les montages suivants à AO, il y a une rétroaction négative, l AO fonctionne donc en régime linéaire. TP COURS ELECTROCINETIQUE RDuperray Lycée FBUISSON PTSI AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL: MONTAGES SUIVEURS Dans les monages suivans à AO, il y a une réroacion négaive, l AO foncionne donc en régime linéaire

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. multimètres. P DV P DH écran fluorescent

Lycée Viette TSI 1. T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. multimètres. P DV P DH écran fluorescent Lycée Viee TSI 1 T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. mulimères I. Principe de foncionnemen de l oscilloscope à ube cahodique 1. Descripion F C W A 1 A 2 vide spo P DV P DH écran fluorescen F filamen C cahode

Plus en détail

Lycée technique Louis Armand 321, rue Lecourbe 75015 PARIS tel : 01.45.57.51.50 ...

Lycée technique Louis Armand 321, rue Lecourbe 75015 PARIS tel : 01.45.57.51.50 ... Lycée echnique Louis Armand Jackece.fr.fm. Archiecure des microprocesseurs Le microconrôleur 80C552 Le bus I 2 C.......... Descripion des spécificaions du bus I 2 C e applicaions simples. J. FRANCOMME

Plus en détail

TPn 21 Régulation de vitesse d un train Durée: 4 heures

TPn 21 Régulation de vitesse d un train Durée: 4 heures TEE Sciences e Technologies de l'indusrie e du Développemen Durable Dae Lycée Nicolas Apper OBJECTIFS Régulaion de la viesse d un rain TP 2 Séquence 2 Décoder un schéma élecrique Décoder un schéma bloc

Plus en détail

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 janvier 2009 9 h 30 «Les différens modes d acquisiion des drois à la reraie en répariion : descripion e analyse comparaive des echniques uilisées»

Plus en détail

DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE

DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE UNIVERSITE DE TUNIS Faculé des sciences économiques e de gesion de Tunis MODELE DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE Ezzeddine MBAREK 2010 1 INTRODUCTION Le modèle que je propose

Plus en détail

SCIENCES DE L'INGÉNIEUR TP N 3 page 1 / 8 GÉNIE ÉLECTRIQUE TERMINALE Durée : 2h OUVRE PORTAIL FAAC : SERRURE CODÉE

SCIENCES DE L'INGÉNIEUR TP N 3 page 1 / 8 GÉNIE ÉLECTRIQUE TERMINALE Durée : 2h OUVRE PORTAIL FAAC : SERRURE CODÉE CIENCE DE L'INGÉNIEU TP N 3 page 1 / 8 GÉNIE ÉLECTIQUE TEMINALE Durée : 2h OUVE POTAIL FAAC : EUE CODÉE Cenres d'inérê abordés : Thémaiques : CI11 ysèmes logiques e numériques I6 Les sysèmes logiques combinaoires

Plus en détail

Solutionnaire Physique 1, Électricité et Magnétisme, Harris Benson LES CIRCUITS À COURANT CONTINU

Solutionnaire Physique 1, Électricité et Magnétisme, Harris Benson LES CIRCUITS À COURANT CONTINU Soluionnaire hysique, Élecricié e Magnéisme, Harris Benson Soluionnaire rédigé par Maxime Verreaul, professeur CHATE 7 LES CCUTS À COUANT CONTNU 7 FAUX. Le couran es le même en ou poin du circui. 7 Comme

Plus en détail

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1 Documenaion Technique de Référence Chapire 8 Trames ypes Aricle 8.14-1 Trame de Rappor de conrôle de conformié des performances d une insallaion de producion Documen valide pour la période du 18 novembre

Plus en détail

Chapitre 10 Etude des tensions électriques ; Nature de la tension du secteur.

Chapitre 10 Etude des tensions électriques ; Nature de la tension du secteur. Chapire 1 Eude des ensions élecriques ; Naure de la ension du seceur. On a vu que la ension produie par un alernaeur dans une cenrale élecrique changeai ou le emps. On ne peu donc pas se conener de brancher

Plus en détail

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion Ne2 AN35-F Inégraion de Ne2 avec un sysème d alarme inrusion Vue d'ensemble En uilisan l'inégraion d'alarme Ne2, Ne2 surveillera si l'alarme inrusion es armée ou désarmée. Si l'alarme es armée, Ne2 permera

Plus en détail

LES APPREILS DE MESURE EN COURANT ALTERNATIF

LES APPREILS DE MESURE EN COURANT ALTERNATIF Chapire 4 LES APPREILS DE MESURE EN COURANT ALTERNATIF I- PARAMETRES CARACTERISTIQUES D UN SIGNAL ALTERNATIF : Un signal alernaif es caracérisé par sa forme (sinus, carré, den de scie, ), sa période (

Plus en détail

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire 4 ircuis linéaires du second ordre en régime ransioire PSI 016 017 I Réponse d un circui RL série à un échelon de ension 1. ircui R L i() u G () +q ¹ 1 u R () u L () u () On ferme l inerrupeur K à = 0,

Plus en détail

5.1 La conception d'animation

5.1 La conception d'animation ANIMATIONS Flash CS6 5.1 La concepion d'animaion A- Le concep d'animaion dans Flash Flash perme de créer des animaions. Lorsque vous animez un obje, vous gérez deux espaces : l'espaceemps dans le panneau

Plus en détail