Application numérique N 5 : Influence de la température : problème lié à la température ambiante et des enroulements... 12

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Application numérique N 5 :... 12. Influence de la température : problème lié à la température ambiante et des enroulements... 12"

Transcription

1 Lyées Paul Mathou S1: Distriutio de l'éergie S1.3: Le shéma de liaiso à la terre TN Sommaire Rappels sur la déomiatio des S.L.T... 2 Les shémas de liaisos à la terre e.t... 2 Le «régime TN qui se délie sous trois formes possiles :... 2 E shéma TN C : Les oduteurs Neutre et le sot «ofodus (C)» pour e former qu u seul repéré : N Propriétés du N (NF C )... 3 Calul de la résistae de la oule de défaut... 3 Cas N 1: méthode simplifiée -oule résistive... 3 Valeur de la tesio de otat : shéma équivalet ppliatio umérique N 1:... 4 Cas N 2 : Méthode des impédaes... 6 Prolème :... 6 L impédae des oduteurs... 7 L impédae du trasformateur de distriutio... 7 ppliatio umérique N 2: Si ous appliquos la relatio à u trasformateur suivat (pk83)... 8 ppliatio umérique N 3: éoé de l.n L impédae mot du réseau HT Résistivité et température : Relatios et iformatios omplémetaires ppliatio umérique N 4 : Ifluee de la température : prolème lié à la température amiate et des eroulemets ppliatio umérique N 5 : ppliatio umérique N 6 : (d après oours) Le réseau amot : Le trasformateur : Les oduteurs : Calul d Ik3 : U 20 = 420 V Caluler la valeur du ourat de défaut gééré par l apparitio d u défaut d isolemet de la mahie M Caluler la valeur de la tesio de otat U lors du défaut préédet E shéma TN S : deux oduteurs distits et N partet du trasformateur vers l istallatio suivat le shéma i-dessous

2 N E shéma TN-C-S : Les deux shémas préédets se trouvet réuis das ue même istallatio à la oditio que le shéma TN-C préède le TN-S ppliatios N 7: ppliatios N 8: étude de l istallatio i-dessous Questioaire : Des doumets de référee : Rappels sur la déomiatio des S.L.T Le shéma de liaiso à la terre.t est repéré par deux lettres : La première lettre idique la ature du raordemet du eutre de la soure du distriuteur d éergie par rapport à la terre : T si le eutre est mis à la terre ou I si le eutre est isolé ou mis à la terre à travers ue impédae. La deuxième lettre idique la ature du raordemet des masses des appareils d utilisatio : T si les masses sot iteroetées et mises à la terre, N si les masses sot iteroetées et mises au eutre. Les shémas de liaisos à la terre e.t Ils sot au omre de trois (les régimes HT e sot pas dérits i-dessous): Le «régime TT» déjà étudié qui est surtout utilisé das les réseaux de distriutio pulis (ie qu ue distriutio e régime TN soit possile sous ertaies oditios : voir et aexe D de la orme NF C Le «régime IT» que l o étudiera plus tard. Le «régime TN qui se délie sous trois formes possiles : E shéma TN C : Les oduteurs Neutre et le sot «ofodus (C)» pour e former qu u seul repéré : N. HT1 HT2 HT a T1 T2 C TR1 a Q1 L1 L2 L3 HT3 C T3 N Dy11 TN -C Masse métallique Q2 N Q3 T Rappel du ouplage et du repérage d u trasformateur de distriutio R Terre du eutre N L1 L2 Tri + N + L3 L1 L2 Tri + L3

3 N Propriétés du N (NF C ) Il e doit jamais être i setioé i oupé : E TN-C, ue setio miimale de 10mm² (uivre) ou 16mm² (alumiium) e oduteur rigide est oligatoire pour oférer au N ue résistae méaique importate aisi qu ue teue satisfaisate au ourat de ourt-iruit qui apparait e as de défaut fra : Rd = 0. Note : lorsque le réepteur possède ue ore eutre, le oduteur N doit e premier lieu être raordé à la ore d où sera issu le oduteur eutre : voir shéma i-dessus. TR1 Lors d u défaut de la mahie, ii etre phase a Q1 L1 2 et masse, le ourat Id pred ue valeur très L2 élevée das la oule : TR1 L2 N TR1 : C L3 le défaut d isolemet e régime TN se traduit par u ourt-iruit ar l impédae de la N oule est faile ar uiquemet omposée de Id oduteurs. Q2 TN -C Prolème : la valeur prise par Id déped de N L1 L2 L3 l impédae (Z) de la oule de défaut, do de R et de X qui sot liés à: R La logueur des oduteurs. La setio des oduteurs. Réatae des oduteurs, du trasformateur et du réseau amot. Coséquees : la valeur prise par le ourat de ourt-iruit état différet d ue istallatio à l autre, il faut pouvoir l évaluer afi de hoisir et de vérifier les oditios de délehemet de l appareil de protetio qui doit ouper au premier défaut : Cette vérifiatio doit être effetuée : l étude par le alul. Oligatoiremet à la mise e servie. Tous les as par des mesures. E as de modifiatio de l istallatio. Note : Das tous les as, il est o de faire hemier le oduteur N das la même aalisatio que les oduteurs phases (égalité des logueurs pour les aluls), ar das le as otraire, seuls des mesurages pourrot valider l istallatio. D autre part, il faut osidérer le oduteur N omme u géérateur de perturatio de part l importae des ourats suseptiles de le traverser. Par oséquet, il est judiieux, lors de sa pose, de l éarter de tous iruits sesiles ou d éviter le régime TN si les appareils sot trop sesiles aux perturatios issues du réseau. E revahe, le TN est très adapté si l istallatio est sujette aux ourats de fuite : four par exemple. Calul de la résistae de la oule de défaut Cas N 1: méthode simplifiée -oule résistive Méthode simplifiée qui e pred e ompte que les résistaes des différets oduteurs mis e jeu : le iruit e défaut est éloigé de la soure (iruits termiaux).

4 C TN -C TR1 a N Id RN L2 U Rph Id Méthode : o vérifie que la logueur l max posée est iférieure à elle alulée e appliquat la loi d ohm aux poits de oexios du iruit et e égligeat la réatae des oduteurs devat leur résistae : O pose : m = et = N L1 L2 L3 la logueur max des R oduteurs vaut : = Note : Pour être assuré de l ouverture de l appareil de protetio, le ourat de défaut Id doit être supérieur au réglage du magétique du disjoteur : Id > Imag. D autre part, o admet que la tesio lors de l apparitio du défaut vaut 0,8 simple. : 80% de la tesio La relatio deviet do : = représete la logueur maximale de la lige d alimetatio à e pas dépasser pour ue valeur de I mag doée. Cela sigifie qu'e as de dépassemet de la logueur max alulée, la valeur du ourat sera iférieure à I mag et l appareil de protetio «verra» e ourat de ourt-iruit omme u ourat de surharge qu il oupera ave retard (t > 20ms) ave les risques que ela omporte : iedie. V : tesio simple e (V). S : setio des oduteurs e (mm²). m : rapport des setios (sas uité). l max : logueur maximale du N ou de la phase e (m). Résistivité du uivre = 2,25 ourat de fotioemet du déleheur magétique du disjoteur (). Valeur de la tesio de otat : shéma équivalet. C TN -C TR1 a Id Rph L2 Id U La tesio de otat U à laquelle est soumis l utilisateur apparait etre masse et terre et par oséquet aux ores du oduteur N. Elle est doée par la loi d ohm : U = R N d Il est préférale de l exprimer e fotio de la tesio et des setios de oduteurs. ve R N = et = d = U RN m = U = R U = ppliatio umérique N 1: Calulez la logueur max de la lige d alimetatio aisi que la tesio de otat lors d u défaut d isolemet de la mahie M2.

5 V = 230 V S ph = S N = 25mm² I mag = 504 (Imposée par l UTE C ) Logueur max : La tesio de otat lors du défaut sera égale à : La simulatio de l exemple i-dessus à l aide du progiiel «Eodial» de hez Sheider Eletri doivet ofirmer vos aluls. La oure e vert sigale la valeur Ief qui représete la valeur du ourat de défaut etre phase et N. Le réglage du «magétique» Isd = 504 do iférieur à la valeur de l Ief présumé = 630 Le logiiel valide otre istallatio : si o relae l appliatio e etrat la logueur l = 200m, l éra affihe ue erreur : «seuil magétique > ourat de défaut» : la relatio doe u résultat d ue préisio satisfaisate. I Ik3Max Ik2mi Ief 58 18,44 k 1,08 k 0,63 k Q2 Q1

6 Gamme Multi 9 NG125 Masterpat NT Désigatio/tehologie fusile NG125N NT12H1 Calire disjoteur/fusile Déleheur/oure C Mirologi 5.0 E Calire déleheur Réglages log retard Ir () Tr (s) 0 24 Réglages ourt retard Isd () Tsd (s) 0 0,08 Réglages istataé Ii () Cas N 2 : Méthode des impédaes Méthode qui pred e ompte toutes les impédaes (réseau, trasformateur et oduteurs) de la oule de défaut : o utilise ette méthode lorsque l o désire ue oe préisio du ourat de défaut et/ou lorsque le défaut se trouve prohe de la soure. Les progiiels de alul d istallatio utiliset ette méthode de alul e appliquat les relatios d életrotehique oteues das l UTE C Ojetif : Compredre la tehique employée pour aluler les ourats de ourt-iruit par la méthode des impédaes : les élémets e rouge éessitet ue oe oaissae des lois et/ou des phéomèes dérits : trasformateur, impédae, lois et. Das u premier temps, e herhez pas à tout prix à etrer das le détail des démostratios mais essayez plutôt de ompredre la méthode géérale. Note : à l heure atuelle, de omreux progiiels dimesioet et oçoivet les istallatios.t. Ces alulateurs, pour être utilisés ave diseremet et effiaité, éessitet ue oe oaissae des poits suivats : Des matériels : trasformateurs, protetios, mode de pose, aalisatios et. De l életrotehique : loi géérales appliquées aux iruits moophasés et triphasés : la loi d ohm gééralisée e partiulier. Des shémas de liaisos à la terre trop souvet méous et pourtat fodametaux e distriutio T. Prolème : Soit l istallatio Fig.1 présetat u défaut d isolemet etre la phase L2 et la masse de l istallatio. La oséquee d u tel défaut e TN est l étalissemet d u ourat de ourt-iruit das les oduteurs phase et N. Caluler la valeur de e ourat de maière préise, implique de oaître la méthode des impédaes.

7 C TR1 a Q1 Id RPh XPh L2 Défaut d isolemet sur u équipemet ou ue istallatio Fig.1 RN XN Masse U R Terre Priipe : Tous les élémets situés etre la soure et le poit de ourt-iruit partiipet à régler la valeur du ourat de irulatio : Le réseau amot par so impédae. Le trasformateur par so impédae. L appareil de protetio par so impédae. Les oduteurs par leur impédae. Das u premier temps, les appareils de protetio sot égligés pour éviter de harger l exemple : o peut reteir qu e gééral leur résistae est égligée devat leur réatae : X >> R. Note : La répétitio volotaire du terme impédae motre la plae etrale qu elle revêt e distriutio haute ou asse tesio. Sa méoaissae etraîe trop souvet ue simplifiatio das l étude des iruits dot o e retiet souvet que l aspet résistif et dot l étude se olue par des aluls qui doet des résultats très éloigés de la réalité. L impédae des oduteurs Rappel : Les oduteurs ot ue origie «résistive» à laquelle viet s ajouter ue «réatae idutive X ( = L» lorsqu ils sot alimetés e alteratif ( ): la somme vetorielle ( + forme l impédae qui règle la valeur du ourat (et du déphasage) :. Calul du ourat de défaut : La valeur de e ourat est doée par la loi d ohm : représete l impédae totale de la oule de défaut (Fig.2) dot haque ostituat oéit à la règle suivate : Z =. isi haque oduteur de la Fig.1 peut être modélisé par ue résistae R aisi qu ue réatae X qui formet à eux d eux ue impédae (idivisile) Z visile sur la Fig.2. ou Z C TR1 a Q1 Id ZPh oule de défaut L2 Défaut d isolemet sur u équipemet ou ue istallatio Fig.2 ZN Masse U R Terre L impédae du trasformateur de distriutio Les Fig.1 et 2 motret que le trasformateur fait partie de la oule de défaut : So impédae doit do etrer das le alul du ourat de défaut : L DETERMINTION DE L IMDNCE Z T DU TRNSFORMTEUR S EFFECTUE EN NEGLIGENT L IMDNCE DE L OUCLE DE COURT-CIRCUIT.

8 Du poit de vue du seodaire, u trasformateur est u géérateur de tesio dot haque eroulemet présete ue impédae Z T omposée d ue résistae R T et d ue réatae X T (e gééral repérée Rs das les mauels d életrotehique : l idie s pour seodaire). Ces gradeurs sot liées par la relatio vue préédemmet : Z T = isi, l eroulemet asse tesio repéré [] du trasformateur TR1 de la Fig.2 peut être modélisé suivat le shéma idessous das le as d u Ik3 (I3): le poit «a» est le eutre artifiiel réalisé par le ourt-iruit. Court-iruit réel U1 HT C TR1 a Q1 I 2 >>I 2 a a RT XT I 2 V 2CC = mv 1 U2 =0 a ZT I 2 V 2CC = mv 1 U2 =0 La méthode même méthode appliquée à la ue distriutio TN de la Fig.1 et 2 : Défaut réel e TN-C U1 TR1 a HT C N Q1 I 2 >>I 2 RT XT V 2 = mv 1 I 2 U2 =0 ZT I 2 V 2 = mv 1 U2 =0 Détermiatio de R T : La valeur de R T et de X T d u trasformateur de distriutio e sot pas doées das les aratéristiques tehiques géérales de la mahie. Il faut do les aluler à l aide des gradeurs oues. Les relatios sot doées par les fariats de matériel (page k83 Sheider).isi la valeur de la résistae de l eroulemet seodaire R T se déduit de l essai e ourt-iruit dot le modèle est doé i-dessous. Essai e ourt-iruit U1 TR1 a HT C Q1 I 2 =I 2 a a P RT XT V 2 = mv 1 I 2 =I 2 U2 =0 a ZT I 2 =I 2 V 2 = mv 1 U2 =0 Résistaes, impédaes et pertes joule d u trasformateur Les pertes joule P :(P CUIVRE ) doées par les fariats de trasformateur sot dissipées das la résistae R T (pertes joule = ri²) des eroulemets (ii 3) et ot pour expressio : (1) (2) ave (3) E remplaçat (3) das (2) o otiet: = P e (W) U e (V) S e (V) ppliatio umérique N 2: Si ous appliquos la relatio à u trasformateur suivat (pk83) S = 1000kV I = 1408 U = 6% P CU = 12,7 kw

9 Calulez R T e utilisat 2 relatios différetes : Rapport de trasformatio et Impédae Z T du trasformateur ou Rappel : das u trasformateur (moo ou tri) la puissae trasmise du primaire vers le seodaire (ou de la HT vers la T) est oservée, aux pertes fer et joule près. Cei ous permet d érire la relatio suivate (trasformateur triphasé): Cette relatio met e évidee que le trasfert d éergie, s effetue sous des tesios ou ourats différets selo que le trasformateur est aaisseur, élévateur de tesio ou d isolemet : aisi u trasformateur aaisseur verra u ourat pour ue tesio. Le rapport de trasformatio des tesios et des ourats oté m se déduit de la relatio préédete (la relatio est valale aussi e moophasé évidemmet : ). m > 1 (élévateur) m = 1 (isolemet) m < 1 (aaisseur) L impédae Z T : elle peut s exprimer e fotio d U 2, U CC et de S pour être alulale à l aide des doées ostruteur: ous ramèeros le raisoemet à u eroulemet. La loi d ohm implique ar l essai e ourt-iruit s effetue sous la tesio réduite U 1CC = U CC U 1 et géère le ourat I 2CC = I 2 = L expressio peut do s érire : ave et est maiteat alulale à l aide des doées ostruteur. ppliatio umérique N 3: éoé de l.n 2 La valeur de la réatae se déduit de : Z = et vous devez vérifier que :

10 L impédae mot du réseau HT Cette propriété importate permet de rameer l impédae du réseau amot (qui partiipe aussi à la limitatio du ourat de ourt-iruit) au réseau T, lui permettat aisi d être isérée das les shémas équivalets. = U e (V) S e (V) La tradutio des démostratios i-dessus sot résumées das le shéma i-dessous : Réseau amot Z HT Z HT x m² UHT Z HT UT Z HT x m² Z HT Z HT x m² E résumé, u réseau tel que elui-i-dessous : U1 Réseau amot Trasfo. 3~ Coduteurs Z r Z T U2 ZCo. ZCo ZCo I I I V 20 Peut être rameé au modèle suivat : Z réseau Z Trasfo Z Coduteurs R rés. X rés. R Tr. X Tr. R Co. X Co. V 20 I Pour être eore simplifié omme i-dessous ar : Le fateur est itroduit pour predre e ompte les variatios de tesio, lesquelles sot fotio du temps, de l'emplaemet, des hagemets de réglage des trasformateurs et d'autres osidératios. Les valeurs de orrespodet aux oditios les plus sévères de l'istallatio à asse tesio : NF EN (C ). ZCC XCC = X Z CC RCC = R R CC X CC V 20 I

11 Note 1: le ourt-iruit triphasé réalise u «ouplage» étoile, par oséquet, haque élémet e amot du ourt-iruit est «alimeté» sous ue tesio simple V : J ai remplaé la gradeur (mu 0 ) qui figure das l UTE C par la tesio à vide (V 20 ) équivalete et plus parlate. Résistivité et température : Relatios et iformatios omplémetaires R: Résistae (Ω). S: setio des oduteurs e (m²). lie vers loi d ohm l : logueur e (m) : Résistivité du uivre = 1,72 m Quelques préisios oerat les oduteurs e uivre : Poit N 1 : Le uivre Cu-ETP ou Cu-a1 utilisé pour la fariatio des oduteurs possède ue résistivité égale à :. Poit N 2 : La odutiilité du uivre a été prise e référee par la Commissio Eletrotehique Iteratioale e 1913, et sa résistivité, d ue valeur de à l état reuit, est l étalo de ette mesure : ette valeur est doée pour ue température de 20 C. La odutiilité du uivre est, par défiitio, égale à 100 % ICS : «Iteratioal ealed Copper Stadard». La odutivité s exprime e : (e remplaçat par 1,7241 o ofirme le résultat de 100% ICS pour le uivre). N oulios pas l alumiium : L alumiium 1370 utilisé omme oduteurs us aéries possède ue odutivité de 61 %ICS, e qui orrespod à ue résistivité de : ppliatio umérique N 4 : Cuivre ou lumiium? Cosidéros deux liges de même setio et de même logueur dot l ue est e uivre et l autre e alumiium: l = 150 m ; S = 25 mm². 25mm² 150m - Cu 25mm² 150m - l 33,45 kg 10,1 kg Volume des liges : Le volume des liges est : v = S l = 25 = 3,75 m ou v = 3,75 Masse des liges : La masse volumique du uivre est : 8,92 g/ do = 8,92 3,75 = 33,45 kg La masse volumique de l alumiium est : 2,7 g/ do = 2,7 3,75 = 10,1 kg Costituos ue lige e alumiium de masse équivalete à la lige e uivre: = 33,45 kg La masse est oue : = 33,45 kg ou = g

12 La logueur est idetique : l = 150 m ou l = m La lige ostituée est telle que : 33,45 = 2,7 = 2,7 = 2,7 (l e m) ou désige le volume d alumiium et la setio du oduteur d alumiium. La setio d ue telle lige est : = 0,826 m² ou = 82,6 mm² La résistae de la lige alumiium de 33,4kg est : = 0,051 La résistae de la lige uivre de 33,4kg est : = 0,103 = = 2 25mm² 150m - Cu 83mm² 150m - l 33,45 kg 33,45 kg Colusio : L alumiium, utilisé das la fariatio de oduteur allie oe odutivité à ue faile desité e qui fait qu à poids égal de uivre, l alumiium possède ue résistae életrique 2 fois plus faile. Ifluee de la température : La température amiate ifluee de maière peu sigifiative la valeur de la résistae et, pour ette raiso elle est do souvet égligée das les aluls. E revahe, elle doit être prise e ompte das les aluls des réseaux ar les oduteurs présetat ue faile résistae, la température impate fortemet la valeur prise par le ourat. isi, la valeur de la résistae roît sous l atio de la haleur suivat la loi doée das le taleau i-dessous (l UTE C impose que les aluls de ourat de défaut s effetuet à des températures préises). R t = R 0 (1 + pour le uivre R t : Valeur de la résistae à la température t (Ω). R 0 : Valeur de la résistae à la 0 C (Ω). ppliatio umérique N 5 : U oduteur d ue logueur l = 150m et de setio S = 120mm² présete les résistaes suivates : ou 21,5 mω Calulez la valeur de ou 23 mω dot la valeur figure i-dessus

13 ppliatio umérique N 6 : (d après oours) Soit l istallatio dot le shéma est i-dessous : U 1 20kV / 400V 1000kV Dy11 U20 = 410V U = 6% TR1 Réseau amot: 20kV P = 500MV V2 Réseau amot: 20kV P = 500MV a 632 mm²/ph L = 5m Z N 632 mm² DGT1: C1001N 3 x x 632 mm² U 2 Terre Z arres 632 mm² Terre J1 Z = 0 N Setioemet N I I Q1: C1001N 3 x 1000 N Z C1 240 mm² Z N 240 mm² Câle C1: 3x3x240mm² joitifs + 1x240mm² L = 135m R02V uivre C1 Ik3 J2 Z = 0 Distriutio N Ik3 Q2: NS100N 3 x 100 N C2 Câle C2: 4x25 mm² Multioduteur Type PR uivre: 3 ph. + N L = 45m Sur hemi de âle perforé T = 30 C Z C2 25 mm² Z N 25 mm² Ik1 ou Ief L1 L2 L3 M Ik1 ou Ief L1 L2 L3 M M1 U M1 U Shéma uifilaire Détails phase N 1

14 Doées : Les aluls de résistae sot effetués pour la résistivité suivate qui s applique lors des ourtsiruits : Ik3 ou liés au régime TN. Pour le alul d Ik3 l é selo la NF EN (C ) e t pour l alumiium. Les oduteurs utilisés suivet le même hemiemet et sot de même logueur. S < 150 mm² : seule la résistae des oduteurs est prise e ompte. S > 240 mm² : R = 0 Réatae moyee liéique des âles moooduteurs ou multioduteurs e trèfle : 0,08 mω/m Réatae moyee liéique des âles moooduteurs joitifs e appe : 0,09 mω/m Réatae moyee liéique des jeux de arres et des âles moooduteurs espaés: 0,15 mω/m Réatae d u disjoteur : X D = 0,15 mω - R D = 0 Note : la réatae liéique est liée au mode de pose des oduteurs. Travail demadé : a) Idetifiez le shéma des liaisos à la terre utilisé : TT TN-C TN-C-S TN S IT ) Doez la sigifiatio des lettres employées pour la désigatio du S.L.T: ) Caluler la valeur du ourat de ourt-iruit Ik3 (I3) au iveau du jeu de arre J1. Selo la orme NF EN (C ) Les élémets qui omposet la oule de défaut lors d u ourt-iruit etre les trois phases d alimetatio sot : Le réseau amot le trasformateur les jeux de arres - les appareils de protetio - les oduteurs jusqu au poit de ourt-iruit : tous les élémets oduteurs partiipet au «réglage» du ourat. Le réseau amot : Calulez l impédae amot : Sa résistae Ra rameée e T: Sa réatae Xa rameée e T:

15 Le trasformateur : La valeur de la réatae se déduit de : Z = Remarquos qu ii aussi: Les oduteurs : Calulez la résistae R C1 et la réatae X C1 du âle C1 (attetio ar C1 est ostitué de trois oduteurs). arres de 5m de setio S = 632 mm² : Câle C1 (3 âles e appe serrée par phase) : 3x3x240mm² - l = 135 m - R R R X X X Câle C1 (1 phase) Vous devez trouver les résultats suivats : R( ) X( ) Z( ) Réseau amot Za = 0,35 Trasformateur = 9,77 10 arres 0 = 0,75 = 0,75 Disjoteurs 0 = 0,3 = 0,3 Câle C1 3,46 5,32 Calul d Ik3 : U 20 = 420 V Toutes les gradeurs sot oues et la relatio géérale peut s appliquer omme il suit :

16 Ue simulatio de la distriutio étudiée effetuée à l aide du logiiel «Eodial» doe le résultat très prohe du alul préédet: Ik3 = 15,9 k. Caluler la valeur du ourat de défaut gééré par l apparitio d u défaut d isolemet de la mahie M1. Le défaut d isolemet e régime TN produit u ourat de ourt-iruit I D qui s étalit etre la phase e défaut et le oduteur de retour N. Pour aluler le ourat I D il suffit d appliquer la même formule que préédemmet à la oule de défaut ostituée par : Le réseau amot le trasformateur les disjoteurs les oduteurs jusqu au poit de ourt-iruit. Note importate : l impose le hoix de pour le alul des ourats de défauts, e qui orrespod à 1,28 = 1,28 = 23,7 Les aratéristiques du âle C2 etrat das la oule de défaut sot : Les aratéristiques du oduteur N des âles C1 et C2 et des arres sot : Ω Réatae du disjoteur Q2 : Ω Vous devez trouver les résultats suivats :

17 R ( X ( Z ( Réseau amot Za = 0,35 m Trasformateur = 9,77 10 arres 0 = 1,5 = 1,5 Disjoteurs 0 = 0,45 = 0,45 Phase âle C1 3,46 5,32 Phase âle C2 33,3 33,5 N âle C1 10,4 5,32 N âle C2 33,3 33,5 TOTL R oule = 82,62 X oule =35,47 Il faut do multiplier par 1,28 la valeur de la résistae oteue à 20 C : R oule = 82,62 1,28 = 105,75 R oule = 105,75 Le ourat alulé orrespod au modèle proposé par «Eodial» i-dessous : Ik1m = 2,07k au iveau de M1. Caluler la valeur de la tesio de otat U lors du défaut préédet. Importat : L emploi de D.D.R état iterdit e distriutio TN-C, la protetio des persoes et des iruits est assurée par le disjoteur magétothermique. Justifiez le hoix et les réglages du disjoteur Q1

18 Protetio des iruits : Pour empêher toute dégradatio des oduteurs par u ourat de défaut (fuite ou ourt-iruit) : Le Pouvoir de Coupure du disjoteur doit être supérieur à la valeur de l Ik3 alulé : 36k > 5,88 k (orret) le PdC est aratérisé par l Is qui est u % de l Iu (voir ours) Le réglage du magétique doit être iférieur à la valeur de l Ik3 alulé : 5632 < 5888 (orret). Protetio des persoes : Selo la tesio omiale etre phase et eutre U 0, le temps de oupure maximal du taleau 41 doit être appliqué à tous les iruits termiaux. Taleau V < 120 V 120 V < 230 V 230 V < 400 V 400 V Temps de oupure (s) ~ = ~ = ~ = ~ = Shéma TN ou IT 0,8 5 0,4 5 0,2 0,4 0,1 0,1 Shéma TT 0,3 5 0,2 0,4 0,07 0,2 0,04 0,1 L impédae du oduteur N vaut: Z N = 58,2 La tesio du otat: U = Z N d = 58,2 (tesio dagereuse) Justifier le hoix des réglages du disjoteur Q2 : Q2 : NS100N - TM-D Q1 : C1001N - STR25DE

19 I Ik3Max Ik1mi Ief 0 15,86 k 2,07 k 2,07 k Q2 Q1 Gamme Compat NS Compat C Désigatio/tehologie fusile NS100N C1001N Calire disjoteur/fusile Déleheur/oure TM-D STR25DE Calire déleheur Réglages log retard Ir () Tr (s) Réglages ourt retard Isd () Tsd (s) 0 0,06 Réglages istataé Ii () 0 0 Résultats de alul oformes au guide UTE C (2003).

20 N Le réglage : Ir() > I. Le réglage du magétique I SD est iférieur à l Ik1m : 800 < 2,07k Pour u Ik 2000, le temps de délehemet est : oforme au taleau 41 (0,04s). E shéma TN S : deux oduteurs distits et N partet du trasformateur vers l istallatio suivat le shéma i-dessous. TR1 C TN -S a Q1 L1 L2 L3 N N N L1 L2 Tri + N + Q2 L3 N N L1 L2 Tri + N + Q3 L3 Ce shéma est utilisé lorsque la setio des oduteurs est < 10mm². L usage d appareils tétrapolaire augmete le oût de l istallatio. L usage autorisé des D.D.R e TN-S red la protetio des iruits plus aisée qu e TN C. Lors de l apparitio d u défaut d isolemet, la oule est là aussi parourue par u ourat de ourtiruit. E shéma TN-C-S : Les deux shémas préédets se trouvet réuis das ue même istallatio à la oditio que le shéma TN-C préède le TN-S. TR1 a Q1 C N TN -C-S TN -C Q2 N Q3 N Q4 N L1 L2 L3 L1 L2 L3 N L1 L2 Tri + N + Tri + Tri + N + L3 TN-C TN-S

21 N N N L1 L2 Q3 L3 La séparatio du N e + N s effetue à l aide de oriers spéiaux qui permettet le passage du TNC au TNS: le eutre est setioale et la otiuité du respetée. ppliatios N 7: Pouvez-vous déoder le shéma de liaiso à la terre de l istallatio iotre dot le shéma est idessous? N N Trasfo. ppliatios N 8: étude de l istallatio i-dessous

22 Fig.2 I Ik3Max Ik1mi Ief 29 9,33 k 0,94 k 0,94 k Q2 Q1 Gamme Compat NR Compat NSX Désigatio/tehologie fusile NR100F NSX630F Calire disjoteur/fusile Déleheur/oure TM-D Mirologi 5.3 Calire déleheur Réglages log retard Ir () 50,4 578 Tr (s) 0 16 Réglages ourt retard Isd () Tsd (s) 0 0

23 Réglages istataé Ii () Questioaire : Quel est le régime de eutre utilisé? Quelle est la valeur maximale du ourat de ourt-iruit triphasé? Où est-il situé? Calulez la logueur théorique maximale utilisale sur l istallatio : Quel est la valeur miimale du ourat lié à u défaut d isolemet de la mahie M1? La mahie est-elle équipée d ue ore Neutre? Justifiez Le disjoteur Q2 remplit-il so rôle de protetio des iruits et des persoes? D autres questios peuvet être posées autour de ette appliatio : Choix de disjoteurs plus «performats» : Eodial e propose pas es disjoteurs lors du alul automatique de l istallatio, je les ai hoisis idetiques à l épreuve d exame. Choix et réglages de déleheurs.et. Justifier le hoix de la setio des oduteurs : e partiulier le âle C2. Des doumets de référee :

24 Cahier tehique N 158 de Sheider Eletri pour la méthode des impédaes. NF C pour la mise e œuvre du TN peu aordée das e ours. UTE C pour les oditios de alul des Ik et autres ourats de défaut. U oseil : Utiliser u progiiel de dimesioemet d istallatio (Eodial ou équivalet) pour s approprier : le lagage lié à la distriutio : Ik3, Isd et. Le réglage des omreux types de déleheurs et aisi simuler leur fotioemet. Les automatismes liés à la oeptio des distriutios : struture des istallatios Les différets shémas de liaisos à la terre.

Mots de longueur donnée à base de P lettres, et fonction génératrice

Mots de longueur donnée à base de P lettres, et fonction génératrice Mots de logueur doée à base de lettres, et foctio géératrice Cosidéros les mots de logueur à base de lettres, avec etier positif. ) Combie existe-t-il de tels mots? La première lettre du mot est l ue des

Plus en détail

FIBRE OPTIQUE ETUDE DU GUIDAGE. Guidage du faisceau lumineux. Etude de la réflexion à l interface cœurgaine. Loi de Descartes à l interface :

FIBRE OPTIQUE ETUDE DU GUIDAGE. Guidage du faisceau lumineux. Etude de la réflexion à l interface cœurgaine. Loi de Descartes à l interface : FIBRE OPTIQUE Ue fibre optique ulti ode à saut d idie est ostituée du œur, d idie de réfratio.507 et d ue gaie d idie.48. Ces deux parties sot asseblées selo ue struture oaxiale (voir shéa). ETUDE DU GUIDAGE

Plus en détail

Chapitre 2.4 La réfraction

Chapitre 2.4 La réfraction Chapitre.4 La réfratio La itesse e la lumière as u milieu 8 La lumière oage as le ie à ue itesse 3 0 m/s. Lorsqu elle oage as u milieu, la lumière se éplae à itesse égale à la itesse as le ie iisé par

Plus en détail

On peut représenter la situation par un arbre : On a donc p(b 1 B 2)= p(b 1) p (B ) = 3 4 = 3.

On peut représenter la situation par un arbre : On a donc p(b 1 B 2)= p(b 1) p (B ) = 3 4 = 3. T ale S Correctio Exercices type bac de Probabilités. Mars Exercice : Ue ure cotiet au départ 0 boules blaches et 0 boules oires idiscerables au toucher. O tire au hasard ue boule de l ure : Si la boule

Plus en détail

Questions pour un champion en ligne

Questions pour un champion en ligne Questios pour u champio e lige Le jeu télévisé QPUC préseté sur FR3 et aimé par Julie Lepers existe aussi e variate «e lige». U jeu «e lige» se déroule aisi : Six iterautes disputet ue première mache dite

Plus en détail

Estimations et intervalles de confiance

Estimations et intervalles de confiance Estimatios et itervalles de cofiace Estimatios et itervalles de cofiace Résumé Cette vigette itroduit la otio d estimateur et ses propriétés : covergece, biais, erreur quadratique, avat d aborder l estimatio

Plus en détail

CORRECTION DU BAC BLANC 2

CORRECTION DU BAC BLANC 2 CORRCTION DU BAC BLANC 2 XRCIC 1 (6 poits) Baccalauréat ST Mercatique Podichéry - 2010 Deux tableaux sot doés e aexe : le premier doe l évolutio du prix du mètre carré das l immobilier résidetiel acie

Plus en détail

MA401 : Probabilités TD3

MA401 : Probabilités TD3 MA : Probabilités Exercice Ue compagie aériee étudie la réservatio sur l u de ses vols. Ue place doée est libre le jour d ouverture de la réservatio et so état évolue chaque jour jusqu à la fermeture de

Plus en détail

Système d'éclairage et perturbations

Système d'éclairage et perturbations Lycée N.APPER 447 ORVAUL Essai de système Système d'éclairage et perturbatios Objectifs Etude du foctioemet des systèmes d'éclairage fluorescets à tube et "fluocompacte" : foctioemet, perturbatios du réseau.

Plus en détail

Master 1ère année spécialité IMIS et Mathématiques Contrôle continu de "Processus Stochastiques"

Master 1ère année spécialité IMIS et Mathématiques Contrôle continu de Processus Stochastiques Master ère aée spécialité IMIS et Mathématiques Cotrôle cotiu de "Processus Stochastiques" 8 octobre 00 - Durée h Calculatrices et documets autorisés Exercice Jacques va tous les jours à so travail e emprutat

Plus en détail

Distribution de l énergie : Transformateurs de distribution mis en parallèle

Distribution de l énergie : Transformateurs de distribution mis en parallèle Distriutio de l éergie : Trsformteurs de distriutio mis e prllèle 1. Situtio (voir shém de distriutio) Les esois de osommtio d eu de l de olmr, imposet l rétio d u ouveu hmp ptt. E ours de projet, plusieurs

Plus en détail

Distribution de l énergie

Distribution de l énergie Lycées Paul Mathou Distribution de l énergie S1.4 Réseaux Basse Tension Niv : 3 Lycées Paul Mathou - 2011 Marc Sanchez 1. Situation Reprenons le schéma unifilaire étudié en partie lors de l évaluation

Plus en détail

Chapitre 1 : Les notions de base

Chapitre 1 : Les notions de base Chapitre : Les otios de base Itroductio I Comparer des gradeurs A) Les pourcetages B) Taux de variatio, coefficiet multiplicateur, idice C) Importace du ses de la comparaiso ) Raisoemet sur les taux de

Plus en détail

III ESPERANCE MATHEMATIQUE

III ESPERANCE MATHEMATIQUE /9 ésumé de ours e alul des probabltés (JJ bellager III ESPEAE MATHEMATIQUE I.Défto et alul de l espérae mathématque d ue VA La défto la plus géérale de l espérae d u VA : (do à valeurs postves ou ulles

Plus en détail

Travaux dirigés de transports et transferts thermiques

Travaux dirigés de transports et transferts thermiques Travaux dirigés de trasports et trasferts thermiques Aée 015-016 Araud LE PADELLEC alepadellec@irap.omp.eu page page 3 P r é s e t a t i o Tous les exercices de trasports et de trasferts thermiques qui

Plus en détail

Centre Régional des Métiers de l Éducation et de la Formation MARRAKECH

Centre Régional des Métiers de l Éducation et de la Formation MARRAKECH R O Y A U M E D U M A R O C Miistère de l Educatio Natioale et de la Formatio Professioelle Cetre Régioal des Métiers de l Éducatio et de la Formatio Académie Régioale de l Éducatio et de la Formatio Marrakech-Tesift

Plus en détail

SESSION DE 2004 CA/PLP

SESSION DE 2004 CA/PLP SESSION DE 4 CA/PLP CONCOURS EXTERNE Sectio : MATHÉMATIQUES SCIENCES PHYSIQUES COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES Durée : 4 heures L usage des calculatrices de poche est autorisø (coformømet au directives de

Plus en détail

Le modèle linéaire général simple à deux variables

Le modèle linéaire général simple à deux variables L3 Mahémaique e Saisique Les esimaeurs des MCO M Le modèle liéaire gééral simple à deu variables Iroduio géérale U modèle es ue représeaio simplifiée, mais la plus ehausive possible, d ue eié éoomique

Plus en détail

Agrégation externe de mathématiques, session 2008 Épreuve de modélisation, option A : Probabilités et Statistiques

Agrégation externe de mathématiques, session 2008 Épreuve de modélisation, option A : Probabilités et Statistiques Agrégatio extere de mathématiques, sessio 2008 Épreuve de modélisatio, optio (public 2008) Mots clefs : Loi des grads ombres, espace des polyômes, estimatio o-paramétrique Il est rappelé que le jury exige

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATON GÉNÉRALE Ce dossier ontient les douments suivants : - Présentation générale : page G. - Présentation du thème d'étude : page G. - Shéma général de distribution H.T. : page G. G . Présentation

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL Corrigé du baccalauréat Polyésie 6 jui 4 STID STL spécialité SPCL EXERCICE 4 poits Cet eercice est u questioaire à choi multiples. Pour chacue des questios suivates, ue seule des quatre réposes proposées

Plus en détail

1 Programme de l agrégation interne

1 Programme de l agrégation interne Séries umériques Programme de l agrégatio itere Partie 0b : Séries de ombres réels ou complexes Séries à termes positifs La série coverge si et seulemet si la suite des sommes partielles est borée Étude

Plus en détail

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov AME Dossier : Matrices et suites 545 romeades aléatoires : vers les chaîes de Markov ierre Griho (*) Cet article propose ue mise e perspective de la otio de promeade ou de marche aléatoire itroduite das

Plus en détail

LAYRTON R LAMPES À DÉCHARGE. Vapeur à Mercure. Halogénures Métalliques. Sodium Haute Pression. Sodium Basse Pression E27 E40 B22. RX7s R7s Fc2 G12 G38

LAYRTON R LAMPES À DÉCHARGE. Vapeur à Mercure. Halogénures Métalliques. Sodium Haute Pression. Sodium Basse Pression E27 E40 B22. RX7s R7s Fc2 G12 G38 Vapeur à ercure AYRTO R APES À DÉHARGE E7 E0 B Halogénures étalliques RX7s R7s c G1 G8 E0/E7 Sodium Haute Pression RX7s c PG1 E0/E7 BYd Sodium Basse Pression AYRTO R APPAREIAGES POUR E OTIOEET DE APES

Plus en détail

Chapitre 3: Réfraction de la lumière

Chapitre 3: Réfraction de la lumière 2 e B et C 3 Réfractio de la lumière 16 Chapitre 3: Réfractio de la lumière 1. Expériece 1 : tour de magie avec ue pièce de moaie a) Dispositio Autour d'ue petite boîte coteat ue pièce de 1 de ombreux

Plus en détail

Fluctuation et estimation

Fluctuation et estimation Fluctuatio et estimatio Table des matières I Idetificatio de la situatio........................................ II Échatilloage, itervalle de fluctuatio asymptotique........................ II. Itervalle

Plus en détail

E(X i ) par linéarité de l espérance.

E(X i ) par linéarité de l espérance. Statistiques appliquées. L3 Iterrogatio Questios de cours. 3 poits 1) Eocer le théorème cetral limite (1 pt). Si (X ) est ue suite de v.a. idépedates et de même loi, admettat des momets d ordre u et deux

Plus en détail

Feuille 2 : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissements finis, étude des variations

Feuille 2 : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissements finis, étude des variations UPMC 1M001 Aalyse et algèbre pour les scieces 013-014 Feuille : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissemets fiis, étude des variatios Les eercices sas ( ) sot des applicatios directes du cours.

Plus en détail

Id = Uc = Ru x Id = 10 x 11,4 = 114 V Tension mortelle

Id = Uc = Ru x Id = 10 x 11,4 = 114 V Tension mortelle I. Protection des personnes : Régimes de neutre 1. Nécessité de la liaison à la terre L'énergie électrique demeure dangereuse et la majorité des accidents est due aux défauts d'isolement des récepteurs.

Plus en détail

Schémas TT et IT dans la pratique. Protection contre les contacts indirects. 1 Copyright EV-31/10/04

Schémas TT et IT dans la pratique. Protection contre les contacts indirects. 1 Copyright EV-31/10/04 Schémas TT et IT dans la pratique. Protection contre les contacts indirects. 1 Copyright EV-31/10/04 Sommaire A. Généralités B. Applications au schéma TT C. Applications au schéma IT 2 A - Généralités

Plus en détail

Mode d emploi. Booster B-3. No. d article: 40-19327. tams elektronik

Mode d emploi. Booster B-3. No. d article: 40-19327. tams elektronik Mode d emploi No. d article: 40-19327 tams elektroik Sommaire 1. Pourquoi u amplificateur de puissace (booster)?...3 2. Premier pas...3 3. Coseils cocerat la sécurité...6 4. Le B-3...7 5. Diviser le réseau

Plus en détail

COMPARAISON DE METHODES POUR L ESTIMATION DE L INCERTITUDE SUR UNE FONCTION D ETALONNAGE

COMPARAISON DE METHODES POUR L ESTIMATION DE L INCERTITUDE SUR UNE FONCTION D ETALONNAGE 7 Iteratioal Cogress of Metrology, 0007 (05) DOI: 0.05/ metrolo gy/ 050 007 C Owed y the authors, pulished y EDP Siees, 05 COMPARAISON DE METHODES POUR L ESTIMATION DE L INCERTITUDE SUR UNE FONCTION D

Plus en détail

Lucyna FIRLEJ IUT Mesures Physiques Statistiques C1

Lucyna FIRLEJ IUT Mesures Physiques Statistiques C1 1 Statistique iferetielle. Relatios Iteratioales Lucya Firlej Pl. E.Bataillo, Bat.11, cc.06 34095 Motpellier cedex 5 Frace lucya.firlej@umotpellier.fr S3. Statistics. 30 h d eseigemet: 10 cours, 10 TD,

Plus en détail

VÉRIFICATIONS. Première vérification et contrôle final

VÉRIFICATIONS. Première vérification et contrôle final VÉRIFICATIOS OIBT 5.3.16.6 6.1.3.8 Première vérification et contrôle final L Ordonnance fédérale sur les installations à basse tension «OIBT» exige à l article 24 qu une première vérification soit faite

Plus en détail

Université de Picardie Jules Verne 2006-2007 Faculté de Mathématiques et d Informatique

Université de Picardie Jules Verne 2006-2007 Faculté de Mathématiques et d Informatique Uiversité de Picardie Jules Vere 006-007 Faculté de Mathématiques et d Iformatique Licece metio Mathématiques - Deuxième aée - Semestre 4 Probabilités Elémetaires Exame du ludi 4 jui 007 Durée h00 Documet

Plus en détail

Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski

Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski Dossier : Actualité de l Aalyse e Lycée 447 Qu est-ce qu u bo éocé de bac? Aalyse de l exercice de spécialité de TS de Podichéry 2013 Jacques Lubczaski «Podichéry est tombé!» : cela ressemble à l aoce

Plus en détail

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée Commissariat à la protectio de la vie privée du Caada LPRPDE Guide pour la petite etreprise : Rudimets de la protectio de la vie privée Miser sur la protectio de la vie privée Ue gestio adéquate des préoccupatios

Plus en détail

Racine nième Corrigés d exercices

Racine nième Corrigés d exercices Racie ième Corrigés d eercices Page 9 : N 8, 8, 8, 86, 88, 89, 9, 9, 9, 97 Page 6 : N, Page 6 : N Page 67 : N 8 Page 6 : N N 8 page 9 6 6 6 6 6 ( ) = = = = = = = = ( ) = = = = = = ( ) 8 = 8 = = = = = =

Plus en détail

L hebdo Finance de la MACS

L hebdo Finance de la MACS - DU 2 AU 9 OCTOBRE 2006 - Numéro DÉFINITION DE LA SEMAINE : Stock otio Idice boursier DOSSIER DE LA SEMAINE : Simulatio d u rêt immobilier 2 LES COURS DU JOUR Le jeudi 2 octobre 7 L hebdo Fiace de la

Plus en détail

Coordination des protections BT

Coordination des protections BT Guides Expert Basse Tension Coordination des protections BT n 5 Sommaire Lexique 2 Les exigences de la distriution électrique 3 1.1. Sécurité et disponiilité 3 1.2. Structure de distriution électrique

Plus en détail

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO UN APPROCH D LA COMPÉTITIVITÉ D LA ZON URO : L TAU D CHANG FFCTIF D L URO Le taux de chage effectif d ue moaie omial et réel costitue u idicateur privilégié pour apprécier la compétitivité d ue écoomie

Plus en détail

PSIM / TP1 Courants de court circuit

PSIM / TP1 Courants de court circuit Gérard Ollé L.T. Déodat de Séverac 31076 TOULOUSE Cx L.T Déodat TS1 ET PSIM / TP1 Courants de court circuit Essais de système Résumé : On utilise le logiciel de simulation de circuits électriques PSIM

Plus en détail

Correction du devoir surveillé de mathématiques n o 5

Correction du devoir surveillé de mathématiques n o 5 Correctio du devoir surveillé de mathématiques o 5 Exercice 1 1. Soit g la foctio défiie sur R par g(x) = (x 1)e x. (a) Détermier les ites de g e et +. Limite e. O a ue forme idétermiée. E développat,

Plus en détail

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS PERFORMANCE CONTACT vous présete so LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS OBTENEZ sas effort LES RENDEZ-VOUS que vous SOUHAITEZ SIMPLICITÉ ET EFFICACITÉ Spécialisée das la prise de redez-vous depuis de ombreuses

Plus en détail

MATHÉMATIQUES Corrigé

MATHÉMATIQUES Corrigé Exame de ovembre 009 Exame du premier trimestre Le 30 ovembre 009 Classes de ère STG Durée 3 heures MATHÉMATIQUES Corrigé Note aux cadidats L emploi des calculatrices est autorisé (circulaire 99 86 du

Plus en détail

Physique - électricité : TC1

Physique - électricité : TC1 Miistère de l Eseigemet Supérieur, de la echerche Scietifique et de la Techologie Uiversité Virtuelle de Tuis électricité : TC Cocepteur du cours: Jilai LAMLOUM & Mogia EN AÏEK Attetio! Ce produit pédagogique

Plus en détail

DISTRIBUTION ÉLECTRIQUE

DISTRIBUTION ÉLECTRIQUE DISTRIBUTION ÉLECTRIQUE Dossier B Ce dossier contient les documents suivants : - Travail demandé :... pages B2 à B3. - Documentations techniques :... page B4 à B20. B 1 B1. ÉTUDE DE L ALIMENTATION HTA

Plus en détail

BTS BIOCHIMIE & ANALYSES BIOLOGIQUES 2001

BTS BIOCHIMIE & ANALYSES BIOLOGIQUES 2001 Exercice 1 : ( 12 poits ) Les parties A et B peuvet être traitées idépedammet l ue de l autre. O se propose d étudier l évolutio e foctio du temps des températures d u bai et d u solide plogé das ce bai.

Plus en détail

Automates 1 Présentation

Automates 1 Présentation Automates Présetatio Présetatio d u automate 2 Ue maière de désiger l automate de l exemple 3 Défiitio géérale 4 U exemple d automate 5 Mot costruit sur l alphabet C 6 L esemble de tous les mots das u

Plus en détail

LO12. Chap 5. 5. Le fenêtrage. x r x w. y r y w. 5.1 Introduction. OpenGL. 1 x. Transformation de cadrage. glviewport();

LO12. Chap 5. 5. Le fenêtrage. x r x w. y r y w. 5.1 Introduction. OpenGL. 1 x. Transformation de cadrage. glviewport(); LO 5. Le feêtrage 5. Itroductio L affichage d u modèle implique la mise e correspodace des coordoées des poits et des liges du modèle avec les coordoées appropriées du dispositif où l image doit être visualisée.

Plus en détail

EPREUVE DE RAISONNEMENT LOGIQUE ET MATHEMATIQUE

EPREUVE DE RAISONNEMENT LOGIQUE ET MATHEMATIQUE EPREUVE DE RAISONNEMENT LOGIQUE ET MATHEMATIQUE Nombre de pages de l épreuve Durée de l épreuve 0 pages 3h00 Compte teu du fait qu il s agissait d u cocours d etraiemet, cette épreuve à été prise sur le

Plus en détail

Dénombrement. Le nombre de p-listes d éléments distincts d un ensemble à n éléments est Le nombre d injections de E p dans F n : (n p) :

Dénombrement. Le nombre de p-listes d éléments distincts d un ensemble à n éléments est Le nombre d injections de E p dans F n : (n p) : Filière E Deis Pasquigo Résumé du cours : 1. Esembles fiis Déombremet Défiitios E et F sot équiotets si il existe ue bijectio de E sur F. E est déombrable si E est équiotet à N. E est u esemble fii si

Plus en détail

II. PROPAGATION DE LA LUMIERE

II. PROPAGATION DE LA LUMIERE page II-1 II. PROPAGATION DE LA LUMIERE Le rayo lumieux est la otio fodametale de l optique géométrique. Nous allos étudier la propagatio de la lumière, est à dire la forme des rayos lumieux et la élérité

Plus en détail

Séries entières. Chap. 09 : cours complet.

Séries entières. Chap. 09 : cours complet. Séries etières Chap 9 : cours complet Rayo de covergece et somme d ue série etière Défiitio : série etière réelle ou complee Théorème : lemme d Abel Théorème : itervalle des valeurs positives où ue série

Plus en détail

Annexes techniques e-catalogue

Annexes techniques e-catalogue Annexes techniques e-catalogue Sélectivité des protections Tableaux de sélectivité : Amont Compact NSX0 à 0 - Aval Compact NS0 à 00 Tableaux de sélectivité : Amont Compact NS0 à 0 - Aval Compact NSX0 à

Plus en détail

Intervalles de fluctuation et de confiance

Intervalles de fluctuation et de confiance Chapitre 9 Itervalles de fluctuatio et de cofiace Sommaire 9.1 Itervalle de fluctuatio................................... 157 9.1.1 Quelques rappels..................................... 157 9.1.2 Itervalle

Plus en détail

>I Assainissement I. Sommaire. Assainissement non collectif. Entretien. Assainissement collectif. Formulaire de demande. Développement durable

>I Assainissement I. Sommaire. Assainissement non collectif. Entretien. Assainissement collectif. Formulaire de demande. Développement durable >I Assaiissemet I Sommaire Assaiissemet o collectif Formulaire de demade Coceptio Produits Texte de référece Mise e œuvre Etretie Assaiissemet collectif Développemet durable Cahier des clauses techiques

Plus en détail

Terminale S (2014-2015) Suites numériques

Terminale S (2014-2015) Suites numériques Termiale S (04-05) Suites umériques Raisoemet par récurrece. Itroductio E Mathématiques, u certai ombre de propriétés dépedet d u etier aturel. Par exemple, la ( + ) somme des etiers aturels de à est égale

Plus en détail

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Lorsque des doées umériques sot stockées ou trasmises, des perturbatios (par exemple électromagétiques) peuvet les edommager. Les codes détecteurs et correcteurs

Plus en détail

Feuille d exercices 5

Feuille d exercices 5 Mathématiques Physique S3, 205/206 Uiversité Blaise Pascal Feuille d exercices 5 Ex.. Tracer le graphe des foctios périodiques suivates, doer leur développemet e série de Fourier et discuter la covergece

Plus en détail

LES SUITES. u n = 1 n, pour n 1. u n = n 3

LES SUITES. u n = 1 n, pour n 1. u n = n 3 LES SUITES. Défiitio.. Défiitio Ue suite umérique est ue foctio de das, défiie à partir d'u certai rag 0. La otatio (u ) désige la suite e tat qu'objet mathématique et u désige l'image de l'etier (appelé

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

DES SOLUTIONS INNOVANTES D ÉLECTRO-DISTRIBUTEURS POUR ÉTIREUSES - SOUFFLEUSES

DES SOLUTIONS INNOVANTES D ÉLECTRO-DISTRIBUTEURS POUR ÉTIREUSES - SOUFFLEUSES DES SOLUTIONS INNOVANTES D ÉLECTRO-DISTRIBUTEURS POUR ÉTIREUSES - SOUFFLEUSES MAC Valves, Ic. a mis au poit des solutios 100% iterchageables e remplacemet des esembles d origie istallés sur les étireuses

Plus en détail

Thème : PHENOMENES VIBRATOIRES. Chap 2 : REFLEXION ET REFRACTION DE LA LUMIERE

Thème : PHENOMENES VIBRATOIRES. Chap 2 : REFLEXION ET REFRACTION DE LA LUMIERE Thème : PHENOMENES VIBRATOIRES hap : REFLEXION ET REFRATION DE LA LUMIERE 1) Itroductio : La lumière est de l éergie qui se propage sous forme de rayoemet. Das u milieu homogèe, liéaire, isotrope (mêmes

Plus en détail

Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial

Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial Travaux pratiques Série 2 Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial Objectifs du TP : Mesurer la vitesse de propagation d un signal dans un câble coaxial. Observer

Plus en détail

Le montant des intérêts acquis est la différence entre la valeur acquise et le capital placé :

Le montant des intérêts acquis est la différence entre la valeur acquise et le capital placé : http://maths-scieces.fr OPÉRATIONS FINANIÈRES A INTÉRÊTS OMPOSÉS I) Itérêts et valeur acquise Défiitio U capital est placé à itérêts composés lorsque le motat des itérêts produits à la fi de chaque période

Plus en détail

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont :

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont : Estimatio Objectifs Estimer poctuellemet ue proportio, ue moyee ou u écart type d ue populatio à l aide de la calculatrice ou d u logiciel, à partir d u échatillo Détermier u itervalle de cofiace à u iveau

Plus en détail

Théorie des Circuits. II Analyse des Réseaux Electriques. Bernard Gosselin Bernard.gosselin@umons.ac.be

Théorie des Circuits. II Analyse des Réseaux Electriques. Bernard Gosselin Bernard.gosselin@umons.ac.be Faculté Polytechique héorie des Circuits II Aalyse des Réseaux lectriques Berard Gosseli Berard.gosseli@uos.ac.e Aalyse des Réseaux lectriques Itroductio Aalyse Méthode des Mailles Méthode des Noeuds Réseaux

Plus en détail

1. Rappels de 5 ème 5 h + 1 h DS. 2. L intensité du courant 4 h + 1 h DS. 3. La tension électrique 4 h + 1 h DS

1. Rappels de 5 ème 5 h + 1 h DS. 2. L intensité du courant 4 h + 1 h DS. 3. La tension électrique 4 h + 1 h DS En classe de 5 ème : Comprendre, réaliser et représenter un circuit électrique simple Comprendre ce qu est un courant électrique et déterminer le sens du courant dans un circuit électrique Distinguer conducteur

Plus en détail

MARQUE DE FABRIQUE DE COMMERCE OU DE SERVICE

MARQUE DE FABRIQUE DE COMMERCE OU DE SERVICE N 10344*03 15 rue des Miimes - CS 50001-92677 COURBEVOIE Cedex Pour vous iformer : INPI Direct 0820 210 211 Pour déposer par télécopie : +33 (0)1 56 65 86 00 Réservé à l INPI REMISE DES PIÈCES : À produire

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

STATISTIQUE : ESTIMATION

STATISTIQUE : ESTIMATION STATISTIQUE : ESTIMATION Préparatio à l Agrégatio Bordeaux Aée 202-203 Jea-Jacques Ruch Table des Matières Chapitre I. Estimatio poctuelle 5. Défiitios 5 2. Critères de comparaiso d estimateurs 6 3. Exemples

Plus en détail

Chapitre 15 : S1-4-Réseaux Basse Tension.

Chapitre 15 : S1-4-Réseaux Basse Tension. Chapitre 15 : S1-4-Réseaux Basse Tension. SOMMAIRE 1-Appareils de coupure et de sectionnement 3 1-1-Interrupteur 3 1-2-Contacteur 3 1-3-Fusible 4 1-4-Sectionneur 5 1-5-Disjoncteur 5 Filiation entre disjoncteurs

Plus en détail

ÉTUDIER DES ONDES STATIONNAIRES SUR UN RESSORT HÉLICOÏDAL TENDU ET UNE CORDE TENDUE.

ÉTUDIER DES ONDES STATIONNAIRES SUR UN RESSORT HÉLICOÏDAL TENDU ET UNE CORDE TENDUE. Méaique Osillatios et odes Odes méaiques ÉTUDIER DES ONDES STATIONNAIRES SUR UN RESSORT HÉLICOÏDAL TENDU ET UNE CORDE TENDUE. Géérer des odes statioaires logitudiales sur u ressort hélioïdal et des odes

Plus en détail

Lignes de transfert d Energie Electrique

Lignes de transfert d Energie Electrique Calcul des courats de par la méthode des impédaces troductio Elle est surtout réservée aux réseaux BT. Elle est utilisée pour sa précisio et so aspect didactique. Elle pred e compte la quasi-totalité des

Plus en détail

TRANSISTORS A EFFET DE CHAMP

TRANSISTORS A EFFET DE CHAMP TRANITOR A EFFET E CHAMP La déomiatio «trasistor à effet de cham» (TEC ou FET) regroue deux tyes de trasistors : le TEC à joctio (JFET) le TEC à grille isolée (IFET : isulated gate FET, MOFET : Métal Oxyde

Plus en détail

CORRIGE DE L'EXAMEN DU 4 DECEMBRE 2002

CORRIGE DE L'EXAMEN DU 4 DECEMBRE 2002 CORRIGE DE L'EXAMEN DU 4 DECEMBRE EXERCICE. Notos X la variable aléatoire décrivat l'idetificatio des pièces défectueuses. Le ombre de valeurs possibles de X correspod au ombre de cofiguratios possibles

Plus en détail

DÉTERMINATION DE L INDICE DE RÉFRACTION D UN LIQUIDE

DÉTERMINATION DE L INDICE DE RÉFRACTION D UN LIQUIDE TP O. Page /5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O. Ce documet compred : - ue fiche descriptive du sujet destiée à l examiateur : Page /5 - ue fiche descriptive

Plus en détail

où h o et h w sont des termes sources dûs aux puits. On a ensuite les relations reliant les vitesses au gradient de la pression :

où h o et h w sont des termes sources dûs aux puits. On a ensuite les relations reliant les vitesses au gradient de la pression : Itrodutio. O s itéresse ii à la simulatio umérique de la réupératio des hydroarbures piégés das u réservoir pétrolier dot les aratéristiques sot oues. Ce type de simulatio est utilisé par les ompagies

Plus en détail

Informatique TP2 : Calcul numérique d une intégrale CPP 1A

Informatique TP2 : Calcul numérique d une intégrale CPP 1A Iformatique TP : Calcul umérique d ue itégrale CPP 1A Romai Casati, Wafa Johal, Frederic Deveray, Matthieu Moy Avril - jui 014 1 Zéro de foctio O doe le code suivat (vu e cours), qui permet de calculer

Plus en détail

TECHNIQUE: Distillation

TECHNIQUE: Distillation TECHNIQUE: Distillatio 1 Utilité La distillatio est u procédé permettat la séparatio de différetes substaces liquides à partir d u mélage. Les applicatios usuelles de la distillatio sot : l élimiatio d

Plus en détail

Etudier avec Caneco BT un réseau électrique complexe. Cahier technique Caneco

Etudier avec Caneco BT un réseau électrique complexe. Cahier technique Caneco Date de création : 25/10/2010 Etudier avec Caneco BT un réseau électrique complexe. Cahier technique Caneco 1 Les fondamentaux des calculs de Caneco BT 1.1 Le calcul fondamental d un circuit dans Caneco

Plus en détail

GRAPHES - EXERCICES CORRIGES Compilation réalisée à partir d exercices de BAC TES

GRAPHES - EXERCICES CORRIGES Compilation réalisée à partir d exercices de BAC TES GRAPHES - EXERCICES CORRIGES Compilatio réalisée à partir d exercices de BAC TES Exercice. U groupe d amis orgaise ue radoée das les Alpes. O a représeté par le graphe ci-dessous les sommets B, C, D, F,

Plus en détail

DROITES, TABLEAUX, FORMULES. Location de voitures. - Pour chaque société déterminer k et f et exprimer P en fonction de n.

DROITES, TABLEAUX, FORMULES. Location de voitures. - Pour chaque société déterminer k et f et exprimer P en fonction de n. 1/8 Situatios Des essais de locatio de voitures ot été effectués das trois sociétés de locatio différetes. our chaque essai, la voiture 'a été louée qu'ue jourée. Société Aimatour J'ai payé u jour 34 pour

Plus en détail

ACRYLIC SHEET. Altuglas EI. Plaques extrudées choc

ACRYLIC SHEET. Altuglas EI. Plaques extrudées choc ACRYLIC SHEET Altuglas EI Plaques extrudées choc Altuglas EI est la gamme de plaques acryliques extrudées (PMMA) développée par Altuglas Iteratioal pour répodre à des applicatios exigeat ue importate résistate

Plus en détail

Séquence 1. Suites numériques

Séquence 1. Suites numériques Séquece Suites umériques Objectifs de la séquece Recoaître des situatios faisat iterveir des suites géométriques ou des suites arithmético-géométriques. Modéliser ces situatios par des suites géométriques

Plus en détail

Etude Technique. «Protection Foudre» Dépôts de munitions de Montervilly du camp de Coetquidan Guer (56380)

Etude Technique. «Protection Foudre» Dépôts de munitions de Montervilly du camp de Coetquidan Guer (56380) 17 Marque débat 65200 Cieutat Tél.: 05.62.91.29.38 / Fax : 05.62.91.29.98 Email : d.lejop@foudre-prote.om EURL Capital 7622,45 RCS: Bagnères de Bigorre 399 133 198 Siret: 399 133 198 000 32, APE: 7712B

Plus en détail

Séquence 1. Les suites numériques. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Le raisonnement par récurrence 3. Notions de limites 4. Synthèse

Séquence 1. Les suites numériques. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Le raisonnement par récurrence 3. Notions de limites 4. Synthèse Séquece Les suites umériques Sommaire Pré-requis Le raisoemet par récurrece 3 Notios de limites 4 Sythèse Das cette séquece, il s agit d ue part d approfodir la otio de suites umériques permettat la modélisatio

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information.

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information. BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Fiace d Etreprise, Gestio des systèmes d iformatio. SESSION 2012 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Mercatique, comptabilité et fiace d etreprise

Plus en détail

PROCEDURE DE MISE EN SERVICE SUR INDEX AUTORELEVE D UN SITE RESILIE AVEC ALIMENTATION MAINTENUE. CLIENTS RESIDENTIELS BT 36 kva

PROCEDURE DE MISE EN SERVICE SUR INDEX AUTORELEVE D UN SITE RESILIE AVEC ALIMENTATION MAINTENUE. CLIENTS RESIDENTIELS BT 36 kva PROCEDURE DE MISE EN SERVICE SUR INDEX AUTORELEVE D UN SITE RESILIE AVEC ALIMENTATION MAINTENUE CLIENTS RESIDENTIELS BT 36 kva Livrable issu des travaux GTE 2007 Version : 1 10 novembre 2008 Nombre de

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

Exo7. Applications linéaires continues, normes matricielles. Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france.

Exo7. Applications linéaires continues, normes matricielles. Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france. Exo7 Applicatios liéaires cotiues, ormes matricielles Exercices de Jea-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-frace.fr Exercice * * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile

Plus en détail

Equation Chapter 1 Section 1 Les transformateurs. 1. Définition. 1.1. Invention

Equation Chapter 1 Section 1 Les transformateurs. 1. Définition. 1.1. Invention Equatio Chapter Sectio Les trasformateurs Avertissemet : Les pages qui suivet décrivet le foctioemet des trasformateurs idustriels utilisés à des fréqueces de 50 ou 60 Hz, voire 400 Hz (avios de lige)

Plus en détail

4. Autres apports de la loi Relations financières EPCI-Communes EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies

4. Autres apports de la loi Relations financières EPCI-Communes EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies Loi Chevèemet du 12 juillet 1999 4. Autres apports de la loi Relatios fiacières EPCI-Commues EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies 5. Bila d'applicatio au 1er javier 2002 Relatios

Plus en détail

On admet que l ensemble des nombres des réels est inclus dans un ensemble plus grand constitué de nombres complexes.

On admet que l ensemble des nombres des réels est inclus dans un ensemble plus grand constitué de nombres complexes. Chapitre 1 Nombres complexes Le buts du chapitres sot : Cosolider les aquis de termiale, Savoir maipuler les ombres complexes, e particulier la factorisatio par l agle de moitié. Avoir des otios sur le

Plus en détail

Équations différentielles - Cours no 6 Approximation numérique

Équations différentielles - Cours no 6 Approximation numérique Équatios différetielles - Cours o 6 Approximatio umérique 1 Itroductio De très ombreux problèmes scietifiques sot mis e équatio à l aide d u système d équatios différetielles ẋt) = ft, xt)) voir par exemple

Plus en détail

LE PRINCIPE DE FERMAT

LE PRINCIPE DE FERMAT exe 4 page 1 LE PRINCIPE DE FERMT Le but de e omplémet est d itroduire ue iterprétatio plus fodametale de l optique géométrique : du priipe de Fermat déoulet toutes les lois de l optique géométrique. Il

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES I

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES I CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE PARIS DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT Directio des Admissios et cocours ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON CONCOURS

Plus en détail

Préface. À ma mère. Van de Velde ISMN-979-0-56005-291-5

Préface. À ma mère. Van de Velde ISMN-979-0-56005-291-5 Préfae À ma mère En filigrane de es pages il y a le souvenir de ma mère Nadia Tagrine. Tout e que vous trouverez dans e livre est auprès d elle que je l ai appris. Ave ette méthode j ai voulu rendre hommage

Plus en détail

Analyse combinatoire

Analyse combinatoire E-om lyse omitoire Résumé à mîtriser : lyse omitoire ss répétitio : Ts les élémets sot différets (diserles U élémet e peut être pris qu ue seule fois hoix et ordre rrgemets p! ( p! Ordre permuttios! hoix

Plus en détail