Solutionnaire Physique 1, Électricité et Magnétisme, Harris Benson LES CIRCUITS À COURANT CONTINU

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Solutionnaire Physique 1, Électricité et Magnétisme, Harris Benson LES CIRCUITS À COURANT CONTINU"

Transcription

1 Soluionnaire hysique, Élecricié e Magnéisme, Harris Benson Soluionnaire rédigé par Maxime Verreaul, professeur CHATE 7 LES CCUTS À COUANT CONTNU 7 FAUX. Le couran es le même en ou poin du circui. 7 Comme on ignore le poeniel de la pile e la valeur de sa résisance inerne, on ne peu faire de calcul pour répondre à la quesion. La résisance diminue, e le couran augmenera donc, mais on ne peu dire si le produi des deux valeurs augmene ou diminue (cela dépend enre aures de la valeur de la résisance inerne de la pile). On doi raisonner auremen Si on rédui la résisance variable, le couran dans le circui augmenera. Ce même couran augmenera donc aussi dans la résisance inerne de la pile, e la différence de poeniel de celle-ci augmenera. our une même source inerne, si le poeniel augmene aux bornes de r in, alors le poeniel exérieur de la pile diminuera donc (e ainsi qu aux bornes de la résisance exérieure). 75 i) FAUX. Le couran sera plus élevé dans la résisance la plus faible, éan un chemin plus facile pour le couran. ii) VA. Les deux résisances son connecées d un côé e de l aure aux deux mêmes poins du circui, donc leurs différences de poeniel son en ou emps ideniques. 77a) AMÈEMÈTE. Dans la posiion illusrée, le mulimère peu êre raversé par le couran qui circule dans. S il es en mode volmère, le couran ne peu circuler à ravers lui e donc ne pourrai circuler dans non plus. En mode ohmmère, il ne donnerai aucune lecure fiable, puisqu on ne peu faire de mesure de résisance quand une pile se rouve dans le circui. 7 Le régime permanen désigne l éa où le circui foncionne dans des condiions consanes. our un el circui, ça signifie donc que le couran de chaque branche e la charge des condensaeurs aeignen leurs valeurs consanes après s êre «ajusé» au momen du branchemen. Au momen de l éablissemen du couran (le branchemen du circui), le couran augmene subiemen, e les condensaeurs se chargen. Lorsqu un condensaeur a aein sa charge maximale après un cerain emps, le couran dans sa branche devien nul (puisque les armaures ne peuven accueillir aucune charge supplémenaire) e demeurera ainsi de façon permanene dès ce insan. a) La résisance es branchée direcemen à la source, donc es exposée sysémaiquemen à un poeniel de 0 V. Dans l aure branche, puisque le couran es nul (le condensaeur éan complèemen chargé), la résisance ne présenera aucune différence de poeniel (V = = 0). C es donc le condensaeur qui affichera la différence de poeniel égale à dans cee branche. b) Le condensaeur se rouvan sur la même branche que la source, lorsqu il sera plein il empêchera ou couran de circuler. Ainsi, les résisances préseneron oues les deux une chue de poeniel nulle, e le condensaeur chargé supporera la chue de poeniel enière.

2 7Q Non. Même si le poeniel es de V, des piles plus peies ne peuven fournir un couran aussi grand qu une baerie d auo. Selon le modèle de la résisance inerne, le groupe de piles D possède une résisance inerne beaucoup plus grande. 7Q0 La résisance inerne d une pile a pour effe de faire varier le poeniel exerne d une pile réelle selon le couran qu elle fourni. Ainsi, en mesuran le poeniel de la pile à couran nul ainsi qu à une valeur de couran non-nulle (mesurée), on peu aribuer la chue de poeniel de la pile à la résisance inerne don v r. La variaion de V0 V poeniel de la pile, divisé par le couran, donnera direcemen la valeur de la résisance inerne : r 7Q a) V, la résisance sera direcemen exposée à la source de poeniel. b) Si S es ouver, aucun couran ne peu circuler (la source éan isolée ou dans un cul de sac). Sans couran, le poeniel aux bornes de la résisance sera nul. L inerrupeur S, de par e d aure, es relié direcemen à la source, donc son poeniel sera celui de la source. c) La résisance es cour-circuiée via l inerrupeur S, son poeniel sera donc nul. De façon paradoxale, par conre, S es aussi direcemen branché à la source idéale, donc un poeniel égal à aux bornes de e de S. On rouvera en réalié une différence de poeniel qui dépend des propriéés du fil e de la résisance. d) Les inerrupeurs éan ouvers, aucun couran ne circulera nulle par. e S éan sur une branche du circui, on n y mesurera aucun poeniel. S, par conre, communique avec les deux côés de la source, via la résisance. On y mesurera donc un poeniel égal à celui de la source. 7Q a) Le condensaeur s éan chargé au comple, il ne laisse plus passer aucun couran., sans couran, présene donc un poeniel nul, alors que es encore exposé à la source e à un poeniel de 0 V. Le condensaeur, chargé en enier, a aein le poeniel maximal, celui de la source, 0 V. b) Le condensaeur éan à nouveau chargé, il ne laisse plus passer aucun couran. Aucun couran ne peu donc passer non plus à ravers les résisances, qui monreron oues deux un poeniel nul. Le condensaeur supporera donc oue la chue de poeniel du circui, de 0 V (en accord avec sa charge maximale). 7E Une baerie d auomobile es une pile réelle avec une résisance inerne. Si le poeniel es de, V lorsqu il n y a aucun couran, ça signifie que la source de cee pile es de, V (la chue de poeniel de r éan nulle). Avec un couran de 80 A, la chue de poeniel de r provoquera une baisse du poeniel exérieur de la pile : V, V, V V r r 0, A

3 7E On donne deux scénarios impliquan une e deux résisances. On peu voir la première résisance (présene dans les deux cas) comme celle qui accompagne la source idéale d une pile réelle. On peu donc uiliser l équaion d une pile réelle pour analyser ces circuis (équivalen à l applicaion des lois de Kirchhoff vues à la secion 7.). e r seulemen : V r où V es le poeniel exérieur de la «pile réelle», e comme celle-ci es cour-circuiée, ce poeniel sera nul. Donc : 0 r, e finalemen r. Avec ajouée : V r où V sera égalemen le poeniel appliqué à la résisance, donc égal à, d où r. Les deux inconnues dans les deux équaions encadrées son e r : r r car r r A r r 8 A - A e r 8 A 8 V 7E5 L informaion de la puissance fournie à la résisance exerne nous perme de connaîre le couran qui la raverse ainsi que le poeniel à ses bornes : 50 W,5 A V V 50 W, V a) Le poeniel rouvé aux bornes de la résisance es à la fois celui de la pile réelle, puisque celle-ci es direcemen reliée à la résisance. On peu donc uiliser l équaion de la pile réelle pour déerminer la résisance inerne : V r r V - V 50 W 0,55 b) On peu réuiliser l équaion développée en a) pour rouver la valeur de soluion de la puissance désirée : r. l s agi d une équaion du second degré si on considère comme inconnue. Ainsi : r 0 soluions possibles : e avec les valeurs connues : x, x 0,55 0. l y a donc deux x,, 0,55 0,8 0,8 x x 0,,8 x x 0,,0 7E a) La puissance dissipée en chaleur dans une pile réelle en recharge es donnée par la puissance dans sa résisance inerne. On doi donc d abord déerminer le couran qui la raverse. Si c es une source idéale qui la recharge, on peu donc savoir que le poeniel aux bornes de la pile réelle es celui de la source idéale, soi, V. Donc :

4 V r V, V, V A r 0,05 Le couran négaif es cohéren avec le fai qu en charge, une pile réelle reçoi un couran inversé par rappor au sens convenionnel. La résisance inerne es soumise à un couran de ampères. La puissance qu elle dissipe en chaleur es donc : r 0,05 A,8 W b) Toue la puissance fournie par la source idéale es paragée dans la chaleur produie (rouvée en a) ) e l énergie chimique accumulée par la source en recharge. On pourrai donc rouver la puissance fournie par la source idéale ( V ), mais on peu aussi appliquer direcemen cee équaion à la source rechargée, puisqu on connaî le couran qui la raverse (à l envers) : V, V A, W 7E9 Soluion disponible sur

5 7E En prenan chacune des résisances isolemen, on a déjà valeurs possibles :, e. Avec des assemblages de deux résisances (en série ou en parallèle), on a poeniellemen encore valeurs : Série : 5 7 arallèle :,,,7 On peu aussi uiliser les rois résisances en série ou en parallèle, pour valeurs supplémenaires : Série : 9 arallèle : 9 0, DE LUS, en uilisan les résisances, on peu faire un monage mixe où un groupe de deux résisances en parallèle es en série avec la roisième, ce qui ajoue valeurs aux possibiliés : en série avec : 7, en série avec :, en série avec : 5, FNALEMNT, on peu placer une résisance en parallèle avec les deux aures groupées en série, cela ajoue les dernières valeurs possibles : en parallèle avec : 55, en parallèle avec : Déjà disponible avec seule! en parallèle avec :, Au oal, il y a donc valeurs différenes disponibles avec les résisances de dépar.

6 7E L informaion de la puissance maximale d une résisance nous perme de connaîre le couran e le poeniel maximal qu elle peu supporer max max max max 0 W 5, A max Vmax V max max 0 W 5 7,07 V a) Si les rois résisances (ideniques) son en série, elles poreron oues le même couran e préseneron la même chue de poeniel. Elles aeindron donc en même emps leurs valeurs limie. uisqu on cherche le poeniel maximal à l ensemble, celui-ci sera la somme des rois poeniels, donc : V oal 7,07 V, V b) Dans cee configuraion, le couran ne sera pas le même dans les deux branches. La résisance seule ( ) représene un chemin plus facile pour le couran e en absorbera donc plus ( fois plus, car la branche de présene une résisance deux fois plus faible). À chaque insan, c es donc qui pore le couran le plus grand, e qui aendra en premier son couran maximal (e de là son poeniel maximal). Ainsi, cee branche déermine le poeniel aux bornes de l ensemble, égal aux valeurs limie d une résisance seule, soi 7,07 V. 7E5 Soluion disponible sur 7E Le circui suggéré consiue une maille simple, pour laquelle on peu écrire l équaion de maille. On peu déduire que le couran circulera en sens horaire, car es légèremen supérieur à. Donc : à parir du poin a e en sens horaire : r r 0, où le couran es la seule inconnue. r r,5 V -,8 V 0,05 0,5 0,5 A Connaissan le couran, on peu mainenan rouver la différence de poeniel enre a e b : Va r V b Vb Va r,5 V - 0,05 0,5 A,5 V La puissance dissipée oale, par ailleurs, se rouve par la somme des puissances dissipées dans les deux résisances : o r r r r r r r r r r,5 V -,8 V 0,05 0,5 0,05 W 7E8 Soluion disponible sur

7 7E9 a) La source éan supérieure, le couran ira nécessairemen en sens horaire. L équaion de maille, à parir de, sera donc : 0 9 V - V 0,5 A b) Dans : 0,5 A 0,5 W Dans : 0,5 A W c) ile : V 9 V 0,5 A,5 W La pile # éan raversée à l envers par le couran, il fau considérer une puissance négaive (absorbée). On peu uiliser une valeur négaive du couran pour en enir compe : 7E ile : V V - 0,5 A - W Soluion disponible sur 7E Soluion disponible sur 7E5 Soluion disponible sur 7E Le circui suggéré es composé de deux mailles e n uds. Les équaions de Kirchhoff son : N ud b : 0 Maille sup., horaire : 0 Maille inf., ani-hor. : 0 a) Soluion pour les valeurs de f.é.m. : our : 0 A - A V E pour : 0 A A A 0 A A V b) Les variaions de poeniel du poin a au poin b (le chemin le plus simple es en passan par la branche cenrale : Va V b Vb Va A V

8 7E5 Le phénomène décri es un phénomène de décharge du condensaeur, pour lequel l équaion de la charge es : Q Q0 e C On di qu après ms, la charge a chué à 5 % de sa valeur iniiale, donc Q 0,5Q0. On peu donc écrire : C Q 0,5Q0 Q0e d où : 0,5 e C l ne rese qu à isoler : 0,00 s C ln 0,5 0,0 0 F ln 0,5 k 7E Dans la figure présenée, le groupe de condensaeur es en série avec les deux résisances. Même si les résisances son de par e d aure des condensaeurs, leurs résisances s addiionnen normalemen, donc une résisance oale de pour le circui C. Trouvons ensuie la capacié équivalene du groupe de condensaeurs : D abord les condensaeur en série sur la branche exérieure : C éq C C C C Le groupe de en parallèle avec le quarième condensaeur : C C éq C C 8 La consane de emps C sera donc égale à : C C C 7E7 Équaion de la charge du condensaeur duran la charge : Q Q0 On indique qu après s, la charge a aein 90 % de sa valeur maximale, donc Q s 0, 90 Q0. On peu écrire : C Q 0,9 Q0 Q0 e d où : C 0,9 e e C On isole C pour connaîre sa valeur : C ln 0,9 0 s ln 0, 8,9 F 7E9 Soluion disponible sur 7E Soluion disponible sur

9 70 Si on pose un sens au couran dans chaque branche, el que sur l illusraion suivane, on peu rédiger les équaions de Kirchhoff : N ud A : 0 () Le n ud B peu remplacer l ensemble du fil qui relie n uds puisqu ils son direcemen reliés. Donc : N ud B : 0 () 5 Le même raisonnemen pour le n ud C : N ud C (redondane) : 0 5 Maille sup., sens ani-horaire : 0 () 8 Maille gauche, sens horaire : 0 () 8 Maille droie, sens horaire : 0 (5) Si on ne ien pas compe de l équaion du n ud C (une équaion de n ud de moins que le nombre de n uds), on a un sysème de 5 équaions don les 5 inconnues son les 5 courans. On cherche, e. L équaion () n a qu une inconnue : V V,5 A Le sens négaif indique que le couran va pluô vers la gauche dans. L équaion (5) n a aussi qu une inconnue : 0 V 0, A Connaissan, l équaion () n a mainenan qu une inconnue : V 0, A 5 A

Notions de cours sur les condensateurs

Notions de cours sur les condensateurs SP académie de Nanes nformaion e nergie Noions de cours sur les condensaeurs Généraliés. 1.1 onsiuion d un condensaeur. n condensaeur es consiué de deux conduceurs méalliques séparés par un isolan d épaisseur

Plus en détail

Leçon n 12 : Analyse des circuits en régime transitoire

Leçon n 12 : Analyse des circuits en régime transitoire EECTOMAGNETISME Courans variables /3 eçon n : Analyse des circuis en régime ransioire. INTODUCTION Dans le bu de raier les signaux, les réseaux linéaires son souven soumis à des grandeurs élecriques d

Plus en détail

REPONSE DES CIRCUITS A UN ECHELON DE TENSION REGIME TRANSITOIRE D ORDRE 1

REPONSE DES CIRCUITS A UN ECHELON DE TENSION REGIME TRANSITOIRE D ORDRE 1 CICUITS ELECTIQUES. DUPEAY Lycée F. BUISSON PTSI EPONSE DES CICUITS A UN ECHELON DE TENSION EGIME TANSITOIE D ODE 1 «Une panne d élecricié laisse l aveugle indifféren» Grégoire Lacroix Dans les circuis

Plus en détail

Série d exercices Bobine et dipôle RL

Série d exercices Bobine et dipôle RL xercice 1 : Série d exercices Bobine e dipôle R On réalise un circui élecrique comporan une bobine d inducance e de résisance r, un conduceur ohmique de résisance R, un généraeur de ension de f.é.m. e

Plus en détail

Cas d un dipôle RC. Le boîtier de celui- ci est de petite taille : 5 cm de large et 6 mm d'épaisseur. Sa masse est d'environ 30 g.

Cas d un dipôle RC. Le boîtier de celui- ci est de petite taille : 5 cm de large et 6 mm d'épaisseur. Sa masse est d'environ 30 g. Cas d un dipôle I. Un exemple d applicaion d un cricui : le pacemaker. Exrai de l inrocion suje bac Série S Réunion 2004 Nore cœur se conrace plus de 100 000 fois par jour. Il ba 24 h sur 24 pendan oue

Plus en détail

Petit dictionnaire physique-chimie/maths des équations différentielles. Tension aux bornes du condensateur dans un circuit RC

Petit dictionnaire physique-chimie/maths des équations différentielles. Tension aux bornes du condensateur dans un circuit RC Pei dicionnaire physique-chimie/mahs des équaions différenielles On compare les différenes manières de présener la résoluion d une équaion différenielle dans les différenes disciplines. Le bu de cee fiche

Plus en détail

DIPÔLE CONDENSATEUR-DIPÔLE RC

DIPÔLE CONDENSATEUR-DIPÔLE RC HAPITE P7 DIPÔLE ONDENSATEUDIPÔLE I) DIPÔLE ONDENSATEU I.1. Définiion e symbole I.2. harge e décharge d un condensaeur I.3. Inerpréaion I.4. apacié d un condensaeur I.5. Énergie emmagasinée par un condensaeur

Plus en détail

Traitement du signal

Traitement du signal Spé ψ 6- evoir n Traiemen du signal EXTAIT E E3A PSI Quesion 9 Analyse de l ALI enrée ( : v = par consrucion ; enrée ( : i = donc U v = I relaion enrée-sorie : l ALI es bouclé sur son enrée inverseuse

Plus en détail

PSI / TD G1 - Correction. 4. Une simple loi des mailles permet d'obtenir, avec i L orienté de l'entrée vers la sortie : 1 dt L 1

PSI / TD G1 - Correction. 4. Une simple loi des mailles permet d'obtenir, avec i L orienté de l'entrée vers la sortie : 1 dt L 1 PSI - 202/203 TD G - Correcion 7 Réponse indicielle d'un lre 4. Une simple loi des mailles perme d'obenir, avec i L oriené de l'enrée vers la sorie : s() = e() L di L d En remplaçan dans l'équaion diérenielle

Plus en détail

ALIMENTATION D UNE MACHINE D ANALYSE SANGUINE

ALIMENTATION D UNE MACHINE D ANALYSE SANGUINE (Exrai concours CCP TSI 2008) ALIMENTATION D UNE MACHINE D ANALYSE SANGUINE CHAÎNE D INFORMATION ACQUERIR TRAITER COMMUNIQUER ALIMENTER DISTRIBUER CONVERTIR TRANSMETTRE CHAÎNE D ENERGIE ACTION Lycée Jules

Plus en détail

Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC

Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC Physique - 6 ème année - Ecole Européenne Elecricié n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC I) Convenion d'algébrisaion des grandeurs élecriques : 1) Inensié e ension : L inensié i du couran élecrique e la ension

Plus en détail

Le dipôle RC série (2) Décharge du condensateur Influence des grandeurs caractéristiques des composants (Correction) i +

Le dipôle RC série (2) Décharge du condensateur Influence des grandeurs caractéristiques des composants (Correction) i + Le dipôle R série (2) Décharge du condensaeur Influence des grandeurs caracérisiques des composans (orrecion) ircui d éude On consiue le circui élecrique suivan. e circui perme de suivre la charge (posiion

Plus en détail

Minisère de l éducaion & de la formaion D. R. E. N Lycée Secondaire -Haouaria Devoir de conrôle N 1 Classes : 4 e Sc- Exp & Mah Dae : 15/11 /2008 Durée : 2 H Maière : Sciences Physiques profs: Laroussi

Plus en détail

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire 4 ircuis linéaires du second ordre en régime ransioire PSI 016 017 I Réponse d un circui RL série à un échelon de ension 1. ircui R L i() u G () +q ¹ 1 u R () u L () u () On ferme l inerrupeur K à = 0,

Plus en détail

On va pouvoir alors calculer la valeur de la fonction y à un instant t après : dy(t) La méthode d Euler

On va pouvoir alors calculer la valeur de la fonction y à un instant t après : dy(t) La méthode d Euler La méhode d Euler Inrocion : ce documen doi êre lu de façon acive ; il ne fau pas se conener de le lire en disan «Ah ouais, compris...». Il fau réécrire les calculs sur une feuille à par pour bien voir

Plus en détail

Deuxième problème : Électrocinétique

Deuxième problème : Électrocinétique MP Physique-chimie. Devoir surveillé DS n - : corrigé Deuxième problème : Élecrocinéique A - égime sinusoïdal permanen xpression de l ampliude complexe de la ension u ( ) : // Z Nous obenons u par division

Plus en détail

Corrigé des exercices de l examen du 23 janvier 2007 (Les N de page font référence au livre «Physique» de E. Hecht)

Corrigé des exercices de l examen du 23 janvier 2007 (Les N de page font référence au livre «Physique» de E. Hecht) Corrigé des exercices de l examen du 3 janvier 7 (Les N de page fon référence au livre «Physique» de E. Hech) Q1. Deux charges poncuelles de +5 µc e +1 µc se rouven sur l axe des x aux poins des coordonnées

Plus en détail

Temporisation par bascules monostables

Temporisation par bascules monostables Temporisaion par bascules Monosables TSTI 00-0 Chrisian Loverde Temporisaion par bascules monosables Rappels :. Charge d un condensaeur à ension consane i R C Débu de la charge u C (0)= 0 V u C A la fin

Plus en détail

Collège Sadiki Devoir de contrôle n : 1 Sciences physiques. 4 ème Sc.Exp. Profs : Medyouni-Feki-Hrizi- Abid et Cherchari

Collège Sadiki Devoir de contrôle n : 1 Sciences physiques. 4 ème Sc.Exp. Profs : Medyouni-Feki-Hrizi- Abid et Cherchari Collège Sadiki Devoir de conrôle n : 1 Sciences physiques Dimanche : 09-11-2014 Durée : 2 heures 4 ème Sc.Exp Profs : Medyouni-Feki-Hrizi- Abid e Cherchari Chimie ( 9 ps) On éudie la cinéique de la réacion

Plus en détail

Chapitre 14. Circuits résistifs et réactifs. Sommaire. Introduction. Circuits résistifs et réactifs

Chapitre 14. Circuits résistifs et réactifs. Sommaire. Introduction. Circuits résistifs et réactifs Circuis résisifs e réacifs Chapire 14 Circuis résisifs e réacifs Sommaire Elémens résisifs e réacifs Comporemen d une résisance en régime alernaif sinusoïdal Comporemen d un condensaeur en régime alernaif

Plus en détail

LOIS FONDAMENTALES EN COURANT CONTINU

LOIS FONDAMENTALES EN COURANT CONTINU Chapire : LOS FONMENTLES EN CONT CONTN u cours de ce chapire, nous apprendrons à connaîre les grandeurs fondamenales que son le couran e la ension, à éablir e à appliquer les lois fondamenales dies des

Plus en détail

Contrôle de physique n 4

Contrôle de physique n 4 Conrôle de physique n 4 Un groupe délèves musiciens souhaie réaliser un diapason élecronique capable démere des sons purs, en pariculier la noe la 3 (noe la roisième ocave). Cee noe ser de référence aux

Plus en détail

La fonction générer un signal rectangulaire

La fonction générer un signal rectangulaire Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique La foncion générer un signal recangulaire I Idenificaion de la foncion Générer un signal élecrique consise à produire des variaions de ension don

Plus en détail

+ - Chapitre 6 : Etude du dipôle R C.

+ - Chapitre 6 : Etude du dipôle R C. Chapire 6 : Eude du dipôle R C. I. Le condensaeur. Connaîre la représenaion symbolique d'un condensaeur. En uilisan la convenion récepeur, savoir oriener un circui sur un schéma, représener les différenes

Plus en détail

Diode, thyristor : le redressement

Diode, thyristor : le redressement PAIE 11 FONCIONS 47, hyrisor : le redressemen La conversion d énergie appelée redressemen perme d obenir un couran unidirecionnel à parir d un couran alernaif sinusoïdal ne diode peu assurer cee foncion

Plus en détail

On considère le montage suivant dans lequel depuis un temps très long, l interrupteur K 1 est ouvert et l interrupteur K 2 est fermé.

On considère le montage suivant dans lequel depuis un temps très long, l interrupteur K 1 est ouvert et l interrupteur K 2 est fermé. XI : HG T HG U ONNSTU On considère le monage suivan dans lequel depuis un emps rès long, l inerrupeur K es ouver e l inerrupeur K es fermé. kω v kω nf K v K V Figure. onner dans ces condiions le schéma

Plus en détail

Fonctions Electroniques Chapitre 1 Charge et décharge d un condensateur 1-1- Charge et décharge sans valeur initiale Charge de C à travers R

Fonctions Electroniques Chapitre 1 Charge et décharge d un condensateur 1-1- Charge et décharge sans valeur initiale Charge de C à travers R Foncions Elecroniques Chapire 1 Charge e décharge d un condensaeur 1-1- Charge e décharge sans valeur iniiale Soi le circui suivan où V E peu prendre 2 valeurs soi E soi V, le condensaeur C éan iniialemen

Plus en détail

Chapitre 4: Les modèles linéaires

Chapitre 4: Les modèles linéaires Chapire 4: Les modèles linéaires. Inroducion: Dans ce chapire on va voir successivemen les modèles linéaires saionnaires: auoregressifs (AR), de moyennes mobiles (MA) e mixes (ARMA) en pariculier. Finalemen,

Plus en détail

Cours électronique. Chapitre 2: Dipôles en. Abdenour Lounis 1

Cours électronique. Chapitre 2: Dipôles en. Abdenour Lounis 1 Cours élecronique Chapire : Dipôles en régimes ransioires Abdenour Lounis 1 I- Rappels Relaions Couran-ension pour les dipôle passifs usuels: Resisance : Loi d Ohm U()=R. I() Inducances : U()= L.(dI/d)

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Secion : S Opion : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Domaine d applicaion : raiemen du signal ype de documen : Cours Classe : Première Dae : I Définiion

Plus en détail

MODULE: VIBRATIONS. Chapitre 4: Mouvement forcé à un degré de liberté. Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T L E M C E N

MODULE: VIBRATIONS. Chapitre 4: Mouvement forcé à un degré de liberté. Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T L E M C E N ECOLE SUPÉRIEURE EN SCIENCES APPLIQUÉES --T L E M C E N- FORMATION PRÉPARATOIRE NIVEAU : IEME ANNÉE MODULE: VIBRATIONS Chapire 4: Mouvemen forcé à un degré de liberé Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T

Plus en détail

Découverte et modélisation du condensateur

Découverte et modélisation du condensateur Découvere e modélisaion du condensaeur Dans cee découvere du condensaeur, nous allons d abord faire appel à vos connaissances, puis nous les complèerons avec quelques noions de cours ou des démonsraions.

Plus en détail

1) Déterminer la solution générale de l'équation différentielle E : y' 5y = 0.

1) Déterminer la solution générale de l'équation différentielle E : y' 5y = 0. EXERCICES SUR LES ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES Exercice 1 Au cours de la raversée d'un milieu ransparen, l'énergie lumineuse es d'une par absorbée par le milieu, d'aure par diffusée (effe Compon). La variaion

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES DEVOIR DE CONTRÔLE N 2 Durée : 2 heures

SCIENCES PHYSIQUES DEVOIR DE CONTRÔLE N 2 Durée : 2 heures Minisère d éducaion e de Formaion D. R. E. Nabeul Lycée Secondaire Roue de la Plage SOLIMAN SCIENCES PHYSIQUES DEVOIR DE CONTRÔLE N 2 Durée : 2 heures Classe : 4 ème Mahs Dae : Novembre - 216 Prof : Jalel

Plus en détail

donc 1+ t 100 = CMg t 100 = 1,16 d où t 100

donc 1+ t 100 = CMg t 100 = 1,16 d où t 100 Exercice Dans chacune des siuaions suivanes, déerminer la valeur de.. Le chiffre des venes d un magazine a augmené de % puis diminué de %. Globalemen il a augmené de 6%. D après l énoncé, on a :,6 = +%

Plus en détail

Déplacement de la masse en fonction du temps

Déplacement de la masse en fonction du temps Capacié e inducance Dans cerains ouvrages anciens, l élecricié éai expliquée indirecemen par analogie avec les lois liés à la mécanique. Ces démarches didaciques on disparues pour laisser place à une analyse

Plus en détail

Équations différentielles du premier ordre

Équations différentielles du premier ordre Équaions différenielles du premier ordre Vous rouverez ici de brefs résumés e exemples sur les applicaions concrèes des équaions différenielles du premier ordre : variaion de empéraure désinégraion radioacive

Plus en détail

CHAP. 5 : LES CONDENSATEURS

CHAP. 5 : LES CONDENSATEURS CHAP. 5 : LES CONDENSATEURS I. Descripion e symboles Un condensaeur es un composan consiué par, appelés séparés sur oue l'éendue de leur surface par un milieu nommé. Le es de faible épaisseur e il s exprime

Plus en détail

PSI / TD G1 - Correction. 9 Tracé de réponses de ltres. H(t) H(t) H(t) H(t) t 5) H(t)

PSI / TD G1 - Correction. 9 Tracé de réponses de ltres. H(t) H(t) H(t) H(t) t 5) H(t) PSI - 03/04 TD G - Correcion 9 Tracé de réponses de lres 3 4 5 TD G - Correcion 5 Éude d'un lre acif. Noons pour commencer que ce monage conien une réroacion négaive. On supposera donc que l'ao foncionne

Plus en détail

Cas du circuit RL. I. Un exemple d application d un circuit RL : un composant du système d alimentation en gazole d une Logan.

Cas du circuit RL. I. Un exemple d application d un circuit RL : un composant du système d alimentation en gazole d une Logan. Cas du circui I. Un exemple d applicaion d un circui : un composan du sysème d alimenaion en gazole d une ogan. xrai du suje IBAN 2006 a Dacia ogan, conçue par le consruceur français enaul es produie au

Plus en détail

ELP 304. Électronique numérique. Année scolaire PC4-PC5 Corrigé. Thèmes abordés

ELP 304. Électronique numérique. Année scolaire PC4-PC5 Corrigé. Thèmes abordés ELP 304 Élecronique numérique nnée scolaire 008-009 Majeure ELP PC4-PC5 Corrigé Thèmes abordés Temps de monée, de descene e de propagaion des opéraeurs CMO. ynhèse combinaoire en CMO. Esimaion de surface

Plus en détail

Lorsqu une question comporte un résultat numérique à vérifier, ce résultat doit être considéré comme «vrai» si l égalité est vérifiée à ±2% Question 1

Lorsqu une question comporte un résultat numérique à vérifier, ce résultat doit être considéré comme «vrai» si l égalité est vérifiée à ±2% Question 1 Averissemen concernan l ensemble de l épreuve : Lorsqu une quesion compore un résula numérique à vérifier, ce résula doi êre considéré comme «vrai» si l égalié es vérifiée à ±2% LCTRICIT GNRAL SYSTMS LINAIRS

Plus en détail

Leçon 15 Les formes des signaux électriques Page 1/7

Leçon 15 Les formes des signaux électriques Page 1/7 Leçon 15 Les formes des signaux élecriques Page 1/7 1. Les différenes formes de ension ou de couran élecriques 1.1 Signal unidirecionnel C es un signal qui circule oujours dans le même sens Couran unidirecionnel

Plus en détail

Réponse d un dipôle RC à un échelon de tension

Réponse d un dipôle RC à un échelon de tension 1- Le dipôle C es une associaion en série d un condensaeur e d un conduceur ohmique ( ou résisor) : I- Inroducion 2- L échelon de ension : es le passage insanané d une ension de la valeur à une valeur

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire Le ransisor bipolaire onsiuion- Symbole 2 1. aracérisiques Foncionnemen 2 1.1. aracérisiques d enrée I =f(v E ) 2 1.2. aracérisiques de Transfer I =f(i ) 3 aracérisiques de sorie I =f(v E ) 4 1.4. Résumé

Plus en détail

Régime transitoire des systèmes du 1 er ordre

Régime transitoire des systèmes du 1 er ordre Universié du Sud TOUON VA Insiu Universiaire de Technologie Génie lecrique e Informaique Indusrielle égime ransioire des sysèmes du 1 er ordre 1 Généraliés 2 ommande linéaire des sysèmes du 1 ordre 2.1

Plus en détail

1. a) Le débit étant constant, sa représentation graphique est une droite horizontale.

1. a) Le débit étant constant, sa représentation graphique est une droite horizontale. Chapire Inégraion : une inroducion CHAPITRE EXERCICES.. a) Le débi éan consan, sa représenaion graphique es une droie horizonale. Débi (L/min) 7 00 00 D() b) Le volume de liquide es représené par l aire

Plus en détail

+ C. Figure En appliquant la loi d'additivité des tensions, établir une relation entre E, u R et u C.

+ C. Figure En appliquant la loi d'additivité des tensions, établir une relation entre E, u R et u C. Principe d une minuerie (Afrique 2006) 1. ÉTUDE THÉORIQUE D'UN DIPÔLE RC SOUMIS À UN ÉCHELON DE TENSION. Le monage du circui élecrique schémaisé ci-dessous (figure 1) compore : - un généraeur idéal de

Plus en détail

DUT GEII - DUT 2 Alternance Travaux Pratiques d Électronique Séance n 3

DUT GEII - DUT 2 Alternance Travaux Pratiques d Électronique Séance n 3 DUT GEII - DUT 2 Alernance Travaux Praiques d Élecronique Séance n 3 Mercredi Décembre 203 Le bu du TP es de faire une synhèse des connaissances sur les circuis RC. Les compéences suivanes devron êre acquises

Plus en détail

Faculté de Médecine et Pharmacie. Physique biomédicale : Remédiation. Accompagnement pédagogique Physique II Séance 3 : Electricité

Faculté de Médecine et Pharmacie. Physique biomédicale : Remédiation. Accompagnement pédagogique Physique II Séance 3 : Electricité Faculé de Médecine e Pharmacie Physique biomédicale : emédiaion Accompagnemen pédagogique Physique II Séance 3 : Elecricié Jeudi 6 décembre 218 A.Hocq Assisane pédagogique Conseils méhodologiques pour

Plus en détail

Revoir les nombres jusqu à 9 999

Revoir les nombres jusqu à 9 999 NUM Revoir les nombres jusqu à 9 999 Un nombre peu s écrire de différenes façons : En chiffres Il peu s écrire en chiffres. Ex : 3 En leres Sous la forme d une décomposiion Il peu s écrire en leres. Ex

Plus en détail

MAT265 Équations différentielles Transformées de Laplace : résumé

MAT265 Équations différentielles Transformées de Laplace : résumé MAT65 Équaions différenielles Transformées de Laplace : résumé 1. La able de ransformées de Laplace : exemples d uilisaion michel.beaudin@esml.ca mars 19 Même si l on se limie aux É.D. à coefficiens consans,

Plus en détail

Circuits R -C Réponse à un échelon de tension

Circuits R -C Réponse à un échelon de tension Lycée Viee TSI ircuis - -L -L- éponse à un échelon de ension I. égime libre. Définiion d un régime libre Le régime libre ( ou propre ) d un circui es un régime obenu lorsque les sources libres son éeines.

Plus en détail

v 6 v c v 4 v 5 A1 v 3

v 6 v c v 4 v 5 A1 v 3 G. Pinson : Physique Appliquée Généraeurs de signaux A25-TD/1 A25-1- Généraeur de signaux On considère le schéma du généraeur de signaux indiqué ci-dessous. Les A.Op son considérés comme parfais. Leur

Plus en détail

R 1 R 2 U C 1 C 2. V e. V s

R 1 R 2 U C 1 C 2. V e. V s G. Pinson : Physique Appliquée Foncion reard A3-TD/ A3-- Réseau déphaseur Dans le bu de consruire une commande reardée de hyrisors, on uilise un filre du second ordre afin d obenir à parir du réseau monophasé

Plus en détail

Physique biomédicale : Remédiation

Physique biomédicale : Remédiation Faculé de Médecine e Pharmacie Physique biomédicale : Remédiaion Accompagnemen pédagogique Séance_b4 : Elecrosaique - Elecricié Mercredi 6 décembre 17 A.Hocq Assisane pédagogique Elecrosaique : Momen dipolaire

Plus en détail

Corrigés Exercice Red01 : redressement non commandé : redressement monoalternance

Corrigés Exercice Red01 : redressement non commandé : redressement monoalternance Corrigés Exercice Red : redressemen non commandé : redressemen monoalernance D i u charge v La ension u es sinusoïdale alernaive. D es une diode supposée parfaie (ension de seuil nulle). La charge es une

Plus en détail

Devoir de sciences physiques n 6 Classe de TS1 LES CALCULATRICES NE SONT PAS AUTORISEES. Partie Physique Principe d une minuterie (10 points) + C

Devoir de sciences physiques n 6 Classe de TS1 LES CALCULATRICES NE SONT PAS AUTORISEES. Partie Physique Principe d une minuterie (10 points) + C Devoir de sciences physiques n 6 lasse de TS1 LS ALULATIS N SONT PAS AUTOISS Parie Physique Principe d une minuerie (10 poins) 1. ÉTUD THÉOIQU D'UN DIPÔL SOUMIS À UN ÉHLON D TNSION. Le monage du circui

Plus en détail

COMPARATEURS ANALOGIQUES

COMPARATEURS ANALOGIQUES I/ RAPPEL COMPARATEURS ANALOGIQUES Page 1 Signal logique e signal On di qu'un signal élecrique es logique lorsqu'il. analogique V On di qu'un signal es analogique lorsque son évoluion (en général en foncion

Plus en détail

Devoir de synthèse n 1 CHIMIE

Devoir de synthèse n 1 CHIMIE Devoir de synhèse n 1 Exercice n 1 : (4 poins) CHIMIE On éudie la cinéique de la réacion enre l acide méhanoïque (HCOOH) e le penan-1-ol (CH 3 (CH ) 3 CH OH). Iniialemen, on réalise un mélange conenan

Plus en détail

Exercices sur les représentations paramétriques de droites et de plans

Exercices sur les représentations paramétriques de droites et de plans TS Exercices sur les représenaions paramériques de droies e de plans Le plan es muni d un repère O, i, j x 3 Déerminer un repère de la droie D admean pour sysème d équaions paramériques y e racer D Dans

Plus en détail

voie 1 L, r u 1 u 2 voie 2

voie 1 L, r u 1 u 2 voie 2 Exercices sur le dipôle (R,L) Eude expérimenale d une bobine (Asie 2004) 1 - Déerminaion expérimenale de l'inducance L de la bobine On réalise le circui élecrique représené ci-dessous (figure 1) comprenan

Plus en détail

Type de document : Cours

Type de document : Cours Secion : S Opion : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Élecrique Les grandeurs élecriques appliquées aux pores logiques Domaine d applicaion : Les sysèmes logiques Type de documen : Cours Classe

Plus en détail

Équations différentielles.

Équations différentielles. IS BTP, 2 année NNÉE UNIVERSITIRE 205-206 CONTRÔLE CONTINU Équaions différenielles. Durée : h30 Les calcularices son auorisées. Tous les exercices son indépendans. Il sera enu compe de la rédacion e de

Plus en détail

SERIE N 2 CONDENSATEUR & DIPOLE RC

SERIE N 2 CONDENSATEUR & DIPOLE RC uab (V) SERIE N 2 CONDENSATEUR & DIPOLE RC EXERCICE 1 A l aide d un ordinaeur équipé d une care d acquisiion, le monage schémaisé ci-conre perme de suivre l évoluion de la ension u AB aux bornes d un condensaeur

Plus en détail

REPONSE DES CIRCUITS A UN ECHELON DE TENSION

REPONSE DES CIRCUITS A UN ECHELON DE TENSION LTOINTIQU Duperray Lycée FBUISSON PTSI PONS DS IUITS A UN HLON D TNSION Dans les circuis élecriques, les régimes on oujours un débu Nous allons éudier commen à parir des condiions iniiales, les courans

Plus en détail

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Universié de Savoie DEUG STPI Unié U32 Sysèmes linéaires - Auomaique CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Le sysème es mainenan mis en équaion, il es donc beaucoup plus

Plus en détail

CODEUR MULTI-SWITCH POUR RADIOCOMMANDE FUTABA SKYSPORT 4

CODEUR MULTI-SWITCH POUR RADIOCOMMANDE FUTABA SKYSPORT 4 I. PRESENTATION: CODEUR MULTI-SWITCH POUR RADIOCOMMANDE FUTABA SKYSPORT 4 La radio-commande «Skyspor» de Robbe-Fuaba es une radio 4 voies proporionnelles en Modulaion de Fréquence. Ce ensemble es livré

Plus en détail

Amplification de puissance

Amplification de puissance Académie de Marinique Préparaion Agrégaion Sciences Physiques B. Ponalier Amplificaion de puissance Objecifs Comparer les différenes classes d amplificaion du poin de vue: du foncionnemen du rendemen Classe

Plus en détail

Le Principe de PASCAL

Le Principe de PASCAL Hydraulique LES LOIS D HYDROSTATIQUE N 1/8 LA FORCE. On appelle FORCE oue acion qui end à modifier l éa d un corps. Elle s exprime en NEWTON (symbole N). La force es définie par son sens, son inensié,

Plus en détail

TP n 18 : étude par la simulation d'un moteur à courant continu.

TP n 18 : étude par la simulation d'un moteur à courant continu. TP n 18 : éude par la simulaion d'un moeur à couran coninu. Bu du TP : le bu de ce TP de seconde année es l'éude d'un moeur à couran coninu en uilisan un modèle du logiciel LTSPICE. On alimenera le moeur

Plus en détail

L évolution des systèmes électriques

L évolution des systèmes électriques hapire 4 évoluion des sysèmes élecriques Pré-requis : noaions de première, lois des mailles, lois des nœuds, loi d addiivié des ensions. Dans le cours de physique de la classe de première quelques propriéés

Plus en détail

C5T4 Angles. Activité 1 Mesurer et reproduire un angle. Activité 2 La Grande Ourse

C5T4 Angles. Activité 1 Mesurer et reproduire un angle. Activité 2 La Grande Ourse Acivié 1 Mesurer e reproduire un angle 1. Reprodui à la règle e au compas chacun des 4 angles ci-dessous. 2. Vérifie l eaciude de la reproducion en mesuran chaque angle e sa copie. Acivié 2 La Grande urse

Plus en détail

Distribution de l énergie

Distribution de l énergie Disribuion de l énergie S si Cours 1. La foncion «DISTRIBUER» L énergie fournie par l alimenaion, qu elle soi élecrique ou pneumaique, doi êre disribuée aux acionneurs du sysème. Cee disribuion d énergie

Plus en détail

1ère partie : Fonction retard + 5 V. Circuit I

1ère partie : Fonction retard + 5 V. Circuit I G. Pinson - Physique Appliquée Foncion Reard A23-TP / 1 A23- Eude d'un circui monosable Bu : on veu réaliser un disposiif logique généran une impulsion de sorie déclenchée par le fron monan d'une impulsion

Plus en détail

Logique Séquentielle - fonction «mémoire»

Logique Séquentielle - fonction «mémoire» Logique équenielle - foncion «mémoire» 1. Inroducion Logique combinaoire : Un sysème logique es di combinaoire si à ou insan, le résula logique en sorie ne dépend que de l éa de ses enrées. L élémen de

Plus en détail

MATHÉMATIQUES II. et x désigne alors la matrice à 1 ligne et n colonnes : x = [ x 1 x 2 x n ] ;

MATHÉMATIQUES II. et x désigne alors la matrice à 1 ligne et n colonnes : x = [ x 1 x 2 x n ] ; MATHÉMATIQUES II Dans ce problème, nous éudions les propriéés de ceraines classes de marices carrées à coefficiens réels e cerains sysèmes linéaires de la forme Ax = b d inconnue x IR n, A éan une marice

Plus en détail

EXERCICES. Appliquer ses connaissances. 13. a. L énergie totale est la somme de l énergie électrique du condensateur et de l énergie magnétique

EXERCICES. Appliquer ses connaissances. 13. a. L énergie totale est la somme de l énergie électrique du condensateur et de l énergie magnétique c. Après avoir refai un enregisremen pour verses valeurs croissanes de résisance, on observe que la spirale compore de moins en moins de ours : un our correspond visiblemen à une oscillaion e le nombre

Plus en détail

Exercices sur les représentations paramétriques de droites et de plans

Exercices sur les représentations paramétriques de droites et de plans TS Exercices sur les représenaions paramériques de droies e de plans Le plan es muni d un repère O, i, j x Déerminer un repère de la droie D admean pour sysème d équaions paramériques y e racer D ( ) 6

Plus en détail

u M D 3 4. Donner deux manières de visualiser une image du courant i dans le moteur à courant continu (faire dans chaque cas un schéma du montage).

u M D 3 4. Donner deux manières de visualiser une image du courant i dans le moteur à courant continu (faire dans chaque cas un schéma du montage). BTS MAI 2 EXERCICES : planche 9 Exercice 1 : Enre la sorie du secondaire d un ransformaeur e l indui d un moeur à couran coninu, on place un pon de diodes (voir schéma). La valeur efficace de la ension

Plus en détail

LOGARITHME NEPERIEN. 1. Exercices préliminaires : 11. Méthode approximative pour déterminer une aire :

LOGARITHME NEPERIEN. 1. Exercices préliminaires : 11. Méthode approximative pour déterminer une aire : LOGARITHME NEPERIEN 1. Exercices préliminaires : 11. Méhode approximaive pour déerminer une aire : On veu déerminer l aire siuée sous la courbe délimiée par la courbe, l axe des x, les 2 vericales passan

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUEE

SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUEE BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES GENIE MECANIQUE Session 211 SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUEE Durée : 2 heures Coefficien : 5 CALCULATRICE AUTORISÉE L emploi de

Plus en détail

Caractéristiques des signaux

Caractéristiques des signaux Universié du Sud - TOULON ~ VAR Insiu Universiaire de Technologie Génie Elecrique e Informaique Indusrielle Caracérisiques des signaux Classificaion des signaux. Vocabulaire Valeurs caracérisiques. Valeurs

Plus en détail

GELE3132. Théorie des circuits. Chapitre 4: Série de Fourier

GELE3132. Théorie des circuits. Chapitre 4: Série de Fourier GELE33 héorie des circuis Chapire 4: Série de Fourier Conenu du chapire Analyse sinusoïdale Série de Fourier Coefficiens de la série de Fourier Symérie Formes alernaives Specres Inroducion Ce chapire présene

Plus en détail

La capacité C est de valeur suffisamment élevée pour que la tensionvc à ses bornes soit constante. Montrer que :

La capacité C est de valeur suffisamment élevée pour que la tensionvc à ses bornes soit constante. Montrer que : Exercices hacheurs à accumulaion e alimenaions à découpage I) Hacheurs à accumulaion a) On considère le monage suivan : Dans ce hacheur à accumulaion inducive, L es de valeur suffisammen élevée pour admere

Plus en détail

MEMORISATION UNITAIRE

MEMORISATION UNITAIRE Mémorisaion uniaire Page 1 MEMORISATION I/ GÉNÉRALITÉS I.1/ Définiions UNITAIRE Une foncion de mémorisaion uniaire es capable de mémoriser un seul éa logique à la fois (un seul bi). Les srucures associées

Plus en détail

Université de Nice L1SV, année Département de Mathématiques Mathématiques pour la Biologie (semestre 2)

Université de Nice L1SV, année Département de Mathématiques Mathématiques pour la Biologie (semestre 2) Universié de Nice L1SV, année 218-219 Déparemen de Mahémaiques Mahémaiques pour la Biologie semesre 2) Cours III : Éude qualiaive d une équaion différenielle Dans les deux premiers cours nous avons éudié

Plus en détail

Chapitre 4 : amplificateurs opérationnels

Chapitre 4 : amplificateurs opérationnels Chapire 4 : amplificaeurs opéraionnels I Amplificaeur opéraionnel 1. Présenaion 2. Modèle de l AO idéal 3. Défau 4. Récapiulaif II Amplificaeur opéraionnel en conre réacion 1. amplificaeur non inverseur

Plus en détail

Conversion continu - alternatif

Conversion continu - alternatif Conversion coninu - alernaif Les inerrupeurs élecroniques son uilisés dans d aures applicaions que le ransfer de puissance d une source vers une charge. En pariculier ils permeen de réaliser la conversion

Plus en détail

Chapitre 10 Etude des tensions électriques ; Nature de la tension du secteur.

Chapitre 10 Etude des tensions électriques ; Nature de la tension du secteur. Chapire 1 Eude des ensions élecriques ; Naure de la ension du seceur. On a vu que la ension produie par un alernaeur dans une cenrale élecrique changeai ou le emps. On ne peu donc pas se conener de brancher

Plus en détail

PROPORTIONNALITE. Quatre nombres a, b, c et d étant non nuls, on dit que

PROPORTIONNALITE. Quatre nombres a, b, c et d étant non nuls, on dit que PROPORTIONNALITE a) Définiion d une proporion a Quare nombres a, b, c e d éan non nuls, on di que c l une des condiions suivanes (équivalenes) es vérifiée : b d es une proporion lorsque Condiion 1 : Les

Plus en détail

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 1. Jallu Laurent. I. Le condensateur... 2 Présentation... 2 Symbole... 2 Associations... 3

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 1. Jallu Laurent. I. Le condensateur... 2 Présentation... 2 Symbole... 2 Associations... 3 Lycée Galilée Gennevilliers chap. 1 Jallu Lauren I. Le condensaeur... résenaion... Symbole... ssociaions... 3 II.... 3 L échelon de ension... 4 Inerpréaion microscopiue... 4 Éude héoriue... 6 Soluion algébriue....

Plus en détail

MOLETTE DE COMMANDE DU GAIN D UN AMPLIFICATEUR HI-FI

MOLETTE DE COMMANDE DU GAIN D UN AMPLIFICATEUR HI-FI ESPE académie de Nanes Informaion e Energie MOLETTE DE COMMANDE DU GAIN D UN AMPLIFICATEUR HI-FI L'obje echnique considéré es une chaîne hi-fi. L éude porera plus pariculièremen sur le raiemen de l informaion

Plus en détail

Chapitre 1.13 La dérivée en cinématique

Chapitre 1.13 La dérivée en cinématique Chapire 1.13 La dérivée en cinémaique La dérivée En mahémaique, on défini la dérivée d une foncion f ( ) el que d f ( ) f ( + ) f ( ) où '( ) f '( ) d lim 0 f correspond à la foncion qui évalue la pene

Plus en détail

GRANDEURS PERIODIQUES

GRANDEURS PERIODIQUES GRANDEURS PERIODIQUES I. GRANDEURS VARIABLES 1. NOAIONS Nous représenons par une lere minuscule la valeur insananée d'une grandeur élecrique variable (inensié de couran i, ension u). La valeur maximale

Plus en détail

MATHÉMATIQUES II. On note A la matrice transposée d une matrice A. On note det( A) le déterminant d une matrice A appartenant à M n ( IR)

MATHÉMATIQUES II. On note A la matrice transposée d une matrice A. On note det( A) le déterminant d une matrice A appartenant à M n ( IR) Dans ou le problème, n es un enier naurel supérieur ou égal à 2 On noe l ensemble des marices carrées réelles de aille n e M n ( IC ) l ensemble des marices carrées complexes de aille n On noe A la marice

Plus en détail

C est lui qui va fixer la rapidité de la boucle vitesse. Nous invitons le lecteur à se reporter à la fig 13.

C est lui qui va fixer la rapidité de la boucle vitesse. Nous invitons le lecteur à se reporter à la fig 13. 1.3/ Régulaeur Proporionnel C es lui qui va fixer la rapidié de la boucle viesse. 1.3.1/ Schéma du régulaeur P Nous invions le leceur à se reporer à la fig 13. 1.3.2/ Foncionnemen Le monage perme l ajusage

Plus en détail